Partagez | 
 

 where everything begins

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Ven 18 Mai - 23:53

Tu la suis, enfin, tu n'en es pas sûr mais c'est l'impression que ça donne quand tu vois sa main dans la tienne et tes pieds qui se déplacent à sa suite. Tu n'entends rien, ni le calme de la nuit, ni vos pas, ni Tokyo, tu n'entends rien d'autre que ce coup de feu, encore et encore, comme s'il ne s'arrêterait jamais. Tu n'as pas d'autre image que ce rouge vif que tu pensais ne plus jamais voir. Tu ne fais attention à rien de ce qui vous entoure, n'essaie même pas de comprendre de toute façon, il n'y a plus rien à comprendre. Tu cours, c'est tout ce que tu sais parce que tes pieds te le montrent mais tu te perds en chemin à chaque pas effectué. tu ne pensais pas que ce serait ça, de tuer quelqu'un. Et pourtant maintenant, tu aurais préféré mourir plutôt que d'ôter la vie, t'es juste vide.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Ven 18 Mai - 23:59

Tu te retournais vers Rio qui semblait ailleurs, comme perdu dans ses pensées. Tu pris son visage entre tes mains avant d'embrasser ses lèvres.

- Écoute moi, faut que tu me dises où est notre maison, faut qu'on y aille.

Tu ne savais pas où vous étiez, peut être que lui il savait mieux, t'avais peur qu'il perde pieds, qu'il lâche prise après ce qu'il avait fait mais tu le lâcherais pas.

- Mon amour, je t'aime, on va s'en sortir ensemble, ajoutas-tu pour l'aider à le ramener à la réalité.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Sam 19 Mai - 0:01

Tu les sens pas, ses lèvres, tu l'entends mais c'est comme si ton cerveau refusait de tout comprendre, comme si tout ton corps était déconnecté de ta tête ou peut-être même que chaque parcelle de toi en venait à être déconnectée. Je sais pas. tu réponds simplement, ne prenant même pas le temps de regarder autour de vous, parce que ça ne t'intéresse pas, parce que tu ne sais pas, parce que tu n'es tout simplement pas là, tu l'étais il y a quelques minutes pourtant, prêt à le tuer et maintenant, tu n'es plus rien qu'une coquille vide à la vie vide de sens.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Sam 19 Mai - 0:06

Tu le voyais bien qu'il était pas là, qu'il était complètement détaché de la réalité, qu'il allait mal, mais tu pensais à votre survie avant tout, surtout à la sienne. Tu pris sa main encore une nouvelle fois et essaya de faire quelques mètres. Tu l'entrainas dans la forêt, avant de t'arrêter complètement hors d'haleine.

- Rio... Regarde moi, lanças-tu en posant tes mains sur ses clavicules. C'était de la légitime défense d'accord ? Il voulait nous tuer. T'es pas un psychopathe. Tu l'as fait pour nous, OK ?

Tu entouras tes bras autour de son corps avant de le serrer contre toi.

- Je suis là.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Sam 19 Mai - 0:11

Tu la sens tout autour de toi et tu l'entends mais ne l'écoute pas, tu n'en es pas capable. Tu as beau essayer de toutes tes forces, tu n'y arrives pas, tu n'arrives pas à te reconnecter à la réalité et à l'aider. Même quand tu sens ses bras autour de toi, même quand tu entends sa douce voix, t'as beau essayer t'arrives à rien, comme si tu n'étais plus maître de ton corps, plus du tout. Je sais pas. tu chuchotes dans ses bras, sans la serrer en retour. Tu ne savais pas que ce serait aussi dur de voir la vie s'éteindre dans les yeux de quelqu'un et t'aurais tellement aimé qu'il te tue, ou que Berlin le fasse, ou que les policiers au tout début du braquage le fassent, t'aurais préféré mourir que devenir un meurtrier.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Sam 19 Mai - 0:17

Il était complètement sous le choc, hébété et rien de ce que tu lui disais pouvait le ramener. T'avais vécu ça toi aussi. Tu savais ce que ça faisait. Et donc que ça restait à vie dans la tête, de manière irréversible.

Tu n'avais pas le temps de penser à tout ça qu'il fallait continuer pour arriver à votre maison. Au bout d'une heure, tu avais vu une maison qui s'apparentait à la votre. Vous marchiez tous les deux dans cette direction avant que tu ne viennes à confirmer que c'était bien votre maison. Tu arrivais devant, la porte était déjà ouverte car le flic avait forcé un peu la porte. Tu le trainais jusqu'au lit avant de l'asseoir. Tu déposais des baisers sur ses lèvres, son front et sa mâchoire avant de prendre de quoi soigner ses poignets.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Sam 19 Mai - 0:20

Tu rentres dans une maison, sûrement la vôtre mais tu ne fais pas vraiment attention, t'es encore complètement ailleurs et t'arrives pas à remettre les pieds sur terre. Tu la laisses t'emmener, tu la laisses t'embrasser, tu n'en as rien à faire de toute façon. Et quand finalement elle prend tes poings, tu les retires avec violence avant de te tourner pour lui tourner le dos. Tu veux être tranquille, tu ne veux pas la voir, pas l'entendre, tu ne veux rien savoir d'elle, rien savoir de personne. Tu veux juste oublier et être oublié, ne plus exister du tout.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Sam 19 Mai - 0:23

La seule réaction qu'il t'avait donné c'était simplement celle du rejet. Il avait violemment retiré ses mains et t'avais tourné le dos. Ton cœur se brisa. Tu l'aimais trop pour le laisser comme ça.

- Rio, faut que tu me parles... Soufflas-tu.

T'avais besoin d'entendre ce qu'il ressentait juste pour pouvoir l'aider à surmonter ça. T'aurais bien voulu craquer, mais tu pensais à lui avant tout. Tu pouvais pas te laisser aller.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Sam 19 Mai - 11:07

Tu veux pas parler, tu veux rien du tout à part rester seul et ici, à attendre que le temps passe que la vie te fasse oublier ce moment, t'as pas envie qu'elle reste à tes côtés ou qu'elle te rassure par sa voix, tu veux juste qu'on te fiche la paix mais même ça, t'es pas capable de l'exprimer pour le moment, tu n'y arrives pas. T'aimerais juste que tout s'arrête, le temps, ta vie, tout ce qui fait qu'en ce moment tu souffres bien trop pour le supporter.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: where everything begins  Sam 19 Mai - 11:15

Tu soupiras devant son mutisme, en réalité tu savais que le lieux était de lui laisser de l'espace, de le laisser souffler alors c'est ce que tu allais faire.

- Je te laisse tranquille, tu peux me trouver dans la chambre d'a coté si tu as besoin de moi.

Tu te redressas, le cœur lourd, t'aurais sûrement eu envie qu'il te retienne et que vous soyez ensemble pour cette nuit mais ça n'allait pas être le cas.

Tu t'allongeais sur le lit froid, dans cette chambre vide à l'instar de ton cœur, et tu vins enfouir ta tête dans le coussin qui abritait maintenant toute ta douleur, tous les maux que tu n'avais pas su dire et qui se traduisaient en larmes.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: where everything begins  

Revenir en haut Aller en bas
 
where everything begins
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Yorito begins
» Elin ~ When the rain begins to fall. (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This is our day :: Tokyo & Rio :: Tokyo & Rio-
Sauter vers: