Partagez | 
 

 let's get the party started (rp2)

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: let's get the party started (rp2)  Lun 23 Juil - 12:34

Alessya ne s'était toujours pas vraiment remis de sa consultation avec son nouveau patient. Elle avait toujours ce point au niveau du cœur, et n'arrivait pas à se l'enlever de la tête. C'était étrange, parce que généralement elle arrivait à faire la part des choses. Là, non.

Alors, elle avait accepté l'invitation d'une connaissance à elle pour une soirée s'effectuant chez elle. La blonde allait pouvoir se vider la tête, penser à autre chose et profiter d'un instant pour simplement s'amuser. Elle lui avait dit qu'il y aurait du monde, des gens qu'elle ne connaissait sûrement pas, en même temps, Alessya était nouvelle en ville et elle n'avait pas cette habitude de nouer des liens facilement à cause de sa nature plutôt méfiante et réservée.

Elle s'était apprêtée en prenant soin d'enfiler une robe et des escarpins à talons, ce qui la changeait de ses vêtements habituels plutôt sobres. Elle voulait se sentir belle et désirable au moins le temps d'une soirée.

Le soleil s'était couché, la lune avait pris sa place dans le ciel et la blonde se mettait en route pour la maison de son hôte. La fête battait déjà son plein quand elle arriva sur les lieux. Elle salua quelques personnes, puis se servit une coupe de champagne quand elle vit au loin quelqu'un qu'elle connaissait. Son cœur s'accéléra, la douleur avait disparu, comme si sa simple présence avait rempli un vide en elle. Elle descendit son verre d'une traite et s'en resservit une autre directement.

Elle essaya de se fondre dans un groupe de personnes histoire de paraître naturelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: let's get the party started (rp2)  Lun 23 Juil - 12:36

Le rendez-vous avec ta psychiatre, peut-être ancienne psychiatre, t'as laissé un souvenir plutôt étrange et ce, jusqu'à aujourd'hui encore. Tu penses encore aux sentiments étranges qui t'ont traversé tout au long de l'entretien, à ce que tu as ressenti dès l'instant où tu es entré, à ce contact physique qui s'est opéré et qui a fait battre ton coeur plus vite sans que tu ne comprennes ce que cela pouvait signifier. T'as réfléchi, longtemps, à ce sujet et beaucoup diraient que l'on appelle ça communément un coup de foudre mais toi, t'es incapable d'y croire, tu connais pas ces choses-là, tu sais pas comment ça fonctionne et surtout, ça t'effraie au plus haut point. Alors forcément, quand une collègue du bureau t'a proposé de passer à sa soirée, tu t'es rapidement dit que cela te permettrait de te changer un peu les idées et tu as immédiatement accepté, une grande première pour toi.

T'es là à l'heure, peut-être même un peu en avance et tu prends le temps de discuter avec chacun des invités. Tu veux paraître normal, bien que tu ne le sois pas au fond, et tu fais tout pour jouer au bon garçon, au mec bien qui peut se faire apprécier des gens. Hors de question de montrer ta vraie personnalité, de montrer à quel point t'es fou en réalité. Alors tu discutes, tu passes d'une personne à une autre, tu ris, tu rencontres et à ta grande surprise, ça te permet d'oublier un peu Alessya et ses mots, Alessya et ses yeux, Alessya tout court.

Mais visiblement, tu n'as pas l'occasion de le faire longtemps car à peine tu commences une discussion avec un jeune homme que tu n'avais jamais rencontré que tu la vois. Alessya. Elle est là et tu ne vois pas comment c'est possible mais pourtant c'est le cas. Discrètement, tu te pinces, tentes diverses méthodes afin de vérifier que ce n'est pas une hallucination de ta part. Au bout de dix minutes, elle est toujours là, tu la reconnais bien qu'elle se soit fondue dans la masse de personnes. Ce n'est définitivement pas une hallucination, tes hallucinations ne durent pas aussi longtemps tu en es persuadé. Tu décides alors d'aller à sa rencontre, attrapant un verre pour venir lui offrir. Après tout, tu ne vas pas faire comme si tu ne la connaissais pas. Ça fait partie de la thérapie de me surveiller quand je sors avec des amis ? tu demandes alors, un sourire amusé aux lèvres avant de lui tendre un verre. Tenez. tu ajoutes en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: let's get the party started (rp2)  Lun 23 Juil - 12:36

Elle écoutait ses interlocuteurs parler de leur vie, de leur métier, sans y faire vraiment attention, comme si le son ne parvenait plus à ses tympans. Comme si le temps avait cessé d'exister encore une fois. Son esprit était absorbé par lui maintenant qu'elle savait qu'il était ici. Elle essayait de ne plus y penser, de faire abstraction de tout ça.

Elle n'était pas forcément fan d'alcool mais elle savait que ça permettait d'oublier, de moins ressentir les choses qu'elle ne voulait pas ressentir. Elle faisait comme elle pouvait avec ce qu'elle avait sous la main. Tous les moyens étaient bons pour qu'il quitte son esprit.

Puis, elle reconnut une voix dans son dos, bien évidemment la sienne. Elle aurait sûrement cru qu'il n'allait pas oser l'aborder parce que la blonde se sentait soudainement intimidée, vulnérable.

Elle ne put s'empêcher de sourire à sa remarque.

- J'étais sous couverture là mais je vois que je me suis fait repérer, répondit-elle en entrant dans son jeu. Merci, le remercia-t-elle en prenant le verre. Tu peux me tutoyer, j'ai pas encore un age avancé, enfin je crois.

L'homme avec qui elle discutait peu avant vint à leur rencontre.

- Ugo je te présente Jared, que je viens de rencontrer et Ugo que... Je connais déjà.

- Ah oui vous vous connaissez d'où ? Demanda Jared en souriant.

Elle regarda Ugo, gênée, parce qu'elle n'avait pas droit de dire qu'il était son patient pour préserver le secret médical.

- C'est mon ex petit copain, mais on est amis maintenant et on se suit de partout c'est dingue, lança-t-elle sans réfléchir en feignant l'amusement.

Elle ne savait pas pourquoi elle avait dit ça. Elle prit une longue gorgée pour se donner de la consistance qu'elle n'avait plus.

- Il y a plus rien entre vous du coup ? Lança l'homme intéressé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: let's get the party started (rp2)  Lun 23 Juil - 12:36

Tu ne t'attendais pas à voir Alessya ici, c'est certain, et bien vite les battements de ton coeur commencent à devenir irréguliers, comme la dernière fois. Tu refuses toujours de comprendre ce que cela peut bien signifier et tu tentes de les ignorer mais pourtant, tu sens le tambour dans ta poitrine que cela fait dans ton corps. Alors forcément, tu ne peux ne pas aller la voir, ce que tu ressens est tellement agréable que tu pourrais te jeter dans la gueule d'un loup pour continuer à ressentir un peu plus toutes ces sensations qui t'enveloppent. Va pour le tutoiement alors. tu capitules en hochant la tête avant d'enfin remarquer qu'elle n'était pas seule, qu'elle discutait avec un homme. Cette fois-ci, les sentiments que tu ressens sont tout autres mais tu n'es pas pour autant capable de les identifier. Tu ressens de la colère, une envie de vengeance, une envie de t'énerver et tout ceci en même temps te fait serrer les poings alors qu'elle te présente à ce fameux Jared. Tu les laisses parler, fixant l'homme avec un regard tellement méchant que tu te surprends toi-même, ne comprenant pas ce qui t'arrive, d'où cela vient et pourquoi tu es comme ça. C'est mon ex petit copain, mais on est amis maintenant et on se suit de partout c'est dingue Tu restes de marbre, et pourtant, à l'intérieur, tu es complètement sous le choc, ne comprenant pas pourquoi elle sort une telle absurdité. Tu ne dis rien, reste droit, hoche la tête comme pour valider ses propos. Il y a plus rien entre vous du coup ? Cette fois-ci, c'est trop. Le regard qu'il lance à ta psychiatre, son sourire en coin et ses mimiques, tout t'insupporte chez cette homme et tu ne peux t'empêcher de répondre avant la jeune femme. Si. On pense à se remettre ensemble même. C'est d'ailleurs presque fait. Comme pour appuyer tes dires, tu oses passer un bras autour des hanches d'Alessya. T'es complètement fou, cette fois-ci c'est officiel, tu ne comprends pas ce qui te prend et t'as presque la tête qui tourne. Est-ce que c'est ça la jalousie dont Dylan t'a tant parlé ? Tu ne comprends pas, tu es perdu et ça te fait peur en même temps alors quand l'homme tourne les talons d'un air déçu, tu retires immédiatement ton bras avant de baisser la tête, murmurant ces quelques mots. Je suis désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: let's get the party started (rp2)  Lun 23 Juil - 12:37

Alessya était comme beaucoup de femmes. Elle n'avait pas forcément conscience de son charme sur les hommes. Elle ne se trouvait pas forcément attirante de toute façon, manquant toujours de confiance en elle. Les hommes, ils venaient et ils partaient. C'était mieux comme ça. C'était mieux pour elle. Elle commençait par savoir qu'elle n'était pas faite pour les relations.

Ce n'était pas qu'elle ne voulait pas, mais quelque chose en elle ne le désirait pas. Sans doute qu'elle n'était pas prête malgré ses vingt-huit années.

Elle avait simplement converser avec ce gars. Le problème, c'est que lorsqu'une femme ne portait pas de bague à son doigt, elle était donc forcément libre sentimentalement. Alessya pouvait quelques fois donner son corps pour une soirée, mais pas son cœur qui était fermé à double tour, entouré de glace, comme le pensait son ex.

La blonde n'avait pas pu dire qu'il était son patient. Alors, elle avait rien trouvé de mieux que de balancer une bêtise sur une soi-disante relation qu'ils avaient eu ensemble. Son cœur aurait pu exploser quand elle avait senti la main d'Ugo sur sa hanche. Il aurait vraiment pu. Elle avait directement senti la température augmentée dans son organisme.

Elle n'osa pas le contredire devant Jared. Elle ne savait pas si le courage lui avait manqué ou si elle avait pu aimer son intervention. C'était floue. C'était étrange comme sensation. Elle le regarda partir la tête baissée, impuissante et se retourna vers Ugo.

- Je sais que j'ai dit n'importe quoi sur nous deux, mais t'étais pas obligé de dire ça pour autant.

L'idée que les gens pouvaient les imaginer ensemble la rendait folle. C'était vraiment le mot. A l'habitude, elle s'en fichait, mais là, ça la bouleversait.

- Merci pour le verre, je vais sortir un peu, ajouta-t-elle décontenancée en finissant son verre.

Ca lui rappelait de vagues souvenirs de leur première rencontre. Elle n'avait pas envie de le quitter, ni même de fuir. Elle avait juste encore envie de sentir sa main sur sa hanche. Et c'est justement pour ça qu'il fallait qu'elle l'évite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: let's get the party started (rp2)  Lun 23 Juil - 12:37

T'agis complètement sous le coup de l'impulsion et de ce que beaucoup appelleraient la jalousie. Toi, tu ne sais pas ce que c'est mais tu te lances quand même dans cet élan de possessivité, faisant fuir le prétendant de ta psychiatre. Bon débarras, tu ne peux t'empêcher de penser, regrettant tout de même d'avoir pu gêner Alessya ou agit de façon inappropriée, bien que tu l'aies fait sans trop réfléchir. Je sais que j'ai dit n'importe quoi sur nous deux, mais t'étais pas obligé de dire ça pour autant. Tu ne lui veux pas, bien au contraire, t'as ressenti quelque chose encore, une sorte de bien-être dans ton ventre, comme des bulles, et même si tu ne comprends toujours pas ce que cela peut être, tu profites de ce bonheur que tu ressens doucement, t'as envie que ça dure des heures et des heures, t'as envie que ça continue ainsi toute la vie et si c'est en restant près d'Alessya, alors soit, tu trouveras un moyen. J'en avais envie. tu réponds simplement en haussant les épaules. C'est la vérité, tu n'as pas eu le temps d'y réfléchir bien longtemps mais c'est sûrement qu'au fond, tu en avais pleinement envie, de venir à sa rescousse et surtout, de ne plus la voir près d'un autre. Merci pour le verre, je vais sortir un peu. T'as pas envie de la lâcher, de la laisser partir alors forcément, tu demandes bien rapidement. Je peux vous accompagner ? Alors qu'elle se dirige vers la sortie, tu la suis. Tu comprends pas ce besoin que tu ressens, d'être avec elle et de ne pas la lâcher d'une semelle. Je suis vraiment désolé d'avoir réagi comme ça, j'ai eu l'impression qu'il vous embêtait. Tu essaies alors de te défendre, ne souhaitant pas paraître faible devant elle, parce que tu ne l'es pas. Tu n'es pas faible, tu ne dois pas l'être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: let's get the party started (rp2)  Lun 23 Juil - 12:38

Alessya ne comprenait pas ce qu’il se passait quand elle était près de lui. Elle avait ce besoin, cette envie de sentir sa présence. Elle avait l’impression d’en devenir accro. C’était bizarre, mais elle n’avait jamais eu ce besoin d’être dépendante d’une présence, elle, qui était très indépendante naturellement.

Peut-être qu’en ce moment, elle ne digérait pas certaines choses alors elle essayait de trouver du réconfort vers des gens. Mais cette conclusion était trop facile pour être vraie, parce qu’elle n’était comme ça qu’avec Ugo.

Sa réponse augmenta encore la température dans son corps. Elle finirait par avoir de la fièvre si ça continuait. Elle crevait d’envie de lui demander des explications, mais elle avait juste peur de sa réponse. Alors, pour se rafraîchir les idées et retrouver une température normale, elle décida de sortir dehors. Parce que là, elle semblait étouffer au milieu de cette foule. L’alcool n’aidait en rien, en plus, et lui embrouillait sa pensée plus qu’autre chose.

Elle hocha la tête à sa demande. Elle paraissait calme, posée, polie, pourtant à l’intérieur, c’était un bordel pas possible. Elle aurait juste envie là, maintenant, de l’embrasser. Vraiment. Foutu alcool. Alessya était capable de se contenir, alors, c’est ce qu’elle allait faire histoire d’éviter de tout briser encore une fois.

L’air froid la revigora, même si, en Mars, il ne faisait pas bien chaud à Heaven Hills. Elle apprécia ses excuses. Il paraissait tout de suite moins distant que la première fois qu’ils s’étaient vus.

- Il m’embêtait pas, mais oui, il aurait pu. T’es un genre de superman c’est ça ? Souria-t-elle en mettant une mèche de cheveux derrière son oreille.

Elle sortit un paquet de cigarette.

- Tu en veux une ? Demanda-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: let's get the party started (rp2)  Lun 23 Juil - 12:38

Ce besoin que tu ressens te met en même temps mal à l'aise, deux sensations opposées qui te font te perdre complètement, ne sachant pas laquelle devrait primer sur l'autre. Tu sais que tu devrais fuir cette situation, que ce serait la meilleure chose pour toi, que tu as assez de soucis plein la tête pour commencer à t'en ajouter, encore plus avec une jeune femme, mais t'es incapable de penser correctement et surtout, de prendre les bonnes décisions. Alors tu te retrouves là, auprès d'Alessya, tentant de sentir encore les battements plus rapides de ton coeur alors que finalement, tu commences déjà à t'habituer à cette douce sensation. Il m’embêtait pas, mais oui, il aurait pu. T’es un genre de superman c’est ça ? Tu peux pas t'empêcher de lâcher un petit rire, jamais tu n'aurais pu te décrire ainsi. Tu en rêvais pourtant, étant enfant, souhaitant pouvoir sauver le monde et surtout ta mère. Mias t'as bien rapidement été confronté à la réalité : tu n'es pas un superhéros et tu ne peux ni sauver ton entourage, ni te sauver toi-même, t'es juste incapable de faire quoique ce soit de tout ça. Si seulement. tu réponds alors, te contentant de ces simples deux mots. Tu déclines ensuite la cigarette qu'elle te propose, tu ne fumes pas toi. Tu as essayé quand tu étais gamin mais ça ne t'a jamais vraiment plu. Tu te permets d'ailleurs de lui faire une remarque qui vient d'un seul coup te mettre un peu plus mal à l'aise. C'est moins classe une jolie femme qui fume. Comme souvent, tes mots franchissent la barrière de tes lèvres sans que tu n'aies eu le temps de les retenir. Tu réfléchis pas assez avant de parler, tu laisses ta langue faire toute seule au lieu de tenter de retenir les mots. T'es un peu maladroit, c'est certain et bien vite, tu t'en excuses. C'était pas terrible, désolé. C'est fou comme face à cette femme, tu peux rapidement perdre tous tes moyens. T'as jamais été un mec à femmes, ou le genre qui drague dès qu'il en a l'occasion. En réalité, tu ne sais même pas vraiment ce qu'on ressent quand on apprécie quelqu'un plus qu'un simple ami ou connaissance, tu ne sais même pas comment faire pour draguer une personne et même si Dylan te dirait que c'est ce que tu es en train de faire, tu te persuades que non, t'y connais rien toi, t'essaies juste d'être gentil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: let's get the party started (rp2)  Lun 23 Juil - 12:38

Alessya aimait bien la présence rassurante d’Ugo même si en même temps, elle avait comme cette urgence d’éviter d’en profiter. Pourquoi, elle n’en savait rien. Elle avait l’impression qu’il pouvait être dangereux. Pas forcément physiquement, mais elle savait qu’elle pouvait facilement tomber sous son charme. Et elle ne pouvait pas laisser ça arriver, déjà parce que l’air de rien, elle devait continuer sa prise en charge thérapeutique même si le feeling avec lui était puissant et étrange, et en même temps parce que tomber sous le charme d’un homme signifiait tout simplement laisser entrer quelqu’un dans sa vie de nouveau. Elle n’était pas prête ni rassurée à cette idée.

Alessya avait pendant longtemps arrêté de fumer. Jusqu’à ce que le stress la consume entièrement. Jusqu’à ce que la déprime l’enterre. Quand elle avait été avec son autre ex tordu, elle n’avait pas eu le droit de faire grand-chose quand elle était hors du travail. Alors, elle avait recommencé à fumer. Ca calmait ses nerfs qui étaient souvent tendues comme des cordes de guitares. Elle lui en avait proposé une par politesse qu’il déclina. La jeune femme en prit, se l’alluma puis en tira une bouffée. Elle crût s’étouffer lorsqu’elle entendit les mots qui lui avaient soufflés. Il y avait trop d’informations dans une seule petite phrase. Alors du coup, elle n’était plus classe mais jolie quand même. La température augmenta de nouveau.

- T’as le droit de dire ce que tu penses, j’ai jamais eu franchement envie d’être classe ou de rentrer dans le moule de la femme parfaite de toute manière, répondit-elle en souriant légèrement. J’ai l’impression qu’on a ça en commun, ajouta-t-elle en le regardant dans les yeux.

Elle le cherchait toujours, même en dehors de son bureau. Il fallait dire qu’il était vraiment intriguant. La tête lui tournait vraiment pas mal. Peut-être que c’était l’alcool. Peut-être que c’était à cause de lui.

- Ecoute, pour l’autre jour, je sais pas trop ce qui m’a prit, je pense que j’étais fatiguée… Peut-être qu’on pourrait se revoir ? En consultation, je veux dire, ajouta-t-elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: let's get the party started (rp2)  Lun 23 Juil - 12:39

Tu ne voulais pas le dire comme ça, lui lancer un compliment ainsi mais visiblement, t'en avais plus envie que tu ne voulais te le faire croire. C'est tellement pas toi, ça, de dire de jolis mots à de jolies filles, t'es surpris que ça te soit arrivé. De toute façon, t'es surpris de chaque chose qui t'arrive quand tu te trouves en présence d'Alessya, et même quand tu ne l'es pas en fin de compte et que tu surprends tes pensées dériver vers la jolie blonde. C'est nouveau tout ça pour toi et tu supportes pas l'idée que ça puisse s'envoler un jour, t'aimerais conserver ces sensations toute ta vie. J’ai l’impression qu’on a ça en commun Elle te regarde, tu la regardes. Ça te brûle à l'intérieur et pourtant, tu soutiens son regard. Qu'entend-elle par là ? T'as jamais été doué pour les relations humaines et pour comprendre le sens de ce que peuvent te dire les gens mais ça te gêne, un peu, ces mots et c'est ainsi que tu te retrouves à tenter une once d'humour. Pour ça non plus, t'es pas très doué. Tu trouves que je rentre pas dans le moule de la femme parfaite ? t'es un peu trop brut, t'as pas de sourire qui vient sur tes lèvres comme le ferait quelqu'un de normal. Toi, si tu ris, c'est intérieurement, t'as appris à jamais montrer tes émotions, quelle qu'elles soient et il en va de même pour celle-ci. Ainsi, t'as pas de rictus sur les lèvres, on pourrait croire que tu es sérieux, on pourrait le croire oui. Tu déplaces ton regard, refusant de la regarder trop longtemps. Tu tapes un peu le pied par terre, regardant le sol en même temps, t'es mal à l'aise à ses côtés et ça devrait te faire fuir. Alors pourquoi t'arrive pas à t'éloigner d'elle ? Qu'est-ce qui te retient ? Peut-être qu’on pourrait se revoir ? En consultation, je veux dire T'es soulagé, mais comme toujours, tu ne dis rien. T'as pas spécialement envie de voir un autre spécialiste, déjà qu'il a fallu batailler pour que tu ailles en voir ne serait-ce qu'un. Et surtout, si tu dois passer des heures de torture à expliquer pourquoi tu as tenté de te suicider, ce qui est complètement faux, autant que cette torture soit aux côtés d'Alessya. Une dure torture en compagnie d'une douce torture. J'avais pas l'intention de changer de psy. Tu es très bien. Tu lui expliques alors en haussant les épaules. Tu restes là, t'oses pas partir alors qu'une part de toi te le demande. La deuxième t'hurle de rester et t'entends presque Dylan te murmurer à l'oreille ces quelques mots. Fuis pas mec, profite de l'instant. Et forcément, Dylan a toujours raison, alors tu l'écoutes et tu restes, tu l'écoutes et tu fuis pas la douce sensation qui t'habite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: let's get the party started (rp2)  Lun 23 Juil - 12:39

Elle avait l'impression de se créer une sorte de bulle avec Ugo, quelque chose à eux, peut être que c'était mal ce qui était entrain de se passer. Peut être que ça allait trop loin. Elle avait peut être envie que ça aille trop loin. Ou peut être pas. Elle essayait de ne pas se poser de questions, après tout, ils ne faisaient rien de mal présentement. Ils discutaient comme deux personnes qui s'étaient croisées dans une soirée.

Alessya tentait d'alléger sa conscience en se disant qu'elle discutait tranquillement avec son patient, qu'il n'y avait pas d'arrières pensées mais elle ne pouvait s'empêcher de le détailler, de le trouver attirant. Il fallait qu'elle s'arrête de le voir comme ça. Il fallait qu'elle arrête avant de dépasser une limite qui serait intolérable pour elle, et pour lui. Parce que comment il pouvait aller mieux si Alessya pensait encore qu'à elle ? Elle ne le faisait pas exprès. C'était pulsionnel. Comme quelque chose qui grandissait en elle, irrévocablement, et qui n'aurait de fin que lorsque cette tension trouverait un apaisement.

Alors qu'il avait sorti ce qui semblait être une remarque ironique, la jeune femme souria, amusée.

- Mets des talons et une robe et tu seras peut être une femme parfaite.

Il avait l'air de ne pas être conscient d'avoir fait de l'humour, ou alors, il cachait bien son amusement. Dans tous les cas, Ugo semblait être quelqu'un d'assez inexpressif. Et encore, elle se rendait compte qu'il avait pas mal changé depuis leur premier entrevu. Peut être que c'était le changement d'ambiance.

Il lui fit un compliment, et pareil, il donnait l'impression de ne pas en avoir conscience.

- Merci, le remercia-t-elle gênée.

Elle était bien contente que la nuit était tombée pour ne pas qu'il vienne à remarquer ses pommettes se teinter de rouge. Alessya rougissait peu, pour ne pas dire jamais.

- T'as quoi comme tatouage ? Lança-t-elle, curieuse.

Elle avait remarqué un dessin sur sa peau dépasser de ses vêtements. En écrasant son mégot au sol, elle s'approcha de lui et toucha son bras pour voir ce qui ressemblait à un tatouage de plus près. Elle ne pouvait pas expliquer la raison pour laquelle elle devenait tactile avec lui. L'alcool peut être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: let's get the party started (rp2)  Lun 23 Juil - 12:39

Finalement, le seul envers qui t'as ressenti ce besoin d'être tout le temps à ses côtés, c'était Dylan. Pas de la même façon, tu le sens bien, mais pourtant, tu ne peux t'empêcher de faire le rapprochement. Tu voulais toujours être avec lui, t'avais presque peur de le lâcher ne serait-ce qu'une seconde et là, avec Alessya, t'as l'impression de retomber dans le même engrenage. T'as pas envie de partir, t'as pas envie de lui parler non plus, t'as juste besoin de rester là et de profiter du moment sans te soucier de quoique ce soit d'autre, oubliant un peu les raisons qui ont mené à votre drôle de rencontre. C'est le seul besoin que t'as jamais ressenti, rester aux côtés d'une personne. T'as quoi comme tatouage ? T'es un peu surpris de la question alors forcément, tu tournes le bras et regarde toi aussi, comme si tu ne les connaissais pas suffisamment, tous ces tatouages. Alors tu remontes la manche et les lui montre. De ce côté, tu en as quatre qui se chevauche un peu : une rose, des ailes, un bateau de pirate et une tête de mort. Tous sont très colorés, tu as fait ce choix dès le début, d'ajouter des couleurs à ton corps, de le faire vivre au travers de ces dessins. Elle te touche le bras, tu te prends encore une décharge, comment c'est possible ? T'as le coeur qui s'emballe, t'es atteint là c'est pas possible. Ça c'est une tête de mort, ça c'est un bateau, ça c'est des ailes, ça c'est un rose. tu te tournes un peu et lui montre ta nuque. Y'a celui-là aussi. Deux yeux, tout en noir cette fois-ci, deux yeux fermés. Tous ont une signification particulière pour toi ou pas de signification mais ont été faits à un moment précis. Tu fais en sorte de ne pas trop bouger, pour que ton bras ne soit pas lâché par la main d'Alessya, ce contact te fait chaud au coeur et t'en viens même à te demander si les murmures de Dylan ces derniers jours pouvaient finalement être vrais. Est-ce que tu serais en train de ressentir quelque chose de différent pour elle ? Hors de question, c'est trop compliqué, trop incertain, trop impossible. Si l'un de vous doit craquer, ça ne sera pas toi, ça sera elle. Puis l'autre bras, y'en a deux. Et pis après, je vais pas pouvoir te montrer. Tu lui expliques calmement, toujours aussi calmement que d'habitude avant de le demander, réellement intéressé. Tu en as toi ? Tu n'en as pas vu en tous cas mais il se peut que certains soient cachés chez elle comme toi tu en caches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: let's get the party started (rp2)  Lun 23 Juil - 12:40

Il y avait une tension électrique, presque palpable dans l’air qui les entourait. Elle pouvait le sentir, découvrir peu à peu l’attirance qu’elle pouvait avoir pour Ugo, comme si son corps était attiré vers le sien comme un aimant. Après, elle essayait de se rassurer en se disant simplement que des attirances physiques, elle en avait eu pleins. Beaucoup, même, parce que comme tout le monde, elle aimait les beaux physiques même si ça restait entièrement subjectif. Pour autant, il y avait quelque chose d’autre qui l’attirait vers Ugo, peut-être son mystère, son air nonchalant, sa propension à mettre des distances avec les autres… Elle ne savait pas. Ce qui était bizarre, c’est que plus une personne se montrait renfermée, plus on avait cette envie de la découvrir.

Alessya faisait parti de ces gens qui aimait la découverte, la recherche, alors une personne qui se confiait sur ses plus gros secrets dès la première rencontre coupait directement l’intérêt qu’elle aurait eu pour elle. Avec Ugo, elle était servie.

Sa curiosité n’avait pas laissé échapper les taches artistiques qui habillaient ses bras. Sans réfléchir, elle l’avait touché, parce que c’était plus fort qu’elle, le contact devait se reproduire, et il fût encore intense, étrange mais vivifiant. Elle en voulait toujours plus, comme une drogue.

Alessya savait que les tatouages avaient tous une signification bien précise. Il représentait des parties secrètes, des pièces enfouies que personne ne connaissait des fois. Elle regarda ses dessins qui représentaient certaines parties de sa vie. Elle avait l’impression de se perdre dedans. Son métier la poussait toujours à sur-analyser toujours tout. Et là, c’était encore le cas. Cependant, elle n’allait pas se permettre de lui poser des questions privées, trop poussées sur ce sujet. Ils n’étaient pas en séances, c’était différent là.

Elle lâcha son bras, et ajouta :

- Ils sont vraiment bien fait, j’imagine que ça représente des choses que tu as vécu ? Demanda-t-elle timidement. J’ai pas de tatouages. Pas parce que j’en veux pas, mais je crois que je serais incapable de me décider. Ils sont où les autres tatouages pour que tu puisses pas me montrer ? Lança-t-elle en souriant, amusée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: let's get the party started (rp2)  Lun 23 Juil - 12:40

Tu regardes toi aussi tes tatouages, te remémorant chacun des moments où tu les as fait. Certains ont plus de dix ans, t'as commencé à 16 ans de tatouer ta peau, de la percer aussi, bien tu n'aies jamais gardé définitivement un piercing, pas comme les tatouages que tu chéris encore aujourd'hui que tu ne ferais retirer pour rien au monde. T'as l'impression qu'ils sont encore plus beau avec les doigts d'Alessya posés dessus, comme si elle les rendait encore plus vivants, encore plus brillants, encore plus colorés. Elle retire son bras, tu ne dis rien bien que déjà ce contact en vient à te manquer. Ils sont vraiment bien fait, j’imagine que ça représente des choses que tu as vécu ? Non, tu ne répondras pas à ça, tu n'en as pas l'intention. Elle recommence à faire sa psychiatre, tu le vois, tu le sens et tu ne tomberas pas dans son piège. Est-ce qu'elle fait tout ça uniquement pour que tu lui parles ? Certainement, ça ne fait même presque aucun doute. Vous vous jouez de moi. tu dis d'une voix monotone avant de t'écarte d'un coup, remettant ta veste en place pour qu'elle ne puisse plus rien voir. Dylan te confirme par un chuchotement qu'elle ne le fait que pour que tu t'ouvres à elle, pour qu'elle réussisse son travail. Tu t'en doutais, oui, en effet, tu aurais du le sentir. Tu n'aurais pas du la laisser prendre le dessus sur toi de la sorte, tu as été trop faible, cela ne se reproduira pas, plus jamais. Vous m'enverrez pas mail notre prochain date de rendez-vous. Tu réponds simplement à sa question, hors de question que tu ne continues à parler. Elle a perdu ce privilège au moment où tu as compris qu'elle ne faisait que son travail et ce, en dehors des heures prévues à cet effet. Tu t'écartes. Tu la regardes un peu, t'es déçu en fait, vraiment déçu, tu commençais vraiment à penser qu'elle pouvait être différente mais tu t'es bien leurré. Tu secoues un peu la tête en la regardant et hausse les épaules. Deux minutes plus tard, tu l'as laissée en plan, tant pis pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: let's get the party started (rp2)  

Revenir en haut Aller en bas
 
let's get the party started (rp2)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Party Rock
» Ecran bleu
» Echange de cadeau à Noel, j'vous donne une idée c'est bien drôle ... et deux autres idées...
» Design # 23 - Sorry for party rockin' !*
» Two is company, three is a party

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This is our day :: Everything :: Ugo & Alessya-
Sauter vers: