Partagez | 
 

 Demolition lovers

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 12:02

T'avais pas réussi à trouver le sommeil, parce que tout tournait dans ta tête, comme si elle était sur le point d'exploser. T'étais agitée, tu tremblais, tu pleurais, t'étais vraiment pas bien. Surtout que tu savais pas comment Rio allait, ce qui n'arrangeait pas les choses.

Le jour se levait tout doucement quand tu avais décidé de prendre une douche froide, pensant que ça te remettrait les idées en place. Suite à ça, tu vins trouver la plage, et t'y asseoir quelques minutes juste histoire de trouver encore de la beauté dans ce monde si laid. Tu avais marché un peu, t'avais essayé de te détendre, mais en réalité, t'arrivais pas à te sortir Rio de ton esprit.

Tu revins à la maison et tu tentas le risque d'ouvrir doucement sa porte.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 12:06

T'as passé une nuit épouvantable à vrai dire, une nuit à ne pas trouver le sommeil et à revoir les images de ce tragique moment, ce moment qui t'a transformé en meurtrier, peu importe les circonstances. La ligne est si fine entre les deux personnes que tu es, celle d'avant et celle de maintenant et tu n'arrives pas à le supporter. C'est trop difficile pour toi.

Une partie de toi sait que tu devrais rester auprès de Tokyo, parce qu'elle a sûrement besoin de toi et qu'au fond, toi aussi tu as besoin d'elle mais tu n'arrives pas à t'y résoudre, tu n'arrives pas à mettre de l'ordre dans tout ce que tu ressens et à comprendre ce dont tu as besoin. C'est une putain d'énigme qui te colle à la peau.

Tu entends la porte s'ouvrir, malgré le fait que tu lui tournes le dos. Tu ne te retournes pas, tu sais pertinemment que c'est Tokyo et tu ne vois pas quoi lui dire, ton cerveau est complètement arrêté, t'as l'impression de survivre, pas de vivre, tu te bats contre toi-même et c'est épuisant.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 12:11

Tu soupiras. Tu savais pas s'il dormait en réalité, même si tu en doutais aux vues des circonstances. Tu vins le rejoindre dans le lit. Il était dos à toi. Tu carressas doucement son dos du bout des doigts, signifiant ta présence à ses côtés dans tous les sens du terme. T'avais pas envie d'être sans lui même si tu sentais qu'il t'échappait peu à peu. Tu savais pas vraiment combien de temps ça pouvait durer, après tout, t'avais que ça à perdre, du temps.

- Mon amour... Tu veux pas prendre une douche ? Ça te ferait du bien,murmuras-tu dans son dos.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 12:14

Dans d'autres circonstances, si tout ça n'était pas arrivé, sûrement que tu apprécierais ces quelques caresses, le simple fait qu'elle soit. Ça te rendrait heureux, ça te ferait sourire et tu n'aurais plus qu'une envie, l'embrasser et l'aimer comme tu sais d'ordinaire si bien le faire. Mais tous tes sentiments sont éteints pour le moment alors tu restes de marbre, froid et sans aucun geste en retour pour elle. Tu n'y arrives pas. Non. tu réponds simplement sans bouger d'un pouce. T'as pas envie de prendre une douche, de ne serait-ce que te lever d'ici, chaque geste te semble être un effort monumental que tu ne peux simplement pas faire.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 12:20

En réalité tu savais pas quoi faire. T'avais essayé de le rassurer, ça n'avait pas marché. T'avais essayé de lui laisser de l'espace, ça n'avait pas fonctionné. Tu devais le soigner, parce que ses brûlures sur ses poignets pouvaient s'infecter, comme les tiens, mais quand il s'agissait de toi, c'était pas important.

- Rio, laisse moi te soigner au moins, je veux pas que ça s'infecte. Après je te laisserais tranquille.

Tu avais mal de le voir comme ça, de vous voir comme ça, mais le simple fait de percevoir Rio dans cet état te déconnectait du tien comme si ça pouvait te faire tenir le coup de t'occuper de lui.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 12:24

Tu ne te retournes toujours pas, comme si tu étais incapable de lui faire face, de la regarder et de la trouver toujours aussi belle après ce que tu as fait. Non, je vais bien. tu réponds simplement. Va te soigner toi. tu lui dis alors, même si tu n'as pas vérifié. Mais tu la connais suffisamment pour savoir qu'elle te fera passer avant elle et ce n'est plus ce que tu veux, tu ne veux plus qu'elle fasse une telle chose parce que tu ne le mérites pas le moins du monde, tu ne mérites pas qu'on s'occupe de toi et qu'on t'aime, tu ne mérites rien de tout ça.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 12:30

Ca faisait quelques heures que tout ça s'était passé et tu sentais déjà le manque de ton petit copain, qui était toujours là pour toi, à l'écoute, toujours enjoué, t'avais jamais imaginé le voir un jour aussi déprimé et ça t'inquiètait encore plus. Tu enroulais tes bras autour de son torse avant de déposer des baisers dans son cou.

- Je ferai rien tant que tu veux pas que je te soigne.


T'avais sûrement jamais été aussi attentionnée de ta vie, en même temps, avec Rio, t'étais totalement différente.

- S'il te plaît...

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 12:33

Tu ne réagis toujours pas à ses baisers, comme si ta tête était totalement étrangère à ton corps et que finalement, tu ressentais rien de tout ça, de toutes ses caresses. Mais une part de toi reste inquiète pour elle, tu ne peux pas t'en empêcher, cette partie c'est le coeur et ce coeur bat toujours pour la même personne malgré tout ce que tu peux penser et ressentir, ou plutôt, ne pas ressentir. Alors doucement, tu te redresses et finit par te poser dos au mur. Très bien. tu veux qu'elle se soigne et si tu dois la laisser te soigner pour qu'elle le fasse, ce ne devrait pas être la pire chose à faire au monde. Après tu te soignes. tu dis alors.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 12:38

Tu te redressas suite à son acceptation afin d'aller chercher de quoi le soigner. Tu revins dans la chambre quelques secondes plus tard, en face de lui sur le rebord du lit. Tu pris son poignet gauche et commençais par désinfecter la plaie, et tu pris soin de retirer le sang sèché, avant de poser un bandage dessus et tu fis exactement la même chose pour l'autre bras. Tu levas les yeux vers lui et ajoutas :

- Tu vois, c'était rapide.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 12:39

Tu la laisses faire, la regardant te soigner alors que cet homme que tu as tué ne pourra pas être soigné, par personne. Fais-le pour toi. tu demandes alors en retirant tes poignets et en te réinstallant sous la couverture. Tu veux être sûr qu'elle s'occupe d'elle avant de retourner dans ton mutisme et dans tes trop multiples pensées, ton coeur veut s'en assurer parce que t'es toujours amoureux d'elle même si pour le moment, tout ça est trop confus et perdu.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 12:46

Tu voulais garder le contact avec lui, quitte à ce que tout ça vire en dispute.

- Je le ferais quand tu me parleras.

C'était plus une question, c'était une sorte de chantage mais tu t'inquiétais trop pour lui, donc tu tentais le tout pour le tout pour qu'il sorte de son mutisme.

- Je peux pas te laisser comme ça, je m'inquiète pour toi.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 12:53

En soit, tu lui parles déjà mais tu ne vois pas quoi lui dire de plus, tu ne sais même pas ce que tu ressens au fond, tu ne sais rien, t'es perdu au milieu d'un infini de vide. Je te parle là. tu réponds alors simplement. Soigne-toi. tu insistes, parce que c'est tout ce qui compte pour le moment, qu'elle aille bien. Ou je pars. quitte à jouer aux ultimatums, autant que tu participes aussi. Puis, tu ne sais pas trop, peut-être que partir te ferait du bien mais partir où ? Disparaître, te crie ton coeur. Disparaître pour toujours, pour ne pas avoir à faire ça encore, pour ne plus avoir ces pensées dans ta tête.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 13:00

Tu lachas un petit rire nerveux avant de laisser tomber exploser ta tristesse. Tu sentais tes yeux s'embuer de larmes et t'étais plus capable de les arrêter de couler suite à l'ultimatum qu'il venait de te lancer.

- Tu veux vraiment partir...? Me quitter ?

Tu passais une main sur tes deux joues pour arrêter tes pleurs. Ça faisait trop mal. T'avais l'impression que des coulées de lave sortaient de tes yeux brûlants sous le poids de l'émotion.

- Je veux pas te perdre. J'ai besoin de toi.

Tu n'avais jamais entendu crier ton cœur de cette manière, c'était déchirant, horrible et insupportable. Mais c'était ce que tu ressentais.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 13:03

Est-ce que tu veux vraiment la quitter et faire exploser tous les rêves que vous aviez ? Tu n'en sais rien, oui, non, peut-être. Ça tourne dans ta tête sans plus t'arrêter et tu te sens totalement incapable de prendre une réelle décision, de savoir ce que tu veux tout à fond de toi. Je sais pas. tu es sincère, tu ne sais pas, c'est encore trop frais pour que tu puisses te mettre d'accord avec toi-même et avec tes envies. Mais quand elle exprime son besoin de t'avoir près d'elle, quand tu entends sa voix si triste, cet amour que tu décèles, tu comprends peu à peu que non, tu ne peux pas partir et la laisser seule, que tu tueras d'autres hommes s'il le faut pour la protéger. Alors tu soupires et doucement, tu ouvres les bras pour qu'elle vienne s'y réfugier, c'est le mieux que tu puisses faire pour le moment.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 13:11

Tu te sentais soudainement trahie quand il avait répondu qu'il ne savait pas. Lui, qui était si unanime sur votre relation habituellement. Tu te sentais encore plus vide, comme entrain de lentement sombrer dans un trou noir qui aspirait toute ta force vitale. Toute ta force qui te ramenait vers Rio. Alors les larmes coulaient encore. Tu voulais pas que ça arrive. Tu voulais encore l'aimer. Vous aimer.

Tu acceptas son étreinte, même si ce n'était plus vraiment la même chose présentement. T'avais l'impression d'être brisée, d'avoir du mal à ressentir toutes les choses qui habituellement explosaient en toi. Tu savais que c'était forcément du à son comportement, à la fatigue et tout ce stress accumulés. Et que ça reviendrait.

- Je voulais pas que tu le fasses. Je voulais pas. J'aurais du te protéger, murmuras-tu contre lui.

Tu te détestais tellement que tu aurais aimé disparaître. Tu l'avais jamais mérité. Mais là, c'était plus une simple hypothèse mais une confirmation.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 13:15

Tu t'en veux de lui faire du mal, t'aimerais pouvoir la rassurer et sécher ses larmes, comme tu le fais d'habitude mais tu n'y arrives tout simplement pas, tout est trop difficile pour toi. Je sais. tu chuchotes contre sa peau, avant de venir y déposer un baiser. C'est comme si la voir dans cette détresse te faisait revenir petit à petit à toi, ou comme si tu te forçais en tous cas pour être là pour elle, parce qu'elle en a besoin et que ton coeur préfère s'occuper d'elle que de ce que tu ressens. Je pars pas, j'aurais pas du dire ça. tu chuchotes alors en la berçant doucement. Il faut que tu te soignes. tu ajoutes, maintenant cette idée.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 13:20

Tes lèvres trouvèrent les siennes, lui donnant un baiser légèrement salé au goût de tes larmes.

- Ne redis plus jamais ça, tu avais ajouté contre ses lèvres, le regardant tristement.

Tu hochas la tête. Il avait raison, fallait que tu te soignes. Tu vins désinfecter ta plaie en quittant son étreinte, et enroula des bandes autour de tes poignets pour les protéger.

- Est-ce que tu veux quelque chose ?

Tu serais prête à lui décrocher la lune s'il le voulait, mais tu pouvais pas revenir dans le passé.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 13:22

Tu as pu la rassurer un petit peu et l'obliger à se soigner, comme quoi tu arrives encore à faire des choses biens, tu n'es pas devenu ce monstre que tu pensais être, ou du moins, pas totalement. Tu la regardes faire, épiant chacun de ses faits et gestes et quand finalement elle te demande si tu veux quelque chose, tu hoches la tête. Mon téléphone s'il te plait. tu demandes alors, sachant déjà ce que tu comptes en faire, parce que tu en as besoin, tu as besoin de te raccrocher à quelque chose, à avant.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 13:25

Tu comprenais pas pourquoi il voulait son téléphone, t'avais peur qu'il fasse une connerie s'il appelait quelqu'un.

- Pour quelles raisons ?

Tu voulais juste t'assurer qu'il n'allait pas appeler les flics ou encore ses parents qui pourraient le faire flancher, le faire revenir et le faire mettre en taule.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 13:26

Tu soupires, t'aurais du t'y attendre à ce qu'elle pose des questions et en réalité, ça t'énerve mais tu lui réponds, lui donnant la semi-vérité. Pour appeler le Professeur. Il doit savoir. c'est en partie ce que tu comptes faire, pour qu'il t'aide, pour qu'il trouve des solutions ou peu importe ce qu'il sera capable de faire, tu en as besoin. Et tu as besoin de tes parents, aussi, de leur parler et de leur expliquer, de t'excuser et de leur demander pardon pour avoir été le pire fils du monde et parce que cela ne va pas en s'améliorant.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 13:36

Tu hochas la tête. Il n'avait pas tort. Il devait savoir qu'un flic était mort, que vous aviez été forcés à dénoncer vos partenaires dont Le Professeur. Tu t'absentas quelques secondes et pris le portable entre tes mains.

- Je peux le faire, je préfère.

Il avait trop vécu, trop subis, tu pouvais pas le laisser revivre ses souvenirs douloureux alors que tu te sentais déjà assez coupable comme ça. Toi aussi, t'avais pas envie de parler de tout ça, mais si il fallait choisir entre toi et Rio, t'allais encore te sacrifier.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 13:38

Non, tu ne peux pas la laisser faire ça, alors forcément tu te lèves à sa suite. T'as les jambes qui tremblent dès que tu poses le pied par terre mais tu veux le faire, tu veux ton téléphone et appeler qui tu veux sans qu'elle ne te demande de rendre des comptes. Non, c'est moi. Donne moi le téléphone. tu demandes alors, restant près du lit parce que t'as l'impression que tu vas t'effondrer à chaque seconde qui passe où tu es debout. Elle n'est pas dans la pièce mais tu ne peux pas bouger, tu ne penses pas en être capable. Tokyo donne moi ce putain de téléphone ! que tu cries alors.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 13:42

Tu soupirais. T'avais pas besoin d'une énième dispute. Tu te résignas à lui donner, en colère. Tu le balanças sur le lit.

- Tiens, appelle qui tu veux tu me gaves !

T'avais pas envie d'entendre ce qu'il allait lui dire. T'avais pas envie revivre tous les souvenirs que tu voulais oublier. Alors, tu quittas la chambre après coups, te réfugiant dans l'autre, soupirant avant de te coucher dans le lit, les yeux perdus dans le plafond.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 13:47

Tant pis pour la presque dispute, tu récupères tout de suite le téléphone et te réinstalle au fond du lit. Comme prévu, tu appelles le Professeur et lui raconte tout, il ne parle pas beaucoup, se contente de comprendre, d'accepter, d'encaisser mais il t'écoute. C'est un coup dur pour toi, de devoir tout lui dire de la sorte, de devoir tout revivre alors que tu ne le supportes pas, ne te supporte plus. Alors évidemment, tu finis en larmes, comme un enfant. T'arrives même plus à t'arrêter, même quand tu raccroches le téléphone et que tu peux te reposer, les larmes continuent de couler, tu te détestes tellement.

Alors finalement, tu composes ce numéro que tu connais par coeur, deux sonneries retentissent. Allo ? tu soupires, cette voix te fait tellement de bien, c'est le meilleur pansement aux maux. Maman. tu chuchotes alors avant d'entendre son souffle plus difficile. Il se passe quelques secondes avant qu'elle ne réponde, tu comprends. Rayo, mon chéri. tu soupires, un sourire passe sur tes lèvres, tu es toujours son bébé, tu le seras toujours. Maman j'ai fait une connerie. elle ne répond rien et alors, tu en viens à lui étaler ce que tu viens de raconter au Professeur, sans jamais mentionner où tu es ou quoique ce soit, tu lui dis juste. Tu te libères de ce poids que tu as sur le coeur avant de finir par les excuses que tu voulais tant lui présenter. Je suis tellement désolé maman. tu souffles alors entre les larmes et les sanglots. Je sais, je sais. le sait-elle vraiment ? Je t'aime. tu souffles finalement avant de raccrocher, parce qu'il n'y a rien de plus à dire, rien de plus à faire. Mais ce poids que tu gardais sur ton coeur vient de s'envoler, tu te sens plus léger.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Demolition lovers  Sam 19 Mai - 14:03

T'avais pas voulu écouter. Et pourtant, quelques secondes plus tard tu quittas ta position pour te ranger derrière la porte. Tu avais entendu son appel pour Le Professeur. Tu te rongeais les ongles, tellement tu étais stressée. Il ne semblait rien dire, toujours autant à l'écoute. Tu ne pouvais pas nier qu'il te manquait. Tu l'appréciais beaucoup. Il t'avait toujours plu quelque part. Il avait toujours su rassurer quelque chose d'instable en toi parce qu'il était tellement prévoyant que tu lui avais fait confiance dès le départ ce qui était une première chez toi.

Et là, t'entendais la voix de Rio dire "maman". Ton cœur loupa un battement. Est ce qu'il venait vraiment de faire cette connerie ? Connerie que tu comprenais et en même temps non. Et s'ils vous retrouvaient tous les deux juste par rapport à cet appel ? Tu revoyais cette même scène avec ta mère quand les flics voulaient te pêcher dans leur filet. Tu ouvris la porte, en trombe. T'étais même jalouse qu'il ait parlé à sa mère et pas à toi. Tu pris les affaires que tu avais laissé dans la chambre, déterminée à partir.

- Si tu voulais signer notre arrêt de mort, bravo, je te félicite parce que t'as réussi. T'es assez con pour croire que ta mère va te pardonner ? Qu'elle va pas te balancer ?

Tu rigolais nerveusement. Peut être que ça lui avait fait du bien mais là, t'étais trop énervée contre lui pour penser à ça. Tu te sentais trahie une nouvelle fois.

- Je pars. Me recontacte plus jamais. Je suis désolée de pas avoir été assez parfaite pour avoir pu être la personne à qui tu voulais te confier.

Tu pensais plus à rien, toutes tes émotions sur off. Tu ressentais juste de la haine et du désespoir. Tu devais plus t'accorder de faiblesse. Votre histoire t'avait juste bouffé.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Demolition lovers  

Revenir en haut Aller en bas
 
Demolition lovers
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ❊ quiet little lovers (14 MOIS)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This is our day :: Tokyo & Rio :: Tokyo & Rio-
Sauter vers: