Partagez | 
 

 would you ?

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: would you ?  Lun 14 Mai - 19:00

Le braquage, c'est demain et cette simple pensée t'effraie tout autant que ça t'excite. T'as hâte d'accomplir un tel acte et en même temps tu peux pas t'empêcher de voir le mal en ça, de penser aux éventualités que rien ne fonctionne mais surtout, tu gardes en tête les mots de Tokyo sur le fait que vous ne vous reverrez peut-être plus et t'as du mal à supporter ça. Au fond, c'est même cette façon de voir les choses qui te stresse le plus après cinq mois passés avec elle, à l'aimer, tu te vois difficilement reprendre une vie sans elle. C'est ainsi que tu te retrouves devant sa porte et que tu toques. T'as besoin de lui parler, de lui exprimer ce que tu ressens et de lui montrer que t'as pas l'intention de la lâcher, que ce soit maintenant ou après le braquage. T'es persuadé que vous vous aimez, pire que vous êtes faits pour finir ensemble. Tokyo ? C'est moi, ouvre s'il te plaît. tu demandes alors, piétinant devant sa porte par peur qu'un de tes compagnons d'arme ou pire, le Professeur, ne sorte de sa chambre et ne te t'ouvre ici, devant celle de Tokyo, en simple pyjama.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: would you ?  Lun 14 Mai - 20:13

Plus les jours passaient, plus la tension liée au braquage augmentait. C'était excitant, t'avais presque hâte parce que t'avais pas forcément peur des conséquences. T'avais juste peur de perdre Rio et tout ce que vous aviez vécu ensemble. Tu t'étais trop attachée à lui en réalité. Tu t'attachais trop vite, de toute façon. C'était pour ça que t'avais essayé de prendre tes distances, de mettre une barrière qui avait explosé en réalité. Tu voulais garder le contrôle en essayant de ne pas te montrer démonstrative, de ne pas lui offrir ce qu'il voulait, mais fallait avouer que tu te débattais intérieurement. Parce que tu ne pouvais pas, et en même temps, tu voulais pas le voir partir juste parce que tu avais du mal à affronter tes sentiments. C'était trop compliqué.

Tu devais dormir plus tôt ce soir, parce que tu savais que tu n'allais plus arriver à dormir convenablement là-bas et il fallait que tu sois opérationnelle quand même. Pas d'erreur possible. Tu avais entendu Rio toquer à ta porte et tu t'étais levée pour lui ouvrir avant qu'il ne se fasse répérer dans le couloir.

- Entre.

Tu refermas la porte derrière lui avant de t'asseoir sur ton lit.

- T'es inquiet ?

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: would you ?  Lun 14 Mai - 20:22

Tu rentres rapidement, t'installant directement sur le lit sans faire plus de bruit que ça. Tu t'assieds, te tritures les mains et hoche la tête. Oui, demain c'est le grand jour. tu soupires. Et je sais pas du tout comment ça va se passer putain. Tu relèves les yeux vers elle, t'es tellement inquiet quant à l'avenir tout d'un coup. Mais je veux que tu saches que je t'aime, quoiqu'il arrive. Tu ris nerveusement, baissant les yeux sur tes mains. T'as une grande facilité pour exprimer tes sentiments mais ce que tu t'apprêtes à faire est tout autre, très différent de ce que vous avez pu connaître jusque là et pourtant, t'as pas l'intention de te dégonfler. Et je sais que tu es plus âgée que moi et que du coup tu cherches peut-être une relation plus sérieuse. Tu souris, souffle. T'as l'impression d'être au milieu d'une salle remplie de monde qui te fixe. Du coup, voilà. levant les mains vers ton cou, tu retires les plaques militaires que tu gardes toujours au cou avant de les lui mettre dans la main, ajoutant par la suite. Et quand on sortira, je t'offrirai une bague avec un putain de diamant que tu devras transporter avec une putain de charrette. tu ris un peu, t'es tellement nerveux mais aussi tellement heureux et amoureux. T'en dis quoi ? tu demandes alors.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: would you ?  Lun 14 Mai - 20:34

Tu le sentais stressé, tandis que toi t'étais plutôt calme mais tu comprenais sa réaction. Il n'avait jamais rien fait d'aussi fou, et c'était complètement normal qu'il appréhendait. Mais quand tu sentais aussi qu'il n'y avait pas que ça, alors tu l'écoutais déballer ses paroles avant de dire quoique ce soit.

Quand il t'avoua qu'il t'aimait et qu'il voulait satisfaire tes envies d'avoir une relation sérieuse à la vue de ton âge, tu ne pus t'empêcher de sourire de manière amusée. T'étais quand même différente des femmes de ton âge. T'avais pas forcément les mêmes envies d'engagement et quand tu reçus ses plaques dans tes mains, tu sentais ton cœur battre plus vite. Tu savais pas quoi dire, parce que tu savais que t'étais encore obligée de le freiner. Et que ce serait toujours comme ça. Tu le trouvais quand même super mignon, t'aurais vraiment aimé lui dire oui totalement.

- Rio... C'est super touchant, ça me touche vraiment beaucoup. Mais c'est trop pour moi. Je veux dire sur tes plaques, y'a ton prénom et ton nom dessus, c'est... Super intime tout d'un coup.

Tu les regardais avant te fondre ton regard dans le sien.

- Tu sais que t'as pas besoin de faire ça pour me séduire. Que ça me va très bien tout ce que tu fais pour moi, ce qu'on fait ensemble et que j'ai pas besoin de m'engager avec toi pour rester, avec toi.

Parce que tu aimais ce que vous étiez et que tu pensais que c'était déjà assez.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: would you ?  Lun 14 Mai - 20:53

Tu t'es pas senti forcé en réalité, t'as vraiment envie de lui promettre monts et merveilles et de lui assurer un futur avec toi, t'as tellement d'espoir en réalité, tu t'attendais même pas à ce qu'elle refuse comme ça, tentant de t'expliquer les choses avec le plus de calme possible. T'es pas obligée de regarder tu sais, mais tu peux les garder. tu essaies, tu veux te battre un peu parce que t'es fou d'elle et tu aimerais qu'elle puisse le comprendre et l'accepter, comme cette demande que tu lui fais. Tu soupires, baisse le regard, les épaules tombantes, tu es déçu. Alors c'est non ? tu demandes en relevant un peu les yeux, tentant d'éviter de lui montrer la déception dans son regard. Elle reste avec toi, c'est déjà ça, sûrement que tu devrais t'en satisfaire mais toi, tu veux toujours plus et encore plus, parce que ton amour grandit à une vitesse folle pour elle, tout autant que tes rêves d'avenir.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: would you ?  Lun 14 Mai - 21:08

Tu essayais d'être douce avec lui, parce que tu savais à quel point il fallait du courage pour te dire tout ça, que c'était sûrement la chose la plus dure en réalité.

- Je sais très bien que je vais avoir envie de regarder.

T'allais encore briser une des règles. Puis t'aimais ça en réalité, cette dose de mystère qui régnait entre vous. Ca ajoutait quelque chose en plus. Tu mis ses plaques dans ses mains et referma ses doigts dessus.

- C'est non pour le moment. Parce que c'est les tiennes. Et que je sais que t'y tiens et que je veux pas me précipiter tout ça parce que demain c'est le grand jour. Je veux qu'on fasse les choses bien.

Tu passas une main sous son menton que tu caressas.

- Je l'accepterais peut être ton diamant si on en sort tous les deux. Et même tes plaques. Je veux pas connaître ton identité avant.

Tu voulais pas le voir déçu, surtout que tu ne savais pas ce qu'il adviendrait de votre relation après le braquage. Tu savais dans tous les cas que si votre relation et tes sentiments continueraient d'évoluer comme ça, il y avait une chance sur deux pour que tu acceptes sa demande. L'autre chance était de le quitter. T'en savais rien, en réalité. Tout dépend si tu écoutais ton cœur ou ton esprit.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: would you ?  Lun 14 Mai - 21:20

Tu veux bien la croire, toi aussi tu rêverais de connaître son nom, son prénom, d'avoir autre chose qu'un stupide nom de ville pour la nommer mais tu ne peux pas lui demander et tu sais pertinemment qu'elle ne te répondrait pas. C'est la première règle, la deuxième, vous l'avez sacrément dépassée, tout autant que la troisième. Peut-être que le fait de ne pas savoir vos noms vous permet simplement de ne pas détruire toutes les règles imposées par le Professeur, même si tu crèves d'envie de savoir.

Tu regardes ta main, les plaques remises à leur place et tu refermes le poing sur le tout, te battant pour ne pas te laisser aller aux émotions, tu ne dois pas lui en vouloir ou te sentir triste, ce n'est pas une séparation, juste un peu d'attente. Tu relèves les yeux vers elle, sourit doucement. Tu comprends, c'est difficile mais tu comprends. D'accord. Tu soupires, hoche la tête, la mâchoire serrée. Tu pensais pas mais en fait, si, tu lui en veux, tu peux pas t'en empêcher c'est plus fort que toi. Tu te relèves, te rendant vers la porte, prêt à partir.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: would you ?  Lun 14 Mai - 21:31

Tu espérais qu'il comprenait, qu'il allait t'attendre parce qu'en réalité tu ne demandais que ça : sa patience, alors que toi t'étais vraiment impatiente pour le coup. C'était sûrement gonflé d'attendre ça alors que toi tu aurais sûrement pas attendu. En fait, peut être que si, tu savais pas. Si t'étais aussi à fond que Rio, tu l'aurais sûrement fait. Tu l'appréciais plus que tu ne devais te l'autoriser, et tu avais peur de tout ça. Tu le vis se redresser, avec son air penaud et t'avais juste envie de le prendre dans tes bras et rester avec lui.

- Reste... Je veux t'avoir près de moi avant demain. Je veux une dernière nuit avec toi, avant de devoir éviter de te toucher et de t'embrasser parce que l'air de rien, ça va me manquer.

Tu avais avoué tout ça en jouant avec les bouts de ton t-shirt, t'étais gênée et peu sure de toi comme si tu devenais vulnérable. Ça voulait juste dire que tu tenais à lui, que tu voulais simplement lui montrer que tu avais de l'affection et que tu le désirais dans ta vie. T'avais envie de t'endormir contre lui, sentir son cœur battre à travers sa peau, toutes ces choses qui te rendait dingue à propos de lui.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: would you ?  Lun 14 Mai - 21:37

T'arrives à la porte quand tu l'entends et tu ne peux te retenir, tu te retournes pour la regarder. Tu détestes la voir comme ça, si vulnérable et différente de ce qu'elle peut être à l'ordinaire. Tu soupires et referme finalement la porte à peine ouverte avant de revenir sur tes pas, t'agenouillant devant elle. On pourra toujours se cacher dans les toilettes tu sais. Tu ris un peu, caresse son genou avant de venir y déposer un baiser. Ce sera pas la dernière nuit, y'aura pas de dernière nuit, je laisserai pas faire ça. tu réponds alors avant de te redresser pour venir l'embrasser, l'allongeant sur le lit pour quelques baisers avant de t'installer à ses côtés.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: would you ?  Lun 14 Mai - 21:50

Tu pouvais pas le voir partir même si t'aurais eu ce que tu méritais. Mais Rio n'était pas toi. Il avait un cœur, chose que tu n'avais plus. Tu savais que si ce myocarde existait, tu lui aurais sûrement donné. Parce qu'il n'y avait personne d'autre qui pouvait l'accueillir et prendre soin de lui aussi bien que Rio.

- Je pourrai pas me passer de toi, de toute façon, et on a toujours notre endroit en plus, sourias-tu.

Tu parlais des toilettes où tu avais dessiné cette porte en souvenir de ta mère. Tu savais que là au moins, vous seriez tranquille pour échanger sans que personne ne puisse vous soupçonner, enfin, tu l'espérais. T'avais du mal à croire que vous pouviez passer pendant les mailles du filet durant dix jours.

Tu te laissais embrasser et pousser vers le lit alors que tu avais pris son visage entre tes mains. Quand vous vous retrouviez tous les deux allongés, t'avais juste posé ta tête sur son torse. Tu passais tes mains sous son t shirt juste pour caresser sa peau.

- T'aurais pu faire autre chose dans la vie. Je sais pas, mener une vie normale. T'es intelligent, beau je comprends toujours pas ce que tu fais ici.

Tu avais lâché ça sans même t'y attendre, parce que tu avais vraiment peur qu'il lui arrive quelque chose. Ce serait comme si cette chose t'arrivait à toi. Toi, qui avait peur de rien. C'était une première. Tu le savais.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: would you ?  Lun 14 Mai - 21:57

Votre endroit, oui, le vôtre et uniquement à vous. Tu te souviens de ce jour, c'était il y a peu, tu te souviens de la détresse de Tokyo et de ton envie de la sortir de là. Tu te souviens de la porte et de sa signification et du courage que tu décèles chaque jour un peu plus en elle, en cette femme que tu aimes. C'est vrai ça. tu chuchotes contre ses lèvres avant de te laisser emporter par ses baisers.

Allongé là à ses côtés, tu caresses son bras en la gardant tout contre toi, souhaitant arrêter le temps pour garder ce moment d'amour figé à tout jamais, c'est tout ce que tu désires en réalité. Rien de plus, rien de moins, seulement elle. Tu l'écoutes, tu la crois, tu partages son avis d'ailleurs. Le braquage est demain et tu ne peux t'empêcher de penser à tout ce que tu aurais pu faire. Mais les souvenirs du regard de tes parents sur toi, au poste de police, te reviennent toujours en mémoire. C'était plus marrant de pirater le système informatique ou les alarmes d'une banque plutôt que d'être informaticien dans une boîte à la con et seulement de changer les ordinateurs. c'est ce que tu penses en tous cas, tu sais que tu n'aurais pas été heureux, tu aurais peut-être bien gagné ta vie, parce que t'es bon dans ton domaine, mais t'aurais pas été heureux. C'était juste un jeu Tokyo au début, vraiment juste un jeu. mais quand les flics sont venus toquer à ta porte, t'as compris que c'était bien plus qu'un jeu de merde et déjà, c'était bien trop tard.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: would you ?  Lun 14 Mai - 22:14

Tu comprenais ce qu'il te disait et en même temps, tu savais qu'il avait sa place autant que toi, mais ton instinct de protection venait toujours sur le tapis. Tu savais de quoi il parlait parce que tu ressentais la même chose. Tu ne pouvais te résigner à gagner ta vie honnêtement mais salement en même temps. Une vie morne, désastreuse qui t'aurait tendu les bras. T'avais même pas de diplôme. T'avais arrêté l'école quand tu avais rencontré ton ex petit copain.

- Je te comprends, soupiras-tu.

Tu comprenais que l'argent t'attirait mais réellement tu avais une réelle addiction pour le goût du risque et c'était sûrement pour ça que tu t'accrochais malgré tout à lui et que tu avais enfreint des règles.

- On va s'amuser dans ce jeu, ensemble, ajoutas-tu en redressant la tête pour lui sourire.

Tu prenais ça à la légère parce que le plan était tellement construit que tu savais qu'il ne pouvait rien arriver. Normalement. C'était pas la même organisation foireuse que vous aviez eu dans votre ancien braquage. T'étais de toute façon persuadée que tu couvrirais Rio jusqu'à la mort. Parce que maintenant, t'avais quelque chose à perdre. Ou plutôt quelqu'un.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: would you ?  Lun 14 Mai - 22:31

Ces quelques mots avec elle, ces quelques baisers et cet instant de simple amour t'a fait oublier toutes tes peurs et toutes tes appréhensions pour demain, comme si elle arrivait à calmer tes angoisses par le simple fait d'être là, et c'est magique. Et c'est sûrement pour cette magie que tu veux l'épouser, la garder près de toi pour l'éternité sans jamais la voir partir, ta vie serait d'un coup dénuée de sens, tu t'en doutes. J'espère bien. tu chuchotes avant de te réinstaller correctement, regardant le plafond et caressant toujours sa peau. Faut dormir, demain est un grand jour. tu chuchotes alors contre sa tempe, y déposant par la même occasion un baiser. En réalité, t'es pas sûr de pouvoir dormir, t'as qu'une envie c'est profiter de cette dernière soirée avec Tokyo, dans ce lit dans cette maison, loin de tout.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: would you ?  Lun 14 Mai - 22:42

Tu mourais d'envie de le dévorer de baisers, de câlins, t'imprégner de son odeur pour simplement garder un peu de lui quand tu souffrirais de son absence, même si ça pouvait se compter en secondes. T'étais pas prête à assumer le fait que tu avais besoin de lui, que tu aurais voulu prendre ses plaques, et tu savais pas encore comment tu faisais pour le refuser encore et encore alors que tout ton corps le réclamait tout le temps. T'allais craquer au bout d'un moment, c'était qu'une question de temps.

Tu te penchais pour éteindre la lumière à côté de vous avant de lui offrir un tendre baiser sur les lèvres. Demain était le jour de toutes les possibilités et tu te laissais fondre dans son étreinte rassurante, sans rien espérer d'autre que de rêver de lui.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: would you ?  

Revenir en haut Aller en bas
 
would you ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This is our day :: Tokyo & Rio :: Tokyo & Rio-
Sauter vers: