Partagez | 
 

 You make me go mad

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: You make me go mad  Mar 8 Mai - 21:22

Tu perdais la notion du temps. Tu ne savais plus quelle heure il était, quel jour aussi, tu commençais à ressentir la fatigue te mettre en pièce. Qui dit fatigue dit que tu étais aussi plus à fleur de peau, toi qui l'était déjà tout le temps. Même si tu ne disais rien, tu observais et tu voyais un jeu de regard, des sourires, une complicité naissante naître entre un otage et Rio. Elle était belle Alison Parker. Elle venait d'une famille puissante, riche et influente. Elle avait tout pour elle. Tout pour lui plaire. Tu pouvais pas le supporter. Rio était à toi.

Tu pouvais pas la descendre ni trop l'ammocher parce que vous aviez besoin d'elle pour subsister le plus de temps dans la fabrique. C'était le plan.

- Avance, tu vas faire une petite promenade, lanças-tu en pointant ton fusil sur elle alors qu'elle se lavait dans les toilettes.

Tu étais seule, les autres étaient bien trop occupés à produire de l'argent, cadrer les otages ou juste à rien faire comme Berlin. Elle avançait dans les couloirs tandis que toi tu la poussais avec le canon de ton fusil pour qu'elle le fasse plus rapidement.

Tu poussais la poignée et la fit entrer dans une salle vide. Tu sortis une chaise, lui imposa de s'asseoir avec ton arme et tu te rendis derrière son dos avant de nouer ses mains avec du ruban adhésif. Tu fis plusieurs tour, histoire qu'elle ne puisse pas se défaire.

- Alors comme ça, tu dragues mon copain ? T'es pas au courant qu'on est... Ensemble? Demandas-tu en touchant ses cheveux de manière amusée.

Elle tourna la tête négativement, apeurée.

- Je te comprends. Il est beau, intelligent et avenant en plus. Mais tu vois, j'aime pas trop te voir lui faire les yeux doux. Ses yeux que j'aurais été capable d'arracher si tu n'étais pas importante, ajoutas-tu avec un sourire mesquin.

Tu voulais juste lui flanquer la peur de sa vie. Tu lui donnas une gifle. T'étais vraiment énervée et le fait qu'elle ne dise rien t'énervais encore plus.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mar 8 Mai - 21:31

La fatigue te gagne peu à peu, seulement deux jours enfermés ici et déjà tu n'en peux plus. C'est épuisant dans tous les sens, tu dois courir à droite à gauche, vous faites des tours de garde pour les otages, pour les faire travailler, pour les calmer, pour garder un ordre dans la fabrique et vous êtes tous de plus en plus épuisés, braqueurs comme otages. Alors forcément, dès que tu as un petit moment comme maintenant, tu files te cacher dans une pièce pour dormir, même dix minutes, aujourd'hui tout te va. Arme à la main, dont tu ne te sépares que très peu, tu déambules dans les couloirs à la recherche d'une pièce vide quand tu tombes sur celle dans laquelle tu te rends parfois. Les rideaux sont baissés, ainsi tu ne vois rien à l'intérieur. Persuadé qu'elle est vide, tu y pénètres avant de refermer la porte derrière toi, posant ta tête contre la vitre, fermant les yeux. Tu sens comme une présence derrière toi dès l'instant où tes yeux se ferment et bien vite, tu les réouvres et te retourne. La première chose que tu vois c'est Tokyo, la deuxième chose Alison Parker, votre otage la plus importante, attachée sur une chaise de sorte à ce qu'elle ne puisse pas bouger. Tu ne t'attendais pas vraiment à ça, tes yeux s'écarquillent. Non mais ça va pas ou quoi, Tokyo ? Qu'est-ce que tu fais là ? tu te précipites alors auprès d'Alison pour commencer à la détacher, du mieux que tu peux, sans la blesser. Tu es amoureux de Tokyo, ça, c'est indéniable. Et pourtant, cette otage te plaît plus qu'elle ne le devrait, il t'arrive de profiter d'un moment où tu dois la surveiller pour discuter avec elle de sa vie, de ce qu'elle fait, voudrait faire et peu à peu, tu as commencé à l'apprécier, peut-être un peu trop. Hey t'inquiètes pas Alison, t'inquiètes pas. tu chuchotes en t'agenouillant pour mieux retirer le ruban adhésif de ses mains. Tu te tournes vers Tokyo alors que sans ciseau, tu as du mal à retirer le tout. Franchement là ? tu connais ce regard qu'elle lance, elle est en colère et t'es pas sûr d'être prêt pour une énième dispute à la con. Pas alors que la seule chose que tu veux, c'est dormir.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mar 8 Mai - 21:40

Tu voulais qu'elle comprenne qu'elle ne pouvait pas s'attaquer à Rio, qu'elle ne pouvait pas lui faire des avances et tu comptais bien ne pas lâcher jusqu'à ce qu'elle pleure et qu'elle t'implores de la laisser tranquille. C'était quand même sadique, peut être que tu traînais trop avec Berlin en ce moment, mais personne ne touchait à ton trésor.

Tu entendais la porte s'ouvrir et tu reconnus directement Rio. Ça y est. La guerre était déclarée. Il essayait de la détacher et tu sentais ton sang bouillir.

- Depuis quand on déroule le tapis rouge aux otages ? Demandas-tu, énervée. Tu la défends maintenant ? Bah vas-y te gêne pas ! Demande-la en mariage pendant que t'y es !

Tu retiras les mains de Rio de la chaise. Tu ne voulais pas qu'il la délivre.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mar 8 Mai - 21:44

T'arrives pas à croire ce que tu vois, tu sais bien que Tokyo est un peu jalouse sur les bords mais là, ça va sans aucun doute beaucoup trop loin, séquestrer et peut-être torturer une adolescente effrayé qui est déjà dans une situation difficile en étant prise en otage, c'est vraiment pas l'idée du siècle et ça te révolte que Tokyo tombe aussi bas pour des conneries. Mais tu te calmes ou quoi ?! toi aussi tu es énervé, alors qu'elle t'empêcher de sortir Alison de là. Décidément, cette Parker aura assisté à toutes vos scènes de ménage à tous les deux. Je lui déroule pas le tapis rouge mais séquestrer une ado, c'est pas non plus ce qui était prévu, elle t'a fait quoi hein ? tu te retournes vers Alison et demande, plus calmement. Tu l'as frappée ? Alison fait non de la tête. Agressée avec une arme ? elle fait de nouveau non de la tête. Tu as fait quelque chose au moins ? de nouveau, un signe négatif. Tu regardes Tokyo, t'es déçu de la voir comme ça, de la voir faire aussi peur à une jeune fille de seulement 17 ans qui n'a rien demandé de tout ça. Mais putain Tokyo, qu'est-ce qui tourne pas rond avec toi ? tu soupires, te passe la main sur le visage, franchement, t'aimerais juste faire pause là et te reposer, oublier toutes ces conneries.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mar 8 Mai - 21:58

Fallait avouer que t'aurais sûrement réagis avec moins de hargne si tu avais pu dormir un peu avant. Tu pouvais pas dormir, t'avais toujours quelque chose à faire, et puis en ce moment tu étais trop travaillée par Alison et Rio, alors dès que tu voyais plus ton petit copain dans ton champ de vision, tu t'imaginais des choses. Des choses horribles, qui te briseraient. Tu ne pouvais nier que tu avais des sentiments pour lui.

Lorsqu'Alison nia qu'elle t'avait cherché, tu lui envoyas un regard noir. Elle ne perdait rien pour attendre celle-là, t'allais pas la louper.

- Ce qui tourne pas rond ? Tu me demandes vraiment ce qui tourne pas rond ?

Tu rigolas nerveusement et fis quelques pas dans la pièce pour remettre tes idées en place.

- Tu me prends pour une conne ? Tu crois que je vois pas ce qu'il se passe entre vous ? Que tu lui fais des petits sourires, qu'elle te cherche du regard ? Je me calmerais quand tout ça se calmera donc me dis pas ce que je dois faire parce que j'en ai pas envie !

Tu arrivas vers Rio et ton regard changea. C'était un regard apaisé, tendre.

- Tu m'aimes ?

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mar 8 Mai - 22:04

Tu ne manques pas le regard noir qu'elle lui envoie et tu te mets devant pour l'arrêter, ton regard fâché sur le visage, tes dents serrées, vous avez mieux à faire dans la fabrique que de se prendre la tête pour des histoires d'amour, beaucoup mieux à faire. Arrête ça. tu lui intimes, te disant intérieurement que s'il faut que tu surveilles ou Tokyo ou Alison 24h/24 pour être sûr qu'il n'arrive rien, tu le feras. Alison est votre otage la plus importante, s'il venait à lui arriver quelque chose, vous seriez fichus. Et puis, au fond, t'as pas spécialement envie qu'il lui arrive quelque chose en réalité. Arrête, tu délires là Tokyo. tu soupires, ça te semble complètement irréel. Certes, tu apprécies Alison, tu ne peux pas le nier mais c'est pas comme avec Tokyo, c'est pas du tout la même chose, il n'y a absolument pas de quoi en faire toute une histoire. Tu te fais des idées. tu ajoutes alors avant de voir son regard changer, retrouvant ainsi la Tokyo que tu connais, la Tokyo que tu aimes, ta Tokyo. Et cette fois-ci, c'est pour elle que tu affiches un immense sourire, parce que tu préfères voir ce regard calme plutôt que celui de la tigresse prêt à manger l'agneau. Oui, je t'aime. tu réponds sincèrement. Si Alison te plaît, ce n'est pas de l'amour, c'est simplement une rapide attirance, une distraction pour ces quelques jours. Tokyo, ça n'est pas la même chose. Tu comptes t'enfuir avec elle, acheter une île avec elle, lui offrir un diamant aussi gros qu'une maison, la couvrir d'amour et vieillir avec elle, tout est différent avec Tokyo. Je t'aime alors laisse-la partir. tu réclames tout de même, n'oubliant pas le plus important.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mar 8 Mai - 22:17

T'aurais pu la casser cette brindille sans défense, enchaînée à une chaise comme une prisonnière. T'en avais trop envie. T'avais envie de lui faire du mal, vraiment beaucoup. Elle, elle avait une famille. Toi, tu avais plus que Rio. Alors t'allais pas la laisser te le voler. Tu étais trop possessive mais tu t'en fichais.

Tu avais remarqué qu'il n'avait pas vraiment nié tes mots. Tu voyais dans son regard qu'il savait que tu n'avais pas tort.

- Tu l'entends, Alison ? Il m'aime. Pas toi, moi ! Lanças-tu en essayant de tendre ta tête pour la regarder pendant que Rio faisait office de bouclier.

Tu soupiras et sourias légèrement. T'étais pas capable de résister à ce sourire. Son sourire. Et pourtant, tu voulais quand même des explications.

- Je te vois la regarder Rio. Tu peux pas me mentir la dessus. Je te vois agir avec elle différemment qu'avec les autres. Tu fais la différence avec les autres otages.

Toi aussi tu la faisais. Tu n'avais pas encore séquestré un otage de la sorte. Tu ne voulais pas la laisser partir. Pas encore.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mar 8 Mai - 22:24

Ton je t'aime est utilisé uniquement pour le faire remarquer à Alison et ça, ça ne te plaît pas vraiment il faut l'avouer. T'as pas envie de lui dire des mots d'amour si c'est uniquement pour prouver quelque chose à Alison, tu n'as rien à prouver, tu es amoureux de Tokyo et uniquement d'elle, pas besoin de l'expliquer au monde entier, et encore moins à une otage, qui n'a qu'une envie, c'est que vous la laissiez sortir. Arrête Tokyo, qu'est-ce qu'elle en a à foutre ? tu soupires, franchement, on dirait une querelle d'enfants. Tu sais bien qu'en âge, comparé à Tokyo, tu n'es qu'un gamin mais là, il y a de quoi se poser des questions sur le plus mature d'entre vous deux, voire, d'entre vous trois. Mais visiblement, tes je t'aime ne suffisent pas, Tokyo veut des explications que tu ne saurais pas vraiment donner, on ne choisit pas l'attirance que l'on ressent et tant que cela ne se transforme pas en amour, et ça ne sera pas le cas, il ne devrait pas y avoir de problèmes. Je fais la différence parce que c'est la fille de l'ambassadeur anglais, elle est notre laisser-passer, voilà pourquoi elle est différente. tu te mens à toi-même, c'est certain mais tu n'as pas d'autres réponses à lui donner. Maintenant, va chercher un ciseau ou une connerie du genre pour la détacher au lieu de la séquestrer comme un vulgaire animal, tu te prends pour Berlin ? Toi, t'es pas comme ça, t'es pas capable d'être aussi mauvais que lui, même que Tokyo, t'es peut-être le plus jeune mais t'es sûrement aussi l'un des plus humains, l'un de ceux qui veulent tout faire pour que les otages se sentent bien. Vraiment bien, en commençant par Alison. Tu te retournes, lui sourit doucement, sans faire ton grand sourire pour ne pas subir à nouveau les foudres de celle que tu aimes. Ça va aller. tu lui dis doucement, comme pour la rassurer avant de te retourner vers Tokyo. On la détache.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mar 8 Mai - 22:33

Ses airs suffisants t'enervaient. Parce qu'en plus de la défendre, il ne répondait pas à ta question. Il faisait exprès de ne pas comprendre où tu voulais en venir et ça t'agacait fortement. Tu allais finir par perdre patience et vouloir encore plus te déchaîner sur elle, parce que c'était elle le problème même si tu savais que leur jeu était mutuellement consenti.

Tu pouvais pas non plus céder à sa demande parce que ça réduirait à néant ta crédibilité. Elle penserait qu'elle aurait gagné.

- Elle en a peut être rien à foutre, mais moi si.

Tu savais que si la situation était différente, Rio réagirait de manière plus correcte et réfléchie parce que ce n'était pas comme si tu les avais surpris en plein échange de baisers. Qu'est ce que ce serait si ça avait été le cas.

- Tu sais très bien que y'a pas que ça. T'es attiré par elle ?

Tu allais poser la question franchement puisqu'il s'amusait à te narguer. Autant mettre les pieds dans le plat.

- On la détache pas, ça l'aidera à réfléchir puis elle est bien la en sécurité, tu trouves pas ? Sourias-tu, mielleuse.

Puisqu'il s'inquiétait tant pour son confort, tu allais aller dans son sens.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mar 8 Mai - 22:39

Alison, c'est une simple attirance rien de plus, rien de bien important. Tu ne te verrais pas échanger un baiser avec elle, encore moins lui faire l'amour, tu ne te verrais pas faire le quart de ce que tu peux faire avec Tokyo, rêver d'une île, rêver d'une famille. Tokyo est la seule femme avec laquelle tu peux t'imaginer mais enfermé ici, dans la tension et la fatigue, tu en viens à faire des conneries et te rapprocher dangereusement de l'otage la plus importante en est sûrement une belle, de connerie. C'est ridicule là. tu soupires avant qu'elle n'en vienne à te poser une question, une question qui te laisse bouche bée. Je vois pas le rapport. T'as pas non plus envie de répondre sincèrement à la question, comme t'as pas envie de lui mentir. Parce que oui, t'es attiré par la jeune femme mais ça s'arrête ici, c'est même pas si important, c'est comme être attiré par Nairobi, tu peux que l'être c'est une jolie femme mais il se passera rien, et t'as certainement pas besoin ni envie de te justifier là-dessus. Je suis pas sûr que l'attacher comme une vulgaire chose soit la mettre en sécurité, elle peut rester ici mais tu la détaches, putain. tu commences à perdre patience, tu sortiras pas d'ici tant que Alison ne pourra pas rejoindre les autres, détachée et tranquille, tant pis pour ta sieste, tu dormiras demain maintenant, c'est comme ça de vouloir voler la fabrique de la monnaie, faut faire des compromis et là le tien, c'est de d'abord sortir Alison de cette merde.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mar 8 Mai - 22:52

Tu levas les yeux au ciel. Il ne voulait pas accéder à ta demande. Pour toi, c'était déjà une réponse. S'il n'était pas attiré, il aurait simplement dire non, et là, aucun déni. Tu te mordais la lèvre inférieure pour contenir ta colère qui menaçait d'exploser.

- Tu veux pas me répondre ? Je dois en conclure que t'es attiré par une gamine de dix sept ans ? D'accord très bien fais ce que tu veux avec elle. Détache la si ça te chante, j'en ai plus rien à faire.

Tu pris un air détaché, c'était juste le calme avant la tempête. Quand ça sortait pas, c'était pas bon du tout. Ça annonçait rien de positif. Tu sentais la vengeance arrivée dans ton esprit, t'avais envie de lui faire comprendre comme ça te faisait mal son comportement.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mar 8 Mai - 22:57

Tu voulais juste te reposer et tu te retrouves dans une putain de scène de ménage digne des pires films romantiques à deux balles, direct sortis des Etats-Unis. Tu laisses ta tête partir en arrière, passe ta main le long de tout ton visage. Mais tu me fais chier putain ! Je t'ai dit que je t'aimais, il te faut quoi de plus pour lui foutre la paix hein ? Tu veux qu'on baise devant elle pour lui montrer c'est ça ? tu soupires, tourne un peu avant de t'approcher de la porte. Je vais chercher des ciseaux, calme-toi s'il te plaît. On la laisse partir et si tu veux calmer tes nerfs, ce sera sur moi, pas sur une gamine déjà effrayée. tu ouvres alors la porte, la laisse ouverte et sort, passe deux portes pour atterrir dans un autre bureau. Tu fouilles un peu et trouve bien vite des ciseaux que tu récupères avant de retrouver les deux filles dans la petite salle. Tu t'approches alors d'Alison mais tu vois bien vite l'état dans lequel elle se met, trop effrayé pour parler mais transpirante et apeurée. Toi, t'es le gentil de la bande, même si ça avait été une autre, t'aurais pas supporté qu'elle soit dans un tel état. Hé chut calme-toi, c'est fini tout ça d'accord ? Tu vas aller rejoindre les autres, tu voudras aller à la salle de bain ? Te passer de l'eau sur le visage ? tu proposes alors, idée accueillir par un vague oui.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mar 8 Mai - 23:09

Tu pouffas de rire. Évidemment que tu étais énervée et blessée mais tu restais maître de tes gestes et le ton était calme.

- C'est toi qui t'énerve là. Allez, salut les amoureux.

S'il fricottait avec elle, t'allais pas t'en priver. Y'avait un petit jeune que tu trouvais beau physiquement. Il était sûrement un peu niais mais il ferait l'affaire. Tu sortis de la salle, bien déterminée à trouver ce gars. Quand tu l'avais trouvé dans une autre salle, tu lui proposas directement :

- Hey, toi! Tu me trouves belle ?

Il hocha la tête, un peu nerveusement.

- Cool, moi aussi, ça te dirait qu'on sorte ensemble ? Je suis célibataire depuis deux secondes.

On te changerait pas. Tu savais que c'était pas mature mais tu avais trop de haine en toi. Tu savais qu'il allait te suivre, parce qu'il connaissait bien ton caractère instable.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mar 8 Mai - 23:13

T'as pas le temps de t'occuper d'Alison que Tokyo part comme une furie. Tu la connais suffisamment pour savoir qu'il est hors de question que tu la laisses seule là maintenant tout de suite. Alors forcément, tant pis pour Alison, tu règleras ça plus tard et te dirige à la suite de Tokyo, la retrouvant dans une pièce à quelques pas, en train de tenter de draguer un jeune homme. Tokyo.. tu soupires, tu ne t'attendais pas à te retrouver face à une Tokyo adolescente, il faut l'avouer. Le jeune homme vous regarde tour à tour, il ne comprend pas trop et aimerait probablement partir d'ici, ce que tu lui autorises par un geste de la main même s'il n'ose pas trop bouger, visiblement. Tokyo, tu veux faire peur à tous les adolescents ou quoi ? tu demandes avant de te rapprocher un peu d'elle. Mon amour, tu te fais des idées. tu tentes alors avant de poser tes mains sur ses bras. Si tu veux me rendre jaloux, c'est bon ça fonctionne mais arrête-toi là, y'a pas à débattre. tu expliques doucement, gardant tes mains sur ses bras comme pour lui prouver la véracité de tes propos.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mar 8 Mai - 23:20

Tu lâcherais rien. Parce que sa réaction, tu la prenais comme une provocation. L'air de rien, t'appreciais toujours qu'il soit là pour toi, qu'il vienne toujours te retrouver. C'était tout ce que tu avais toujours voulu que quelqu'un vienne te chercher. Ça te donnait l'impression de compter. Et lui, il comptait pour toi. Bien plus que ce que tu voulais lui montrer.

- Pourquoi tu me fais ça, Rio...? Je suis pas assez bien c'est ça ? Demandas-tu tristement.

Évidemment que tu te remettais en question. Derrière chaque crise se cachait simplement toutes tes peurs d'abandon. T'étais toujours cette gamine apeurée. Alors évidemment que tu réagissais comme si tu avais douze ans.

- C'est toi qui voulait plus entre nous. Et tu réagis comme si on était pas ensemble.

Il était plus impliqué dans votre relation que toi. Parce que lui, il avait pas peur de dire je t'aime, de t'appeler mon amour et de te couvrir d'affection. Toi, t'avais du mal avec tout ça. Cette angoisse te rongeait de l'intérieur.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mar 8 Mai - 23:26

La voir triste comme ça, ça fait tomber toute la colère que tu pouvais ressentir en toi face à cette situation. T'as juste envie de la prendre dans tes bras et d'oublier cet instant compliqué, ce que tu peux ressentir vis-à-vis d'Alison, qui n'est absolument pas comparable à ce que tu ressens pour Tokyo. Arrête tes bêtises ma Tokyo, t'es plus que bien, je dirais même que tu es parfaite. tu la rassures avant de regarder le jeune homme. Cette fois-ci, ton regard lui fait comprendre qu'il est temps de sortir de la pièce, t'as envie d'un petit moment avec Tokyo, juste tous les deux parce que visiblement, elle a besoin d'être rassurée et aimée et s'il y a bien une chose que tu sais faire, c'est ça. Pas du tout, tu sais très bien que, depuis que tout le monde sait ce qu'il se passe entre nous, je n'hésite pas à te montrer mon amour. Mais les otages doivent se sentir bien avec nous pour que le plan fonctionne et c'est ce que j'essaie de faire en étant gentil, en discutant avec eux. Je veux bien comprendre que ça ne te plaise pas mais c'est comme ça, c'est le mieux à faire. tu lui expliques alors, passant une main sur sa joue, un sourire sur ton visage. Mais bien sûr que si on est ensemble et dès qu'on sort d'ici, on part en avion à la recherche de notre île, et là, ce ne sera plus que toi et moi. t'es même pas sûr que ce jour arrive, t'es même persuadé qu'il n'arrivera jamais. Vous avez d'ailleurs déjà eu cette discussion, Tokyo va te quitter, un jour, le plus tard possible tu souhaiterais. Au moins attendre la fin du braquage, que vous n'ayez plus à vous croiser mais tu sais pertinemment qu'un jour, elle se lassera et tout sera terminé entre vous. Mais pour le moment, tu préfères la rassurer sur les sentiments que tu ressens.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mer 9 Mai - 9:57

T'avais toujours peur de ne pas être assez. Assez belle, assez intelligente, assez gentille. Parce que ta mère t'avais assez répété que tu ne l'étais pas. Elle t'avais trop souvent montré tes défauts parce que t'as toujours été cette personne imprévisible et instable, le genre qu'on a du mal à cerner. Les gens ont souvent du mal à savoir comment t'approcher, te parler, parce qu'il fallait toujours marcher sur des oeufs avec toi pour ne pas te faire exploser. C'était ça, t'étais une vraie bombe à retardement.

Rio, c'était vraiment le seul qui savait te caresser dans le sens du poil. Il savait comment débloquer tous les mécanismes défensifs qu'il y avait en toi, et tu savais pas encore si c'était une bonne chose ou non.

Quand il parlait de vos projets post braquage, tu ne pus t'empêcher de sourire. Tu l'avanças vers tes lèvres en tirant sur son col pour l'approcher tout près de toi avant de lui offrir un baiser.

- Je veux plus que tu l'approches, Rio... murmuras-tu en le regardant dans les yeux.

Parce qu'il y avait pleins d'autres otages dont il pouvait s'occuper, il pouvait laisser la place à quelqu'un d'autre pour cette pimbêche.

- Tu comprends, je veux pas qu'une autre fille craque pour toi, et je sais comme c'est facile, sourias-tu en coin. Je lui ferais plus rien si tu me le promets.

Toi, tu ne faisais jamais des promesses que tu ne pouvais pas tenir. Si tu savais que tu allais échouer, tu ne promettais rien, dont la durée de votre relation.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mer 9 Mai - 10:12

T'as pas envie qu'elle pense que tu peux tomber amoureux d'une autre, t'es pas comme ça en réalité, t'es fou amoureux d'une seule personne et tu ne peux pas changer ce que tu ressens, Tokyo est la seule femme de tes rêves mais à côté, il y a Alison et ses peurs, son visage angélique et ses sourires, ses histoires de famille et ton envie de la soutenir dans ce braquage, de la protéger aussi. Tokyo est toujours celle qui te protège, et même si tu adores ça, t'aimes bien l'idée de pouvoir protéger quelqu'un toi également et c'est ce qui se passe avec Alison, t'as l'impression de pouvoir l'aider, de pouvoir la protéger au quotidien et ça te fait du bien. Tu sais bien que Berlin m'a demandé à moi de la surveiller. et c'est vrai, t'es toujours celui qui veille sur elle, peut-être parce que vous n'êtes pas si éloignés en âge, et que tu peux la comprendre mais toujours est-il que tu ne peux pas aller demander à Berlin de la confier à un autre, surtout que tu n'en as pas spécialement envie. Tokyo, je suis fou amoureux de toi. tu lui expliques doucement, tentant de la raisonner. T'as pas l'intention de céder à ce caprice, t'as pris l'habitude de partager des moments avec Alison, et t'as franchement envie de continuer. Mon amour, il s'est jamais rien passé avec elle et il se passera rien, ça je peux t'en faire la promesse. Mais je suis la seule personne en qui elle a un minimum confiance, et on a besoin d'elle, tu le sais. T'essaie de la convaincre doucement, sans lui montrer que c'est toi que ça blesserait, parce que le fait de protéger Alison, ça te fait du bien à toi, ça te donne l'impression d'être important, et ça t'évite de trop penser au fait que bientôt, Tokyo se trouvera un autre homme, un homme qui saura la protéger, un homme qui sera bien mieux pour elle. Et je peux te le prouver. tu chuchotes en te rapprochant, passant tes doigts sur sa fermeture éclair pour la descendre un peu, laissant apparaître son t-shirt gris alors que toi, tu affiches ton plus beau sourire, la tête baissée sur le t-shirt mais des yeux rieurs regardant celle que tu aimes.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mer 9 Mai - 11:27

T'avais pas peur de Berlin de ses ordres à la con. Tu savais que Le Professeur l'avait désigné entant que capitaine de votre équipe et même si tu n'avais pas forcément l'envie de lui voler cette place, tu le méprisais vraiment trop. Tu n'avais pas confiance en lui, il était aussi instable que toi mais à l'inverse, lui, il savait rester calme, se maitriser, et c'était surement plus inquiétant que ton comportement si impulsif.

- On s'en fou de Berlin. Je peux très bien régler ça, j'ai pas peur de lui, haussas-tu les épaules.

T'avais pas peur de grand monde, c'était bien là le soucis qui allait surement t'attirer des problèmes un jour ou l'autre. Tu cherchais surtout à le piéger, à répondre à tous ses arguments pour qu'il se retrouve au pied du mur à t'avouer qu'il avait une attirance pour elle. Peut-être que tu te faisais des idées mais généralement ton intuition était toujours bonne. T'étais tellement énervée que vous deviez la chouchouter cette Alison Parker, et surtout pourquoi c'était tombé sur elle et pas sur une autre otage qui n'était pas si importante dans votre braquage et même pourquoi ça devait arriver tout court ?

- Tu peux m'expliquer en quoi ça nous aidera qu'elle ait confiance en toi ou non ? C'est pas comme si elle pouvait nous aider à déjouer les flics, ou même à nous produire de faux papiers pour notre escapade. Il n'y a que le statut de sa famille qui nous sert.

Tu soupiras, tu voulais comprendre pourquoi il s'accrochait autant à sa surveillance.

- Pourquoi tu veux à tout prix t'occuper d'elle, que ça te tient autant à coeur tu m'expliques ? Me sors pas que c'est juste parce qu'elle a confiance en toi, ça vient de toi aussi.

Puis, tu compris directement le fond de sa pensée quand il descendit doucement la fermeture éclair de ta blouse orange. Tu lui en voulais d'être si irrésistible. L'air de rien, ça détournait votre attention d'Alison. C'était pas plus mal, et ça correspondait à ton attente de la laisser cogiter dans son coin. Et tu savais que Berlin n'irait pas la délivrer vu comme il la traitait régulièrement. Ca vous faisait un point en commun.

- Tu me connais trop, Rio, et tu sais que t'es ma faiblesse, lanças-tu avec un léger sourire en l'embrassant.


_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mer 9 Mai - 11:36

Tu lèves les yeux au ciel, tu sais qu'elle peut gérer les choses avec Berlin, tu la connais suffisamment pour savoir qu'elle serait capable de tout pour t'éloigner des dangers à ses yeux, et le danger en ce moment, c'est Alison même si pour toi c'est tout l'inverse. Tu aimerais pouvoir lui dire, droit dans les yeux, qu'elle se fait des idées, ce serait tellement plus simple en réalité mais t'en es pas capable, Alison a un truc qui fait que t'as pas envie de l'ignorer au quotidien ou de la voir enfermée et attachée à une chaise, c'est aussi simple que ça et ça ne remet pas en doute ton amour pour Tokyo. T'as pas envie de répondre à toutes ses questions alors tu trouves la solution, tu sais comment lui faire penser à autre chose, tu la connais bien ta Tokyo et sur ce point, vous n'êtes pas vraiment différents, même si toi tu gardes en tête les priorités. Je le sais oui. tu chuchotes contre ses lèvres, faisant tomber sa combinaison en un sourire. T'as du mal à lui résister, elle est tellement belle à tes yeux, comment le pourrais-tu de toute façon. Attends-moi. tu chuchotes, déposant un baiser sur sa machoire avant de te retourner pour sortir. Près de la porte, tu lui fais un petit clin d'oeil. J'arrive mon amour. avant de te rendre directement dans la pièce où est encore attachée Alison, hors de question que tu ne la détaches pas. Récupérant le ciseau, tu commences alors à couper, même si c'est tout de même difficile, Tokyo ne fait jamais les choses à moitié.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mer 9 Mai - 13:31

T'aurais bien voulu être plus forte, revenir au temps où tu laissais personne te dominer, aucune confiance t'envahir. Ce temps ne datait que de quelques mois si on comptait un peu. T'avais l'impression d'avoir changé du tout, et tu luttais pour rester la même, cette personne froide et sûre d'elle. Avec Rio, justement, t'étais plus sûre de rien. Tu commençais à cogiter, à remettre en questions certains de tes comportements et tu préférais jouer avec lui pour te donner une consistance, une vaine impression de contrôler les sentiments que tu avais pour lui. Mais, dans le fond, tu savais que tu allais te brûler les ailes, que cette relation allait consumer toute ta manière de procéder avec les gens parce que tu commençais déjà à être plus souple depuis que t'étais avec Rio. T'avais peur. Et toi, t'avais jamais peur, pour commencer.

Il flirtait avec toi quand il décida de s'absenter quelques minutes. T'as mis quand même quelques minutes pour savoir exactement où il était. Furax, tu te rendis sur les lieux et tu vis encore Rio détacher Alison de sa chaise. Il avait réussi.

- Je croyais avoir été claire.

Tu soupiras encore une fois.

- Tu vois ça ? lanças-tu en touchant ta poitrine. Je t'annonce la gréve. Tu me manques de respect devant une otage, Rio et ça t'en as même pas conscience.

Et ça te blessait cruellement. Toi, ta fierté, ta grande gueule, c'était tout ce que tu avais pour tenir debout.



_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mer 9 Mai - 13:38

Ça devait être rapide, deux minutes tout au plus. Tu devais simplement détacher Alison et retrouver Tokyo pour finir ce moment d'intimité qui n'appartient qu'à vous. Mais tu n'as pas ce temps parce que tu as un peu de mal à couper les liens d'Alison et quand enfin tu y arrives, qu'elle soupire de soulagement à l'idée de ne plus être attachée, t'entends Tokyo dans ton dos. Tu soupires, te relève et te retrouve face à elle, et son visage de pas contente mais là, tu sais que pour le coup tu as eu raison, vous n'avez pas à séquestrer une jeune fille sous prétexte qu'elle est un peu jalouse pour des conneries. Tokyo. tu la regardes, tu suis ses gestes avec grand intérêt à vrai dire. Je ne te manque pas de respect, je dis juste que l'attacher, c'est pas une bonne idée. Et j'ajouterai que, la dernière fois qu'on s'est disputés toi et moi devant elle, ma photo a fini sur toutes les télévisions. tu t'approches un peu. Donc, s'il te plaît, laisse la partir qu'on finisse où on en était. parce que toi, cette histoire de grève, t'y crois pas une seconde, pas dans ce stress où vous êtes les deux seuls à pouvoir réellement vous soutenir.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mer 9 Mai - 13:57

Pire que de savoir ton mec avec cette fille, tu ne pouvais pas tolérer qu'il efface ta crédibilité auprès d'elle. Tu n'allais de toute façon plus la lâcher maintenant que tu la voyais tourner autour de Rio comme un vautour. Quelle garce celle-là, tu pensais.

- Toi, la première chose à laquelle tu penses en étant séquestrer, c'est de te taper un gars, de plus, ton ravisseur ? Mais t'es vraiment barrée ma pauvre fille ! crachas-tu à l'intention d'Alison.

Tu reportas ton attention sur Rio alors que la jeune fille baissa le regard.

- Je préfère que tu sois au courant mais, je compte pas la lâcher. Et mélange pas tout, s'il te plait, parce que notre dispute n'a rien à voir avec le fait qu'on a découvert notre identité.

Tu préféras sourire de manière cynique, histoire de la torturer mentallement encore un peu, la seule chose qui te restait en réalité.

- T'facon, on va peut-être tous crever ici, et Alison nous suivra aussi dans notre chute. Dommage, ma belle, t'es pas née dans la bonne famille, faut croire ! Je préfère te voir morte qu'avec Rio, lâchas-tu.

Tu allais loin quand même, mais ça, c'était tout toi, des mots rasoirs pour trancher le peu d'estime qui lui restait. Tu pouvais pas être sensible, cette part disparaissait quand on s'approchait de ta perle, Rio.

Tu regardas ton copain, et leva les yeux au ciel.

- Détache-là, mais je veux qu'elle reste ici.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mer 9 Mai - 14:04

Tu supportes pas cette situation, t'as le cul au milieu de tout ça et t'es incapable de savoir ce que tu dois faire. Y'a tellement plus important à faire en ce moment que de se battre comme des enfants pour une histoire de jalousie qui n'a pas lieu d'être. C'est en tous cas ce que tu penses mais tu sais que tu serais très énervé toi aussi, dans le cas contraire, même si tu saurais mieux te contrôler. Mais fous-lui la paix, elle a jamais dit qu'elle voulait se taper qui que ce soit, t'es en train de lui mettre des mots dans la bouche qu'elle a jamais prononcé là ! Toute cette histoire commence à vous monter à la tête, tu sais pertinemment que c'est la fatigue mais là, c'est sûrement trop. J'ai jamais dit que notre dispute était à cause de ça, j'ai dit que à cause de notre dispute, le monde sait qui je suis, donc si on pouvait éviter de trop se disputer histoire d'éviter d'autres drames. tu soupires, serre les dents. C'est vrai, la dernière dispute en présence de Alison s'est mal terminée, t'as voulu récupérer le portable qu'elle tenait dans ses mains et bien rapidement, les flics ont réussi à trouver ton visage, ton nom et à placarder le tout partout. Puis finalement, tu la laisses parler, t'as pas envie de te prendre plus la tête, tu la laisses lui faire peur avec ses histoires de on va tous mourir et tu termines de détacher la jeune femme, lui demandant gentiment. Bon, tu restes ici d'accord ? On va pas l'énerver un peu plus. demande suivie d'un hochement de tête et d'un sourire déjà plus réel. Tu te relèves, retourne auprès de Tokyo. Tu devrais aller dormir. Je gère. tu lui proposes alors.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: You make me go mad  Mer 9 Mai - 14:27

T'avais toujours ce besoin de dominer, que ce soit homme ou femme, parce que tu détestais qu'on te dise quoi faire, comment le faire et surtout qu'on te marche sur les pieds. C'était un truc qui pouvait pas t'arriver. T'étais pas ce genre de filles toute discrète dans un coin comme Alison, quoique parfois tu pouvais l'être et puis tu pouvais exploser comme un volcan. Peut-être que c'était ça qu'il aimait Rio, ce genre de fifilles qui jouaient les saintes. Tu voyais très bien son petit manège, elle pouvait pas te la faire à l'envers mais t'avais pas non plus envie de ruiner le plan à cause de ta jalousie et possessivité maladive avec Rio. Il y avait plus important, et tu le savais, simplement tes émotions prenaient toujours le dessus sur tout.

- C'est vrai t'as raison, y'a plus important que sa petite personne ! lanças-tu en passant une main dans tes cheveux.

Il avait totalement raison, si vous pouviez éviter d'autres drames pourquoi pas, mais tu lacherais quand même pas l'affaire.

- Elle a besoin de dormir aussi Rio, tu viens avec moi. A moins que tu veux continuer de faire grève ? sourias-tu de manière amusée.

C'était elle ou toi en quelques sortes, et sa réponse déterminerait surement la suite des évènements.


_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: You make me go mad  

Revenir en haut Aller en bas
 
You make me go mad
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Make your horse [Graphisme]
» Comment créer une clé usb bootable pour installer windows 7 ou 8 sur une machine sans lecteur DVD
» [Officiel] Propositions de ressources
» tuto psp (moyen) 'BLUE MAKE UP "
» she'll burn our horizons make no mistake + gabrielle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This is our day :: Tokyo & Rio :: Tokyo & Rio-
Sauter vers: