Partagez | 
 

 Work and smile (Finn)

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : *
Messages : 5
Points : 9
Date d'inscription : 06/04/2018

MessageSujet: Work and smile (Finn)  Ven 6 Avr - 16:36

- un an plus tôt -

FINN
Tu aurais pu refuser cette affaire lorsqu'on te l'a proposée, estimer avoir trop de travail pour devenir l'avocat commis d'office d'un gamin perdu aux conneries trop nombreuses pour réellement les comptes. Personne ne t'en aurait tenu rigueur c'est certain et pourtant, tu n'as pu t'empêcher de refuser, ton envie prenant rapidement le dessus sur la raison qui elle, te criait que ce n'était pas le moment, qu'avec le bébé à venir, tu devrais plutôt t'occuper de ta famille. Tu as balayé ces pensées d'un revers de main et t'est lancé dans cette affaire corps et âme pour tout comprendre, tout analyser et surtout, aider cet Adonys Harmon à sortir de prison, parce que c'est ça ton travail, même quand ta raison te dit que tu devrais le laisser emprisonné, ton travail est de tout faire pour que la personne soit libérée, et c'est ainsi que tu as mis ton coeur à la tâche pour trouver la moindre erreur, la moindre faille qui permettrait au jeune homme de retrouver sa liberté. Pourtant, tous les dossiers contre lui n'ont pas aidé : violence sur co-détenu, violence aggravée, isolement, élan d'impulsivité, tant de mots qui ne font que compliquer le cas, de jour en jour.

Tu as tout de même persévéré, refusant de te laisser abattre par quelques avertissements et papiers en tous genre et c'est finalement un énorme dossier sous le bras que tu te retrouves à la prison où cet homme est incarcéré, pour le rencontrer. Tu sais que le dernier avocat a démissionné, refusant de continuer plus longtemps mais tu sais aussi que tu n'es pas du genre à craquer devant une quelconque pression et que tu sauras gérer un minimum le tempérament fougueux de ton client. C'est bien habillé et prêt à cette entrevue que tu entres dans la salle où monsieur Harmon t'attend déjà. Tu feins un petit sourire et t'approche, avançant la main pour le saluer. Bonjour, maître Milton, votre nouvel avocat. tu te présentes alors avant de t'asseoir, ouvrant directement le dossier sous tes yeux. Bon, on va se concentrer rapidement parce qu'il y a pas mal de choses à voir et malheureusement peu de temps pour le faire. tu proposes alors, tournant les pages pour trouver ce qui est le plus important, espérant profondément qu'il va jouer le jeu, coopérer et ne pas te causer trop de soucis.

ADONYS
Adonys perdait la notion du temps dans ce lieu où les jours, les nuits, les semaines et les années se ressemblaient. Il s’entraînait pour passer le temps, il fumait, il lisait, il écrivait. Puis, ça s’arrêtait là. Il n’avait pas vraiment d’amis ici, parce qu’on ne pouvait faire confiance à personne. Il avait l’impression que tout le monde pouvait lui faire la peau à tout moment, alors, il était toujours sur ses gardes. Trop peut-être. Parce que dès qu’un gars lui lançait un mauvais regard, arrivait vers lui un peu trop précipitamment, il se prenait directement des coups, sans avertissement au préalable, même quand cette personne n’avait rien demandé.

Il était sûrement un peu dérangé, en même temps, il se sentait comme un animal en cage. Déjà qu’il souffrait d’hyperactivité, ça ne pouvait qu’aggraver les symptômes de son trouble. Il s’en était même pris à son avocat, sensé mettre toutes les chances de son côté pour plaider sa cause perdue. Il s’en voulait un peu, parce que c’était pour lui qu’un soucis de malentendu : il l’avait trouvé arrogant, prétentieux, trop sur de lui et cassant, alors Adonys lui avait juste réglé son compte. Ca aurait pu être pire, il l’avait juste poussé violemment contre le mur et suite à cela, l’avocat avait démissionné. « Quelle tapette celui-là » avait pensé le jeune homme. Pour lui, la virilité se mesurait surtout à la force physique et mentale, et son avocat était donc un faiblard.

Comme la loi obligeait chaque détenu à posséder une défense, un autre avocat devait lui être assigné. Il se fit accompagner dans la salle par un garde, et toisa directement le nouvel avocat. Il ne le sentait pas non plus, mais il allait devoir faire avec s’il voulait sortir.

Il lui tendit la main en se présentant, et Adonys lui serra celle-ci sans dire un mot. Il était peut être un peu aigrie, mais pas impoli. Ce contact le fit frisonner. Il fallait dire qu’il n’avait pas vraiment beaucoup de contacts cordiaux depuis son arrivée. Il prit place en face de lui, l’air nonchalant, avachie sur la chaise.

- C’est ton boulot de me sortir de là avec peu de moyens.

FINN
Tu te retrouves bien vite face à l'accusé et la première impression qu'il te fait n'est pas des meilleures, tu le sens peu investi, presque aucunement intéressé par son propre procès, nonchalant et peu agréable, tout ce qui pourrait te donner envie d'abandonner si tu n'étais pas aussi persévérant. Mais justement, tu ne comptes pas abandonner, fort au contraire et peu importe qu'il en vienne aux mains comme il l'a fait avec son précédent avocat, tu comptes bien lui montrer de quel bois tu te chauffes toi aussi s'il décide d'aller aussi loin. Je préférerais qu'on en reste au vouvoiement par contre. tu expliques de but en blanc, levant les yeux vers lui et feintant un petit sourire pour la forme. C'est ta façon de maintenir une distance entre vous, comme un prof et son élève par exemple, vous n'êtes pas au même statut et dans ta tête, il y a des règles à respecter, notamment le respect qui passe par un vous plutôt qu'un tu. Tu tournes un peu les pages avant d'ajouter. En effet c'est mon travail, mais vous avez fait fuir votre ancien avocat alors que le procès est dans très peu de temps. De ce fait, nous allons beaucoup nous voir et beaucoup travailler. tu ajoutes avant de t'arrêter sur une page. Bien. Donc ça fait cinq ans que vous êtes enfermé, et je vois que vous êtes sorti de l'isolement pour bonne conduite, ce qui est très bien. Vous avez essayé de reprendre des cours ? ça peut aider pour l'insertion ça, si vous reprenez des études en prison. Tu t'es toujours dit que si tu devais aller en prison, tu apprendrais le plus de choses possibles, bien que désormais les études soient déjà derrière toi, tu apprendrais de nouvelles matières, décrocherait de nouveaux diplômes, te permettant ainsi de ne pas perdre la tête. En tous cas avec ce que je vois, une remise de peine va être compliquée à faire fonctionner, vous devez montrer que vous êtes sur la bonne voix pour changer, pas pour recommencer une fois dehors. T'es direct, y'a que comme ça que ça fonctionne, tu dis les choses telles qu'elles sont et certains clients l'entendent très bien et se reprennent en main.




ADONYS
Adonys lui lança un regard noir. Son petit jeu ne l’intéressait pas. Et ce sourire ancré sur ses lèvres déclenchait un tonnerre à l’intérieur de lui. Il n’aimait pas qu’on le prenne de haut, sous prétexte d’être de l’autre côté de la loi.

- J’ai frappé des gens pour moins que ça, répondit-il en le défiant du regard.

Il n’allait pas se laisser impressionner par ses manières de bobos parisiens qui se croyait supérieur aux autres. Adonys comptait vite le faire redescendre, sans se soucier une seule seconde que cet avocat pouvait tout arrêter du jour au lendemain pour lui. Il ne pensait pas vraiment aux conséquences de ses actes, d’ailleurs, s’il y avait pensé un peu plus, il ne se serait pas trouvé derrière les barreaux.

- Ouais, mon avocat a démissionné parce qu’il me prenait de haut lui aussi, je te laisse imaginer la suite, continua-t-il.

Il passa une main dans ses cheveux, essaya de calmer la rage qu’il avait en lui tant bien que mal. Ce n’était pas forcément de la faute à son avocat s’il ressentait tout ça, c’était la faute de cette prison qui le rendait fou. Il ne se plaignait pas, il connaissait ses torts, et les assumait pleinement, quand bien même la vie en prison n’était pas de tout repos.

- Il y a pas grand-chose qui m’intéresse en réalité, soupira-t-il.

Il y avait beaucoup de choses qui attisaient sa curiosité, la vérité c’était qu’il se sentait trop con pour apprendre quoique ce soit, et surtout il se sentait encore plus idiot de parler ce qu’il aimait.

- Je sais mentir, aucun souci là-dessus. Faut juste que j’apprenne à me canaliser. Mais ils me cherchent tout le temps les autres, donc c’est compliqué de pas péter un câble. Je sais que ça jouera sur la décision définitive, mais je fais vraiment des efforts là-dessus. Je suis à mon maximum même si ça semble assez bas.

Déjà, rien que d’avoir dit tout ça c’était un bel effort pour Adonys.

FINN
Ton but n’est pas de le prendre de haut ou de lui faire croire que tu vaux mieux que lui parce qu’il est derrière des barreaux et toi non, tu souhaites juste marquer un certain écart entre vous car sans toi, il ne sortira pas d’ici et t’es persuadé qu’il doit le réaliser et le comprendre, sinon tu ne supporteras pas de travailler à ses côtés, tu as besoin d’un certain respect pour tes affaires. Les menaces, ça fonctionne pas avec moi. Frappez-moi si vous voulez mais ça se retournera bien vite contre vous, pas contre moi. Tu expliques très calmement. Ça te ferait chier de te prendre des coups mais comme tu lui dis, ce n’est pas sur toi que les conséquences retomberont, tu rentreras auprès de ta femme et tout sera oublié. Lui verra sa peine augmentée, les espoirs de sortir réduire peu à peu. Mais visiblement, cela ne lui fait pas peur, fort au contraire. Je l’imagine très bien mais encore une fois, vos actions n’auront de conséquences que sur moi. Réfléchissez-y un peu. Tu sais bien que ça peut être compliqué d’être ici, de devoir supporter les difficultés de la prison, l’enfermement, les autres détenus, le non-respect qu’ils subissent au quotidien et c’est pour ça que tu ne fuis pas dès les premières menaces. Je suis sûr qu’on peut trouver des choses, vous n’avez pas des passions que vous pourriez exploiter ? Il faut qu’on pense à votre avenir à l’extérieur. Tu expliques alors, ne pouvant pas chercher à sa place, tu as besoin de lui pour comprendre ce qu’il pourrait faire, ce qui pourrait t’aider à le sortir de là. Parce que c’est ton travail. Tu sais que te dire ces mots est sûrement déjà un énorme effort de la part du jeune homme mais c’est pas vraiment ce que tu aurais aimé entendre c’est certain. Va falloir te canaliser, et faire de vrais efforts pour éviter le mensonge. Je sais que ça peut te sembler difficile, mais c’est pas impossible. T’as vu des clients pire que lui, t’as eu affaire à de vrais durs qu’il était presque impossible de défendre mais que t’as défendu, que t’as fait gagner parfois alors tu sais qu’Adonys ne sera pas le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : *
Messages : 5
Points : 9
Date d'inscription : 06/04/2018

MessageSujet: Re: Work and smile (Finn)  Ven 6 Avr - 17:01

Adonys n’était pas idiot, même s’il montrait l’inverse. Il préférait qu’on l’imagine con plutôt qu’on découvre le fait que ce n’était pas un monstre dans le fond. Tout ça pour des soucis d’ego, tout ça parce qu’en prison, il valait mieux passer pour le méchant que pour la victime, simplement pour une question de survie. Il n’avait pas envie de mourir, pas entre ces barreaux, pas avant d’avoir senti l’odeur de la liberté, la chaleur d’un rayon de soleil sur peau et le vent dans ses cheveux. C’était sûrement surprenant, mais ces simples choses lui manquaient, et il savait qu’il ne les apprécierait pas avant un long moment. Pour autant, il ne s’en plaignait jamais. Après tout, il était là pour une raison. Il n’allait pas faire comme si ce n’était pas mérité, ou se trouver des excuses bidons pour justifier son braquage. Il n’y en avait aucune.

- J’ai jamais dit que je voulais le faire, mais simplement que je pourrais, haussa-t-il les épaules.

Pour autant, il avait tout à fait raison. Les conséquences de son acte allongeraient sa peine qui sera jugée encore plus sévèrement. Mais c’était plus fort que lui, il fallait qu’il affirme son autorité même si dans certaines situations ce n’était pas nécessaire.

- Si, j’ai une passion… Les filles, répondit-il avec un regard amusé.

Il n’arrivait pas à se concentrer. Parce qu’il n’avait jamais eu cette habitude, et ça lui prenait trop d’énergie, chose qui était normalement facile pour des personnes qui n’avait pas de troubles de l’attention. Puis, il aimait bien le chercher son avocat. Ca l’amusait, ça égayait sa journée qui s’annonçait longue. Il remarqua qu’il s’était mis à le tutoyer lors de sa dernière phrase.

- Mentir, c’est pas illégal. Comment je pourrai plaider ma cause si je mens pas un petit peu ? Je vais pas dire que je regrette pas, que j’en ai rien à foutre, si ? Parce que la vérité c’est que je peux pas changer ce que j’ai fait alors je vais pas me mettre à pleurer et à m’apitoyer sur mon sort, c’est pas moi ça. Et pourtant c’est sûrement ce que veut le Juge. Bref, dis moi en gros comment tu vois mon cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Finn Milton
avatar : *
Messages : 2
Points : 2
Date d'inscription : 06/04/2018

MessageSujet: Re: Work and smile (Finn)  Mar 10 Avr - 14:01

Tu sens que ça risque d'être compliqué avec le jeune homme même si au fond ça, tu l'as toujours su, t'as simplement décidé de prendre des risques en acceptant ce cas, en acceptant de le défendre pour l'aider à sortir. Tu sais que la vie en prison est loin d'être facile, pire même, c'est une torture au quotidien mais tu sais aussi que s'il ne coopère par un minimum, il n'aura que très peu de chances de sortir et ce n'est pas ce que tu veux. Toi tu as besoin qu'il soit de ton côté et qu'il se batte pour recouvrer sa liberté, tu ne peux pas faire ça tout seul. Et bien tu ne le feras pas parce que je suis un excellent avocat qui travaille gratuitement et qui veux t'aider à sortir de ce trou à rats. Tu réponds du tac au tac, oubliant ta politesse derrière toi, tu commences à être trop excédé pour l'embêter avec un vouvoiement dont il se moque éperdument et que de toute façon, il ne respecte pas.

Alors tu t'y remets, tu n'es pas là pour te défendre toi ou pour rigoler avec lui mais pour travailler et trouver une solution qui lui permettrait à terme, peut-être, de sortir de cet endroit morbide. C'est ainsi que tu en viens à lui demander ses passions, t'attendant à avoir comme réponse quelque chose tel que le dessin ou la musique, des activités sur lesquelles il pourrait s'appuyer en sortant d'ici et surtout, lors du procès. Monsieur Harmon, un peu de sérieux s'il vous plaît. Je sais que c'est beaucoup vous demander mais les filles ne vous seront d'aucune utilité lors du procès. Et si vous ne le gagnez pas, vous n'êtes pas prêt d'en revoir des filles, faudra se contenter des garçons. tu lui fais alors remarquer. Tu sais que ça joue beaucoup sur les détenus la pression des femmes mais c'est on-ne-peut-plus-sincère. S'il ne veut pas faire d'effort, en rentrant ce soir, tu retrouveras les bras de ta femme, ça ne changera rien à ta vie. La sienne en revanche, sera toute différente, il ne verra pas de femme pour un long, très long moment. Tu soupires à nouveau, te prend la tête dans les mains, c'est de plus en plus compliqué en réalité, puisque ce client n'en a que faire de ce qu'il a fait, t'as même peur qu'il en vienne à recommencer une fois dehors, ce qui ne serait pas chose intelligente. Bon ok, un petit mensonge ok mais il faut le penser un minimum. C'est votre dernière chance monsieur Harmon, votre toute dernière. tu sais que si tu lui répètes ça, il commencera à comprendre, à se rendre compte de ce qu'il risque de perdre, c'est à dire toute sa vie. Je sais que c'est pas facile et que ça vous semble lointain, voire impossible mais vous devez vous projeter à l'extérieur, ça vous donnera encore plus envie de vous battre. Il faut que vous imaginiez une toute nouvelle vie, et ensuite quand vous aurez réussi, on mettra ça en place pour de vrai, vous travaillerez en prison aussi, on a besoin de mettre toutes les chances de notre côté pour vous faire sortir. tu expliques alors ou du moins, tente d'expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : *
Messages : 5
Points : 9
Date d'inscription : 06/04/2018

MessageSujet: Re: Work and smile (Finn)  Mar 10 Avr - 20:46

Adonys ne pouvait pas nier qu’il appréciait sa répartie. Cet avocat savait lui répondre, savait lui parler, et il aimait les gens avec du caractère. Alors, au moins pour cette fois, il allait se la fermer parce que c’était tout ce qu’il avait voulu entendre, que quelqu’un s’occupe de lui, le prenne en charge et l’aide vraiment. Il voulait qu’on se consacre à son dossier quand même bien il était une cause perdue. Il voulait voir qu’il ne l’était pas, qu’il pouvait être sauvé parce que même s’il ne le montrait pas, il rêvait que de ça ; sortir, et recommencer une nouvelle vie.

Il leva les yeux au ciel, il avait encore une fois raison mais c’était trop de pression pour Adonys qui s’ennuyait entre les quatre murs de sa cellule, alors là, il avait le droit à un peu d’amusement avec son avocat.

- Ouais, et je suis pas homo, balança-t-il froidement.

C’était comme une façon de se justifier, de se convaincre lui et son avocat de ces mots. Il avait tellement peur qu’on le prenne pour un homosexuel qu’il passait son temps à dire l’inverse, en évitant tout contact avec des hommes, comme s’ils représentaient la peste, la maladie dont il pouvait être contaminé.

- Le truc c’est qu’il y a rien qui m’attend dehors. Tu vois, j’imagine que tu dois avoir une femme, des enfants, un boulot qui te plait, une belle maison, moi j’ai rien. J’ai même pas de famille, pas de projets, pas d’avenir. Alors me motiver réellement à retourner dehors, oui, mais pour y faire quoi ? Je vais pas te mentir à toi, tu m’as l’air réglo. Mais il se peut que je recommence encore et toujours les mêmes conneries. Ca sert à rien ce qu’on fait là, c’est reculer pour mieux sauter. On peut pas essayer de me transformer en quelqu’un de bien, parce que je le suis pas, répondit-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Finn Milton
avatar : *
Messages : 2
Points : 2
Date d'inscription : 06/04/2018

MessageSujet: Re: Work and smile (Finn)  Mer 11 Avr - 11:36

Tu savais dès le début que cette affaire allait s'annoncer relativement compliquée et pourtant, t'as sauté dedans, heureux de pouvoir aider un cas désespéré, heureux de pouvoir servir à quelque chose, ce qui n'est pas le cas à la maison ces derniers temps. T'essaies de trouver des solutions pour le faire sortir, le reste t'intéressse peu, surtout sa sexualité. Tu n'en as que faire de savoir s'il aime les femmes et les hommes et t'es bien surpris de le voir te répondre de façon très froide par rapport à ça. Petit un, je n'ai jamais dit ça et petit deux, je m'en contrefiche. tu lui expliques en soupirant. T'es pas là pour savoir s'il préfère la compagnie des hommes ou femmes, ça ne pèsera rien lors du procès et toi, tu n'as pas besoin de savoir, même s'il semble vouloir faire comprendre que seules les femmes l'intéressent. Pour toi ça, ça cache un petit quelque chose mais t'as pas très envie de te prendre un coup alors tu préfères te taire sur ce point, et continuer sur ce qu'il y a de vraiment important, à savoir sa sortie de prison. Alors tu penses que tu devrais rester en prison toute ta vie ? T'as pas envie justement de commencer à réfléchir à des projets ? Tu pourrais partir te ressourcer à la campagne, construire ta propre maison, rencontrer une femme que tu voudras épouser. T'as pas envie justement de penser à tout ça ? Parce que si t'es persuadé que tu vas revenir ici si tu sors, ça sert à rien qu'on perde notre temps et que tu vives ça plusieurs fois, autant que tu restes d'un coup, ça évite les frais. Alors dis-moi. tu fermes le dossier, croise les bras. Tu me dis, soit on continue et une fois sorti, tu vas tout faire pour avoir une nouvelle vie, soit on arrête tout de suite. C'est toi qui choisis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
avatar : *
Messages : 5
Points : 9
Date d'inscription : 06/04/2018

MessageSujet: Re: Work and smile (Finn)  Mer 11 Avr - 17:37

Il avait raison, et Adonys le savait pertinemment. Sauf, qu'il n'arrivait pas à le dire, ça le dépassait, c'était trop pour lui, d'avouer que quelqu'un avait raison, surtout le dire à un gars qui se croyait supérieur aux vues de son statut. Il ne savait pas pourquoi mais il le trouvait vraiment arrogant, prétentieux, tout transpirait chez lui la réussite et Adonys était surement un peu jaloux. En même temps, il ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même. Ce gars s'était surement donné les moyens pour arriver à ses fins, chose qu'il n'avait jamais fait finalement.

Pourtant, même s'il jouait aux cons, il buvait ses paroles. Il était charismatique, il savait capter son attention, chose que peu de gens savaient faire avec lui. Il haussa les épaules et ajouta :

- J'imagine que tu as eu des bons arguments, alors, je marche.

C'était le début d'un nouveau départ, la prévision d'une nouvelle vie qui sait, s'il essayait juste d'y mettre du sien et d'arrêter de faire comme s'il se fichait de tout et de tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Work and smile (Finn)  

Revenir en haut Aller en bas
 
Work and smile (Finn)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Guide] Final Fantasy Type-0 HD (Playstation 4)
» Stella27 - Nana-smile (Exemple de cours)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This is our day :: Adonys & Finn-
Sauter vers: