Partagez | 
 

 i don't play by the rules of the game (alessyo)

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: i don't play by the rules of the game (alessyo)  Ven 12 Oct - 9:17

Quelques semaines sont passées depuis que tu as recouvré la mémoire. Certains zones restent, encore aujourd'hui dans le flou mais tu sais ce qui s'est passé et tu as pu reprendre une vie normale, ou du moins une vie tout court, celle dont tu as l'habitude bien qu'elle ne soit pas normale.

Il faut dire qu'Alessya t'y a également aidé, à reprendre ta vie là où tu l'as laissée, avec ses avantages et ses contraintes, tu es retourné au travail et tu as profité de cette jeune femme, sans trop savoir ce que vous étiez l'un pour l'autre. Même aujourd'hui en réalité, tu ne sais toujours pas vraiment. Tu te plais à l'embrasser, à la serrer dans tes bras, à l'écouter te raconter sa journée mais tu es incapable de comprendre ce que cela signifie, si c'est positif ou si un jour, tout s'arrêtera comme ça a pu commencer.

Alors le mieux, c'est certainement de laisser couler et d'attendre, tu ne seras jamais capable de faire un quelconque premier pas, rien que vos baisers sont initiés par la belle blonde et tu ne sais pas vraiment par où commencer, que faire, que dire et surtout, comment être suffisant pour elle. Alors comme tous les soirs, tu ressens une petite boule au ventre à l'heure où Alessya est supposée rentrer, effrayé à l'idée qu'elle puisse un jour décider de te tourner définitivement le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: i don't play by the rules of the game (alessyo)  Ven 12 Oct - 20:31

Alessya s'était livrée à son travail, tentant de faire abstraction des nombreuses pensées qui allaient vers Ugo, qui suffisaient à faire battre son cœur un peu plus vite et qui souvent, la distrayaient de ses fonctions. Elle n'avait rien vu venir mais elle était tombée amoureuse de lui comme on pouvait s'enticher d'une drogue. Il était sa drogue. Elle n'arrivait plus à fonctionner correctement sans sa présence et même si elle savait que c'était dangereux, elle préférait éviter d'y penser, chérissant chacun de ses sourires tandis qu'elle appréciait se noyer dans son regard sombre, où elle n'avait aucune envie d'être secourue, dans un désir de se délecter de la moindre sensation qu'il lui provoquait dans le creux de ses entrailles.

Sa journée banale prit rapidement une tournure auquel elle ne s'attendit pas. Le directeur de l'hôpital lui avait fait part de ses agissements dont il connaissait l'existence vis-à-vis de photos qui avaient pu circuler. On pouvait y voir Ugo et Alessya se tenant par la main dehors, plus amoureux et liés que jamais tandis que le directeur lui avait fait comprendre qu'il était complètement illégal de fricotter avec ses patients et que ça pouvait déterminer la fin de ses fonctions si elle n'arrêtait pas cette relation directement. Elle n'avait rien dit abasourdie par les pensées et la douleur du déchirement qui s'operait en elle, sentant le sol s'écrouler sous le poids de cette souffrance qui n'avait pas d'autres noms que celui de l'amour qu'elle lui portait.

Elle était alors rentrée peu après, le cœur lourd, ne sachant quoi faire de cet enclume accroché à sa cheville. Alessya poussa la porte de chez elle, tentant de masquer la tristesse par un sourire.

- Hey bébé, je suis rentrée, lança-t-elle en posant ses affaires sur la table avant de venir retrouver Ugo dans le salon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: i don't play by the rules of the game (alessyo)  Lun 15 Oct - 9:06

Tu ne t'attends pas, ce jour-ci, à ce que votre relation prenne une tournure totalement différente d'un seul coup. Tu t'attends simplement à la retrouver comme presque tous les soirs, cette femme qui pose sur ton visage un sourire qu'il t'est difficile de retirer, simplement parce qu'elle est la cause la plus pure de ta joie. Tu t'attends à la retrouver aussi belle que jamais, car chaque jour que tu passes à la découvrir un peu plus, elle te semble plus belle encore, plus intelligente aussi.

Elle est ton rocher dans une tempête, c'est aussi simple que ça et malgré le fait que votre relation ne soit que naissante, t'as du mal à savoir comment tu avais fait dans un avant dont tu ne peux même pas te souvenir désormais. T'as déjà l'impression que c'était il y a de trop nombreuses années parce qu'elle est venue combler un vide qui n'était fait que pour elle. Elle te sauve jour après jour de son amour et du tien, de cette force invisible qui vous lie et que tu n'as encore jamais connu, que tu ne veux plus connaître avec qui que ce soit. Elle est la seule.

Coucou toi. tu lances doucement en te retournant du canapé pour lever la tête vers elle, un sourire venant orner tes lippes. Comment ça va ? tu demandes alors, heureux de la voir sourire encore, heureux de la retrouver ce soir encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: i don't play by the rules of the game (alessyo)  Mar 16 Oct - 15:01

Elle tentait de faire comme si de rien n'était, comme si son monde tenait encore debout, alors qu'il était comme son coeur, suspendue à ses propres lambeaux qui donnait sur le vide, et qui semblait vouloir aspirer tout ce qu'elle avait construit avec Ugo ces derniers temps. Elle se demandait bien pourquoi la vie s'acharnait contre eux, dans une volonté de les défier chaque jour alors qu'ils avaient déjà bien trop à gérer de leur côté. Elle ne voulait pas abandonner le combat, mais elle avait l'impression qu'il était déjà perdu d'avance. Si elle ne choisissait pas son travail et qu'elle venait à choisir Ugo, il devra quand même exercer ses soins avec un autre professionnel. Et si elle choisissait son travail et non Ugo, elle garderait son métier qui était l'air de rien une constante importante de son identité, mais elle perdrait son coeur au passage.

- Ca peut aller, et toi ? Lança-t-elle en tendant la nuque pour venir déposer un baiser sur ses lèvres. Dis... ça te dirait qu'on parte de Haven Hills, qu'on déménage loin ? J'en ai marre de cette ville, et puis, je veux rien faire sans toi... avoua-t-elle en se plaçant à ses côtés.

Cette solution se dessinait dans son esprit même si ça voulait encore dire de changer de lieu de travail, d'équipe, de patients. Elle tentait de dissimuler l'intérêt qui pouvait y avoir en changeant de ville, faisant pour le moment simplement passer ça pour une envie de changement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: i don't play by the rules of the game (alessyo)  Mar 16 Oct - 15:26

Pour beaucoup de jeunes de ton âge et d'autres plus jeunes en même temps, la vie de couple est une chose tout à fait normale, recherchée parfois même. Grandir au milieu d'un foyer aimant, au milieu d'un couple ou entouré de couples permet aux enfants de se construire en comprenant le principe d'amour, le principe de vie à deux, de famille qui se construit. Ça n'a pas été ton cas, et bien que tu penses aimer la jeune femme entrée dans ta vie sans que tu ne t'y attendes, tu ne sais toujours pas comment aborder la chose, comment te comporter et quels sont les codes de société qui vont te permettre de faire fonctionner ledit couple, ou tout autre appellation que tu pourrais donner à votre relation, que vous pourriez donner si vous preniez le temps d'en discuter, chose que tu ne fais pas. Dylan se moquait trop souvent de ta façon de voir les choses, de ce côté presque robot que tu utilisais pour décrire l'amour : des codes, des manières de faire, un mode d'emploi serait presque le bienvenu. Il te répétait souvent, et s'amuse encore à le faire, que l'amour ne s'apprend pas et ne se commande pas mais se laisse porter. Le grand Amoureux qu'il était en savait sûrement plus sur la chose que toi mais tu as du mal à te laisser pleinement aller comme il te disait de le faire, tu as peur.

Et pourtant, quand elle arrive dans la pièce et t'illumine de son regard, de son sourire et de sa voix, t'as l'impression que tout est possible, que tu vas pouvoir faire fonctionner cette relation inattendue qui t'est tombée dessus comme le plus beau des hasards. Et ce, jusqu'à ce que tu en viennes à ne plus comprendre ce qui se passe.

Qu'est-ce que tu racontes ? tu demandes, surpris.

T'aurais pu t'attendre à tout autre chose mais pas à cette demande toute particulière, seulement quelques semaines après avoir commencé une relation, seulement quelques mois après l'avoir rencontrée. Toi qui a toujours vécu ici, qui a développé une activité ici, toi qui a grandi ici, qui a vécu les plus belles et les plus horribles choses, comment pourrais-tu simplement penser à t'en aller ?

Tu as toujours, ou presque, été persuadé que plus rien ne pourrait te retenir, que tu avais tout perdu ou presque et que le peu qui te restait ne servirait pas à te retenir et c'est aujourd'hui, mis face au mur, dans une situation des plus inattendues que tu t'en rends compte : ta vie est ici, ta mère, ta soeur, le souvenir d'un meilleur ami, le travail, le peu d'amis que tu peux avoir bien que tu ne sois pas certain d'en avoir, tout te retient ici.

Tu es en danger ?

Forcément, ton esprit défaitiste cherche tout de suite le mal, parce qu'après tout, pourquoi vouloir partir dans d'autres conditions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: i don't play by the rules of the game (alessyo)  Mer 17 Oct - 15:31

Elle ressentait une vive envie de se soustraire à sa réalité, de s'échapper de cette malédiction qui semblait la poursuivre sans relâche, espérant la voir tomber alors qu'elle commençait tout juste à connaître une certaine stabilité dans sa vie personnelle. C'était Ugo qui lui avait montré la voie, lui prouvant qu'il n'était pas si compliqué de se laisser porter par les sentiments qu'on avait simplement confiance en la personne. Son coeur battait au rythme du sien et jusqu'à aujourd'hui, il n'avait loupé un battement que lorsqu'il effleurait sa peau avec ses doigts, ou qu'il venait à planter son regard dans le sien.

Il était vrai qu'à part Ugo, rien ne l'attendait ici. Elle avait déménagé à Haven Hills pour fuir sa vie et ses tourments, elle pouvait encore recommencer, comme si elle passerait sa vie à prendre ses jambes à son cou dès lors que les problèmes ne surviendraient. Evidemment qu'elle savait que ce n'était pas une solution. Mais elle n'avait pas envie de choisir entre son travail et son petit ami.

Elle secoua la tête négativement à ses questions, trouvant sa réaction tout à fait légitime au vu de la spontanéité de sa réplique. En y réfléchissant un peu plus, oui, elle était en danger. Leur relation était en danger.

- Si c'était le cas tu serais d'accord ?
demanda-t-elle, curieuse.

Elle soupira en se rendant compte qu'elle lui demandait quelque chose d'impossible.

- Laisse tomber, je sais très bien que ça te ferait trop de tout abandonner. Mais... Je vais surement être virée sous peu, Ugo. Ils savent pour nous, lança-t-elle en plantant son regard dans le sien.

Elle n'était pas allée plus loin dans ses paroles mais elle sentait qu'il pouvait aisément comprendre ce qu'elle voulait dire entre les lignes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: i don't play by the rules of the game (alessyo)  Mer 17 Oct - 16:08

Tu réfléchis quelques secondes à sa question, ne sachant pas vraiment quoi répondre tout de suite. Sûrement que oui, si elle était en danger, tu n'hésiterais pas à fuir avec elle, à tout faire pour la protéger comme tu n'as pas pu le faire avec Dylan, ou ta mère, comme tu as essayé de le faire avec ta soeur toutes ces années, tu fuirais avec elle parce que c'est la chose à faire, la protéger est tout ce qui t'importe alors tu lui en fais part, parce qu'elle doit savoir que tu serais prêt à tout pour la sauver d'un quelconque danger si cela devait arriver.

Si c'était le cas, on partirait tout de suite.

Tu lui assures alors, attendant tout de même le fin mot de l'histoire, attendant de comprendre ce qui a bien pu lui passer par la tête, si c'est vraiment un danger ou simplement une lubie, parce que si danger n'est pas, tu ne te vois pas tout fuir, partir et recommencer ailleurs, tu n'es pas certain d'en avoir la force à vrai dire. Et ce serait probablement trop compliqué, d'emporter avec toi dans tes bagages mère et soeur, que tu ne pourrais pas abandonner au bord de la route, même si c'est pour l'amour de ta vie.

La bombe tombe et tu restes abasourdi. Tant de questions viennent t'assaillir : comment ont-ils su ? Va-t-elle vraiment perdre son travail pour ça ? Y'a-t-il un moyen pour qu'elle trouve autre chose ? Allez-vous rester ensemble ? Tu te perds dans ces interrogations qui te semblent ne pas trouver de réponse.

Qu'est-ce que ça veut dire ?

Tu demandes alors, en premier, parce qu'il faut bien faire un choix entre tout ce que tu veux savoir, parce que tu ne peux pas lui balancer toutes tes questions au visage et attendre qu'elle te réponde à toutes. Alors voilà, qu'est-ce que ça veut dire, pour eux, pour elle, pour toi, pour vous, pour cette relation que vous construirez, pour ta reconstruction personnelle, pour son travail qu'elle a mis tant d'années à construire, où vous mène le chemin désormais qu'un obstacle s'est installé dessus, en plein milieu.

Et finalement, une lueur, tu souffles. Vous vous en sortirez, ensemble ou séparément, t'as confiance en elle alors tu ouvres tes bras, l'invitant à venir s'installer près de toi pour en discuter.

Viens, raconte-moi, je suis là.

T'as trop souvent été seul face à tes tourments, il est hors de question que tu la laisses elle, seule au milieu de ce beau merdier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: i don't play by the rules of the game (alessyo)  Dim 21 Oct - 13:28

Elle ne savait pas quoi dire, se laissant submerger par le flot de pensées qui ravageaient son esprit. Elle voulait garder son travail, son petit ami, et elle avait l'impression qu'elle devait faire un choix. Soit, choisir ce pourquoi elle s'était battue toute sa vie, soit la personne qui faisait battre la vie dans ses veines. Elle savait que si elle choisissait Ugo, elle ne pourrait plus exercer dans cette ville parce que la rumeur courrait vite. Elle n'aurait plus aucune légitimité auprès de personne. Et en même temps, elle n'avait pas envie de payer pour quelque chose qui lui était arrivée sans prévenir, sans lui demander son avis. Elle était tombée amoureuse comme on tombait d'une falaise. Sauf qu'au lieu de se fracasser sur le sol, elle s'était vue projeter dans les airs par la force de ces sentiments qui l'avaient fait renaître.

Elle hocha la tête, distraite, songeant à une solution qui semblerait acceptable pour lui comme pour elle. Elle vint se blottir contre lui où sa main se baladait tranquillement contre son torse.

- Le directeur de l'hôpital m'a parlé aujourd'hui. Il m'a posé un ultimatum. C'est soit toi soit mon job... Murmura-t-elle, le cœur serré.

Elle laissa tomber sa tête contre son épaule, baissant les yeux en revoyant cette scène.

- J'ai pas envie de choisir. Tu sais comme tu comptes pour moi, et je pourrais vraiment me faire renvoyer pour toi. Mais plus personne ne voudra m'embaucher, et je pourrais perdre mon droit d'exercer. J'aurais dû le prévoir, mais j'ai préféré fermer les yeux parce que je veux rester avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ugo Rossi
avatar : Diego Barrueco
Messages : 107
Points : 121
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: i don't play by the rules of the game (alessyo)  Mar 30 Oct - 9:21

Tu as trop fermé les yeux sur votre relation et surtout ce que cela impliquait auprès du travail d'Alessya, tu as fermé les yeux pour ne pas trop y penser, parce que ça faisait mal de te dire qu'un jour, elle partirait pour son travail, tu la laisserais partir pour son travail. Maintenant, tu ne peux plus fermer les yeux et même si tu préférerais ignorer encore la chose, ce n'est plus possible et tu te dois d'être là pour elle et de l'accompagner dans ce merdier, parce qu'il est là à cause de toi. Si tu n'avais pas franchi la porte de son cabinet, jamais elle ne serait dans cette situation, tu te dois de réparer le mal que tu as pu faire, bien que ça ne soit un mal beau, magnifique et vibrant d'amour.

J'ai fermé les yeux aussi. tu chuchotes, le visage dans ses cheveux alors que ton corps tout entier la maintient contre toi, parce qu'elle en a besoin et que tu en as besoin aussi. Mieux vaut maintenant que plus tard tu sais.

Mieux vaut vous quitter maintenant que dans quelques années, quand il sera trop tard et que vous ne serez plus capables de vous séparer, parce que tu sais que ce jour arrivera si vous laissez faire les choses. Sûrement qu'elle s'attend à autre chose, à ce que tu la retiennes ou que tu la supplies, mais tu n'as pas l'intention de le faire. Tout simplement parce que tu la connais et que tu sais pertinemment à quel point elle a travaillé pour en arriver là, c'était son rêve et elle s'est battue pour avoir ce qu'elle a aujourd'hui et jamais tu ne te pardonnerais de lui avoir coupé les ailes d'un coup, pour un amour de quelques semaines, pour un amour avec toi, celui qui ne s'en sortira pas. T'es pas prêt à la briser de la sorte, tu refuses d'être celui qui lui fera abandonner ses rêves alors que tu n'es dans sa vie que depuis quelques mois. Alors oui, pour toi le choix est simple, tu devras la laisser voler pendant que toi, tu restes à terre.

Tu t'es battue pour en arriver là, tu mérites ce poste tu le sais, rien ne te rend plus heureuse que ton travail.

Tu souris, t'aimes tellement la voir s'épanouir dans son travail, t'aimes tellement l'écouter te raconter ses journées, tu ne supporterais pas de lui faire perdre ça, tu refuses catégoriquement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : Margot Robbie
Messages : 108
Points : 116
Date d'inscription : 23/07/2018

MessageSujet: Re: i don't play by the rules of the game (alessyo)  Lun 5 Nov - 11:50

Alessya ne savait faire que ça, fermer les yeux, sachant pertinemment que son regard se tounerait un jour ou l'autre vers les adieux, déchirants, qui feraient défaillir son palpitant. L'hémorragie émotionnelle qui en résulterait serait telle, si elle venait à disparaître de la vie d'Ugo, qu'elle ne s'en remettrait jamais. La vie qui battait dans ses veines avaient un goût de bonheur depuis qu'elle partageait son quotidien avec celui qui lui avait fait franchir des limites qu'elle ne pouvait maintenant plus oublier, errant dès à présent dans les limbes de son amour précipité qu'elle puisait dans le creux de ses iris fatigués par des combats acharnés.

Elle soupira à ses mots, se forçant à savourer cette étreinte qui lui rappelait à quel point elle avait besoin de lui.

- J'aurais bien aimé que le plus tard dure une éternité.


L'éternité ne pourrait jamais être assez longue quand elle se délectait de sa présence et son affection, de cette passion qui mettait son sang en ébullition. Elle comprenait qu'il ne voulait pas la retenir, se rangeant derrière un calme sans pareil, le genre de comportement qu'elle avait du mal à tenir, elle, qui bouillonnait de rage face à ce choix qui ne saurait dans tous les cas la satisfaire. Elle le voulait, tout entier, mais les efforts payés pour obtenir son travail l'interdisait de sombrer dans l'amour qui surplombait son être tiraillé.

- Toi aussi, tu me rends heureuse,
ajouta-t-elle, captant son regard.

Nouant ses doigts aux siens, elle ancra cette image dans son esprit, comme dans une volonté de créer ce souvenir pour qu'il ne la quitte jamais.

- Je m'attendais pas à ce que tu sois aussi calme, je dois l'avouer. Alors, tu serais prêt à accepter la fin de notre relation pour un travail ? Ca fait peut-être pas longtemps qu'on est ensemble, mais... Je suis amoureuse de toi, Ugo. Je saurais pas quoi faire si t'es plus là, dans ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: i don't play by the rules of the game (alessyo)  

Revenir en haut Aller en bas
 
i don't play by the rules of the game (alessyo)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Offre triple play fibre à 19,90€ par mois!
» Lecteur multimédia WD Element Play
» [résolu]Google play absent sur tablette ItWorks
» c'est quoi Le Plug and Play
» Offre Triple Play: Gagner un nom de domaine, une suppression de pub et du stockage pour votre forum.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This is our day :: Everything :: Ugo & Alessya-
Sauter vers: