Partagez | 
 

 we are family (ff1)

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: we are family (ff1)  Lun 23 Juil - 13:42

Quand tu te réveilles ce matin-là, réveillé par des pleurs, tu n'as qu'une envie : te rendormir. Forcément, tu as passé la nuit à réfléchir à cette journée qui s'annonce merveilleuse mais aussi très stressante. Aujourd'hui, tu demandes Alessya en mariage, et ça te rend tout nerveux. Il y a quelques années, tu n'aurais jamais cru que ce jour viendrait il faut dire, que tu tomberais amoureux et qu'une femme voudrait suffisamment de toi pour que tu puisses songer au mariage et pourtant, Alessya est là, endormie à côté de toi bien que son sommeil ne soit plus si profond à cause du petit monstre de presque deux ans dans la chambre d'à côté qui réclame à manger pour que sa petite journée commence, une journée incroyable bien que plus tard, il n'en aura aucun souvenir.

Tu regardes ta future fiancée, si elle accepte et sourit doucement, t'es tellement heureux à ses côtés, elle est ton ange gardien, c'est une certitude. Il vous a fallu du temps pour réussir à avancer à deux mais elle t'a sauvé, complètement et sans artifice, elle t'a permis d'aller de l'avant, d'empêcher les hallucinations de continuer à te gâcher la vie et peu à peu, tu as guéri tes maux et tu as concentré toutes tes forces sur cette relation à construire avec elle. Si tu as pu hésiter au début sur l'intérêt de tenter quelque chose, persuadé que cela finirait mal, aujourd'hui tu ne peux qu'être fier de t'être battu, parce que tu t'éveilles tous les matins aux côtés de la plus belle femme du monde, celle dont tu es encore fou amoureux comme au premier jour et maintenant, tu retrouves ses yeux rieurs quand tu regardes votre fils, c'est fou comme vie, jamais tu n'aurais cru en arriver là et la simple pensée que toutes ces difficultés et de votre réussite t'émeut plus que nécessaire. Tu jettes un regard discret à ta commode, l'écrin y est caché et le plan est tout élaboré, tu voulais quelque chose de surprenant, et tu voulais inclure votre petit bout, maintenant, il faut simplement que tout fonctionne comme sur des roulettes.

Tu viens doucement lui embrasser le front avant de te lever pour rejoindre la chambre d'enfant entièrement décorée par vos soins. Tu étais tellement fou à l'idée d'avoir un enfant, toi qui pensais que jamais tu ne pourrais construire une telle vie, t'as tout de suite voulu te lancer dans des travaux, cette maison vous appartient de toute façon. Tu t'es coincé le doigt sous le marteau un sacré nombre de fois mais c'était pour le mieux, parce que cette chambre d'enfant est juste parfaite, votre famille est parfaite à tes yeux.

T'es prêt pour le grand jour ?
Moi debout papa !
Ah bah ça !

Tu n'es pas le genre à râler le matin quand tu te fais réveiller à 7 heures par un petit monstre, t'es tellement heureux de l'avoir en réalité que tu pourrais faire des nuits blanches toutes les nuits simplement tellement tu te sens bien. Tu le récupères, le change et l'emmène prendre son biberon du matin. Le biberon un peu chaud dans les mains, tu remontes jusque dans la chambre parentale et comme souvent le samedi, tu rejoins le lit auprès d'Alessya, bébé dans les bras, pour lui donner son repas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: we are family (ff1)  Lun 23 Juil - 13:42

Ca faisait maintenant quelques années qu'Alessya était en couple avec Ugo. Elle était heureuse, comblée de bonheur et même s'ils avaient vécus des moments plus difficiles que d'autres ils étaient arrivés à passer outre et à faire survivre la flamme de leur amour commun pour créer un petit être qui rassemblait l'explosion de sentiments qui les consumaient. Alessya ne s'était jamais imaginée mère, pas parce qu'elle ne voulait pas d'enfants mais surtout parce qu'elle se voyait mal endosser ce rôle auprès d'un homme qu'elle n'aimait pas, et elle se rendait compte qu'elle n'était jamais tombée amoureuse de personne avant Ugo.

Cependant, même si c'était la règle du jeu, un enfant c'était du travail à temps plein. Alessya sentait souvent la fatigue lui plomber la journée à cause de la pile électrique qui lui servait de fils. Elle aurait bien aimé le débrancher quelques fois, juste pour dormir, s'évanouir dans les bras de Morphée et recharger ses batteries, qui de son côté, étaient vides.

Elle avait bel et bien entendue son fils pleurer, et elle avait lâché un léger grognement avant de se tourner dans le lit, bien prête à repartir dans ses rêves pour au moins quelques minutes. Elle savait qu'il y avait de grandes chances pour qu'Ugo y aille, et ça l'arrangeait bien même si la blonde allait sans doute émerger plus tôt que prévue.

Quelques instants plus tard, Alessya percevait du bruit à côté d'elle et elle ouvrit doucement les yeux avant de trouver l'homme de sa vie avec son garçon dans les bras. Cette image était juste la plus belle chose qu'elle pouvait voir au réveil.

- Bonjour mes amours, avait-elle soufflé un sourire aux lèvres.

Elle déposa un baiser sur le front de son garçon avant de trouver les lèvres de son amant pour en faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: we are family (ff1)  Lun 23 Juil - 13:42

C'est un moment privilégié à trois que vous avez là, même si Alessya comate encore, ce qui ne te choque plus après tout ce temps, elle gère moins le sommeil que toi et ainsi, a besoin de plus dormir que le reste de la maison et surtout le monstre que tu tiens dans les bras. Calé dans tes bras, Alessio boit son biberon à vive allure et toi, ça te fait rire, tu trouves chaque fait et geste de ton bébé magnifique, c'est sûrement pour ça que tu as des milliers de photos de lui, même celles qui ne sont pas les plus intéressantes.

Bonjour princesse. tu te penches doucement pour embrasser ses lèvres. Bien dormi ?

T'as à peine le temps de lui poser la question que le petit monstre dans tes bras gigote, lui aussi il veut dire bonjour à sa maman avec des mots, depuis qu'il arrive à parler, il ne s'arrête plus de toute façon. A ton grand désespoir parfois mais encore une fois, tu trouves juste ça attendrissant.

Jour' mama.

Maman et papa, c'est incroyable ces mots qui sortent de sa bouche pour vous définir Alessya et toi, t'as du mal à y croire certains jours et pourtant, c'est bien écrit partout, Alessio Rossi, c'est ton nom, ton garçon. Et bientôt, si tu as un peu de chance, Alessya portera ton nom également, et alors vous serez la plus belle des familles, même si tu estimes que vous l'êtes déjà.

T'as de la paperasse aujourd'hui ? tu demandes alors en réinstallant Alessio dans tes bras pour terminer son petit-déjeuner. C'est samedi, fort heureusement elle n'a pas à se déplacer pour travailler mais tu la connais, tu sais qu'elle travaille toujours même quand elle ne travaille plus. Toi, en revanche, t'as décidé de travailler à la maison, juste le temps qu'Alessio puisse aller à l'école, et ça te va.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: we are family (ff1)  Lun 23 Juil - 13:43

Elle se sentait chanceuse d'avoir encore essayé de croire qu'un amour véritable était possible, parce qu'elle avait finit par jeter l'éponge à cause de tous les hommes qu'elle avait côtoyé. Le problème ne venait pas forcément d'eux, mais surtout d'elle. Alessya avait toujours eu du mal à s'attacher aux gens, à leur accorder de l'importance car sa meilleure arme résidait dans le fait d'utiliser les hommes avec qui elle couchait, tout ça pour s'amuser, puis plus tard, les renvoyer chez eux. Ca avait coûté la vie à un de ses petits-amis, et elle en avait été brisée, ne pensant pas une seconde que son comportement détaché pouvait causer tant de torts autour d'elle. C'était surement ce qui arrivait quand on se faisait passer avant quelqu'un, qu'on ne pensait qu'à soit et à son bonheur. Elle en avait eu besoin à une période, parce que de trop penser aux autres n'était pas une solution envisageable sur le long terme non plus.

- Bien dormi jusqu'à ce qu'un petit monstre vienne me réveiller, ajouta-t-elle en souriant avant ébouriffer les cheveux de son garçon. Et toi ? demanda-t-elle en retour.

Elle avait quelques dossiers à ranger et d'autres à préparer mais elle essayait de faire de son mieux pour consacrer ses week-ends à sa vie de famille même si le travail n'était jamais loin.

- J'ai quelques petites choses à faire mais rien de bien long, on pourra aller se balader si tu veux, proposa-t-elle en souriant. Comme ça, vous pourrez tous les deux manger une glace puisque vous avez ça en commun, rigola-t-elle en regardant Ugo et Alessio.

Elle aimait ces moments de famille privilégiés, vous trois dans votre petit cocon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: we are family (ff1)  Lun 23 Juil - 13:43

T'avais vraiment fini par croire que ton début de vie chaotique allait avoir raison de toi et t'empêcherait d'avoir une vie normale, d'aimer et d'être aimé et de construire quelque chose de stable. Pendant longtemps, tu as été persuadé de ça, persuadé que jamais tu n'aurais la possibilité d'avoir une revanche sur la vie simplement parce que tu étais trop touché, trop atteint. Tu ne te voyais pas t'offrir entièrement à une femme et encore moins à une famille entière alors que tu étais sujet à des hallucinations féroces. Sans Alessya, ta vie aurait continué dans ce sens et tu aurais fini par en finir pour de bon certainement, préférant aucune vie à une vie de merde, ou peut-être pas, tu n'arrives pas vraiment à savoir et tu préfères éviter de trop te torturer l'esprit avec ça parce que de toute façon, ta sauveuse est apparue dans ta vie et tu as pu voir les choses sous un autre angle et finalement prendre enfin cette revanche tant attendue et tant espérée.

J'aurais bien dormi plus longtemps mais bon. D'ici un an avec un peu de chance, il arrêtera de se lever aux aurores.

De toute façon, d'ici quelques mois si elle accepte ta demande, vous pourrez vous échapper quelques jours pour un merveilleux voyage de noces. En secret, tu as déjà économisé et placé de l'argent afin de pouvoir vous offrir à tous les deux un voyage de rêve et un voyage ultra reposant, tu sais pertinemment à quel point Alessya en a besoin et tu as hâte de pouvoir lui offrir ça.
Tu écoutes la proposition de ta compagne, hoche la tête mais n'a le temps de rien dire qu'Alessio laisse échapper son biberon pour monter sur les genoux de sa mère, te donnant un petit coup au passage. Si une chose est sûre, c'est qu'il aime bouger, escalader les choses et qu'il est d'ailleurs un peu brute, un peu comme ses parents pour le coup.

Manger glace !

Il en a déjà l'eau à la bouche et tu fronces les sourcils même si t'as franchement envie de rire, ton sourire peut en témoigner.

Tu viens à peine de finir ton biberon que t'as déjà faim toi ? Mais t'es quoi, un ogre sur pattes ?

Il rigole, c'est le plus beau son jamais entendu il faut dire. Tu regardes Alessya, secoue la tête, dépité.

On a engendré un monstre, mais je suis d'accord pour la balade et la glace, surtout la glace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: we are family (ff1)  Lun 23 Juil - 13:43

L'air de rien, même si un enfant demandait beaucoup de responsabilités et d'attention, Alessya avait eu l'impression de se retrouver dans ce rôle de mère, comme si elle se sentait plus apaisée depuis que son garçon était rentré dans sa vie. Elle pensait regretter sa vie de libertine et en fait, pas du tout, elle se sentait même mieux dans ce quotidien plus rangé et plus prévisible, surtout depuis qu'elle avait compris qu'Ugo était l'homme qu'elle avait toujours voulu auprès d'elle.

- Il a surement hérité de mon hyperactivité celui-là, ajouta-t-elle en souriant de manière amusée.

Elle rigolait à sa remarque son l'appétit de son fils en prenant son petit dans ses bras avant de les refermer délicatement contre lui. De toute façon, les enfants ne disaient jamais non quand il s'agissait de sucre, et elle savait que si elle lui avait proposé de manger une salade ça aurait été évidemment différent. Elle déposa des bisous sur son visage.

- Bon, super, je vais travailler un peu puis on y va, hein mon bébé d'amour ? lança-t-elle en regardant son enfant.

Il hocha la tête en souriant, et elle craquait devant cette vision vraiment trop mignonne.

- C'est notre petit montre à nous, ajouta-t-elle en regardant tendrement Ugo. Tu sais qu'il a vraiment trop tes airs quand il sourit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: we are family (ff1)  Lun 23 Juil - 13:43

Pour l'hyperactivité, ça ne fait aucun doute, ça ne peut pas venir de toi ça, toi qui a toujours été relativement calme et qui a simplement tenté de se faire le plus petit possible pendant pratiquement toute ta vie, tu sais que ce bout de caractère vient de la maman, mais ça ne te dérange pas, t'aimes voir ce mélange de vous en lui, parce qu'il vous ressemble à tous les deux sur différents points et pour le reste, tu essaies de l'initier. Par exemple tu lui as acheté un livre de programmation adapté aux enfants de son âge, pour le sensibiliser avec la chose dès le plus jeune âge, t'as bien l'intention de faire de lui un geek même si en réalité, il choisira simplement ce qu'il préfère faire, tant qu'il est heureux c'est tout ce qui t'importe. Tu regardes le petit moment qui se passe devant toi, t'es fou de ta famille, tu pourrais passer des heures à les regarder tous les deux que tu ne t'en lasserais pas mais là, le devoir vous appelle tous. Toi, tu dois finir deux trois détails sur ton ordinateur tout en surveillant Alessio et Alessya doit travailler, ensuite vous partirez en balade, un programme parfait pour cette journée qui s'annonce être sous le signe du bonheur.

Ah bon ? J'ai jamais fait gaffe à ça moi. Ce que j'adore c'est quand il fait son boudeur tu sais en fronçant le nez là, c'est tout toi ça.

Petit à petit, vous avez appris à observer votre fils et à voir ce qu'il tenait de qui, t'aimes retrouver Alessya en lui, trouver les similitudes et entendre qu'il en a avec toi, t'aimes te dire que ce bonhomme est le fruit de l'amour qu'il y a entre toi et la jolie blonde, c'est tout ce que tu pouvais espérer. Et avoir un enfant a finalement pansé les blessures de ta propre enfance, comme une boucle qui, au lieu de se répéter, se ferme à tout jamais.

Allez lapin, laisse maman on va aller jouer un peu nous.

Tu le prends dans tes bras avant de le reposer tout de suite par terre pour qu'il se débrouille un peu, c'est un grand garçon maintenant. Tu te lèves ensuite et récupère les quelques affaires de bébé éparpillés sur le lit, une sucette, le biberon, un doudou, tu trouves même une chaussette.
Tu viens voler un baiser à ta presque fiancée avant de descendre jusqu'au salon, donnant la main au petit pour l'aider dans les escaliers même s'il se débrouille plutôt bien. Arrivés en bas, tu lui installes son tapis et quelques jeux avant de prendre ton ordinateur, t'asseyant sur le canapé, tu dois terminer une vidéo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: we are family (ff1)  Lun 23 Juil - 13:44

Elle adorait voir ce mélange de leurs gênes ancrés dans leur fils, ce mélange d'amour aussi, de passion, d'affection et de respect qu'il avait l'un pour l'autre. Elle savait qu'elle pourrait jamais aimer quelqu'un d'autre comme elle aimait Ugo, parce que c'était une évidence, écrit, simplement elle avait mis bien trop de temps pour s'en rendre compte, et au lieu de se jeter dans ses bras pour s'aimer mutuellement, ils avaient passés trop de moments à se disputer, se rejeter, et s'éviter, alors elle avait voulu rattraper tout ça même si en réalité, ces moments de déchirement faisaient aussi partie de leur relation et les avaient finalement rapprochés.

Elle prit une moue faussement choquée et vexée devant la remarque d'Ugo.

- Je sais même pas faire ce qu'il fait avec son nez, tu inventes ! répondit-elle en finissant par sourire.

De toute façon, Ugo la connaissait surement mieux qu'elle se connaissait elle-même. Il était très observateur, alors ça ne faisait aucune doute qu'il avait raison. Alors que son bébé était dans ses bras, Ugo se chargea de le retirer de son étreinte pour qu'ils puissent jouer ensemble pendant qu'Alessya travaillait. Elle sentait déjà le manque de son enfant sur sa peau, mais c'est vrai qu'elle avait pas mal de choses en attentes qui ne pouvaient pas spécialement attendre d'ailleurs.

Elle redressa ses cheveux dans un chignon avant d'aller dans son bureau pour remettre en ordre ses dossiers et faire des bilans pour quelques uns de ses patients qu'elle avait eu la veille. Au bout d'une heure c'était pliée, et elle revint dans le salon pour rejoindre les deux hommes de sa vie.

- Mon coeur, tu veux venir à la douche avec moi ?


Elle regardait leur enfant jouer d'un air attendrie, de toute façon, ça ne prendrait que quelques minutes. Elle avait besoin de le retrouver, parce que depuis qu'elle avait accouché ils avaient peu de moments d'intimité à s'accorder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: we are family (ff1)  Lun 23 Juil - 13:44

Tu profites d'un petit moment de calme pour terminer le montage d'une vidéo, superposant la musique parfaitement. Tu ne peux pas faire ça quand Alessya est dans les parages alors ces derniers temps, tu y as passé tes journées entières et désormais, il ne te faut plus que fignoler les détails pour que tout soit prêt.

Fais quoi papa ?

Tu regardes ton petit monstre debout, devant toi, très intéressé visiblement par ta concentration. Tu souris et l'attrape pour le prendre sur toi, poussant l'ordinateur au passage, ce bonhomme-là est mille fois plus important que tout le reste.

Je travaille, comme maman.

Il hoche la tête, ça lui suffit. Tu restes un peu avec lui, le couvre de bisous et de chatouilles avant de finalement le reposer pour qu'il retourne jouer avec ses tracteurs en plastique qu'il adore. Tu ne sais pas trop où il a trouvé cette passion des tracteurs mais tu ne serais pas étonné qu'il finisse fermier.
Tu te retournes vers ta compagne en sursautant, tu ne l'avais pas entendue arriver. D'un geste rapide mais discret, tu fermes l'ordinateur et secoue la tête.

Non, tu sais que j'aime pas le laisser seul vu comme il grimpe partout.

Vous êtes des parents poule mais toi, t'abuses un peu sur certains points, t'as juste trop peur qu'il lui arrive quelque chose, t'as peur d'être aussi négligeant que l'a été ta mère parce que tu refuses qu'un jour, il se sente négligé, ou qu'il lui arrive quelque chose parce que tu n'auras pas été assez vigilent. Tu ne veux pas qu'il soit un adulte dans un corps d'enfant comme tu as été toi dans ton enfance, parce que tu n'avais pas le choix. Tu veux vraiment qu'il garde cette insouciance d'enfant pour encore de nombreuses années et t'es persuadé qu'en le laissant, il lui arrivera quelque chose, et il perdra son enfance. C'est idiot, mais c'est ainsi que tu vois les choses.

De toute façon, j'ai un truc à finir. J'irai en rentrant de la balade.

Et encore une fois, tu gâches un moment que vous auriez pu avoir à deux simplement parce que tu as peur de tout ce qui pourrait arriver à ton fils en votre absence. C'est comme le fait de le faire garder, combien de fois Alessya a proposé une soirée en amoureux et tu as refusé, pour ne pas laisser Alessio avec quelqu'un d'autre que vous. Tu sais que ça peut peser sur votre couple, mais t'arrives pas à changer cette peur constante de papa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: we are family (ff1)  Lun 23 Juil - 13:44

La vie familiale faisait qu'ils avaient moins de temps à consacrer à l'un à l'autre et Alessya en souffrait un peu, regrettant parfois les souvenirs de leurs moments à deux qui étaient maintenant plus rares. Elle ne regrettait pas la venue au monde d'Alessio, simplement, leur vie de couple en était un peu affecté et elle se prenait souvent à ressentir le manque d'Ugo parfois. Comme dans ces moments là, où chacun devait tout faire dans son coin. C'était surement ça, l'inconvénient à avoir un enfant, on ne pouvait plus penser qu'à soi, et on ne pouvait plus se ranger en priorité.

- D'accord.


Elle avait lâché ça en haussant les épaules, faisant mine qu'elle était indifférente à sa réponse, mais elle était quand même un peu frustrée voire triste, imaginant qu'un jour, ce serait peut-être ça leur relation : deux personnes qui s'aimaient mais qui deviennent étrangères, vivant sous le même toit. Un peu comme ses parents. Elle s'était absentée sous la douche, essayant d'oublier sa peine sous l'eau brûlante.

Elle en sortie quelques minutes plus tard avant de se préparer afin de sortir avec sa famille, elle aimait ça mais il était vrai qu'il n'y avait plus vraiment de sortie à deux. Peut-être qu'elle finirait par lui proposer un petit week-end en amoureux, et qu'elle confierait son enfant à sa mère le temps qu'ils profitent ensemble en espérant qu'il ne refuserait pas. Elle rejoignit le salon avant de prendre son garçon dans les bras :

- On va te préparer toi aussi ? demanda-t-elle avant de lui embrasser la joue.

Puis, son regard s'arrêta sur Ugo.

- Il me semblait que tu travaillais pas le week-end ?


Elle trouvait ça bizarre, c'était vraiment rare qu'il se mette dessus le week-end à l'inverse d'Alessya. Ca piquait sa curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: we are family (ff1)  Lun 23 Juil - 13:45

Le problème maintenant, c'est certainement que tu as délaissé Alessya pour votre fils et tu t'en rends souvent compte mais tu n'arrives pas à laisser ce petit garçon seul quelques minutes, t'as toujours peur qu'il lui arrive quelque chose et tu préfères ne prendre aucun risque. Il n'empêche que ton amour pour Alessya n'a pas flanché, pas une fois, tu sais que c'est elle la femme que tu aimes et que tu désires, tu la regardes toujours avec des yeux amoureux et tu veux l'épouser simplement tu as peur. Peur de quoi, tu ne sais pas vraiment exactement, mais certainement de reproduire le schéma de ton enfance, tu ne veux pas qu'il pense un jour qu'il est transparent, que tout le monde s'en fiche de lui et qu'il doit se débrouiller seul. Tu ne veux pas qu'il grandisse trop vite comme toi tu as du le faire, et c'est ces peurs ancrées en toi que tu décides de lui accorder toute l'attention, délaissant ainsi Alessya.

Tu gardes un oeil sur Alessio alors que tu termines le projet en cours pour ce soir, une vidéo accompagnée d'une jolie musique parfaite pour une demande en mariage. Tu fignoles les derniers ajustements pour que tout soit parfait, tu ne toléreras aucune erreur.

Hein ?

Tu retires l'écouteur que tu avais dans l'oreille pour regarder Alessya et votre petit bout dans ses bras, un grand sourire aux lèvres alors qu'il joue avec les cheveux de sa maman, il est beau votre fils.

C'est un gros client là, une maintenance technique qui ne peut pas attendre.

Evidemment que tu y as réfléchi avant, à ce que tu lui dirais si elle en venait à poser des questions et tu sais que ça, elle ne peut pas le contredire, tes gros clients sont tes rois, c'est comme ça que ça fonctionne dans ce monde, souvent ils vous prennent pour des robots et ne tolèrent aucun retard. Alors même si tu ne travailles jamais le weekend, ça peut arriver un jour qu'un client ait vraiment besoin de toi. Le truc, c'est que tu bosses bien, généralement ils n'ont pas besoin de rappeler.

Tu vas l'habiller ? Je vais aller me changer moi aussi.

tu aurais pu y aller avec Alessya mais Alessio serait resté seul, maintenant qu'il est dans les bras de sa maman, il ne risque rien et tu peux t'occuper un peu de toi. Tu t'habilles de façon décontractée, la jolie chemise ce sera pour ce soir. Quand tu redescends, tu t'occupes du sac d'Alessio et de la poussette, il faut toujours partir avec des milliers d'affaires dès qu'on a un enfant.

Vous êtes prêts ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: we are family (ff1)  Lun 23 Juil - 13:45

Alessya s'était quand même fait à l'idée qu'elle ne retrouverait plus sa liberté ni sa vie d'avant, c'était aussi ça être mère, faire passer son enfant en premier à n'importe quel prix. Elle ne ressentait plus le besoin de faire la fête et de rentrer à pas d'heures comme avant, mais cette insouciance lui manquait un peu parfois, quand elle se rendait compte à quel point elle devait jongler de tous les côtés afin d'être disponible pour Alessio. Mais quand elle se perdait dans son regard, son sourire, elle comprenait pourquoi elle le faisait, et à quel point sa vie était en réalité merveilleuse. Cet être était la plus belle réussite qu'elle avait accomplie.

Elle hochait la tête aux mots d'Ugo, ne cherchant pas plus de détails sur ce qu'il faisait parce que souvent, il jouait avec l'illégalité. Le jour où elle l'avait su, elle avait été déçue, choquée puis l'amour qu'elle ressentait pour lui avait fini par dominer sa colère.

Elle s'eclipsa dans la chambre d'Alessio avec son bambin dans les bras et elle lui choisit une tenue approprié. Elle adorait ça, l'habiller, c'était un vrai un poupon son bébé. Quelques minutes plus tard, elle rejoignit Ugo dans le hall avec leur enfant, et ajouta :

- Il est aussi beau que son père là.

Elle avait sourit en regardant Ugo, c'était un sourire tendre et amoureux, avant de déposer Alessio dans la poussette.

- Allez, on va se gaver de sucre, ajouta-t-elle en riant légèrement.

Quelques secondes plus tard, vous étiez dehors sous le soleil et la chaleur de l'été, déambulant dans les rues animées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: we are family (ff1)  Lun 23 Juil - 14:02

Ton excuse est parfaite et tu le sais pertinemment, tu connais suffisamment ta compagne pour savoir qu'elle ne posera pas plus de questions, elle ne préfère pas savoir ce que tu fais parce qu'elle a encore du mal à l'accepter, ce que toi tu ne comprends pas vraiment mais que tu respectes. Ainsi, tu ne lui parles que du bon côté de ton travail, les clients qui te demandent une maintenance sérieuse, un site internet fait entièrement par tes soins par exemple. Quand il s'agit de hacker une personne ou une institution, tu évites de lui en parler, tu ne veux pas l'impliquer de quelque manière que ce soit, et il en va de même pour votre petit bout, c'est ton petit secret à toi.

T'as à peine fini de tout préparer quand ta petite famille redescend, le petit garçon affichant un immense sourire aux lèvres à la simple idée d'avoir droit à une glace. Aussi gourmand que son père, ça ne fait aucun doute. Passant une main dans le bas du dos d'Alessya, tu la suis, restant à proximité d'elle alors que vous déambulez dans les rues, toi toujours plus fier des gentils regards posés sur ton fils par de purs inconnus. Il fait ta fierté, ça ne fait aucun doute. Alors que vous vous arrêtez devant le marchand de glace, tu décides de le laisser sortir de sa poussette pour qu'il puisse marcher un peu, lui intimant de rester près de vous sous peine de recevoir une punition. Tu sais pertinemment qu'avec toi, les punitions tombent à la trappe mais la menace est suffisant pour qu'il reste scotché dans vos pattes, peut-être aussi que c'est la glace qu'il attend impatiemment.

Prend-lui une petite, il va rien manger après sinon. tu intimes alors à ta moitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: we are family (ff1)  Lun 23 Juil - 21:49

Elle aimait ça, les balades en famille, comme si toutes ses galères étaient derrière elle, et derrière eux plutôt. Ugo avait fini par aller mieux, enfin, le plus gros était passé et elle était contente de savoir que son aide avait porté ses fruits, même si elle savait que Alessio y était aussi pour quelque chose car Ugo désirait toujours se montrer sous son meilleur jour pour lui. Alessya restait désespérément amoureuse de lui pour cette force mentale qu'il avait en lui. Elle n'en avait jamais douté mais les ressources qu'il possédait était impressionnantes.

Ils s'étaient arrêtés devant un marchand de glace pour leur petit garçon qui était très gourmand. Ugo le laissa sortir de la poussette pour qu'il se degourdisse les jambes, car comme tout enfant, il devenait vite impatient quand il restait assis trop longtemps. Elle leva les yeux au ciel à la remarque d'Ugo au sujet de la taille de la glace à commander.

- T'inquiètes pas, je gère.


Ugo mettait toujours son grain de sel quand il s'agissait de son fils, et parfois sûrement un peu trop. Mais Alessya ne lui en voulait pas, ça confirmait simplement qu'il prenait son rôle de père à cœur. Elle choisit une glace goût vanille, sa préférée et se retourna pour la lui donner, tout sourire, quand son visage se décomposa en voyant qu'il n'était plus là.

- Il est où ? Demanda-t-elle, commençant à paniquer, le visage blême.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: we are family (ff1)  Lun 23 Juil - 21:56

Tu n'en doutes pas en réalité, qu'elle gère. Elle est la mère de ton fils et ta moitié à toi, tu lui fais pleinement confiance mais tu ne peux simplement pas t'en empêcher, t'as envie de rajouter ta remarque de papa, t'as parfois l'impression d'en savoir plus sur votre fils qu'elle, ce qui est totalement faux. Cet amour que tu as développé pour ce petit garçon est devenu trop fort et trop grand et écrase parfois le reste, cette peur de le faire souffrir comme tu as souffert enfant en est à l'origine et il t'arrive parfois de penser que tu devrais effectuer une thérapie pour laisser Alessya prendre sa place de maman en ta présence, ce que tu ne laisses pas toujours faire, il en va de même pour la place de femme qu'elle occupe que tu réduis peu à peu à mesure que votre fils grandit, son besoin d'attention avec lui.

Comment ça ?

Tu te retournes directement, d'un seul coup, plus du tout intéressé dans le fait de payer la vendeuse pour la glace achetée. Tu baisses les yeux, cherche ton petit garçon près de vous, puis plus loin mais il n'est nul part dans ton champ de vision et alors, la panique commence à t'envahir. Ton bébé, ton tout-petit disparu, le cauchemar de tout parent, le cauchemar d'une vie.

Mais putain pourquoi tu le surveillais pas ?!

Dans de telles conditions, sûrement que vous devriez vous épauler mais toi, tu préfères t'éloigner d'elle, courir dans tous les sens pour retrouver ton petit, criant son prénom toutes les secondes dans l'espoir qu'il vous revienne immédiatement, qu'il te revienne immédiatement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: we are family (ff1)  Lun 23 Juil - 22:33

Avant que Alessio ne pointe le bout de son nez, Alessya ne vivait que pour Ugo, pour son sourire, son regard qui semblait sonder son âme pour y décrocher tout ce qu'elle ne savait dire. Elle aussi, elle avait cherché à le percer, à le comprendre totalement pour pouvoir l'aider du mieux qu'elle pouvait parce qu'elle aimait plus que sa propre vie. Elle ne pensait pas pouvoir aimer quelqu'un d'autre de la même manière, et pourtant c'était arrivé avec son garçon. La maternité lui allait très bien même si les moments avec Ugo lui manquait trop.

Et en réalité, un moment sans Alessio était synonyme de stress intense. Rien qu'à avoir la tête de la jeune maman lorsqu'elle s'était aperçue que son fils n'était plus là. La glace tomba à ses pieds, totalement submergée par la panique.

- Je prenais la glace ! Je te rappelle que c'est toi qui l'a détaché ! Reprocha-t-elle en cherchant des yeux son enfant.

Elle déambula dans les rues adjacentes, le cœur battant, désirant pleurer toutes les larmes de son corps.

- T'aurais pu vérifier qu'il était là quand j'achetais la glace ! Ajouta-t-elle lorsqu'elle croisa Ugo.

Elle n'avait pas envie de lui dire que c'était sa faute, mais la peur parlait à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: we are family (ff1)  Mar 24 Juil - 9:25

Tu sais, au fond, que tu ne devrais pas réagir de la sorte, que tu devrais le chercher tout en assurant à ta compagne que tout allait bien aller mais t'en es incapable, tu lui en veux et tu veux juste retrouver ton petit garçon, tu te fiches complètement du reste et malheureusement à cet instant, tu te fiches de blesser Alessya.

Tu réponds même pas à ses mots, tu cours essayer de le trouver, ce petit bout sans défense dont vous êtes responsables et qui a échappé à votre vigilance en l'espace de quelques petites secondes. Comment un petit garçon de son âge peut disparaître en si peu de temps ? La panique t'envahit, il ne peut pas.

Je payais je te signale pendant que tu devais lui donner la glace ! C'est ta faute autant que la mienne !

Tu lui passes devant, cherchant derrière le moindre arbre ou objet improbable, regardant même au ciel, préférant le voir en train de voler dans les airs plutôt que de ne pas le voir du tout. Quand tu te retournes pour faire une nouvelle remarque à Alessya, tu le vois, sortir d'un buisson avec un caillou à la main.

Alessio ! que tu cries en courant pour le rejoindre et le prendre dans ses bras.
J'ai trouvé le caillou magique. qu'il t'explique de sa petite voix.

Et sûrement que tu devrais le gronder pour la frayeur que vous venez d'avoir mais t'es juste tellement content qu'il ne lui soit rien arrivé que tu te contentes de le serrer dans tes bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: we are family (ff1)  Mar 24 Juil - 16:11

Il avait raison, ils étaient tous les deux fautifs. Alessya avait le coeur qui palpitait au travers de sa poitrine, se laissant totalement submergée sous un ouragan d'adrénaline qui lui dévorait les entrailles. Elle ne se pardonnerait jamais si la chair de sa chair venait à disparaître pour toujours. C'était sa vie, son sang, elle l'avait porté pendant neuf mois, l'avait protégé pendant tout ce temps en étant bercée par la seule envie de le rencontrer, et jamais elle ne pourrait se faire à son absence. Elle le savait.

Des larmes commençaient à couler sur ses joues tant la douleur et la peur étaient difficilement supportables. Et d'un seul coup, Alessio sortit de nulle part avec un caillou dans les mains. Elle poussa un long soupir de soulagement et vint à sa rencontre en déposant pleins de baisers sur son visage.

- Maman, pourquoi tu pleures ? demanda-t-il en fronçant les sourcils.
- C'est rien chéri, ne repars plus jamais comme ça d'accord ? lança-t-elle en essayant de contenir ses larmes.

Elle n'avait pas envie d'adresser un regard à Ugo, elle était encore trop à fleur de peau pour pouvoir lui parler normalement.

- Ca te dit qu'on aille se rafraichir un peu ?
demanda-t-elle à son enfant.

Il faisait une chaleur étouffante, et la crainte de le perdre n'avait rien arrangé. C'était comme si elle avait augmenté de dix degrés d'un seul coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: we are family (ff1)  Mer 25 Juil - 9:41

Quand Alessya arrive, que tu avais presque oubliée tant le bonheur de retrouver ton petit garçon était grand, tu te décales directement pour lui laisser de l'espace, t'es toujours tellement fâchée contre elle et tu ne peux t'empêcher d'être déçu, cette journée est gâchée. Tout aurait du bien se passer, jusqu'au bout, jusqu'à ta demande, mais t'es pas sûr d'avoir envie de faire de cette journée un bonheur après ce que vous venez de vivre, t'as pas envie qu'on se souvienne de cette journée comme étant le jour où votre fils a disparu, alors t'es plus certain, tu les regardes et t'es perdu, t'as eu si peur de perdre ton bonhomme aussi que t'as du mal à reposer les pieds sur terre.

Tu te relèves, gardant un protecteur sur les deux comme s'il pouvait encore se passer un malheur pour compléter la journée. Alessio hoche la tête à sa question, tu sens qu'il commence à paniquer aussi, sentant la panique de ses parents. C'est comme un enfant qui tombe, il ne pleure que si ses parents sont inquiets, le stress est communicatif.

Je vais m'occuper de racheter une glace.

Tu proposes alors avant de leur laisser un petit moment tous les deux. Toi, tu retournes acheter une glace, la même que celle qui gît par terre désormais. T'essaies de calmer le stress qui refuse de te quitter et d'un coin de l'oeil, tu vérifies qu'ils sont toujours là tous les deux, de peur qu'ils n'en viennent à disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: we are family (ff1)  Mer 25 Juil - 17:17

L'adrénaline faisait bouillir son sang qui semblait tout brûler sur son passage, lui arrachant des douleurs à la poitrine là où sa respiration s'était accélérée précipitamment. Elle en voulait à Ugo sans vraiment savoir pourquoi, car elle savait inconsciemment que ce n'était pas de sa faute mais il fallait toujours un fautif. Et c'était souvent les autres, avant sa propre personne. C'était comme ça, c'était humain. Elle s'en voudrait surement d'avoir songer à ça quand la panique redescendrait mais pour l'instant elle avait juste envie de prendre ses distances avec lui. Il lui faisait du mal sans même s'en rendre compte. Alessya essayait de contenir ses larmes pour Alessio même si c'était idiot de justement penser qu'il était dupe, mais elle n'avait pas envie d'en débattre, elle avait simplement envie de s'imprégner du contact de son fils contre elle, afin de se rassurer qu'il était bel et bien là.

Elle hocha la tête à l'initiative d'Ugo, avant d'ajouter :

- On sera à la plage, juste en face.


Elle installa son garçon dans la poussette, traversa la route afin de rejoindre le sable et le lac qui surplombait le terrain. La blonde s'accroupit devant lui afin de le détacher et commença à le déshabiller pour qu'il aille se tremper un peu. Elle retira ses chaussures et lui tint la main jusqu'à gagner l'eau qui remonta progressivement sur ses genoux. Elle rigola lorsqu'elle le vit sourire, tout content de se rafraichir et regarda derrière son épaule pour voir Ugo revenir avec la glace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: we are family (ff1)  

Revenir en haut Aller en bas
 
we are family (ff1)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Zümo au Maroc:
» Windows 7 et carte réseau sans fil
» GPSMAP 64 (family) et Geocaching
» RRTC enregistré sur plusieurs sites
» [PRD Family] La secte PRDésienne (ou le fan club de PRD)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This is our day :: Everything :: Ugo & Alessya-
Sauter vers: