Partagez | 
 

 where everything begins

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: where everything begins  Jeu 17 Mai - 19:56

C'est le grand jour, tu savais que cela arriverait vite mais tu ne pensais pas que ça arriverait aussi vite. A peine vous vous remettiez tous de la mort d'un des russes que déjà, vos bagages à Tokyo et toi étaient prêts, et vous prêts à partir. Tu as voulu aller vite, partir le plus rapidement possible pour commencer cette nouvelle vie mais maintenant que vous y êtes, tu ne peux qu'avoir une légère appréhension en tête. Tu ne peux pas savoir comment ça va se passer désormais, bien que tu ne l'aies jamais su, mais tu sais que c'est votre chance, peut-être même la dernière. C'est enfin votre vie à deux qui va commencer et tu stresses à l'idée que cela ne se passe pas aussi bien que tu as pu l'imaginer tous ces mois et pourtant, le moment est venu. Les russes embarquent vos affaires peu à peu dans le bateau que vous avez décidé de prendre pour ne pas vous faire repérer. Tu sillonnes cet endroit lugubre pour lui dire au revoir, retrouvant bien rapidement Tokyo.

Quelques minutes et vous voilà sur le bateau, celui-ci se lançant sur l'eau pour vous ramener chez toi, chez vous désormais où une nouvelle vie pleine de surprises vous attend. Tu es terrorisé, tout autant que tu es excité. A l'extérieur du bateau, tu contemples la baie qui s'éloigne de plus en plus, tu es prêt désormais.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Jeu 17 Mai - 20:21

Tu étais triste de quitter ta maison, celle que tu avais décoré, celle qui avait abrité tes secrets, mais c'était comme ça. Tu ne pouvais plus rentrer à cause de tes conneries. Et encore, si t'avais pas tenté de retrouver ton argent, tu n'aurais plus rien. T'avais même plus eu de Rio, en fait, quand il t'avait plaqué, donc tu aurais eu plus que les yeux pour pleurer si il n'était pas revenu vers toi.

Et pourtant tu avais toujours cette angoisse en toi, cette peur de le voir un jour partir pour de bon. Du coup, ça te donnait toujours cette urgence d'avoir des idées en tête comme essayer de prendre du recul, de ne pas trop te lancer à corps perdu dans votre relation. Sauf que tu contrôlais plus rien. T'avais juste envie de rester avec lui pour toujours et la partie raisonnée de ton esprit n'était plus assez forte pour te reprendre. Tu l'aimais et c'était tout qui importait.

Tu savais pas encore si tu allais rester chez lui, après tout, vous aviez eu besoin d'espace tous les deux ces derniers jours pour vous remettre de vos émotions. Tu aviserais.

Tu vins rejoindre Rio à l'extérieur du bateau. Tu pris sa main dans la tienne, la serrant fort.

- J'aimais bien ma maison.

Tu avais une pointe de rancœur en disant ça, parce que ça te manquait déjà.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Jeu 17 Mai - 20:30

Tu ne sais pas comment ça va se passer, tu ne peux que supposer, mais tu essaies de rester positif, de garder en tête toutes les bonnes choses pour te concentrer sur le positif et ne penser qu'à ça, vous allez y arriver, l'amour est sûrement plus important que tout le reste et l'amour, tu sais qu'il y en a des deux côtés alors tu ne t'en fais pas trop. Tu te tournes, surpris, ne t'attendant pas à sentir sa main à ce moment là et souris doucement. Je sais. tu chuchotes en caressant sa main de ton pouce. Mais ce sera chez toi aussi. J'ai pas fait grand chose dans la maison à vrai dire, voire rien du tout en fait. T'auras tout le loisir de l'aménager comme tu veux. tu hausses les épaules, tu as effectué quelques travaux pour pouvoir t'installer mais beaucoup de choses encore devraient être refaite et il n'y a aucune décoration, pire qu'un motel. Tu ne sais pas vraiment pourquoi tu n'as rien fait, sûrement l'envie inconsciente de faire tout ça avec Tokyo et pas tout seul comme un idiot.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Jeu 17 Mai - 20:40

Tu ne pus t'empêcher de sourire, amusée, en vous imaginant déjà entrain de faire la décoration de la maison.

- On va se disputer comme un petit couple sur la déco, rigolas-tu.

Valait mieux vous disputer là-dessus que sur des sujets plus graves même si un rien pouvait vous faire péter des câbles à vous deux et ouvrir une guerre.

- Et... Si ils nous retrouvent ?

Ton sourire avait disparu pour laisser place à de l'inquiétude. T'avais peur, pas forcément pour toi mais surtout pour lui. Tu rêvais de pouvoir carrément prendre une fusée et aller sur la Lune ou sur une autre planète pour que vous viviez normalement.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Jeu 17 Mai - 20:48

Tu hausses les épaules, sachant pertinemment qu'il n'y aura pas de dispute à ce sujet, la décoration n'est franchement pas quelque chose qui t'intéresse, si elle veut tout peindre en rose bonbon, tu la laisseras faire, de même si elle veut mettre des têtes de mort partout, tant que tu es avec elle, tu te fiches de la décoration tout autour, elle sera ta décoration favorite quoiqu'il en soit. Non, tu as carte blanche je t'assure. Et pas de restriction au niveau du budget. ça te fait sourire, c'est plutôt agréable de pouvoir faire ce que tu veux quand tu veux, avoir autant d'argent sans payer d'impôts, être inconnu et en même temps à la télévision, assez incroyable comme vie, bien qu'elle puisse faire peur. Ils ne nous retrouveront pas, et puis s'ils le font, on partira et on trouvera une autre maison dans un autre pays. On savait dans quoi on se lançait en faisant cette casse Tokyo, mais on va pas vivre dans la peur d'accord ? Tout va bien se passer. te tournant un peu plus vers elle, tu passes tes bras autour de son corps et vient lui embrasser le front. On va enfin avoir la vie qu'on mérite, tous les deux. Puis peut-être tous les trois un jour, un rêve que tu gardes secret mais qui reste tapis dans l'ombre.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Jeu 17 Mai - 20:58

C'était agréable de réaliser que tu n'avais plus de problèmes d'argent, toi qui avait vécu toute ta vie dans le besoin. T'avais jamais pu partir en vacances, aller dans une école privée, ou même avoir les mêmes choses que la plupart des enfants parce que vous étiez trop pauvres ta mère et toi pour vous offrir quoique ce soit. Justement, t'avais pensé au fait qu'en réalisant des braquages, t'aurais pu l'amener ailleurs juste pour vivre avec elle plus convenablement, juste pour la remercier de s'être saignée pour sa fille quand toi, tu l'avais rejetée.

- Je m'inquiète tout le temps pour toi, ça changera pas.

Tu soupiras dans ses bras, et en réalité, c'était là ta vraie maison, au creux de son étreinte rassurante.

- Je sais pas si c'est vraiment bien qu'on habite ensemble après... Tout ce qui s'est passé. T'as sûrement besoin de temps.

Tu pouvais pas lui en vouloir, après tout, il pensait que t'étais une traître alors que t'avais jamais rien dit mais tu savais que toi aussi t'avais pensé la même chose quand le flic vous avez cerné tous les deux. Tu n'avais plus aucun doute maintenant, tu le connaissais trop pour le voir faire des choses comme ça.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Jeu 17 Mai - 21:05

Vous faites ensemble une belle brochette d'amoureux inquiets l'un pour l'autre et tu sais pertinemment que ça ne changera pas, vous êtes tous les deux comme ça et encore plus avec la vie de fugitifs que vous menez ensemble. Et bien arrête parce que sur mon île, à part quelques vieux et quelques commerces, y'a pas grand chose. Y'a même pas de poste de police. Ou en tous cas, tu n'en as jamais vu, des policiers là-bas, peut-être qu'ils se cachent mais cela t'étonnerait fort, t'as choisi cette île pour son calme et sa simplicité. Une heure de jet t'amène directement en Martinique si besoin est de faire des gros achats, t'as trouvé le parfait compromis pour ta vie, perdu sur une île mais pas si loin du monde et internet fonctionne, c'est simplement ton petit coin de paradis. T'es prêt à lui dire tout ça quand elle te coupe avec ses peurs, encore. Quand c'est pas toi c'est elle, quand c'est pas elle c'est toi, vous êtes parfaits ensemble il faut dire. J'ai besoin de rien du tout. J'ai réfléchi, je me suis trompé c'était idiot. Maintenant, on peut reprendre tout ce qu'on avait imaginé après le braquage, je veux pas attendre plus longtemps. tu soupires. Peut-être qu'elle a envie d'attendre plus longtemps et dans ce cas, tu la laisserais partir, à contre-coeur.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Jeu 17 Mai - 21:21

T'avais toujours aimé les villes, la foule, la disponibilité de tout ce que tu voulais ou aimais, et là, tu serais coincée sur une île avec rien. T'allais pas te plaindre pour autant. A Madrid, t'avais rêvé du sable blanc et des eaux turquoises et là tu pouvais voir ces images que tu avais seulement vu sur une carte postale en vrai. C'était quand même pas mal, comme vie, même si elle était dangereuse. On pouvait jamais tout avoir.

- Rappelle moi tes projets, sourias-tu, enjouée. J'ai envie de les entendre parce que je me souviens plus.

Tu te souvenais de tout mais t'avais juste envie de les entendre à nouveau, juste pour encore tomber amoureuse de lui.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Jeu 17 Mai - 21:30

Tu souris, des projets t'en as des tas, ça fait plus d'un an que tu réfléchis à tout ça, t'as eu le temps de tout laisser germer dans ta tête et maintenant, la vraie vie va commencer, pas seulement les envies et les espoirs, la véritable vie va commencer avec Tokyo, c'est comme une renaissance pour toi. D'abord on va arriver sur l'île, tu vas voir c'est un décor de carte postale. Puis on va s'aventurer un peu dans la forêt et là, on va arriver à la maison. On va dormir et peut-être même baptiser chaque pièce de la maison. Puis on va décorer la maison et s'aimer. On partira même en voyage, je sais pas moi, au Mexique ou au Pérou, on pourra passer au Japon aussi et revenir vers l'Australie pour voir les kangourous avant de rentrer chez nous. On rebaptisera toutes les pièces, c'est important. tu souris, prend une main dans la tienne et pose ton autre main sur ses hanches, pour la faire danser tout doucement. Puis je t'achèterai une nouvelle bague, encore plus belle. Et là on ira se marier, on essaiera d'inviter le professeur, Denver, Nairobi, on invitera tout le monde si on peut. tu fais quelques pas, la gardant près de toi. Et alors, on sera tellement bien tous les deux qu'on voudra construire une famille, une vraie avant de vieillir ensemble dans notre belle maison décorée par toi, dans la forêt, sur notre île. Parce que d'ici qu'on soit vieux, ce sera la nôtre, on l'aura achetée toute entière. tu chuchotes finalement contre ses lèvres, continuant tes pas discrets, les lèvres contre sa peau. T'en penses quoi ? tu demandes alors, souriant.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Jeu 17 Mai - 21:47

Tu l'écoutais, imaginant toutes les choses qu'il avait prévu dans son esprit avec lui. T'aimais ça, vous savoir heureux tous les deux, roucoulant sous votre amour mutuel parce qu'en réalité, t'étais tellement folle de lui que tu avais juste envie de ça. T'étais toujours pas prête à fonder une famille, mais tu savais que plus le temps passait, plus cette idée émergerait un jour si les choses se calmeraient de votre côté. En tout cas, tu adorais l'idée de visiter le monde avec lui, de vivre à ses côtés et simplement prendre soin de lui. Tu t'étais laissée bercer par sa voix, par ses gestes, te laissant submergée par cette douce chaleur qui s'insinuait dans ton corps. C'était agréable.

- T'avais exactement le même projet quand on s'est rencontré... Soufflas-tu. J'adore ça, peut être même un peu trop. Je veux juste être avec toi, ça me suffisait déjà mais là j'ai juste plus envie de te lâcher.

Tu deposais un long baiser sur ses lèvres.

- Je suis amoureuse de toi.

Le romantisme c'était pas ton truc mais avec tout le chagrin que tu avais accumulé, t'étais tellement heureuse de retrouver ton Rio que tu pouvais que fondre.

- Est-ce qu'on peut baptiser les pièces quand on arrive ? Ajoutas-tu avec un sourire en coin.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Jeu 17 Mai - 22:11

T'as pas changé d'idée en effet, t'as toujours su ce que tu voulais faire de cet argent, t'as toujours su qu'elles seraient tes priorités et visiblement, tu n'es pas trompé puisqu'elles sont toujours les mêmes. Façon t'as pas le droit de me lâcher, c'est interdit. De toute façon, perdus sur votre île, elle n'aura pas 36 occasions de t'échapper sans te le dire. Même si de toute façon, tu la laisserais partir si tel est son désir. Ses mots suivants te font frissonner, elle ne l'a jamais dit de la sorte et ça te fait un bien fou, comme si tu sentais une fois de plus que tu tombais amoureux, peut-être que c'est le cas, tu tombes chaque fois un peu plus amoureux d'elle. Et moi alors, je suis fou amoureux de toi. tu chuchotes contre ses lèvres, gardant sa main dans la tienne. Jamais Tokyo n'aurait tenu ce genre de propos avant, c'est certain, mais ce n'est pas pour te déplaire. Ainsi, tu n'es pas surpris de retrouver ta Tokyo de toujours bien vite après. Tu hoches la tête, tu n'es pas contre l'idée, bien au contraire. C'est ce que j'avais en tête, c'est important comme étape dans nos projets ça. tu ris doucement en te remettant face à la mer, la prenant tout contre toi. Tu vois, quelques heures et on y est. On voit pas déjà la terre mais ça ne prendra pas longtemps. Et si tu regardes bien, il doit y avoir des dauphins, des baleines, il faut simplement ouvrir l'oeil.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Jeu 17 Mai - 22:28

T'étais trop bien avec lui dans ses bras, regardant l'océan qui se dressait à perte de vue. Tu ressentais ce sentiment de liberté qui tranchait avec votre vie si compliquée. Tu laissais tomber ta tête sur son épaule, blottie contre lui. Tu voyais la terre arrivée tranquillement mais sûrement, préparée à vous accueillir.

- J'ai hâte de cette vie avec toi. Et même quand je serais vieille et moche, j'aurais tout le temps envie de faire des choses coquines avec toi, tu sais. Même si ça deviendra compliqué. Parce que je peux pas te résister. J'aurais bien aimé mais t'es trop convaincant. C'est triste, sourias-tu.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Jeu 17 Mai - 22:32

Tu éclates d'un rire franc au milieu du silence de la mer. Quand elle sera vieille et sûrement toujours aussi belle, toi tu seras toujours aussi amoureux tu en es persuadé, il y a des liens invisibles qui vous soudent pour toujours et t'as pas l'intention de les laisser se casser, tu feras tout pour la garder auprès de toi et réaliser vos rêves jusqu'à la fin de votre vie. Vous avez encore du temps. Très triste dis-donc, vraiment triste que tu sois condamnée à finir avec moi. Mais t'as un avantage, quand tu seras toute veille et moche comme tu dis, moi je serai encore jeune et beau. tu la taquines mais t'es content de te dire que tu vas vieillir avec elle. Et l'avantage d'être bien plus jeune qu'elle c'est que peut-être, vous mourrez ensemble. Bel avantage.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Jeu 17 Mai - 22:43

Tu rigolais à ses mots, il avait pas tort. Il resterait sûrement toujours beau et jeune, parce qu'il était plus jeune que toi, et que l'air de rien, t'avais cette impression que tu l'aimerais toute ta vie parce que genre d'amour que tu ressentais pour lui était bien trop intense pour s'évaporer comme ça du jour au lendemain. Fallait croire que tous vos différends vous avaient rapprochés.

Vous alliez bientôt amérir, découvrir ta nouvelle maison et vous créer de nouveaux souvenirs ensemble. Tu voulais être blindée d'images de Rio, de son sourire et de sa voix, et ça valait tout l'or du monde. C'était quelque chose qu'on ne pouvait pas acheter avec de l'argent.

- Je te suis. Je te suivrais jusqu'au bout du monde de toute façon.

Parce que vous étiez comme Bonnie et Clyde, ce genre de binôme qui ne pouvait pas se séparer sans se détruire complètement. Tu posais un pieds sur la terre ferme, pris tes affaires et attendit que Rio en fasse de même.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Jeu 17 Mai - 22:47

Quand vous arrivez enfin à destination, tu ne peux t'empêcher de sourire en profitant de l'air frais qui vient caresser ton visage, tu es chez toi. Enfin. Après toutes ces péripéties, te voilà de retour à la maison, tu n'aurais pas pu rêver mieux. Tu récupères tes affaires et laisse les russes vous aider, ils vont vous raccompagner pour les bagages et après, partiront quand enfin tu pourras te retrouver avec Tokyo.

Vous marchez tous pendant une bonne demi-heure, le temps d'arriver jusqu'à ta maison cachée dans la forêt, juste à côté d'une rivière. Tu te sens déjà si bien, maintenant que tu es rentré. Nous voilà à la maison. que tu dis alors à Tokyo avant de l'entraîner à l'intérieur. Tu poses tous les bagages dans la hall, te moquant de les ranger pour le moment et remercie chaleureusement les russes, leur donnant quelques billets avant de les laisser repartir. Bien vite, tu lui fais faire le tour de la maison. Certaines pièces sont à peu près aménagées, d'autres sont complètement vides, il y a encore du travail. Tu penses que tu vas t'y faire ? tu demandes alors, montrant la dernière pièce, vide comme beaucoup d'autres.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Jeu 17 Mai - 22:57

Tu suivis Rio jusqu'à sa maison, en traversant une forêt bordée d'une rivière. Tu avais pu entendre le bruit de l'eau s'écouler sur les pierres, les oiseaux chanter autour de vous, c'était paradisiaque comme endroit. Tu te sentais déjà bien, en sécurité, t'avais envie que ça dure et ce sentiment devienne réel. Les russes vous avaient encore bien aidé, tu t'étais vraiment mis à les apprécier et à nouer un lien avec eux. Ils vous avaient protégés au péril de leur vie, peu de gens auraient fait la même chose.

Tu entras dans la maison avec Rio, fit le tour du propriétaire en t'aperçevant qu'en effet, certaines pièces étaient peu décorées. Tu sourias, tu te voyais déjà bien ici.

- J'ai déjà des idées pour la déco, j'imagine que c'est bon signe.

Tu t'étais jamais vraiment passionnée pour la décoration mais avant, t'avais pas d'argent.

- Tu penses que tu vas te plaire avec moi ? Laissant de côté ta vie de presque célibataire.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Ven 18 Mai - 9:01

Tu aimes bien ta maison, ton petit coin de paradis à toi et même si tu avais prévu d'acheter une maison en bord de plage, en bord de rivière est tout de même un bon compromis. Comme tu l'avais prévu, tu peux te lever le matin et sauter dans l'eau dès le réveil, de quoi faire rêver beaucoup de gens. C'est bon signe oui, j'espère que tu vas te plaire. tu ne peux pas t'empêcher d'avoir un peu peur tout de même, sait-on jamais si elle ne se plait pas ici, si sa maison lui manque trop, si vous ne vous entendez pas au quotidien. Ma vie de presque célibataire ? t'es un peu surpris, faut dire que tu t'es jamais vraiment senti célibataire ces derniers mois, ton coeur étant relié à celui de Tokyo sans que tu puisses faire quoique ce soit pour empêcher ça. T'as vu personne de façon aussi intime, tu as rencontré des gens et des femmes mais Tokyo était toujours si présente dans tes pensées que tu rentrais seul le soir, passant des nuits et des journées ensuite enfermé chez toi. ça fait longtemps que j'attends ça. Et toi, tu vas t'y faire ? Pour elle, c'est sûrement plus compliqué, elle qui a toujours rêvé de liberté et souhaité être tranquille, tu sais que c'est un grand pas pour elle, peut-être trop grand.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Ven 18 Mai - 9:30

Tu voyais aucune raison de ne pas te plaire ici, avec lui, il t'en fallait peu finalement pour être satisfaite. Tant que tu étais avec lui, tu pouvais vivre partout. Il y aurait surement des jours avec et jours sans, des moments de doutes et de questionnements mais tu étais maintenant persuadée qu'il valait mieux que vous restiez ensemble. Déjà parce que tu savais que l'un comme l'autre vous terminerez tous les deux par squatter la maison de l'autre, donc, c'était plus pratique d'en avoir qu'une.

Tu avais employé ce mot de "presque célibataire" parce que vous aviez été séparés, sans possibilité de vous voir même ne serait-ce qu'au téléphone, et que donc c'était presque une relation de célibataire que vous aviez vécu sur le plan physique et intellectuel.

- Oui, parce qu'on a été séparé, qu'on s'est pas vu et que ça aurait très bien pu s'arrêter là, mais ça l'a pas été, sourias-tu, satisfaite.

T'avais pas pu te résoudre à l'oublier même si tu l'avais voulu intimement quelques fois. T'avais haussé les épaules, comme à ton habitude tu ne voulais pas trop t'avancer pour réduire ses espoirs à néant.

- Je laisse faire le temps, on verra bien, pour l'instant ce que je sais c'est que je veux tenter ça avec toi.

Et c'était déjà pas mal pour toi.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Ven 18 Mai - 9:40

Tu comprends ce qu'elle veut dire, vos vies de presque célibataire bien que toi, tu ne l'aies jamais vu de la sorte en réalité, toujours persuadé de l'avoir dans ta vie, même après quelques mois sans aucune nouvelle. Et t'es d'accord pour voir où tout ça va vous mener, t'es prêt à tenter l'expérience et t'espères seulement que tout va bien se passer pour vous parce que t'aurais du mal à faire le deuil de votre couple, t'en serais peut-être même complètement incapable en réalité. Je veux aussi. retournant dans le hall d'entrée, tu récupères vos affaires, vos sacs remplis d'argent, prêt à aller cacher tout ça dans un coffre, le coffre créé sous le sol pour tout le liquide restant, c'est-à-dire encore énormément.

Tu profites de la journée avec Tokyo, de la retrouver chez toi comme ça, dans votre désormais maison comme tu avais pu en rêver pendant si longtemps avant que ça ne devienne enfin réalité. Tu avais raison de continuer à y croire en réalité, vous êtes faits l'un pour l'autre t'en es persuadé.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Ven 18 Mai - 9:52

Si un an en arrière, on t'aurait dit que Rio deviendrait l'homme qui partagerait ta vie, t'aurais vraiment trop ris, parce que toi l'amour c'était un truc surfait, de la connerie, quelque chose qui ne pouvait t'apporter que des malheurs. Et c'était pas faux, en plus, parce que vous aviez vraiment mis en danger tout le monde avec votre idylle, mais c'était plus fort que vous, plus fort que tout.

Tu l'avais trainé jusqu'à la plage parce qu'en réalité, t'avais envie de te rafraichir. Ici, il faisait chaud et humide, c'était loin du climat tempéré que vous aviez en Espagne, alors forcément, si tu pouvais passer toute la journée dans l'eau, t'allais pas refuser.

En arrivant sur la plage qui était pour le moins privé, juste pour vous, tu avais posé ta serviette sur le sable blanc.

- Tu me mets de la crème solaire dans le dos, s'il te plait ?


T'adorais sentir ses mains sur ton corps, c'était compliqué pour toi de t'en priver.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Ven 18 Mai - 10:12

Tu commences à connaître les environs, les coins plutôt tranquilles ou vous pouvez vous rendre sans vous retrouver au milieu de tout le monde bien qu'ici, personne n'est vraiment capable de vous reconnaître ou alors ils s'en fichent, c'est ce que tu aimes ici de toute façon. Tu t'installes alors sur le sable blanc, face à la mer turquoise, ce petit lieu de paradis.

Tu te retournes vers elle, t'aimes bien la voir comme ça, la voir avec toi. Elle est si belle en réalité, t'es complètement amoureux, dingue d'elle. Bien sûr, donne-moi la crème. tu demandes alors, venant t'installer derrière elle. tu retires alors ton t-shirt, pour te retrouver en short de bain, t'as toujours ton pansement pour le moment. Tu prends alors de la crème et t'occupe d'en passer sur son dos, prenant le temps de la masser par la même occasion. On pourrait faire l'amour ici tellement y'a personne. tu lui fais remarquer.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Ven 18 Mai - 11:49

T'avais l'impression de te trouver hors du temps avec lui, c'était difficile de t'imaginer que les jours qui avaient précédés celui-ci étaient synonyme de mort et de fuite. T'avais presque l'impression d'être simplement en vacances, loin de tous les tracas que tu avais en tête, c'était presque étrange comme sensation, t'avais pas l'habitude d'être aussi sereine, et t'avais toujours peur que la réalité ne vienne te rattraper, un peu comme une malédiction. Tu te laissais caresser par Rio, tu en profitais avant qu'il ne soit trop tard, parce qu'il y aurait forcément quelque chose en latence qui vous attendait.

Tu ne pus t'empêcher de sourire à sa déclaration.

- On peut baptiser la plage aussi, ça me va, surtout que tu sais très bien que je bronze sans haut, ajoutas-tu en retirant le haut de ton maillot de bain deux pièces.


_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Ven 18 Mai - 13:05

tu la regardes, profitant de la vue qu'elle t'offre en retirant son t-shirt, tu n'as aucune gêne à observer le spectacle, tout sourire. Non, j'ai rien. rien pour vous protéger. Et tu ne veux pas revivre ce que vous avez vécu l'an passé, c'était très difficile pour toi et tu ne veux pas repasser par là, jamais. Alors il te faut te contenir et profiter de pouvoir regarder la femme que tu aimes, presque nue devant toi, près de toi. Tu sais que je t'aime ? tu demandes innocemment en venant l'enlacer, profitant de la chaleur du soleil pour ce moment rien qu'à vous. Elle t'a tellement manqué, tu as peur qu'elle en vienne à disparaître à nouveau, tu la veux pour toujours.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Ven 18 Mai - 13:47

C'est vrai que vous n'aviez prévu, et franchement, vous aviez du tout utiliser quand il était revenu chez toi, avant que le flic ne débarque, et depuis forcément, vous n'aviez plus rien fait d'autre.

- C'est vrai, en plus on a vidé notre stock chez moi,
rigolas-tu.

T'étais frustrée quand même, fallait l'avouer, t'étais pas du genre à te retenir quand tu voulais quelque chose, surtout avec Rio.

- Je sais.


Tu répondis à son baiser, blottie dans ses bras. T'étais juste bien. Le soleil commençait sa chute quand vous décidiez de rejoindre votre maison. T'avais bronzé, ça te changeait, t'avais une meilleure mine au moins. Tu filas sous la douche, avant de revenir vers lui.

- Dis, faudra que tu me fasses visiter un peu, même si j'imagine que y'a moins de trucs à voir.


De toute façon, ça se ferait surement pas ce soir, t'étais tellement crevée que t'avais juste envie de sombrer dans le sommeil.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Ven 18 Mai - 13:52

Bronzée, elle est encore plus jolie, tu ne pensais pas que ça serait possible mais visiblement c'est le cas, Tokyo est une merveille et la voir ici, chez toi ou plutôt chez vous, te fait planer au-dessus du monde de bonheur. T'inquiètes pas, on a le temps mais là, au lit, t'es crevée. tu chuchotes en venant lui embrasser le front avant de l'accompagner jusqu'à votre chambre. T'as choisi la meilleure forcément, la plus grande et celle avec la salle de bain attenante, il manque plus que refaire la décoration mais tu fais pleinement confiance à Tokyo pour ça. Bien vite, tu te fonds dans ses bras pour votre première nuit ici tous les deux, c'est un nouveau départ pour vous.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: where everything begins  

Revenir en haut Aller en bas
 
where everything begins
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Yorito begins
» Elin ~ When the rain begins to fall. (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This is our day :: Tokyo & Rio :: Tokyo & Rio-
Sauter vers: