Partagez | 
 

 Your love is my poison

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Your love is my poison  Jeu 10 Mai - 17:48

T'avais pas arrêté de penser à Rio, à tes sentiments, tout te revenait à la figure. T'avais pas pu te soustraire à sa présence, à son contact. Tu ne lui avais plus parlé de tout ça, en fait, tu désirais juste profiter de lui au maximum parce que chaque jour pouvait être le dernier et ça tu le savais que trop bien depuis que tu l'avais vu se prendre une balle pour toi. Si elle avait juste atterris quelques centimètres plus haut, fini ton Rio.

Un autre problème se posait. T'avais plus eu tes règles depuis quelques temps, toi qui était réglée comme une horloge. T'avais du retard. Avec beaucoup de gêne, tu avais retrouvé Monica qui avait pu faire un test de grossesse et tu lui avais demandé si elle en avait un en rab pour toi. Tu lui avais demandé de se taire, au risque que ça finirait mal pour elle. Tu ne voulais mettre au courant personne pour le moment, parce que tu n'étais pas sûre. Le stress, la fatigue pouvait jouer aussi.

Tu étais aux toilettes avec ton test, et là, tu voyais les deux barres s'afficher. Tu savais ce que ça voulait dire.

- Putain.

Tu étais enceinte. De combien de semaines, tu ne le savais pas. Mais tu l'étais. Ton cœur loupa un battement, tu te sentais défaillir. Tu savais déjà que c'était Rio le père.

Tu essayais de le trouver, et quand ce fut le cas, tu t'avancas vers lui, stressée, paniquée.

- Rio... Faut que je te dise un truc.


_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Your love is my poison  Jeu 10 Mai - 17:58

T'as retrouvé ta Tokyo, tu ne sais pas combien de temps ça va durer mais tu profites au maximum de chaque instant. C'est con quand t'y réfléchis un peu trop, tu lui donnes tout ton amour en sachant pertinemment qu'un jour elle piétinera tout et t'oubliera aussi vite que toi t'es tombé amoureux. Ce serait certainement plus simple que tu l'ignores, que tu décides de réparer doucement ton coeur avant que ça ne soit trop tard mais tu l'aimes au point d'être prêt à souffrir dix fois plus quand elle partira, parce que t'as besoin de ces moments-là et tu ne peux t'empêcher de garder dans un coin de la tête que ça pourrait être différent avec toi, que peut-être elle t'aimera tellement qu'elle restera pour toujours. C'est un espoir sûrement stupide mais il te permet d'avancer tous les jours dans cette relation sans trop souffrir, c'est une bonne solution à tes yeux. L'espoir.
T'as déjà eu l'occasion de dire à Berlin que tu comptais faire des enfants avec Tokyo. Est-ce que c'etait serieux? T'en sais trop rien, votre relation est trop compliquée, vous êtes en train de braquer une fabrique, clear certainement pas le moment d'y penser réellement. Peut-être un jour, quand vous serez sur une île juste tous les deux mais pour l'instant, t'as pas ces pensées en tête, bien au contraire. T'es d'ailleurs en train de prendre une petite pause repas bien méritée avec les orages. Chacun a eu un sandwich et de quoi boire et tu surveilles le tout en compagnie de Denver. Quand Tokyo arrive, tu vois tout de suite que quelque chose cloche sur son visage. Tu te tournes alors vers Denver, lui expliquant d'un regard que tu vas t'absenter. Vous n'avez plus besoin de mots avec Denver, il est devenu rapidement le frère que tu n'as jamais eu. Tu le sens mal cette histoire, peut-être que ça y est, c'est le moment où elle te plaque, où elle décidé de continuer sa vie seule. T'es tout stressé quand tu la suis, les mains collées contre ton arme comme si cela pouvait t'aider. Je t'écoute mon amour. Tu dis, anxieux, quand vous vous retrouvez dans un couloir seulement tous les deux.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)


Dernière édition par Rio le Jeu 10 Mai - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Your love is my poison  Jeu 10 Mai - 18:12

Tu savais pas comment lui annoncer ça. T'avais jamais vécu ça alors est-ce qu'il y avait une bonne technique pour lui dire ? C'était une bonne ou une mauvaise nouvelle ? Pour toi, une mauvaise. Tu n'étais pas prête à être mère. Pas du tout. T'avais aucune patience avec les enfants, oui t'étais trop instable pour t'occuper d'un petit être. T'avais peur de sa réaction autant que de la tienne. T'avais du mal à trouver les mots, t'avais peur de les dire même parce que ça rendrait tout ça vrai.

T'avais pas envie que ça gâche votre relation même si tu essayais pas t'y investir, un enfant, ce serait comme une liaison indéfectible entre vous. Quelque chose qui te ramènerait toujours vers Rio et tu savais que c'était trop dangereux pour toi, parce que tu pouvais pas être avec lui pour de bon. Tu ne pouvais lui donner l'opportunité de te faire du mal encore une fois.

Tu tournais autour de toi, passas une main dans tes cheveux. Tu ne voulais même plus lui dire. Mais tu ne pouvais plus faire machine arrière.

- On a merdé. J'ai du retard et je crois que je suis enceinte...

T'étais pas du genre à tourner autour du pot pendant des heures, valait toujours mieux retirer le pansement rapidement que trop lentement. Tu le regardais, cherchant une réaction dans son regard, quel soit positive ou négative.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Your love is my poison  Jeu 10 Mai - 18:20

Tu te prépares à te faire plaquer, c'est forcément ça en même temps, t'as beau remuer ton cerveau dans tous les sens alors que vous marchez, alors qu'elle hésite, tu vois rien d'autre. Et putain ce que t'en as pas envie, t'es pas prêt à la perdre pour toujours, ça te fait déjà un mal de chien rien que d'y penser alors entendre les mots réels, t'es pas sur de pouvoir t'en relever, t'es pas sur de pouvoir supporter ça même si tu devais t'y attendre, tu aurais dû mieux t'y préparer en fin de compte. Mais t'as été con, t'as juste voulu profiter et maintenant, t'as l'impression que tout ton corps va te lâcher. Et pourtant quand elle ouvre la bouche, y'a pas de je te quitte, je t'aime plus ou sors de ma vie. C'est tout sauf ça. Ce qu'elle t'annonce ça te fait ressentir tout un tas de choses, que du positif, que du bon, que de la joie. T'avais pas prévu ça mais bon, tu t'en doutais que c'était possible en réalité. T'as été en cours comme tout le monde, tu savais que vous preniez le risque et toi, tu l'as pris avec plaisir ce risque. Parce que t'es tombé tout de suite amoureux d'elle et t'as tout de suite su que tu voulais tout avec elle, une vie entière, une famille, une maison et même une île. Alors même si c'est pas le moment certainement tu peux pas t’empêcher de sourire comme un con. C'est pas une blague ? tu demandes, cet immense sourire scotché au visage alors que tu sais pas du tout quoi faire. D'un coup, t'as plus qu'une envie : sortir d'ici et la protéger de tout. Alors tu commences par la prendre dans tes bras, par attraper délicatement son visage pour l'embrasser. T'es le plus jeune de la bande mais là, tu te sens surtout le plus heureux, le plus chanceux. Putain mais c'est génial, tu te rends compte? On va avoir un bébé ! T'es naïf toi, tu y crois dur comme fer. C'est ton rêve cette vie-là.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)


Dernière édition par Rio le Jeu 10 Mai - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Your love is my poison  Jeu 10 Mai - 18:31

Heureusement que vous étiez seuls à ce moment là parce que t'avais pas encore en vie de passer pour une bête de foire. Il t'arrivait que des merdes et tu voyais ce bébé comme un cadeau empoisonné parce que tu ne voyais rien à lui offrir à ce gosse. De l'argent, peut être, si tu en sortais vivante de ce braquage.

Tu savais pas à quoi t'attendre comme réaction mais vu sa manière de réagir, il était à l'opposé de ce que toi tu ressentais. Tu n'avais pas envie de casser son délire, ça te faisait du bien de le voir heureux, de le voir sourire, mais un jour ou l'autre, il fallait bien que tu lui dises que le choix avait déjà été fait de ton côté.

- Rio... Tu nous vois sérieusement parents ? On est en plein braquage, on risque de notre vie et on sera fiché pour toujours dans les dossiers judiciaires, tu crois vraiment que c'est une vie pour un enfant ? Demandas-tu, espérant le raisonner sans lui imposer ton choix.

Tu t'arrêtas de parler quand tu vis Denver et Moscou passer devant vous. Tu lui attrapas la main afin de vous réfugier dans une salle vide que tu fermas derrière vous.

- T'as que 21 ans, c'est pas vraiment l'âge idéal pour s'occuper d'un enfant.

A cet âge, on voulait profiter de la vie, la croquer à pleine dents et on n'était pas forcément assez mature pour assumer une telle charge. Toi, tu en avais 28, et tu te trouvais déjà pas assez responsable pour ce boulot.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Your love is my poison  Jeu 10 Mai - 18:44

Tu comprends ses angoisses et ses peurs, forcément que c'est pas le lieu idéal, le moment idéal, forcément que c'est une surprise mais toi, toutes ces peurs, tu les balances d'un revers de manche parce que t'es fou de celle qui porte ton enfant et tu vois pas d'autre vie que celle qui s'ouvre à toi, c'est tout ce que t'aurais pu espérer en réalité. T'as que 21 ans, oui, tu en es bien conscient mais tu vas aussi être tellement riche que vous pourrez en faire des centaines des enfants avant d'être emmerdés et tu sais que t'as suffisamment d'amour à revendre, un enfant n'a pas besoin de beaucoup plus après tout. De l'amour et de l'argent, ça devrait suffire. T'es naïf évidemment, bien sûr que tu l'es. Si tu voyais les choses en face, tu te rendrais compte que non ça ne suffit pas, qu'il faudrait aller à l'hôpital, à l'école pour ce bébé, que vous ne pourrez rien lui offrir de potable parce qu'il faudrait se cacher en permanence mais t'en as rien à faire pour le moment, t'es comme Nairobi, t'as envie de faire ta famille et c'est tout, rien de plus rien de moins, t'as le droit à cette vie-là toi aussi. Mais mon amour enfin, un enfant c'est juste la plus belle chose qui puisse nous arriver. Puis il a pas besoin de grand chose, on va lui offrir une putain de vie géniale, et tellement d'amour qu'il saura plus quoi en faire. Elle arrivera pas à te raisonner c'est certain, toi t'es sur un petit nuage, t'as toujours adoré les enfants, t'as toujours rêvé de fonder ta propre famille alors forcément, si l'occasion se présente, peu importe le moment, tu vas pas cracher dessus. Et t'es persuadé, à tort, que Tokyo va penser comme toi. Y'a pas d'âge idéal ou non, je me sens prêt moi. Tokyo, mon amour, je t'aime et je sais que je vais t'aimer pour toujours, c'est juste la concrétisation de cet amour ce bébé. t'oses même venir poser une main sur son ventre encore plat, t'es déjà papa toi.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Your love is my poison  Jeu 10 Mai - 18:57

Tu commençais à perdre patience, comme à ton habitude. Il ne voulait rien entendre de tout ce que tu lui disais, alors que même si cet enfant était pleinement ton désir, juste par respect tu voudrais quand même avorter. Il était sur son nuage, à vouloir vivre d'amour et d'eau fraîche alors que dehors les forces armées attendaient de vous recueillir. C'était complètement fou pour toi.

- J'ai pas d'amour à donner, Rio.

C'était plus facile pour toi de réagir comme ça, de prendre tes distances et de jouer la Tokyo sans cœur et froide.

- Tu comptes l'élever comment cet enfant, alors qu'on devra se cacher toute notre vie ? Il aura quoi comme vie ? Rio... Ouvre les yeux. C'est pas le bon moment.

Ce le sera jamais en réalité. Ta vie de mère était déjà condamnée et tu le savais. Tu t'en fichais de toute façon, c'est pas comme si c'était ton rêve. Ton père absent t'avais déjà calmé à ce niveau là. Et si c'était pour que Rio te trompe à droite et à gauche pendant que tu t'occupais de votre enfant, c'était impossible.

- Je crois qu'on a autre chose à faire avant de vraiment penser à ça...

Pour toi c'était clair. Cet enfant ne verrait jamais le jour. C'était triste, mais tu n'allais pas choisir sa vie plutôt que la tienne.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Your love is my poison  Jeu 10 Mai - 19:04

Tu serres la mâchoire en l'entendre, tu peux pas t'empêcher d'être en colère là maintenant tout de suite. Parce que si elle n'a pas d'amour à donner, alors vous faites quoi ensemble depuis cinq mois ? Toi c'est que t'appelle l'amour et t'es persuadé qu'avec un enfant, elle pourrait donner beaucoup d'amour également, parce que vous êtes amoureux t'en es persuadé et que c'est totalement possible. Pour toi en tous cas, ça l'est. Si je t'écoute ce sera jamais le bon moment alors quoi, on aura jamais de famille ? t'es pas d'accord avec ça toi, t'as toujours rêvé d'avoir une famille en réalité, t'as toujours pensé que ce serait possible, que t'aurais l'occasion d'être un papa poule qui joue aux jeux vidéos avec ses enfants, c'est toujours l'image que t'as eu et qu'elle est doucement en train de piétiner. Et tu comptes faire quoi, le faire adopter ? Notre bébé dans une autre famille ? t'y connais pas grand chose toi à tout ça, tu t'es jamais posé la question, tu sais pas comment ça se passe et tu t'attends pas à ce qu'elle veuille tuer ce petit être qui vit en elle, ce bout de vous deux, ce bout d'amour. Tu peux pas décider ça toute seule Tokyo, t'as pas le droit. J'ai mon mot à dire là-dessus. T'en es convaincu, à peine elle vient de t'annoncer ce début de grossesse que déjà tu veux cet enfant, que déjà tu l'aimes de tout ton coeur. Je m'en occuperai que moi si tu veux. t'arrives même à ajouter. On dit toujours que les mères sont mamans dès le début et les pères à l'accouchement mais toi, c'est loin d'être le cas, t'as toujours rêvé de ce moment magique et maintenant qu'il est là, t'es pas prêt à laisser ce rêve s'envoler.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Your love is my poison  Jeu 10 Mai - 19:16

Ça y est, t'allais exploser. Sérieusement il s'attendait à quoi en te mettant enceinte comme ça, sans que tu puisses réellement y songer au beau milieu du désastre qu'était ta vie.

- Tu vas trop vite pour moi. Tu penses à nous entrain de construire une famille alors qu'on est tous les deux ici et que c'est déjà compliqué à gérer. Tu penses à notre "futur famille" alors que c'est toi m'as trompé.

Tu voulais quand même lui rappeler, parce que pour toi déjà, la notion de couple était loin d'être votre fort alors parler de famille. C'était ta faute. Tu lui avais donné trop d'espoir, t'avais pas su mettre de limite entre lui et toi. T'aurais dû le faire. Mais c'était impossible parce que trop de sentiments à son égard prenaient le dessus et t'empêchait de penser à tout.

- Je compte pas le faire adopter, t'as raison. Je préfère éviter ça des le départ. Et donc me faire avorter.

Pour toi, c'était pas un meurtre. Après tout, son cœur ne battait toujours pas. Ce n'était pas encore un être vivant. Tu savais très bien que de faire ça aller déchirer quelque chose en toi, mais tu devais suivre ta raison.

Tu comprenais sa colère, sa peine, mais tu pouvais pas le garder pour lui faire plaisir. Quitte à ce que vous vous déchireriez complètement. Tu serais aussi brisée. Dans tous les cas, tu le serais. Il n'y avait aucune porte de sortie.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Your love is my poison  Jeu 10 Mai - 19:25

T'arrives pas à croire ce que t'entends, t'arrives pas à croire qu'elle t'en a parlé si c'est pour finalement pas le garder, c'était sûrement mieux de rien te dire, toi qui depuis le début, imagine une famille avec celle que tu aimes. Et voilà qu'elle remet cette histoire avec Alison sur le tapis, tu aurais du t'y attendre, tu sais bien que tu as fauté, mais cela n'a strictement rien à voir avec la discussion que vous êtes en train d'avoir. Mais putain mais rien à voir, je t'ai pas trompé j'ai fait une connerie et c'est bon je pense qu'on peut arrêter d'en parler parce que là, c'est de notre bébé qu'il s'agit ! t'es tellement énervé, t'as chaud dans tout ton corps et t'arrives pas à trouver les mots pour lui faire comprendre à quel point tu penses que c'est possible, que vous pouvez être une famille. Mais quand t'entends qu'elle compte ni le faire adopter, ni le garder, qu'elle compte simplement mettre fin à cette grossesse comme si de rien n'était, c'est plus de la colère qui te prend, c'est une énorme vague de tristesse. Tu peux pas faire ça. tu dis simplement en te retournant, les mains serrées au-dessus de la tête tellement la situation t'échappe. T'as pas le droit putain, j'ai mon mot à dire moi aussi e je suis contre ta putain de connerie à la con ! et voilà la colère qui revient. Y'a seulement deux secondes t'étais le mec le plus heureux sur Terre et maintenant, tout est redescendu d'un coup. C'est sûr que c'est pas la meilleure des situations mais qu'est-ce que t'en as à faire franchement, t'es prêt toi, tu veux cette famille avec Tokyo, tu veux être lié à elle pour toujours et avoir un mini toi ou une mini elle, c'est tout ce que tu désires. Mais putain mais tu réfléchis même pas quoi, tu me balances ça comme ça et basta ? Tu pourrais au moins attendre qu'on en discute avant de prendre une décision, mais non, madame veut tout contrôler et tout choisir tout de suite, putain ! tu fais quelques pas, reprend ta respiration, tu sais pas quoi en penser ni quoi faire et c'est dans un tel moment que t'aimerais pouvoir appeler tes parents.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Your love is my poison  Jeu 10 Mai - 19:43

C'est vrai qu'en y repensant, t'aurais pu rien lui dire et faire ton truc dans ton coin. T'aurais pu, mais tu n'avais pas de filtre, t'aimais pas cacher les choses parce que sinon, ça aurait explosé un jour ou l'autre, tu le savais.

Il minimisait le fait qu'il t'avait trompé, qu'il avait voulu le faire et que ça avait rien à voir mais si, justement c'était le sujet. Comment tu pouvais lui faire confiance et rêver d'une vie de famille après ça ?

- Ouais, t'as raison, on va arrêter d'en parler parce que sinon je vais avoir des envies de meurtre. Juste pour une réaction comme ça tu peux pas être père.

T'allais aussi loin que lui dans tes mots parce qu'il venait de t'enfoncer un poignard dans le cœur, il était même pas conscient de ce qu'il venait de te dire là.

Tu levas les yeux au ciel, tu le regardais s'énerver. Ça changerait pas ce que tu comptais faire.

- Réfléchir à quoi, Rio ? Tu peux pas comprendre que je suis pas prête ? C'est trop te demander de te mettre à ma place juste cinq minutes ? Ouais, je vais te le dire, j'en ai rien à foutre de ce que tu penses parce que c'est pas toi qui va l'assumer cet enfant, je le sais très bien t'inquiètes pas j'en ai eu l'expérience. Tu peux être le papa le plus cool du monde que ça change rien.

Tu serras la mâchoire, pour toi, c'était pas négociable.

- C'est même pas encore un bébé putain ! Ça fait quoi, quelques mois qu'on se fréquente ? Tu vas me sortir quoi bientôt qu'il faut se marier ? C'est du délire !

Tu rigolais jaune, c'était la nervosité qui parlait, tu te voyais tellement pas mariée avec tes quinze enfants entrain de les border. C'était tellement pas toi.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Your love is my poison  Jeu 10 Mai - 19:53

Tu serres les dents, t'essaie de te calmer, vous arrivez pas à vous comprendre et tu ne sais plus quoi faire. Tu commences à réaliser que tu perds la bataille, parce que de toute façon c'est son corps, à la fin c'est elle qui choisis et toi, t'auras plus ton mot à dire. Mais quand elle te dit que tu peux pas être père, tu lèves les yeux au ciel. Qu'est-ce qu'elle en sait elle, au juste ? Cinq mois, ça permet pas de connaître une personne dans son entièreté et tu sais certainement mieux qu'elle à quel point t'en es capable ou non. Je t'emmerde. tu lui réponds simplement, continuant de marcher dans la pièce. Tu peux pas t'arrêter parce que sinon, la colère va revenir et t'as pas besoin de ça. Ni de la colère, ni de la tristesse qui reviendra très rapidement t'en es persuadé. C'est ton rêve qui s'écroule là, ce rêve que tu caressais du bout des doigts. Cinq minutes et tu t'imaginais déjà avec ce bébé dans les bras, deux secondes de plus et tout s'est effondré, en un rien de temps, sans que tu puisses dire quoique ce soit. Tu l'écoutes, elle veut pas t'écouter et tu la connais suffisamment pour savoir que t'auras beau continuer à te battre pour lui faire entendre tes pensées, elle a son idée en tête et ne l'a pas ailleurs. Donc en fait, je suis fou amoureux mais jamais je pourrai avoir une vraie relation avec toi, pire encore, une famille. Je suis dingue de toi mais un jour tu te lèveras en n'ayant plus qu'une envie, partir loin de moi et je devrai le supporter. Tu veux tuer mon bébé et je dois le supporter, tu veux me quitter un jour et je dois le supporter. tu soupires, ça se résume à ça votre histoire et c'est bien triste. En fait, tu fais ce que toi tu veux et moi je suis, c'est comme ça que ça marche c'est ça ? comme son dernier petit ami, elle a voulu attaquer un fourgon, il l'a suivie, il est mort. T'as pas envie de finir comme ça toi, t'as encore la vie devant toi et tu sais bien que tu prends des risques en faisant cette casse mais tu fais confiance au professeur et tu pensais que tu pouvais en faire autant avec Tokyo, mais tu réalises peu à peu que non. Moi j'arrête de te suivre. tu balances simplement, les larmes aux yeux. T'es fou amoureux d'elle c'est certain mais trop c'est trop, et ce bébé qui va mourir avant même que t'aies pu te préoccuper un peu de lui, c'est beaucoup trop à supporter.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Your love is my poison  Jeu 10 Mai - 20:11

Tu soupiras devant sa réaction qui pour toi, était totalement exagérée. Pour lui, dans sa tête, vous étiez déjà casés, heureux et tout votre destin était déterminé dans sa tête. Toi, tu savais même pas ce que tu ferais demain. C'était comme si vous ne viviez pas la même relation. Toi, t'essayais encore de retenir tous ces sentiments en toi alors que lui, il se laissait vivre pleinement dans les siens. T'aurais aimé être comme lui, partager la même vision, mais c'était pas le cas. Vous étiez différents et quelque part, tu savais que c'était pour ça que ça fonctionnait entre vous. Il était ton Ying et toi son Yang.

- Je comprends pas, notre relation était simple à la base, pourquoi tu la compliques ?! J'ai juste été honnête parce que je fais jamais des promesses que je peux pas tenir. Désolée, Rio, je suis pas le genre de filles romantiques que tu aimerais que je sois.

L'air de rien, tu ne pouvais pas le contredire. Il t'avait suivi sur toutes tes conditions par amour pour toi. Mais toi, tu avais décidé de continuer avec lui alors qu'il en avait désiré une autre. La balle était au centre. Vous vous faisiez tous les deux du mal, c'était comme ça tout le temps entre vous et ça augmentait la passion que tu avais pour lui.

Tu le regardais, sure de toi, les lèvres serrées, bien décidé à ne pas lui montrer que tout ce qu'il t'avait dit t'avais atteint, surtout la dernière partie : il te quittait.

- Je devrais m'excuser maintenant à t'entendre. C'est pas mon genre non plus. J'ai pas à regretter. Je t'ai quitté le jour où tu m'as fait ça, Rio. Donc pour moi, c'est même pas une rupture.

Bien sûr que si ça l'était pour toi, c'est pour ça d'ailleurs que t'étais si dure. Tu détestais le fait qu'il prenne cette décision à ta place, tu n'acceptais pas d'être quittée. Surtout pas par lui. Surtout pas par l'homme que tu aimais finalement.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Your love is my poison  Jeu 10 Mai - 20:19

Peut-être qu'elle a raison, qu'elle n'est simplement pas celle qu'il te faut et pourtant, c'est vers elle que ton coeur s'est tourné et ça, tu ne peux malheureusement rien y changer, même avec toute la bonne volonté du monde. Tu regrettes de t'être laissé aller de la sorte, d'avoir cru que votre relation était possible, d'y avoir beaucoup trop cru certainement, t'avais des espoirs en réalité, des espoirs que tu n'aurais pas du laisser naître mais tu l'as fait et aujourd'hui tu te retrouves comme un con avec plus rien du tout. T'aimerais tellement pouvoir sortir d'ici, tu te sens étouffer, t'as le coeur compressé et les jambes qui risquent de ne pas tenir bien longtemps. Tu la détestes à cet instant, tout autant que tu l'aimes. Tu penses à ce bébé qui t'a rendu fou de joie pendant quelques minutes et à cette relation d'amour qui s'achève. Tu l'écoutes, c'était déjà fini entre vous, tu n'étais pas au courant mais c'est toujours bon à savoir. T'as cru qu'elle avait su te pardonner, t'aurais du ouvrir plus les yeux certainement. Mais aujourd'hui au moins, vous êtes quittes. Tu as embrassé Alison, elle ne t'a pas pardonné, elle tue ton bébé, tu ne lui pardonneras jamais, une fin de relation simple mais entendue, t'as rien de plus à ajouter. D'après Denver, Monica n'a jamais pris la pilule abortive, t'as qu'à la trouver pour mettre fin à ton calvaire. tu lances alors avant de réajuster ton arme pour sortir. T'étouffes ici, t'as l'impression que tu vas vite suffoquer si tu pars pas vite loin d'elle parce qu'elle est en train d'aspirer tout ton être, toute ta force, tout ton amour, tous tes sentiments. Alors t'ouvre la porte et sans un dernier regard pour celle que tu pensais être la femme de ta vie, tu pars, loin d'elle.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Your love is my poison  

Revenir en haut Aller en bas
 
Your love is my poison
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Love pub souhaite se lier a Zone Pub [accepté]
» [JOB] We Love Motion recherche un Monteur vidéo
» [Cross] Obscure Love
» Une chanson ayant pour refrain "free love it"
» LOVE ME LIKE YOU DO. depuis le 16 mars 2015.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This is our day :: Tokyo & Rio :: Tokyo & Rio-
Sauter vers: