Partagez | 
 

 prépare toi à mourir (berlin & rio)

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: prépare toi à mourir (berlin & rio)  Ven 11 Mai - 0:11

C'est fou comme entre vous, entre Tokyo et toi, les choses peuvent être explosives pendant quelques minutes et calmes la demi heure qui suit, t'as du mal à comprendre ce qui vous arrive d'ailleurs, vous êtes juste tellement différents tous les deux que forcément, y'a des fois où ça colle pas, où ça devient autant de la haine que de l'amour et c'est ce qui vous est arrivé avant que t'arrives à la raisonner. Putain, maintenant t'es juste sur un petit nuage à l'idée d'avoir retrouvé celle que tu aimes, à l'idée de savoir qu'elle va se prendre le temps de la réflexion et que tu vas peut-être pouvoir avoir la famille dont tu rêves. T'es en train de garder les otages plus faibles, ceux qui restent dans le bureau, enfermés, là où il y a Alison mais t'es même plus intéressé par quoique ce soit qui la concerne, même un regard désormais, tu ne lui adresses plus. Déjà parce que tu ne referas pas l'erreur une seconde fois mais aussi parce que maintenant, t'as plus qu'une pensée dans la tête, c'est ta future famille, ta famille avec Tokyo. T'entends du grabuge en bas et tu vois les otages commencer à se relever, s'inquiéter. Tu lèves alors un peu ton arme pour la pointer sur eux. Hé, on se détend. que tu lâches avant de t'approcher pour regarder par la fenêtre. C'est là que tu la vois, Tokyo entourée de flics, Tokyo à l'extérieur, Tokyo avec eux. Tokyo. tu chuchotes en regardant la scène, effaré, abasourdi, ils n'ont pas osé ? Et pourtant si, c'est bien elle au milieu de tout ce petit monde, c'est bien elle. TOKYO ! tu hurles, tellement fort que les otages sursautent. Ta mâchoire se serre alors que tu regardes la femme que tu aimes se faire embarquer, c'est alors que tu relèves correctement ton arme et l'enclenche. La balle est dans la chambre. Sans un regard pour les otages, tu sors rapidement de la pièce, pense tout de même à les enfermer et court dans les couloirs à la recherche de Berlin, prêt à lui mettre une balle dans la tête pour ce qu'il vient de faire. Tu le retrouves dans son bureau, ouvre la porte en grand et pointe l'arme sur lui, sans aucune hésitation dans le regard. Prépare toi à mourir Berlin. tu lui lances, t'as jamais été aussi sec et aussi sérieux de ta vie. Jamais. Tu t'approches, ferme la porte du pied, garde fermement l'arme entre tes mains. POURQUOI T'AS FAIT ÇA PUTAIN. tu lui hurles dans les oreilles, tu le détestes tellement que tu serais prêt à le tuer sur place, mais t'as trop d'humanité pour faire ça.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: prépare toi à mourir (berlin & rio)  Ven 11 Mai - 0:33

T'étais un homme fier, Berlin. Tu supportais pas le manque de respect et la plupart du temps t'avais l'impression d'avoir à faire à des enfants. Entre Denver qui t'avait pas écouté et Tokyo qui jouait les fortes têtes tu essayais quand même, tant bien que mal de garder la tête froide. Pour lui. Pour Sergio. Parce que tu voulais lui faire honneur. Et toi, l'honneur, c'était tout ce qui importait. Alors, à force qu'on salisse la tienne, fallait bien avouer que tu avais perdu patience. On ne te contredisait pas, toi. Ça pouvait pas arriver sans conséquence. C'était donc naturellement que tu avais réglé le compte de Tokyo. Elle servirait d'exemple. Quiconque se mettrait en travers de ta route la rejoindrait.

Tu l'aimais bien pourtant, cette fille. Elle avait du caractère, elle savait ce qu'elle voulait, comme toi. Sauf que vous n'aviez pas les mêmes ambitions finalement. Ça avait causé sa perte. Tu n'allais pas regretter. Elle l'avait cherché.

T'étais dans ton bureau à penser à votre plan quand quelqu'un débarqua en trombe. Rio. Évidemment. Il braqua directement son flingue sur toi. Tu t'y attendais.

- Ça y est, ça recommence... Lâchas-tu en rigolant.

Combien de fois tu avais eu un fusil braqué sur toi, sérieusement ? Tu ne les comptais plus. Ça t'amusait même. Tu n'avais plus rien à perdre, tu savais qu'il te restait quelques mois à vivre. Alors aujourd'hui ou dans quelques jours, c'était pareil.

- J'ai fait ça parce que tu n'as pas su maîtriser ta copine. Tu vois, Rio, je suis un homme de parole. Quand je dis quelque chose, je le fais.

Tu avais dit ça calmement, une pointe d'ironie dans ta voix comme à ton habitude. Tu aimais narguer les gens.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: prépare toi à mourir (berlin & rio)  Ven 11 Mai - 0:40

T'as envie de lui coller une balle entre les deux yeux et tu sais pertinemment que tout le monde oubliera son existence d'ici quelques jours pour aller se la couler douce dans des contrées bien lointaines, Berlin ne manquera à personne ici, tout le monde voit en lui un homme sans coeur et méprisant, et toi le premier, depuis le début. T'as les dents qui se serrent, le doigt sur la gâchette, t'es prêt à tirer, à foutre sa vie en l'air comme il vient de le faire avec celle de Tokyo, la tienne par la même occasion, celle de votre enfant aussi. T'es surtout un homme mort, Andrés de Fonollosa à la con ! Tu l'as envoyée direct chez les flics putain mais t'as quoi dans la tête bordel ?! à ton avis, pas grand chose, t'imagines difficilement qu'il puisse avoir un cerveau en réalité. Ça t'amuse c'est ça ? Espèce de saloperie putain ! ÇA T'AMUSE DE FOUTRE EN L'AIR DES VIES ? Tu gueules, t'es persuadé qu'on t'entend alors d'une main que tu places derrière toi, tu fermes à clef, tu veux être seul avec lui et voir la lumière s'éteindre dans ses yeux, le voir disparaître de vos vies pour toujours. Tu veux prononcer une dernière parole ? tu lui demandes en t'approchant, plaçant le bout de ton M-16 contre son front, ton doigt sur la gâchette.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: prépare toi à mourir (berlin & rio)  Ven 11 Mai - 10:18

Berlin
because it's you
Age - 45 ans
Occupation - Braqueur
Avatar - Pedro Alonson (ranochja)
T’étais pas impulsif, toi, t’étais quelqu’un de réfléchi. Ca faisait depuis longtemps que tu prévoyais de la balancer aux flics. Dès le moment où ils avaient commencé à se fréquenter ces deux-là, tu avais su que ça allait mal finir. C’est pour ça que toi, les sentiments amoureux, et toutes ces conneries, ça te passait bien au-dessus. Tout le monde te voyait comme le dernier des connards, le mec sanguinaire qui n’avait pas de cœur, mais personne n’avait compris que tu suivais juste les ordres de Sergio. Personne ne remarquait que sans toi, ce groupe aurait explosé en vol parce que tu savais les tenir. Il fallait toujours un oppresseur, et tu n’avais aucun mal à jouer ce rôle tant que le plan fonctionnerait à la perfection.

Tu rigolais encore quand il te disait que t’étais un homme mort. T’étais déjà mort en réalité. Tu le savais. Tu avais tout prévu. Alors, tu te mettais à l’aise. Tu te servis un verre de Whisky en prenant le temps de bien le savourer, le regardant toujours de manière amusé.

- Rio, on en a déjà parlé. Tu fais ta crise parce que c’est ton premier amour, mais ça te passera. Par contre, le plan lui, si il capote, il y aura pas de deuxième chance.

Tu te redressas, regarda par la fenêtre tandis que lui il avait toujours son fusil pointé sur toi.

- Tu vois, où ça mène les sentiments ? Ça te mène à faire des choses dangereuses et complètement vaines. Dis moi… Tu veux la rejoindre ? Jouer les Roméo et Juliette ? Je t’en prie, vas-y, profite du grand air surtout pendant les quelques minutes où tu seras dehors parce que tu ne risques plus de le voir avant longtemps.

Derrière ces mots, tu cherchais aussi à le convaincre. Tu ne pouvais perdre toute ta troupe non plus, tu avais besoin de lui.


_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: prépare toi à mourir (berlin & rio)  Ven 11 Mai - 10:25

T'aimerais tellement le faire taire, appuyer sur la gâchette mais tu te connais suffisamment pour savoir que t'en seras jamais capable, t'as pas ce cran là, de tirer sur tes compagnons comme lui le ferait sans une once d'hésitation, comme lui a jeté Tokyo dehors, sachant très bien ce qu'il se passerait. J'en ai rien à foutre de ton plan à deux balles, j'en ai plus rien à foutre du plan en réalité ! et c'est vrai, maintenant ça te passe complètement au-dessus de la tête. La seule chose à laquelle tu penses, c'est à Tokyo, à ta future famille et à son bien-être, qu'est-ce que t'en as à foutre que le plan capote tant que t'es avec elle franchement, tu demandes rien de plus, t'as juste besoin d'elle. Tu réfléchis quelques secondes, il a raison, tu vas la rejoindre. Ça te sert à rien d'être ici sans elle, ça t'apporte rien de bon et là, tu n'as plus qu'une envie, celle de la rejoindre, peu importe que vous finissiez en taule pour des dizaines d'années tous les deux, au moins tu seras non loin d'elle, dans les mêmes conditions et un jour en sortant, tu pourras la retrouver, elle et votre bébé. Tu baisses alors ton arme, le regard d'un regard perçant, s'il pense pouvoir te faire peur, il se met le doigt dans l'oeil jusqu'au coude, t'es plus à ça près. T'as raison. que tu réponds. J'vais sortir. Après tout, si elle a pu sortir, si des otages ont pu sortir, je vois pas pourquoi moi je devrais attendre ici, sous tes ordres à la con alors que ma copine se fait embarquer par les flics ! tu marques une pause. Le Professeur s'est fait chopper par les flics, tu t'en rends compte ? On va direct à notre perte et tout ce que tu trouves à faire, c'est de balancer ma famille directement en taule, t'as vraiment aucun respect pour personne espèce de connard. tu te relèves, fait quelques pas, essaie de réfléchir. Quitte à être sans elle, autant sortir de ce trou à rats, autant de rendre directement, t'auras même peut-être une remise de peine qui sait ?

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: prépare toi à mourir (berlin & rio)  Ven 11 Mai - 10:43

Berlin
because it's you
Age - 45 ans
Occupation - Braqueur
Avatar - Pedro Alonson (ranochja)
T’avais pas l’habitude de t’énerver, enfin si, tu bouillonnais là, t’avais juste envie de lui coller un coup de poing dans la tronche, mais tu restais toujours maitre de tes émotions qu’importe la situation à laquelle tu devais te confronter. Tu voulais toujours soigner ton image et paraître sous ton meilleur profil, qui n’était surement pas la colère. Alors, d’apparence, t’étais ce gars totalement détaché, cynique et calme. Tu n’étais pas assez empathique pour comprendre à quel point il avait mal, Rio, parce que toi, tu n’avais jamais ressenti ce genre de choses. Tu trouvais son comportement juste enfantin et complètement niais. T’avais plus de la peine pour lui parce qu’il était ridicule.

- T’es vraiment assez naïf pour croire que Tokyo pense encore à toi et votre amour dehors ? Elle est surement en train de tout raconter.

C’est d’ailleurs pour ça que tu n’avais pas encore raconté tout le plan que tu avais en tête même si quand tu avais eu le fusil de Tokyo et des autres près de ta tête, et tous tes espoirs de rémission brisés, tu n’avais pas eu le choix que de lui confier certaines informations qu’ils n’auraient pas du savoir.

- Le Professeur est plus intelligent que ça. Il nous appellera sous peu, tout ça fait partit de son plan. Je ne tolère aucun manque de respect à son égard.

Tu prenais toujours sa défense, t’étais persuadé qu’il avait tout prévu parce que tu le connaissais que trop bien. Il avait toujours un coup d’avance sur tout le monde même si tu savais que la vidéo que vous aviez vue ne faisait pas partie de vos prévisions, tu voulais y croire déjà pour toi –même et pour les autres. Tu t’approchas de lui, soupiras, essayant de compatir avec lui pour qu’il devienne plus souple et moins colérique.

- Tu l’aimais, je comprends que tu sois peiné. Rien  n’arrive par hasard, Rio. Mais toi, tu es encore là, et tu vas devenir riche. Tu es fatigué et à bout de nerfs par rapport à tout ce que tu as vécu ces derniers temps mais tout ça sera bientôt fini. Il faut juste que tu sois un peu patient.

T’essayais de te montrer empathique, compatissant, mais en réalité, t’étais plus que satisfait d’avoir supprimé un élément perturbateur.




_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: prépare toi à mourir (berlin & rio)  Ven 11 Mai - 10:50

Il ne comprend rien Berlin, ne peut rien comprendre de ce que tu ressens et de ce qui te lie à Tokyo, beaucoup plus qu'un simple amour, beaucoup plus qu'un amour de passage, que le premier amour même si c'est le cas, tu sais que c'est la bonne, tu l'as senti dès les premiers instants et t'es persuadé de ne pas te tromper. Et c'est pire maintenant qu'elle abrite un bout de vous, tu sais que cette surprise n'est pas anodine, que vous serez liés pour toujours et qu'au lieu d'être avec les flics, elle aurait sûrement besoin d'être avec toi. C'est ce que toi tu penses en tous cas et c'est pour ça que tu lèves les yeux au ciel quand il essaie de te raisonner, il ne comprend tellement pas, ne peut pas comprendre le quart de ce qui se passe entre vous. T'es même pas certain qu'il ait ressenti de l'amour pour qui que ce soit un jour, mis à part lui, t'es persuadé que cet homme n'aime que sa propre personne et qu'il n'est pas capable de ressentir quoique ce soit pour les autres personnes de ce monde. Je m'en fous d'être riche c'est ça que tu comprends pas ! Et ta patience à la con tu peux te la foutre au cul espèce de psychopathe ! T'as envoyé Tokyo en prison, elle va y passer le reste de sa vie ! Elle va avoir un gamin en taule et toi, tu penses qu'à ton fric de merde et à ta putain de petite vie parfaite mais tu sais quoi Berlin, y'aura rien de tout ça, tu vas crever comme le con que tu es et franchement, j'espère que ça se passera ici, j'espère que je te verrais mourir à petit feu et je danserai sur ton corps pour fêter ça. tu t'imagines difficilement faire ça mais là, la colère est plus forte que tout, tu ne ressens plus que ça, ça te prend aux trippes et ça refuse de te laisser ne serait-ce qu'une seconde de répit. Tu soupires, te dirige vers la porte. Moscou est derrière, il va certainement tenter de te raisonner comme il l'a fait avec Tokyo mais toi, tu ne cèderas pas, suffit de voir où ça l'a menée, tu vas la rejoindre et peu importe que ça foute le plan en l'air, et tu sais que ça le fera, que sans toi, ils seront dans la merde.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: prépare toi à mourir (berlin & rio)  Ven 11 Mai - 11:07

Berlin
because it's you
Age - 45 ans
Occupation - Braqueur
Avatar - Pedro Alonson (ranochja)
Tu venais d'apprendre que Tokyo était en enceinte. L'air de rien, t'avais trop de respect pour les femmes pour agir de la sorte. Peut-être que si tu avais su, tu aurais agis différemment même si tu savais que ça ne changeait rien à la réaction de Tokyo. Cette fille, c'était une bombe à retardement. Et même si tu savais que Sergio l'avait choisi parce que c'était une vraie tête brulée et qu'elle n'avait peur de rien, la conséquence était qu'elle avait voulu faire foirer votre plan. Toi, tu voulais que ton demi-frère se tire avec son argent. Tu voulais que ça. C'était ta motivation, la seule chose qui te ferait vivre après ta mort. Le seul accomplissement de toute ta vie, parce que tu n'étais pas un monstre en réalité. Mais pour que les autres te respectent, t'avais du faire des choses, t'imposer. Sergio t'avais donné cette haute responsabilité et pour les autres appliquent tout ça, t'avais pas eu d'autres choix que de les traiter comme tes subordonnés.

- Je savais pas qu'elle était enceinte, Rio. Tokyo n'écoutait pas. Tu savais très bien que ça devait arriver. Tu le sais que même toi tu n'as pas réussi à la raisonner. Je t'ai laissé du temps, l'air de rien. Même à elle. Ca n'a fait qu'empirer la situation.

Même s'il t'insultait, tu n'allais pas en faire de même. Tu n'aimais pas la vulgarité. Tu aimais rester classe. Tu étais surement le plus mature de tous, heureusement que tu étais là.

- Je n'ai plus de traitement, de toute façon, je sais que mon heure est proche. Si tu crois que je le fais pour moi, tu te trompes. Mais si tu crois que la meilleure solution pour toi, est de te rendre, fais le. Simplement, si elle est enceinte, tu n'auras pas d'autres choix que de voir placer ton enfant en orphelinat. Alors que si tu restes, tu as le choix de pouvoir l'élever. C'est bien ce que tu veux, non ?

Tu savais que tu avais touché un point sensible. Le point sensible. Tu étais doué en manipulation, tu savais que ça allait le faire réfléchir.




_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: prépare toi à mourir (berlin & rio)  Ven 11 Mai - 11:13

De toute façon, il ne sait jamais rien, il ne se préoccupe de rien et ne peut pas savoir ce qui se passe dans la vie de chacun, parce que personne ne l'aime, personne n'irait se confier à lui pour quoique ce soit, t'es certain qu'il te foutrait une balle dans la tête si tu le faisais plus de deux secondes. T'en as déjà trop dit, tu voulais pas dire ça, tu voulais pas en parler à qui que ce soit mais la colère a pris le dessus et tu te retrouves à avoir dévoilé ce secret, votre petit secret. T'aurais pu l'enfermer quelque part j'en sais rien moi mais pas ça, pas la jeter aux flics putain ! il aurait pu oui, mais tu sais pertinemment qu'il aime faire les choses en grand, il aime montrer sa puissance et finalement, ça te t'étonne pas vraiment. Il trouve les mots, pas pour te convaincre mais pour te faire arrêter quelques secondes. T'es pas certain de ce qu'il avance, tu vois pas comment un criminel pourrait récupérer son gamin à la sortie de prison, il raconte n'importe quoi. Tu le regardes, il sait que t'hésites, il connaît chacune de vos faiblesses avant tout le monde, tu commences à comprendre comme il fonctionne. C'est ce que je veux. tu réponds, un sourire aux lèvres. Avec Tokyo. pas seul. C'est Tokyo que tu aimes par-dessus, c'est Tokyo qui te fait vibrer jour et nuit, elle et personne d'autre. Alors tu vas sortir, quitte à finir en taule, quitte à ce que votre enfant finisse en orphelinat, ce sera avec elle ou rien du tout. Alors t'ouvres la porte et tu bouscules Moscou, Moscou qui a probablement entendu une part de conversation et qui te suit en tentant de te raisonner. T'écoutes pas, t'as juste des images qui te reviennent, ses sourires, vos baisers, ses mots, tes je t'aime. Tu peux pas vivre sans elle, ça fonctionnera pas, alors tu vas aller la rejoindre.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: prépare toi à mourir (berlin & rio)  Ven 11 Mai - 11:29

Berlin
because it's you
Age - 45 ans
Occupation - Braqueur
Avatar - Pedro Alonson (ranochja)
Tu levas les yeux au ciel. T'avais déjà voulu l'enfermer à la base, mais Rio t'en avais empêché. Dans tous les cas, elle aurait servie d'exemple. Ca les calmerait surement, ces gosses impertinents qui pensaient mieux savoir que toi. Toi, tu avais plus d'expérience dans le braquage que tous ces gens réunis. Tu t'étais déjà choppé, mais tu connaissais les rouages pour ne pas re finir en prison. T'avais pas envie d'y retourner. Tu préférais mourir, et c'est ce que tu allais faire.

- C'est ce que j'ai essayé de faire la première fois, tu te rappelles quand tu t'es interposé ?

Tu sourias en coin. Tu voulais presque lui faire porter le chapeau pour ton geste, lui remettre la faute sur lui, simplement parce que ton égo en avait pris un coup ce jour-là. On avait remis en cause tes ordres, et ça, tu n'avais pas accepté. Tu paraissais calme et réfléchi mais vu que tu ne laissais paraître aucun de tes sentiments, personne ne savait ce qui se tramait dans ta tête, ce qui donnait toujours des résultats spectaculaire. Tu les impressionnais tous par ton machiavélisme, et t'en étais fier. T'étais souvent fier de toi, de toute manière.

Tu le vis ouvrir la porte, passer devant Moscou, prêt à se rendre. Non. Tu ne pouvais pas le laisser partir. Il était trop important pour le plan, sans lui, tu ne pouvais plus espérer déjouer tous les systèmes informatiques liés au braquage, et y'en avait pas mal. Avec Helsinki, vous étiez d'accord sur le fait que Rio allait en faire des siennes en apprenant la nouvelle. Alors, vous vous étiez procuré un calmant sous forme de seringue, qui était à la base destinée aux otages les plus virulents. Tu ouvris le tiroir et rangea le médicament dans ta manche. Helsinki lui barra la route, ce qui l'arrêta dans sa course. Avant même qu'il ne vienne à le menacer, tu vins derrière lui et lui administra le calmant dans la nuque. Tu le soutint dans sa chute.



_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: prépare toi à mourir (berlin & rio)  

Revenir en haut Aller en bas
 
prépare toi à mourir (berlin & rio)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pare feu est ce nécessaire si ??? (Résolu)
» [Résolu] Le pare feu intégré à Windows Vista est-il suffisant ?
» [Résolu] Pare feu Zone Alarm compatible avec Windows 7 ?
» Quel pare feu français pour Windows 7?
» Ajouté une exeption au pare feu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This is our day :: Tokyo & Rio :: Tokyo & Rio-
Sauter vers: