Partagez | 
 

 You leave with my heart

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: You leave with my heart  Dim 6 Mai - 22:35

Depuis ce braquage, t'avais pas arrêté de penser à Rio. Ton Rio. T'avais réussi ton coup, t'avais réussi à faire ce peu avaient réussi à faire mais il te manquait quelque chose ou plutôt quelqu'un pour être heureuse. Le Professeur vous avait dit de vous disperser et de disparaître au milieu de la civilisation pour ne pas vous faire prendre. Ce plan tenait toujours, et tu n'y avais vu aucun inconvénient jusqu'à ce qu'il débarque dans ta vie et qu'il y mette le bazar dans ton cœur. Tu t'étais réfugiée à Cuba, là où personne n'avait déjà vu ton visage et tu t'étais payée une belle villa. Mais ses lèvres te manquaient. En fait tout te manquait.

Puis un jour, t'avais reçu la visite d'un type bizarre qui bossait pour les renseignements espagnols. Tu lui avais ris au nez, d'un air méprisant et totalement détaché comme tu savais bien le faire, mais t'avais sentie ton rythme cardiaque s'accélérer quand il t'avait signifié qu'il voulait Rio et toute la bande et qu'il te promettait de ne pas te faire inculper car tu serais comme une indic à ses yeux. Tu n'avais pas envie de passer ta vie en taule. Tu n'avais pas envie de balancer ton premier et sûrement dernier amour non plus mais ce type ne te lâcherait pas et tu le savais. Si tu allais en taule, tu n'avais plus aucune chance de revoir Rio. Et ça, ce n'était pas envisageable.

Quand il prit la porte, tu décidas d'utiliser le téléphone portable rangé au fin fond d'un tiroir. Le Professeur avait bien dit qu'il fallait laisser plus de temps que ça pour le recontacter mais tu avais besoin de lui. Maintenant.

- Rio... Souffla-tu au téléphone alors que quelqu'un décrocha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Dim 6 Mai - 22:46

Vous avez réussi, ça te semble encore un peu improbable aujourd'hui, alors que tu vis sur une île perdue au milieu des Caraïbes et que tu vis comme un prince, profitant de ces millions pour faire seulement ce que tu veux dans la vie, jour après jour. Et pourtant, il te manquera toujours quelque chose et tu sais très bien ce que cela peut être. La nuit encore, parfois, il t'arrive de rêver d'elle, de penser à vos moments d'amour : Tokyo, la seule et l'unique. La première que tu as pu aimer, la dernière que tu aimeras, elle est comme gravée dans ta peau à tout jamais et tu ne peux t'empêcher, même après une année écoulée sans la voir, de penser à elle comme si vous vous étiez quittés hier.

Tu te souviens encore de ces derniers moments ensemble, de cette casse réussie avec brio, du bonheur qui pouvait se lire sur vos lèvres, malgré la tristesse d'avoir perdu des compagnons. Tu te souviens de tout dans les moindres détails parce que souvent, ces moments viennent te hanter la nuit. Tu te souviens du bruit des coups de feu, de tes plaques autour du cou de Tokyo, ces plaques d'engagement qui n'ont finalement servies à rien puisque peu après, vous partiez séparément. Le professeur ne voulait pas vous voir prendre des risques et toi, du haut de tes vingt ans, tu n'as pu qu'écouter et te plier à ces nouvelles règles comme tu l'avais toujours fait, tu t'es contenté d'écouter, de laisser ce téléphone dans un coin et d'attendre qu'un jour, le bon moment arrive.

Tu as pris l'habitude de le laisser allumer, puis de le recharger dès que besoin, sait-on jamais qu'un appel arrive, que ce soit Le Professeur ou Tokyo, ou d'autres, tu donnerais n'importe quoi pour les revoir ne serait-ce que quelques minutes, ceux que tu n'arrivais pas à considérer comme tes amis au début et qui sont finalement devenus beaucoup plus que ça : une famille. Alors forcément, quand ce téléphone vint à sonner, c'est surpris mais heureux que tu sautas dessus sans connaitre l'interlocuteur.

Cette voix, ce souffle, tu pourrais le reconnaître entre mille. Il te fait fermer les yeux, un sourire aux lèvres alors que ces souvenirs reviennent à toi, un visage, un murmure, une odeur. Tokyo... tu chuchotes, effrayé à l'idée que tout cela ne soit qu'un mirage alors que c'est ce que tu attends depuis un an. C'est bien toi mon amour. tu ajoutes sans une once d'hésitation, parce que t'es un peu naïf et toujours aussi amoureux, le Rio amoureux mais seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Dim 6 Mai - 23:03

T'avais du personnel maintenant que tu étais riche, et pourtant, tu t'étais jamais sentie aussi seule perdue au milieu de ces billets imprimés, perdue au milieu de cette Terre qui te semblait inconnue depuis que tu n'avais plus Rio dans ta vie. Tu n'avais jamais eu les pieds sur Terre de toute manière. T'avais trouvé ton refuge dans ses bras, avec lui, et tu vivais mal son absence qui te réveillait toutes les nuits. Quand ça arrivait, tu ne pouvais pas t'empêcher de serrer son collier qu'il t'avait donné alors que tu pensais donner ton dernier souffle. Tu pouvais presque le sentir à travers ces plaques froides. Tu pouvais presque y voir son reflet.

Mais toi, t'as toujours été amoureuse de la liberté avant tout. Cette même liberté qui t'avait guidé toute ta vie dans le vol, le braquage et même le meurtre. T'avais pas voulu tomber amoureuse de lui. Mais tu devais bien avouer que c'était arrivé et que c'était ta nouvelle drogue. T'avais même pas eu de relations depuis Rio. Tu vivais comme un Hermite, esseulée dans ton temple dorée qui se dressait finalement comme une prison, toi qui rêvait de liberté, est ce que tu l'avais vraiment trouvé ?

- C'est moi, je... Tu m'as tellement manqué si tu savais. Je t'ai pas oublié tu sais. Je sais que normalement j'aurais pas du t'appeler aussi tôt mais... Tu me connais. Je suis pas faite pour suivre les règles, ajouta-t-elle en souriant légèrement.

Allongée dans ton lit, tes doigts jouaient toujours avec son collier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Dim 6 Mai - 23:11

C'est difficile de se sentir pleinement heureux quand on perd l'amour de sa vie, tu l'as très vite compris. A peine tu avais posé le pied sur cette terre nouvelle, des sacs remplis de billets que tu te sentais déjà seul au monde, comme perdu dans un monde qui n'était pas vraiment le tien. T'as fait avec, tu n'avais pas le choix, Le Professeur voulait que vous attendiez encore un peu, ce que tu as fait sans savoir quand est-ce que tu pourrais enfin retrouver celle qui vient te hanter la nuit. Beaucoup de fois, de nombreuses questions sont apparues dans ton cerveau, des questions en tous genres, est-ce que tout le monde est séparé ? Tu imagines difficilement Denver accepter d'attendre et de laisser Monica, ou plutôt Stockholm toute seule, peut-être que tu aurais du faire le dur toi aussi, un peu, t'affirmer et transgresser les règles mais du haut de ta petite vingtaine, cela te semble bien trop difficile.

Ça ne t'étonne pas de Tokyo en revanche, elle qui a toujours détesté les règles et tout ce qui n'allait pas dans son sens, au fond, tu es même surpris qu'elle ait mis tant de temps à t'appeler, mais mieux vaut tard que jamais n'est-ce pas ? Il nous a fallu deux jours pour transgresser la troisième règle du Professeur, je trouve que presque une année, c'est plutôt raisonnable. tu réponds alors, un sourire aux lèvres alors que tes méninges tournent à fond. Tu ne sais pas quoi lui dire, quoi lui demander, t'as tellement envie de la retrouver tout de suite maintenant que tu pourrais en crever. Je ne t'ai pas oublié non plus. tu décides alors de lui assurer. T'aurais pu profiter de ta vie de riche pour devenir un de ces garçons qui connaissent des amours passagers toutes les semaines mais non, tu n'as pas pu, n'a même pas voulu. Tes pensées étaient trop occupées vers Tokyo pour ne serait-ce qu'imaginer embrasser une autre femme. Où es-tu ? tu oses alors demander, avec le mince espoir qu'elle puisse ne pas être si loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Dim 6 Mai - 23:24

Tu savais même pas pourquoi t'avais choisi Cuba. Le sable blanc, l'eau turquoise et l'espagnol avait eu raison de toi finalement. T'étais pas bilingue alors il fallait un pays partageant la tienne, puis, il fallait avouer que t'étais pas du genre à te prendre la tête. Toi, t'avais toujours vécu au jour le jour et là ça changeait pas. Bien au contraire. Le fait que tu sois sortie de ta précarité te permettait de voir éclore toute sorte de possibilités, et en même temps, tout ce qui se dressait devant toi ne t'intéressait pas sans ton partenaire, ton acolyte pour qui tu avais été prête à prendre une balle. Après tout, à part lui, t'avais plus rien à perdre. C'était lui qui te tenait en vie. C'était le désir brûlant de le sentir contre toi qui te faisait espérer chaque jour depuis un an. T'avais attendu de l'appeler pour lui. Parce que tu t'en serais voulu qu'il ait des problèmes par ta faute. Et là, il était entrain d'en avoir. Tu ne savais pas ce que tu faisais, tu cherchais juste à être avec lui et peut être te rassurer sur ta décision que tu ne connaissais pas encore. Tu culpabilisais à l'idée même de penser à ça. Évidemment que tu l'aimais, et que jamais tu le balancerais. Mais maintenant que tu étais sous la coupe d'un flic, tu avais besoin d'être avec lui pour te rassurer. Pour savoir que s'il était avec toi, il n'était pas avec eux. D'ailleurs, qui sait, peut être qu'il avait reçu la même proposition.

- C'est vrai, soupiras-tu en souriant. Je suis à Cuba, dans une villa bien trop vide sans toi, admis-tu tristement. Je me disais... Peut être qu'on pourrait essayer de se retrouver. Je veux te revoir, j'en peux plus d'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Dim 6 Mai - 23:34

Les Caraïbes, ça t'a toujours fait rêver, t'as toujours eu envie d'y partir en vacances mais n'en as jamais eu l'occasion, parce que tes parents n'étaient pas les plus riches de la terre et que pour les vacances, vous vous contentiez de rester en Espagne, parfois vous poussiez jusqu'en France mais jamais plus loin. Alors très vite tu t'es pris à rêver de nouveaux horizons et aujourd'hui, ces rêves se sont réalisés, sans tes parents. Tu te souviens encore de leurs visages à la télévision, sur cette vidéo cachée, t'étais prêt à te rendre ce jour-là, parce que tu étais jeune et encore entouré d'une belle famille. La raison pour laquelle tu ne l'as pas fait, tu ne t'es pas jeté dans la gueule du loup ? Tokyo, elle a été là pour toi, et tu as bien vite compris que désormais, tu avais une nouvelle famille. Une famille composée de noms de ville mais au fond, ce n'est pas ça le plus important, c'est de voir sa famille s'entraider et se protéger coûte que coûte, comme quand tu as pris une balle pour elle, comme quand Moscou a pris des balles pour protéger sa famille, comme Berlin l'a fait avec vous tous. Peut-être que tu ne l'as compris que trop tard, quand vous étiez tous séparés mais aujourd'hui, ces quelques jours passés à l'intérieur de la Fabrique nationale de la monnaie te manquent, tu rêverais de pouvoir y retourner, quand tout allait encore bien.

Les mots que Tokyo prononce sont ceux que tu as longtemps attendus, c'est comme un espoir qui renaît peu à peu, naïf que tu es. Tu veux que je vienne vivre à Cuba ? tu proposes alors. Tu n'en reviens pas, elle est tout près de toi. A quelques îles de la tienne, si proche et en même temps si loin. Je suis sur l'île Carriacou, une toute petit île mais, il ne me faudrait que quelques heures pour te rejoindre mon amour, tu es si proche... tu n'arrives pas à le croire, cette année écoulée alors que tu pensais la retrouver en Asie, en Australie, tout pays très loin d'ici alors qu'elle ne se trouve qu'à quelques heures d'avion, pas si loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Lun 7 Mai - 9:56

T'avais bien cru de ne jamais le revoir à un moment, t'avais bien cru que t'allais rester loin de lui, et c'est à ce moment-là où tu as compris que tu étais tombée amoureuse de lui. Tu lui avais succombé. En même temps, comment ne pas le faire ? Il était gentil, sensible, à ton écoute, il te traitait comme jamais aucun homme ne l'avait fait. Il avait réussi à ouvrir une porte dans ton coeur que personne n'était parvenu à ouvrir, d'ailleurs même toi tu pensais que c'était impossible. Tu t'étais découvert une possessivité avec lui que tu ne te connaissais pas, tu le voulais pour toi seule. D'ailleurs, c'était ce qui t'avait le plus brisé quand Berlin t'avais balancé à la police : de devoir vivre sans lui. De devoir admettre qu'il puisse passer à autre chose, continuer son train de vie sans toi.

Bien sûr que les autres te manquaient aussi. T'avais noué des liens forts avec tout le monde, mais avec Rio, c'était inexplicable toutes les choses qu'il te faisait ressentir. Tu savais que c'était pas une bonne idée de le revoir, parce que le flic voulait que ça, mais toi aussi tu désirais que ça. Alors bon, c'était peut-être égoïste, mais l'amour, c'était purement égocentrique.

- Tu peux venir, genre... Maintenant ? demandas-tu, impatiente.

Tu détestais attendre, tu n'étais pas connue pour ta patience.

- Je veux tellement te revoir si tu savais. J'ai toujours ta chaine, je la garde toujours près de moi. Et tu sais, j'ai acheté un yacht finalement moi qui t'avait dit que je voulais bronzer dessus, mais il me manque quelqu'un, sourias-tu en évoquant des souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Lun 7 Mai - 10:12

Maintenant, elle veut que tu viennes tout de suite, tu lui manques autant qu'elle te manque, tu peux l'entendre à sa voix, cette voix que tu ne connais que trop bien. Comment peux-tu résister à cette demande toi qui n'a jamais su résister à rien quand il s'agissait de Tokyo ? T'as tout accepté, ses mauvais comme ses bons côtés, t'as tout accepté parce que t'étais amoureux. Elle y croyait pas elle, au début, qu'il y avait de l'amour entre vous mais tu lui as rappelé, t'étais là tu as vu vos moments, tu les as vécu, tu sais que quelque chose s'est passé dès les premiers instants, elle ne peut pas le nier. Maintenant ? ça ne sera pas vraiment un problème. T'as pas acheté de yacht toi, t'as acheté un petit avion, un petit jet, pour pouvoir faire le tour du monde comme bon te semble. Les russes t'ont aidé, t'as bien vite compris pourquoi Le Professeur leur faisait confiance. Tu es où exactement ? tu demandes alors. Parce que Cuba mine de rien, c'est grand, t'auras vite fait de te perdre quelque part et t'as pas envie de perdre plus de temps que ça, t'es prêt à la retrouver, peu t'importe que ça te mette en danger, même si ça tu ne le sais pas. Tu bronzes les seins à l'air alors ? tu demandes, un rire sur les lèvres, te souvenant de cette discussion et de la jalousie que tu as pu ressentir à l'idée que d'autres yeux que les tiennes puissent se poser sur cette partie si intime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Lun 7 Mai - 11:48

Tu savais que ton horloge biologique tournait, qu'il fallait pour x raisons que tu te poses, mais cette vie-là, c'était pas pour toi. Ce n'était tout simplement pas toi. Toi, t'étais une sorte de vagabonde sentimentale, tu t'étais fait à l'idée que les relations humaines n'étaient pas faites pour durer dans le temps, que l'amour ne durait jamais. Pourtant, Rio t'avais montré le contraire. Pendant votre périple, tu t'étais imaginé vivre avec lui d'amour et d'eau fraiche, et pour une fois, cette idée t'avait pas déplu. Tant que tu étais avec lui. Qui aurait pensé que tu aurais rencontré l'amour de ta vie dans un braquage. Tu ne savais pas choisir les hommes avec qui tu couchais et en même temps, tu savais que personne te correspondait mieux que Rio.

- T'as autre chose de prévu aujourd'hui qui nécessiterait de pas voir ta Tokyo d'amour ? demandas-tu ironiquement. Je suis à Havanna, je t'envoie l'adresse par sms, ajoutas-tu.

Puis, tu lâchas un petit rire à sa remarque.

- Qui sait, je te laisse découvrir ça par toi-même, soufflas-tu mystérieusement. Bon, je te laisse quelques heures avant d'arriver, histoire de dire à mon amant de dégager, plaisanta-t-elle.

T'adorais dire des conneries et le pire, c'est que tu adorais les siennes aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Lun 7 Mai - 12:08

T'as du mal à y croire en réalité, t'as du mal à te rendre compte que tu vas la voir, qu'elle veut te voir et que cette année loin d'elle va finalement s'achever, tu vas la retrouver. T'as déjà envie de te perdre dans ses bras pour des heures entières et de ne plus jamais quitter la chaleur de son corps, la douceur de ses lèvres, l'odeur de son cou. Supprime le message après. tu lui conseilles alors, pensant néanmoins à sa sécurité. Parce que toi, t'es pas prêt à la perdre, à la voir partir dans un fourgon de police, pas encore. Parce que c'est arrivé malheureusement, quand les autres l'ont jetée dans la gueule du loup sans possibilité de s'en sortir, ce jour-là t'as cru la perdre pour toujours, t'as cru que jamais tu ne pourrais revoir son visage et ce sourire. Et pourtant, elle est revenue et jamais tu ne revivras une telle souffrance, une perte si difficile à supporter. Dis-lui avant que je ne vienne lui botter le cul. tu ris un peu avant de souffler finalement. à très vite, tokyo. tu raccroches finalement. Tu restes abasourdi pendant quelques secondes, incapable de réfléchir correctement, incapable de comprendre ce qui t'arrive et pourtant, bien vite, tu te retrouves le téléphone à la main, discutant avec un contact qui te sera d'une grande aide puisque c'est lui qui conduit le jet à chacun de tes déplacements. En moins d'une heure, tes valises sont prêtes, les affaires que tu souhaites garder, l'argent que tu n'as pas caché, c'est-à-dire peu, tout ce dont tu as besoin pour retrouver Tokyo. Et cette bague, ça peut paraître stupide mais tu l'avais promis et t'as pas l'intention de faillir à cette promesse. je t'offrirai un putain de diamant que tu devras porter dans une putain de brouette que tu lui avais dit. T'avais un peu abusé c'est certain mais t'en as tout de même acheté un beau, un beau putain de diamant.

Il te faut quelques heures pour arriver, bien évidemment. Mais quand enfin tu poses le pied sur le sol de Cuba, une capuche cachant tes cheveux et des lunettes noires pour éviter de te faire reconnaître, tu sens comme une envie de te mettre à courir, une envie folle de la retrouver, c'est plus fort que tout. Alors bien vite, allumant ton téléphone tu te mets à marcher en direction de chez elle avant de te retrouver devant une magnifique villa, tu n'en attendais pas moins. Tu tournes un peu, regarde partout, la cherche des yeux, ta Tokyo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Lun 7 Mai - 13:26

T'avais jamais vraiment compris ce besoin presque viscérale d'avoir des hommes dans ta vie. T'avais enchainé les conquêtes, ou alors, quand ça durait un peu trop longtemps, c'était toujours des mecs louches pas le style à t'aider à rester stable dans ta tête. Mais t'avais toujours préféré garder une présence autour de toi, comme si t'avais peur d'être seule, abandonnée, comme ton père avait pu le faire, et finalement ta mère aussi. A la base t'avais juste eu envie de t'amuser avec Rio. Puis ça a dérapé. T'avais rien prévu, et tous ces sentiments qui fleurissaient en toi quand tu entendais sa voix ne te ressemblaient pas vraiment, et en même temps, c'était tout toi, cette fille si dure en apparence et pourtant à fleur de peau.

Tu lui avais envoyé l'adresse de ta maison, il est vrai qu'il fallait se méfier de la lecture de ce message mais tu savais que de toute façon tu étais suivie. Tu pleurais. Les larmes coulaient sur tes joues et tu te débattais intérieurement pour savoir la voie à suivre avec Rio. Tu ne trouvais aucune réponse. Il fallait juste que tu t'écoutes. Il devait être là dans quelques heures donc il fallait que tu te reprennes.

Quelques heures plus tard, quand tu l’aperçus derrière l'immense baie vitrée, tu ne pus t'empêcher de sourire. T'avais envie de crier, de pleurer encore une fois, de danser, le tout en même temps. Même camouflé tu le reconnaitrais au milieu d'une foule de monde. C'était comme ça.

Tu traversas ton jardin et courus à sa rencontre. Tu nouas tes bras autour de lui, t'imprégnas de son odeur, de sa chaleur, avant de décider à dévorer ses lèvres qui t'avaient tant manquées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Lun 7 Mai - 13:32

Dans ta tête, t'es incapable de penser au fait que Tokyo puisse être de mèche avec les flics, vous avez passé tellement d'épreuves ensemble, elle s'est faite arrêter une première fois et Le Professeur l'a sortie de ce merdier, tu sais pertinemment qu'il le referait, qu'il n'y a pas besoin de se trahir entre vous désormais, tout est fini, vous avez gagné. Mieux encore, le monde entier vous soutient dans votre démarche, Le Professeur avait eu juste sur toute la ligne, il faut l'avouer.
Alors quand tu la vois toi, tu penses pas à tout ça, tu penses juste à l'amour que tu ressens, toujours si fort malgré les mois passés loin l'un de l'autre. Un immense sourire vient fleurir tes lèvres, ceux dont tu as le secret, tu as envie de courir mais elle est plus rapidement que toi qui n'arrive pas à décrocher tes yeux de son visage. Bien vite tu sens ses bras, tu sens sa respiration, son odeur, tout ce qui fait que tu es tombé fou amoureux. Et bien vite, alors que tu es toujours dans un état second de bonheur ultime, c'est ses lèvres que tu sens contre les tiennes et que tu viens chercher à ton tour. Tes mains passent sur ses jours, t'as peur qu'elle disparaisse comme dans tes rêves mais c'est bien plus réel que tes rêves, c'est la vraie vie là. Tokyo, mon amour. tu chuchotes tout contre ses lèvres avant de venir poser ton front contre le sien. Elle est là, Tokyo est dans tes bras et tu ne sais pas quoi dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Lun 7 Mai - 14:22

Ton cœur battait à toute allure, tu ne pouvais pas être plus heureuse qu'en cet instant. Tu savais que ça ne durerait pas, mais rien que le fait de voir ton copain comblait toutes les parties vides en toi, comme s'il représentait toutes les pièces manquantes dans ta vie. C'était ça en fait. T'étais bien qu'avec lui. Tu te rendais compte que pendant un an, et même avant de le rencontrer en réalité, tu n'avais pas vécu. Tu avais commencé à vivre avec lui. Tu te souviendrais toujours de vos journées, soirées, de vos sourires complices et de vos rires entremêlés. Tu n'étais pas assez bien pour lui, tu te le répétais sans arrêt et ce que t'avais dit Moscou à ton sujet était vrai. Tu n'étais bonne qu'à semer des corps, corps que tu empilais sur ton sillage. Mais t'étais égoïste. Tu l'aimais trop ton Rio. Tu ne pouvais pas te détacher de lui, même pour son propre bien.

- Je t'aime, soufflas-tu dans son oreille.

Tu aimais lui dire ça en dehors de tout contexte de braquage parce qu'en réalité, tu n'avais jamais pu lui dire dans une autre situation. Et t'avais besoin de lui rappeler surtout avec tout ce que tu avais vécu ces derniers temps.

Tu croisas tes doigts dans les siens et le tira à l'intérieur.

- C'est chez toi aussi maintenant, lanças-tu en passant une main dans son dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Lun 7 Mai - 14:30

T'étais persuadé que t'allais bien, que tu vivais tranquillement une vie normal, que tout se déroulait bien dans ta vie malgré ce manque. C'est seulement maintenant, au moment où tu la sens tout près de toi que tu te rends compte que rien n'allait, que ta vie s'est arrêtée le jour où vos regards se sont perdus de vue, le jour où tu as du te résigner à partir sans elle. C'est seulement maintenant que tout redémarre, que les machines se remettent en route, tu le sens dans ton corps tout entier, ça y est, tu vas être heureux comme vous auriez du l'être depuis le début. Et quand tu entends ces quelques mots d'amour murmurés à ton oreille, tu en viens à frissonner, t'as attendu ça tellement longtemps, t'as fini par te persuader que tu les entendrais plus jamais, que tu n'aurais plus jamais l'occasion d'écouter ça. Je t'aime Tokyo. tu chuchotes alors, parce que ces mots sont vrais et sûrement qu'ils ne l'ont jamais été à ce point, parce que là, t'as vécu une année entière à te répéter cet amour que tu ressens. Maintenant, tu sais que tu as toujours eu raison, que tu es bel et bien amoureux de Tokyo, braqueuse, tueuse mais tellement belle. Tu la laisses te tirer, tu regardes de partout. Chez toi, t'as du mal à t'en rendre compte à vrai dire, tu sais même pas si vous êtes prêts à vivre ensemble, peut-être que c'est trop rapide, après tout, maintenant que toute cette histoire de braquage est terminée, vous devrez réapprendre à vous connaître. Silene Oliveira et Aníbal Cortés. Tu t'es fait plaisir dis-donc. tu fais remarquer en entrant, attendant un peu avant de retirer ta capuche et tes lunettes. Tu gardes ta main dans la sienne, t'as pas l'intention de la lâcher, tu ne vas plus jamais le faire. Je m'attendais à te retrouver dans une villa comme celle-là, t'as toujours été à l'aise dans les grandes bâtisses. toujours, signifiant les quelques mois que tu as passé avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Lun 7 Mai - 15:18

T'étais une personne entière. Quand tu accordais ta confiance, tu ne le faisais pas à moitié et toute ta vie tournait autour de cette personne. Ca s'était passé comme ça avec tes coéquipiers et surtout avec Rio qui avait su apaiser les mauvais côtés de ta personnalité comme il avait su augmenter les bons. Et en même temps, tout s'était décuplé chez toi quand il est venu dans ta vie, rien n'était plus pareil. T'avais enfin trouvé une raison de vivre, ta raison de vivre. Tu voulais toujours le protéger, parce que tu savais que si tu le perdais, tu te perdais aussi, mais il n'y avait pas de solutions. T'avais pas pensé au fait que quelqu'un soit derrière toi, à tes trousses, peut-être bien que t'aurais du appeler le Professeur. Mais t'étais pas du genre à pleurnicher et à attendre après quelqu'un qui avait déjà donné pas mal de temps pour toi.

Le Professeur vous avait enseigné les bonnes techniques pour amadouer les flics. Tu les avais déjà utilisé. Tu le ferais encore, mais il fallait juste que Rio ne soit pas au courant. Il se ferait des idées. Tu ne pourrais pas lui en vouloir là-dessus, toi, tu aurais juste explosé de rage et pointer un flingue sur sa tempe si les rôles avaient été inversés.

Alors qu'il t'avait dit "je t'aime" à son tour, tu avais juste déposé un nouveau baiser chaste sur ses lèvres. Simplement comme pour le remercier de t'aimer, parce que tu savais que ce n'était pas simple.

Il avait raison, tu aimais les grands espaces, d'ailleurs c'était pour ça que t'avais passé les trois quart de ta jeunesse dans les rues à faire n'importe quoi.

- C'est pas faux, sourias-tu. Toi, j'imagine que tu as une pièce que pour les ordinateurs à la place de la chambre d'ami. T'as fait quoi du coup depuis un an ?

Parce que t'étais plus que curieuse de savoir ce qu'avait été sa vie sans toi, et parce que la tienne n'avait pas été si fun que tu l'aurais cru.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Lun 7 Mai - 17:02

T'arrives pas à réaliser que tu la retrouves enfin, tu caresses sa main du bout des doigts et tu l'observes sous tous les points. Tu es tellement amoureux, pauvre Rio, tu pourrais donner ta vie pour cette femme, mourir pour qu'elle vive, mourir pour son amour, tu serais prêt à tout mais n'est pas certain que le contraire est vrai, tu aimerais que cette réciproque soit possible mais comment en être certain ? Tu as toujours été plus attaché à votre amour qu'elle ne l'était, tu ne peux pas l'en blâmer mais plusieurs fois, cet amour à presque sens unique t'as fait souffrir. Mais aujourd'hui, tu n'as plus peur, tant pis si tu en viens à finir avec un coeur brisé, t'es prêt à courir ce risque pour passer un peu de temps, quelques jours, avec elle. Tu me connais tellement Tokyo. tu réponds en souriant. T'as plusieurs chambres, ça c'est vrai mais c'est aussi vrai, comme elle le pense, qu'une pièce entière est consacrée à divers appareils en tous genres, parce que tu ne veux pas perdre tes connaissances. Pire encore, tu veux les approfondir. Si demain, Le Professeur te propose une nouvelle casse, tu veux être capable de lui prouver de quoi tu es capable, que tu es devenu essentiel et c'est ainsi que tu t'entraînes depuis un an à découvrir de nouvelles méthodes informatiques, t'as parcouru le dark net à la recherche de nouveaux sites inconnus à découvrir, de nouveaux contacts à te faire, t'as ça dans le sang en fait. Et peut-être que tu t'entraines pour rien, après toi, tu es suffisamment riche pour vivre ainsi jusqu'à la fin de ta vie, sans plus travailler, de même pour tes enfants d'ailleurs mais tous les jours, tu caresses l'envie de refaire une casse avec Le Professeur. Un tour du monde. tu réponds en haussant les épaules. Ça n'a pas été facile, tu t'es beaucoup caché et tu n'as pas pu aller dans tous les pays que tu aurais souhaité visiter, en tous cas, tu n'as pas pu retourner en Espagne, trop dangereux, mais tu as vu du pays, ta vision du monde a changé, un peu. J'aurais tellement aimé que tu sois avec moi. et c'est vrai, t'as tellement pensé à elle dans ces moments, t'as eu envie de l'appeler, tu lui demander de te rejoindre mais jamais tu n'as craqué, t'as tenu bon. Mais c'est fini aujourd'hui, elle est là face à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Lun 7 Mai - 19:44

Tu savais pas pourquoi mais t'avais toujours appelé ton petit ami par son pseudo. L'habitude peut être, puis tu trouvais que ça lui allait bien. Même toi tu t'étais habituée à ton surnom, t'avais l'impression que ça te donnait une nouvelle identité comme si tu changeais de personnalité, de vie. Ce qui était le cas. Ta vie avait changé du tout au tout et c'était grâce au Professeur. Sans lui, t'aurais jamais rencontré tous ces gens qui avaient fini par devenir tes acolytes. Tu lui en étais vraiment reconnaissante et tu le respectais vraiment trop. C'était le seul homme à qui tu avais obéis au doigt et à l'œil. Enfin sur les règles qui t'arrangeaient. Fallait pas trop t'en demander à ce sujet.

- J'aurais bien aimé aussi parce que j'ai pas tant voyagé que ça. J'ai surtout flâner dans les environs à dépenser le plus que je pouvais simplement pour essayer de me sentir mieux, avouas-tu.

Elle soupira en regardant leurs doigts entremêlées.

- Tu as eu des nouvelles des autres ?

Parce que toi tu en avais eu aucune. Les autres étaient sûrement plus disciplinés que vous deux en même temps.

- Je peux te faire visiter la ville si tu veux, proposas-tu d'un air amusé. Mais avant... J'aimerai vraiment profiter de toi, ajoutas-tu avec un sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Lun 7 Mai - 19:52

En réalité, c'est comme si tu avais complètement oublié ton véritable nom, alors que tu as du en prendre un nouveau pour ne pas te faire repérer, bien que tu aies éviter au maximum d'entrer en contact avec des gens, comme te l'avait conseiller le Professeur. Pourtant, il t'est arrivé d'y penser un peu trop, de penser à tes parents et à ce qu'ils pouvaient ressentir, à cet amour pour eux que tu ressentais toujours mais qui ne devait pas être réciproque, pas après ce que tu as fait, tu n'en es que trop sûr. Finalement, Tokyo, c'est la seule famille qui te reste et pourtant, tu en as été séparé pendant une année bien trop longue après quelques mois d'un amour fort et puissant, beau et unique. Ton unique amour, ta seule famille. Je suppose que c'est déjà mieux que rien. sa présence aujourd'hui vient combler le vide qui te hantait ces derniers mois et pourtant, tu n'as jamais osé te plaindre de quoique ce soit, tu ne pouvais pas le faire, pas avec ces millions en poche. Non, rien. C'est pas l'envie qui a manqué tu sais mais j'ai rien fait. tu ne retournes pas la question, tu n'as pas envie d'avoir la réponse parce que cela te bouleversait trop. Et si Tokyo a contacté les autres mais pas toi ? Et si finalement, elle t'a laissé tomber pendant un an, seul, alors qu'elle parlait avec les autres ? Tu n'y crois pas trop mais c'est ainsi que tu préfères ne pas poser la question et garder ça secret. Pourquoi pas, que je montre à tout ce beau monde que tu n'es pas libre, que tu es à moi. depuis que tu la connais, t'es devenu possessif, t'as du mal à supporter qu'elle regarde un autre, qu'elle pense à un autre et pourtant, tu sais que tu lui en as fait baver toi aussi, avec Alison particulièrement. Mais c'est sûrement du passé aujourd'hui, cela remonte à si loin, à une autre vie sûrement. Tu ris un peu à ces mots, voilà ta Tokyo, elle n'a pas tant changé. Profiter de moi c'est-à-dire ? tu demandes alors, passant tes bras autour de ses hanches. Je suis pas sûr de comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Lun 7 Mai - 20:08

Si t'avais bien eu avant d'appeler quelqu'un avant tout le monde, c'était bien Rio. Jamais tu n'aurais pensé à quelqu'un d'autre avant lui, enfin c'était une évidence dans ton esprit quand bien même tu appréciais les autres. C'était pas pareil. C'était le même attachement, le même amour. T'étais pas très démonstrative par rapport à Rio qui t'avais montré son affection et son attrait pour toi des le départ mais tu t'étais vraiment améliorée. Tu n'avais jamais dit je t'aime avant lui.

Tu hochas la tête en entendant ses mots, et quelque part tu n'avais pas envie de passer trop de temps à ressasser des choses qui ouvriraient tes blessures. Les cicatrices étaient toujours fraîches, prêtes à s'ouvrir à la moindre petite chose qui te ferait repenser à tout ça, au mal que tu avais causé à Moscou alors qu'il avait voulu te protéger. Tu ne t'en remettrais sûrement jamais. Tu avais plus pleuré à sa mort qu'à la mort de ton ex petit ami fusillé par la police.

- J'aime tellement te voir jaloux que je pourrais presque en abuser un peu, lanças-tu amusée.

Des millions de frissons te parcouraient quand ses mains vinrent se poser sur tes hanches.

- Je vais te faire visiter la chambre, juste pour que tu comprennes, soufflas-tu en venant mordiller sa lèvre inférieure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Lun 7 Mai - 20:20

T'as évité de ressasser les images ces derniers mois, t'avais pas envie de voir les visages vides de vie de tes compagnons, morts pour vous, morts en héros, c'était trop difficile à faire et à supporter. Mais ces souvenirs sont revenus souvent, la nuit, te hantant au quotidien comme pour te prouver que plus jamais tu ne pourrais vivre normalement. Bien sûr que tu es riche mais tu as perdu une famille ou plutôt deux d'ailleurs, la vraie, et celle du braquage. Deux familles perdues pour quelques millions d'euros et jusqu'à aujourd'hui, c'était aussi la femme de ta vie que tu avais perdue. T'es pas mal non plus dans ton genre, t'as même une petit ride qui se fronce, juste là. doucement, tu viens placer ton doigt à l'emplacement de la ride du lion, ça te fait rire cette remarque mais tu n'en abuses pas trop, te contentant de sourire avant de faire retomber ta main pour la prendre entre tes bras, y'a rien de mieux en cet instant.
Tu es peut-être plus jeune mais pas si bête, il ne t'a pas fallu plus d'un mot pour comprendre mais l'idée de jouer un peu comme vous le faisiez si bien avant d'être séparés te rend fou de joie. Tu la laisses venir t'embrasser et un soupir s'échappe d'entre tes lippes. Oui, montre-moi, j'ai besoin de comprendre. tu souffles alors avant de récupérer sa main, t'as désespéramment besoin d'un contact avec elle, peu importe comment, t'as besoin de sentir sa peau contre la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Lun 7 Mai - 20:49

T'étais vraiment trop jalouse quand il s'agissait de Rio, c'était même sûrement un peu poussé à l'extrême mais qu'est ce qui ne l'était pas chez toi ? Tu savais pas réagir de manière raisonnée et raisonnable, on t'avait jamais appris. Tu étais connue pour subir les effets de ton impulsivité qui t'avait coûté pas mal d'erreurs et en même temps, ta plus belle erreur c'était d'avoir voulu aller plus loin avec Rio. Dès que tu avais croisé son regard, il t'avait plut. Et comme tu te posais pas trop de questions, t'avais juste suivie ton instinct comme à ton habitude.

Tu touchas en même temps que lui cette ride qui pointait parfois le bout de nez, mais tu pouvais pas t'empêcher de rire quand il te l'avait fait remarqué. Sa bonne humeur était toujours communicative, et il te faisait encore plus du bien après ces douze mois passés sans lui. T'avais l'impression de revivre en te nourrissant de son regard, de son sourire, de ses caresses. Mais justement, t'avais cette envie dévorante de le retrouver, de partager un moment intime avec lui parce qu'il t'avait vraiment trop manqué.

Tu lui décrochas un sourire, et le prit par la main pour vous conduire jusqu'à ta chambre, bien trop grande pour toi et qui semblait soudainement plus petite avec lui à l'intérieur. Personne n'avait eu le privilège de partager tes draps et tu t'étais réservée tout ce temps pour lui et seulement lui.

Tu l'embrassas langoureusement, le plaqua contre le mur, passa tes mains sous son t-shirt avant d'embrasser son cou. Ton cœur semblait imploser dans ta poitrine tant l'émotion était immense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Lun 7 Mai - 20:59

Tu la laisses te conduire jusqu'à la chambre, c'est comme si tu avais attendu ce moment ces douze derniers mois, c'était d'ailleurs sûrement le cas. Tu n'avais pensé qu'à une personne, qu'à l'envie de la retrouver et te perdre à nouveau sous ses baisers. T'as jamais eu peur de la différence d'âge, t'es juste complètement fou d'elle et c'est tout ce qui t'importe. Encore plus dans un tel moment quand tu sens ses baisers, ses mains qui te rendent fou. T'es comme absorbé par la scène qui est en train de se dérouler, comme spectateur de ta propre vie, de ce moment que tu attendais tant, dont tu as tant rêvé même si tu n'oserais pas l'avouer. Il ne t'en faut pas plus pour passer à l'action, pour retrouver ses lèvres, ne lui laissant pas vraiment le temps de s'échapper, t'as besoin d'elle de partout.
Une telle fusion entre vous deux, ce n'est pas la première fois que ça vous arrive et pourtant, tu sais entre ses bras que tu n'as encore jamais ressenti ça, ni avec elle, ni avec d'autres, c'est un moment de communion et de bonheur qui te fait planer au-dessus des étoiles, peut-être même encore plus qui sait ? Elle est tout pour toi et tu lui prouves, par tes baisers, tes touchers, tu lui murmures des mots d'amour, lui rappelle à quel point elle est belle et encore une fois, que tu l'aimes.
Quand finalement, tu te retrouves à l'apogée d'un bonheur que tu n'avais pas ressenti depuis si longtemps et que tu laisses ton corps s'enfoncer dans le lit d'une riche braqueuse dont tu es tombé amoureux, t'es incapable de retirer le sourire de tes lèvres. Ça y est, j'ai compris je crois. tu te permets de dire, un petit rire sur les lèvres alors que tu te mets sur le flanc, la tête sur le poing pour la regarder. Ta main vient décoller quelques cheveux de son visage. Tu es belle Tokyo. tu lui rappelles alors, comme par peur qu'un jour, elle n'en vienne à l'oublier.


Dernière édition par Rio le Mer 9 Mai - 9:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Lun 7 Mai - 21:24

Il n'y avait pas assez de mots qui pouvaient décrire l'explosion d'émotions que tu subissais lors de ces retrouvailles. Tu oubliais tout. Tu oubliais tes blessures, tes frustrations, tes pertes, tes doutes qui semblaient t'emprisonner dans une prison dont tu n'avais pas la clef. Non là, tu étais juste Tokyo, cette jeune femme un peu trop intense, un peu trop envahissante, trop perdu, trop en fait. Tu ne savais pas comment autant d'amour pouvait t'être attribuée parce que Rio était tellement parfait à tes yeux. Il représentait le monde entier. Même avec tout l'amour et l'admiration que tu ressentais pour lui, tu ne lui arriverais jamais à la cheville et ça te rendait triste.

Dans le creux de son étreinte, il n'y avait plus que lui et toi. En réalité, ça avait toujours été toi et lui contre le monde entier. Tu ne pouvais subsister sans son regard sur toi, et tu le comprenais en cet instant. Tu vivais simplement pour lui, lui qui après chaque baiser t'inssufflait la vie que tu attendais de retrouver depuis un an. Il te disait qu'il t'aimait, t'adorais ça, tu en étais accro. Tu l'aimais toi aussi, ça crevait les yeux et tu avais mis du temps à te l'avouer. Tu avais décidé d'arrêter de te voiler la face et c'était une première chez toi. Alors, tu répondais à son amour par des baisers passionnés.

Essoufflée, complètement hors d'haleine, tu te laissas tomber près de lui au milieu des draps défaits.

- Si jamais tu as d'autres problèmes de compréhension, tu sais que je trouverais toujours le moyen de t'aider, sourias-tu, heureuse. J'espère que tu me trouveras toujours belle, je pourrais pas supporter de vivre sans toi, admis-tu en baissant les yeux, gênée de cette déclaration.

Tu pris le paquet de cigarette posée sur la tête de lit derrière toi, c'était comme un rituel chez toi.

- T'es pas mal dans ton genre, et t'as des compétences avancées pas seulement en informatique, ajoutas-tu avec un clin d'œil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Lun 7 Mai - 21:32

Tu sais pas vraiment comment t'as fait pour supporter cette année entière sans elle, sans ses étreintes, sans ces moments de pur amour. Et pourtant, tu l'as fait, t'as réussi à supporter son absence pour mieux la retrouver aujourd'hui, ta Tokyo, la seule et l'unique. Un an plus tard, un an après avoir tout réussi, alors que vos photos sont placardées encore partout, que l'enquête n'est toujours pas fermé, c'est vous contre le monde, tu le sais très bien, ce sera toujours ainsi. Ses mots sont comme une douce caresse, tu n'en peux plus de cet amour que tu ressens pour elle, qui te donne envie de danser et de l'embrasser encore plus. Qui êtes-vous et qu'avez-vous fait de ma Tokyo ? tu demandes en riant un peu, comme pour te donner de la contenance alors qu'au fond, cette déclaration te fait l'effet une immense vague de bonheur et d'amour, c'est tout ce dont tu avais besoin en réalité, toi qui as toujours été sûr de votre relation, toi qui face à Berlin, le regard collé au sien, a affirmé que cette relation était du sérieux. Du très sérieux, parce que t'y as cru, du début à la fin jusqu'à ce que vous soyez séparés. Et t'y crois encore aujourd'hui, si vous n'avez pas pu vous oublier en un an, alors vous ne pourrez jamais le faire. Un grand sourire vient se placer sur tes lèvres quand tu l'entends parler de tes compétences et tu gardes ce sourire rieur, relevant le regard vers le plafond. J'ai eu une excellente prof en fait. tu lâches un nouveau rire, c'est si simple entre vous, comme une évidence. T'as l'intention de me faire visiter Cuba alors ? tu demandes finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You leave with my heart  Lun 7 Mai - 21:54

Rio c'était comme ton meilleur ami avec quelques avantages. Tu lui avais donné ton âme, tu lui faisais confiance et pourtant tu savais que cette relation était fragile après tout ce qu'elle avait subit. Elle était aussi puissante que fébrile, parce que plusieurs fois la vie avait essayé de vous séparer, de vous diviser tous les deux sans jamais y parvenir. T'étais persuadée que jamais ça n'arriverait et en même temps t'avais peur. Est-ce que tu devais lui en parler pour ce flic et prendre le risque de ruiner vos retrouvailles ? Il était encore temps qu'il comprenne. Non. Tu n'avais pas envie de le voir partir. Tu savais que tu allais faire mais tu ne connaissais pas encore l'heure ni la date exacte. Tu allais faire à l'instinct, au feeling, en espérant qu'il comprendrait.

Tu lui offris une petite tape sur l'épaule en prenant un faux air outré sur ton visage.

- C'était pas le moment où tu étais sensé dire "c'est vraiment trop mignon mon cœur"?

Tu rias quand il admit qu'il avait une bonne prof avant de prendre une bouffée de ta cigarette.

- Mmh ouais, juste le temps que j'enfile un truc décent même si je sais que tu préfères me voir en petite tenue, sourias-tu avant de poser tes lèvres sur son front.

Tu éteignis ta cigarette et te dirigea vers ta penderie où tu choisis une jupe et un débardeur. T'avais envie qu'il te regarde encore.

- Je commence à avoir mes coins ici, faudra que je te montre un endroit reculé, où il y a une cascade et où j'ai gravé nos initiales sur un arbre comme une gosse de douze ans, rigolas-tu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: You leave with my heart  

Revenir en haut Aller en bas
 
You leave with my heart
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» hungry heart [Accepté]
» WARRIORS CATS' HEART
» we heart it ?
» [Dollies] Pomme > Fraise ~ 3e essai
» • Me ? Cherry ? Yes or no ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This is our day :: Tokyo & Rio :: Tokyo & Rio-
Sauter vers: