Partagez | 
 

 you're my savior

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 14:23

En réalité, y'avait qu'une solution pour que tu arrêtes et t'étais pas assez courageuse pour la tenter. Tu savais qu'au départ tu te droguais pour triper mais maintenant tu le faisais pour ne pas avoir à subir les tremblements, les nausées, les sueurs froides, les hallucinations, tout ce qui composait les effets du sevrage. Il y avait pourtant que cette solution. Tu y penserais sûrement plus sérieusement si Rio était dans ta vie mais c'était plus le cas. Tu voulais pas te reposer, tu voulais lui parler, en profiter pendant que tu le pouvais encore.

- Tu vois, j'ai fait ça parce que je supportais pas de te perdre... Je m'en voulais trop. Et j'ai voulu arrêter de m'en vouloir alors que je suis partie pour rien finalement. J'aurais pu rester avec toi, t'aimer...

Tu t'impregnais de lui, de son contact si apaisant.

- Et j'ai rencontré Armando. La seule chose que j'aime avec lui, c'est qu'il peut me laisser me droguer sans rien dire. Il m'encourage même.

Tu savais que tu allais trop loin dans tes déclarations. Mais ça te faisait du bien d'en parler.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 14:29

Tu supportes pas d'entendre ça, d'entendre que c'est ta faute si elle se drogue, parce que c'est le cas en soit, si tu n'avais pas contacté ta mère, jamais elle ne serait partie si tu n'avais pas fait une telle chose, jamais elle n'en serait arrivée là bien au contraire, vous vous seriez mariés. Et tu t'en veux tellement pour ça, tu regrettes tout ce que tu as pu faire, t'aurais jamais du faire cette erreur.

Je suis désolé.

tu chuchotes alors en continuant tes caresses dans ses cheveux.

Il faut que tu le quittes, il le faut Tokyo. Je serai là moi, je te l'ai dit, je vais quitter Carla et on va être heureux, je vais m'occuper de toi moi, je vais te sortir de là mais il faut que tu acceptes, je t'aime tu sais.

ça fait tellement longtemps que t'as pas prononcé ces mots mais ils te font tellement de bien en réalité, c'est tout ce que tu avais besoin de lui dire, que tu l'aimes, parce que ces mots sont tellement vrais.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 14:37

Tu pouvais pas le quitter. Pas vivante du moins. Il ne laisserait jamais personne le fuir de cette manière, parce qu'il avait bien trop de fierté pour n'appliquer aucune conséquence.

- Je peux pas, Rio. Je peux pas le quitter. Tu peux pas comprendre... Il me laissera jamais partir.

T'avais tout ce que tu méritais. T'avais tout gâché. En même temps, t'aurais jamais pu prévoir de revoir l'amour de ta vie un jour.

Tu t'étais doucement redressée. Tu n'étais plus maître de ce que tu ressentais pour lui. T'avais juste envie de l'aimer et d'être aimée. Tu l'avais embrassé avant de faire glisser tes baisers sur sa mâchoire, son cou et de finalement revenir à ses lèvres. Tout chez lui t'avait manqué.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 14:41

T'aimerais en discuter un peu plus et trouver des solutions pour qu'elle puisse partir, le quitter, même s'il faut le faire tuer t'en as plus rien à foutre de ce genre de conneries. T'aimerais lui dire ces choses mais elle t'embrasse et t'oublie tout, t'oublie tout ce que tu avais prévu. Tu profites de ce baiser dans toute son ampleur, sentir ses lèvres contre les siennes c'est ce que tu as souhaité ces derniers mois, c'est tout ce que tu désirais et tu l'as enfin, tu as envie ses mains sur toi, ses lèvres sur toi, son amour juste pour toi. Comme tu le désirais. Alors forcément, bien vite tu ne contrôles plus tes gestes et ta main vient caresser sa peau sous son t-shirt, ça t'a tellement manqué tout ça, tu tuerais pour la retrouver, tu mourrais pour la retrouver.

S'il te plaît. tu chuchotes contre ses lèvres. Je trouverai une solution, je le tuerai s'il le faut, s'il te plaît, reviens-moi. tu réclames alors, sentant ton coeur exploser dans ta poitrine.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 14:56

Tu pouvais pas laisser ça arriver. Tu pouvais pas le laisser tuer encore quelqu'un. Tu avais trop souffert d'avoir vu ce vide dans ses yeux. Tu préférais finir ta vie avec Armando plutôt que ça. Sans hésiter.

Tu contrôlais plus rien, t'avais pas envie de penser à quelqu'un d'autre que lui, en réalité. La tension avait été trop importante entre vous et tu savais que tu étais déjà damnée à lui succomber. Parce que tu l'aimais et que ça avait toujours été comme ça avec lui.

Tu préférais répondre à sa demande par un autre baiser, plus passionnée, traduisant tout l'amour que tu avais pour lui. Tu voulais passer quelques minutes avec lui et rien qu'avec lui. Tu savais que c'était mal pour Carla mais ta raison était sur off.

Alors très vite tes mains s'étaient mis à caresser son corps sous ton t shirt, transmettant ton envie de te lier à lui de manière passionnelle. Tu avais vu une cicatrice sur son épaule. L'inquiétude et la tristesse avait traversé ton regard. Tu avais doucement posé un baiser dessus, comme un signe de pardon.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 15:00

Tu acceptes son silence, il est douloureux mais tu l'acceptes, tu le dois. Tu la laisses te couvrir de baisers et tu fais de même et quand elle vient t'embrasser cette cicatrice témoignant de ta détresse émotionnelle, tout ton coeur est traversé d'un spasme tant ce simple baiser est agréable. Tu prends ton temps et bien vite, tu retrouves cette étreinte qui t'avait tant manqué, le bonheur de ne faire qu'un avec la femme que tu aimes, tu n'avais pas vécu ça depuis si longtemps en réalité, presque tu avais oublié ce que cela faisait.

Mais tu n'as pas l'intention d'arrêter là, tu dois la récupérer et la rendre heureuse parce que le contraire te serait infernal à vivre, tu ne peux plus épouser Carla, tu veux simplement retrouver l'amour de ta vie et tu te battras pour ça. Alors la voix endormie, tu viens lui chuchoter à l'oreille.

On déménage, j'ai trouvé une île aux Seychelles pas très chère et magnifique, on part que tous les deux et on oublie le reste, les russes s'occuperont du reste, s'il te plaît mon amour.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 15:09

Tu t'étais laissée bercer par ses bras, ses souffles et t'avais l'impression que ça, c'était plus fort que toutes les doses que tu t'injectais. L'héroïne, à côté de Rio, c'était rien. Tu comprenais alors que t'avais cherché à prendre un substitut mais ça restait qu'une copie de ce que Rio te faisait ressentir quand il te donnait de l'affection. T'avais chéris son corps comme si ta vie en dépendait, et t'avais plus envie de revenir à la réalité.

Tu caressais doucement son torse quand il te demanda de partir avec lui. Tu t'étais redressée abruptement, remettant tes affaires. T'étais revenue à la réalité, aussi horrible qu'elle était.

- C'était une connerie. Ça arrivera plus.

Tu devais tout oublier. D'habitude t'y arrivais. Et là non. Parce que à l'habitude, tout était si inintéressant. Avec lui, tout était différent.

- J'ai pas envie de te perdre Rio mais je préfère choisir ta vie, faut pas que ça change quoique ce soit. Tu connais pas Armando, il me tuerait et toi avec, s'il savait ce qu'on vient de faire, faut que tu partes.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 15:16

Une connerie, une connerie, une connerie, c'est tout ce que t'entends en réalité, que ce que tu trouvais être une renaissance pour toi n'est en fait qu'une belle connerie et que malgré les solutions que tu pourras trouver, Tokyo n'acceptera jamais de le quitter, peut-être par peur, peut-être par affection, dans tous les cas, tu sais que tu auras beau trouver les solutions miracles, elle ne te suivra pas. Alors tu la laisses se relever, se rhabiller et tu fais de même à sa suite, tellement déçu en réalité.

Dans ce cas. tu hausses les épaules en remettant ton t-shirt. Je pense que c'est mieux si vous partez.

Si cette vie de merde lui convient, tant mieux pour elle mais tu sais pertinemment que si tu continues de la voir tous les matins, jamais tu n'arriveras à épouser Carla et c'est pourtant ce que tu dois faire, avancer, tourner la page, fermer le livre et le brûler.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 15:25

Tu voulais pas partir, tu voulais être là pour lui, lui signifier ton soutien et ta présence même si ça te faisait du mal. Tu ne désirais plus le lâcher après tout ce temps sans le voir.

- J'ai pas envie de partir une seconde fois. Je veux juste que tu comprennes que c'est plus compliqué que ce que ça laisse paraître.

Franchement, y'avait pas beaucoup de solutions qui s'offraient à vous.

- Je peux pas te demander de pas l'épouser et te détruire après. T'as toujours pas compris que j'étais pas une fille pour toi. Je suis pas bien pour toi. Tu vois, elle, elle t'as sauvé quand moi je t'ai laissé pour mort. Y'a une sacré différence quand même. Tu devrais réfléchir.

Tu savais que de toute façon, tu ne pourrais pas le laisser se marier. Tout ton corps se crispait rien qu'à cette idée. Tu devais le retenir, mais ta raison te poussait à faire l'inverse.

- Je suis super jalouse d'elle, tu sais, parce que elle t'aime vraiment, elle ferait tout pour toi, et toi t'es juste accroché à une pauvre droguée. Tu pourras pas me sauver.

C'était exactement comme ça que tu te voyais.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 15:29

Tu te fermes doucement à elle, tu ne lui en as pas voulu d'être parti, tu ne lui en as pas voulu d'avoir déclenché ta dépression, mais là tu lui en veux. Clairement, tu en as assez d'essayer de te battre si elle ne compte pas comprendre ce que tu lui dis et accepter que tu peux l'aider.

Bah écoute, si je peux pas t'aider, je vois pas ce que je fous là hein. C'est mieux de rester avec ton dealer qui te foutra une balle dans la tête un jour s'il en a marre.

Tu la regardes, la mâchoire serrée, tu es fâché ça se voit, ça se sent mais tu t'en fiches.

Donc quoi, tu vas l'épouser ? Tu vas lui faire des gosses et continuer à penser que t'es pas celle qu'il me faut alors que justement, c'est pleinement le cas ? Moi je veux pas voir ça Tokyo, je veux pas être témoin de ta descente aux enfers.

T'en as marre, c'en est assez. Alors en un soupir, tu déverrouilles la porte et sort pour rejoindre le plus rapidement possible ta future femme, celle qui veut bien t'épouser.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 15:38

Tu savais qu'il avait raison. Que tu allais juste continuer à te défoncer de plus en plus juste pour amoindrir la douleur d'être avec un mec que tu n'aimais pas. Tu l'avais laissé partir et durant le jour qui avait précèdé le mariage, tu l'avais évité. Plus tu te tenais à distance, plus ton cœur l'appelait c'était vraiment douloureux. Mais tu ne disais rien. Tu prêtais main forte à Carla pour le mariage, et le jour d'après tu pouvais voir à quel point ce mariage serait beau.

Tu étais avec elle, la regardant rentrer dans cette belle robe blanche. T'avais envie de pleurer mais tu te retins. Tu étais plus que malheureuse en cet instant. Tu pouvais encore tout changer tu le savais. Mais tu ne devais pas.

La cérémonie commençait quand tu pris place sur ta chaise aux côtés d'Armando. T'avais enfilé une belle robe rouge qui soulignait tes formes, et tu avais mis un rouge à lèvres qui correspondait à ta tenue. Tu sentais ton cœur se tordre, tes mains tremblaient.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 15:56

T'as tout fait pour l'éviter jusqu'au mariage, ne lui adressant pas la parole, évitant à tout prix de te retrouver dans la pièce uniquement avec elle, tu devais l'oublier si tel était son choix et surtout, tu devais te marier et construire la vie dont tu rêves. C'est pas la personne dont tu rêves mais on a pas toujours ce qu'on veut en réalité et tu as l'intention, désormais, de te contenter de ce que tu as.

Denver est avec toi, t'es stressé au possible alors que c'est ridicule de stresser pour un mariage, c'est toujours ce que tu as pensé en tous cas mais maintenant que c'est ton jour-j à toi, tu ne peux t'empêcher de paniquer légèrement à l'idée que ça ne se passe pas comme prévu. T'as enfilé ton beau costume, tu es prêt à te marier, Denver a les alliances et toi tu fais tout pour être le plus beau possible, pour camoufler tes cernes et ta douleur intérieure qui ne s'éteindra jamais.

Sur une musique douce, tu fais ton entrée. T'as un sourire sur le visage alors que tu vois tous tes amis présents, il manque tes parents mais évidemment, tu ne pouvais pas les inviter, c'est bien dommage. T'évites au maximum de regarder dans la direction de Tokyo, et de son fiancé, refusant de laisser tes sentiments gâcher le beau mariage que tu as prévu. Tu arrives près du pasteur qui doit vous marier, qui a accepté de s'occuper de vous.

Tu attends de longues minutes, te triturant les mains à mesure que le stress ne monte avant qu'elle n'arrive. T'es pas amoureux c'est certain, mais tu ne peux t'empêcher de la trouver belle, parce qu'elle l'est. Elle est belle ta future femme et même si ton coeur rêve de se tourner vers Tokyo, tu restes planté là à regarder Carla, un sourire aux lèvres avant qu'elle n'arrive jusqu'à toi, prenant tes mains entre les siennes.

Nous sommes ici pour célébrer le mariage de Diego et Carla ici présents. Veuillez vous lever s'il vous plaît.

Tu écoutes ses prières, tu regardes Carla. Tu vois tout son amour dans ses yeux et tu t'en veux de ne pas pouvoir ressentir la même chose pour elle.

Si quelqu'un désire s'opposer à ce mariage, qu'il parle maintenant ou se taise à jamais.

Et tu peux pas t'en empêcher, tu fermes les yeux et supplie le monde que Tokyo se manifeste.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 16:11

T'arrivais plus à tenir tranquillement sur ta chaise et c'était pire quand tu l'avais vu arriver dans son beau costume. Tu l'avais jamais vu habillé de la sorte et franchement, t'avais qu'une envie là, c'était de l'épouser tout de suite. Tu t'étais pensé assez forte pour rester sage, mais quand t'avais vu sa futur femme arriver et poser les mains dans les siennes, t'avais senti la rage montée en toi. Non, Rio était le tien. Tu lui avais donné ton coeur, ton corps, ton âme, tu pouvais pas le voir partir avec quelqu'un d'autre, et pourtant c'était ce qui était prévu dès le départ. Tu t'étais normalement barricadée pour supporter ça. Fallait croire que t'étais pas assez forte quand il s'agissait de Rio.

Tu t'étais levée suivi des autres, et t'en pouvais déjà plus. T'allais exploser, c'était qu'une question de secondes. Tu sentais ton coeur mitrailler ta poitrine, ton cerveau était en ébullition, tu ne réfléchissais plus. Tu ne voulais plus écouter ta conscience qui voulait que tu te tiennes à distance de Rio. C'était trop. Tant pis, tu passerais pour une égoïste encore une fois, une mauvaise personne, mais de toute façon, t'étais déjà au courant. Tu pouvais rien apprendre de nouveau à ce sujet.

T'avais laissé trainer quelques secondes après que le pasteur n'ait demandé si quelqu'un désirait s'opposer à ce mariage. Tu te débattais intérieurement. Et quand il comptait ouvrir la bouche pour continuer la cérémonie, t'avais ouvert la tienne.

- MOI !
avais-tu crié avant que tous les yeux ne se posent sur toi.

Tu t'étais avancée vers Rio, en plein milieu du chemin tracé par l'alignement des chaises.

- Je t'aime toujours.


T'avais lâché cette bombe comme ça, avant que Armando ne se lève derrière toi.

- Silène, t'es qu'une trainée, comment tu peux me faire ça et à lui ? On rentre ! avait-il lancé en te prenant par le bras.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 16:19

Ton coeur te hurle de regarder Tokyo, de la supplier du regard de faire quelque chose mais tu fais rien, tu te contentes de laisser ces quelques secondes de silence passer, en regardant ta future femme, c'est sûrement ce qu'il faut faire, c'est sûrement ça ta destinée, épouser une femme que tu n'aimes pas, c'est ainsi. Et pourtant, tu l'entends, enfin. Tout le monde se retourne, y compris toi, tu sens les mains de Carla se serrer sur les tiennes mais toi ce que tu fais, au lieu de la rassurer, c'est que tu les lâches. Tu sais pas trop quoi faire au début, est-ce que tu dois y aller ou ignorer, tout le monde se retrouve con et t'entends juste le rire de Denver avant la frappe de Monica sur lui pour le faire taire.

Mais quand Armando empoigne Tokyo, là c'est trop, tu peux pas attendre plus longtemps. En courant, tu les rejoins et pousse violemment Armando de tes deux mains. Tu la touches pas espèce de connard ! que tu lâches violemment en le repoussant une nouvelle fois. Il ne te volera pas ta Tokyo, pas maintenant qu'elle s'est enfin décidée. Tu ne vois même pas que Carla est partie, évitant au maximum de verser des larmes, tu ne vois pas non Monica la rejoindre. Toi tu vois que ce mec répugnant que t'aimerais tuer sur le champ et la femme que tu aimes, qui t'a enfin retenu.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 16:31

Comme si Armando allait laisser passer ça. C'était clair et net que tu ne rentrerais pas chez vous, dans votre maison. Tu serais morte avant, mais au moins, t'aurais pu dire ce que tu avais sur le coeur. Parce que oui, tu l'aimais, et tu pouvais pas t'en empêcher, c'était comme ça, inexplicable, imprévisible et surtout beau bien que compliqué.

T'avais remarqué tes partenaires te regarder, Nairobi qui t'avais envoyé un petit sourire qui laissait sous entendre qu'elle avait eu raison dès le départ mais toi, tout ce qui t'importait là, c'était la réaction de Rio. Tu l'avais vu lâcher les mains de Carla qui était attristée, qui t'avait regardé tristement en comprenant que tu l'avais trahie, avant qu'Armando te coupe court dans cette envie de vouloir être avec lui.

Il te trainait dans le sens inverse, rejoignait la maison, quand Rio était arrivé et l'avait poussé violemment.

- Je savais que tu allais être un problème, lança-t-il en le poussant à son tour avant de lui offrir un coup de poing.
- Armando, c'est moi le problème !
avais-tu répondu en essayant de t'interposer entre eux.
- Ah oui, mais toi t'es une femme morte ! T'existes déjà plus.

Puis les autres s'étaient amenés autour de lui, l'encerclant.

- Tu leur feras rien, avait lâché Nairobi.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 16:37

Tu te prends un coup mais franchement t'en as rien à foutre, toi ce que tu veux c'est sortir Tokyo de là, quels que soient les moyens que tu dois employer. Tu te relèves doucement, touche ton nez et voit bien rapidement le sang couler. Tant pis, tu regardes vers le groupe, ils sont autour de lui. Tu te mets à courir vers la maison en deux minutes et ressort avec un M-16, les armes que vous avez toujours utilisées, et un pistolet plus petit, plus correct. Passant derrière Helsinki, tu lui tapes dans le dos et lui donne l'arme, tu as déjà eu l'occasion de discuter avec lui parce qu'il a très clairement fait part de ses soupçons concernant le futur mari de Tokyo, et visiblement, vous aviez raison. Tu te places devant Armando, point le pistolet sur lui. Je vais t'annoncer quelque chose, c'est toi qui n'existe déjà plus. tu lui fais un petit sourire, c'est agréable de se sentir gagnant et là, tu sais pertinemment que vous avez gagné. Peu importe qui s'en chargera, il ne partira pas vivant d'ici, tu ne le tolèrerais pas. T'entends crier derrière toi et forcément, tu peux pas t'empêcher de te retourner : Carla. Carla qui ne t'a jamais vu tenir une arme, qui ne t'a jamais vu comme ça, Carla dont la vie est en train de s'écrouler.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 16:47

T'avais encore détruit une vie, bravo Tokyo, de toute façon ça avait toujours été dans tes cordes. En fait, tu t'étais mentis tout ce temps mais tu savais très bien que tu étais venue ici pour le récupérer, que tu avais simplement voulu ça dès le départ même si tu t'étais battue pour ne rien ressentir. Tu n'y arrivais pas. Tu reculais, te rechangeant avec les autres, vous étiez toujours une équipe même après ces deux ans écoulés. Rio revint avec un pistolet, le braquant, lui disant qu'il ne ressortirait pas vivant d'ici.

Tu regardais l'homme de ta vie, le suppliant du regard pour qu'il ne le fasse pas. Pas encore. Tu te fichais pertinemment de la vie d'Armando, mais celle de Rio t'importait trop.

Carla avait crié, et était venue en trombe, brisée par la scène qu'elle voyait.

- Diego... Mais qu'est-ce que tu fais ?


Armando jubilait.

- Diego, ou plutôt Anibal, hein. Le ridicule petit informaticien qui a cru qu'il pouvait vivre d'amour et d'eau fraîche avec Silene, la toxico. Vous vous prenez pour des justiciers et des bonnes personnes, mmh ? Mais vous avez fait quoi y'a deux ans en arrière ? Un braquage. Et c'est moi qu'on essaye de tuer.

Il avait applaudit de manière sarcastique.

- Bravo, vous êtes une belle bande d'enfoirés. De toute façon, si je repars pas vivant d'ici c'est mon frère qui viendra finir le travail.

- Diego... Est-ce que c'est vrai ? demanda Carla en pleurs.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 16:56

T'as pas l'intention de le tuer de tes propres mains, tu sais très bien ce que t'as ressenti la première et dernière fois que tu as fait une telle chose et tu n'as pas l'intention de reproduire les mêmes erreurs, tu sais que les russes seront ravis de s'en occuper à ta place. Sauf que Carla arrive et t'arrives plus à te concentrer sur les insultes que t'as à lui envoyer. Tu vois rouge quand Armando déballe ta vie véritable devant Carla mais tu aurais du t'y attendre après tout, en les invitant. Est-ce que quelqu'un peut gérer Carla le temps que nous on finisse ça ? tu demandes alors, désespéré par la situation là. Et que quelqu'un s'en occupe là, franchement c'est bon on est plus à ça près. Tu hausses les épaules et laisse l'arme à Nairobi avant de partir sur tes pas, t'es en train de foutre ton mariage en l'air, t'as d'autres choses en tête. Alors tout de suite, tu vas voir le pasteur, t'excuse auprès de lui et finit par le congédier, une migraine te prend, c'est pas vraiment le jour. Tu te retournes, regarde Tokyo, vous êtes dans un beau bazar mais ça vaut sincèrement le coup.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 17:08

Quand Rio avait confié l'arme à Nairobi et qu'elle l'avait en joue, tu savais que tu voulais pas voir ça. Ta défonce prenait fin aussi. Tu pourrais plus te droguer, tu le savais, et t'avais déjà mal rien que de penser à cette histoire de sevrage. Ce serait dur, mais tu serais avec Rio. T'aurais pu aussi crever de douleur toute seule dans ton coin.

Quand tu avais vu la souffrance de Carla sur son visage, et que Rio avait tout simplement demander si quelqu'un pouvait se charger de lui dire la vérité, tu t'étais portée volontaire après un dernier regard vers Rio. Tu l'avais suivi jusqu'à la maison, essayant de la trouver du regard. Tu entendais les pleurs alors tu te servais de ça pour te guider.

Tu avançais doucement vers elle, essaya de poser une main sur son épaule pour la réconforter avant qu'elle ne la rejette en reculant.

- Laisse moi ! Alors c'est toi, son ex dont il parlait tout le temps c'est bien ça ?


Tu ne répondis rien. Mais ton silence valait pour un oui.

- Je pensais que t'étais mon amie, je suis désolée de te l'apprendre mais on fait pas ça à ses amies.


Tu prenais cher mais tu l'avais mérité.

- J'avais rien prévu, je te jure que c'était pas sensé se passer comme ça.

- Tu vas le détruire encore. Si tu penses ne serait-ce qu'un peu à lui, pars et ne reviens plus jamais. Au moins pour lui. Moi, j'aurais pu le rendre heureux. C'est ce qui arrivait d'ailleurs avant que t'arrives tout briser. Il aurait pu être amoureux de moi.

Tu serrais la mâchoire. Elle avait raison même si elle balançait tout ça sur le coup de l'émotion.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 17:14

Carla
future wife
Age - 21 ans
 Occupation - rien
 Avatar - sarah ellen
Tu ressens tout un mélange de sentiments négatifs à l'intérieur de toi et t'as du mal à le contrôler alors forcément, tu finis en larmes dans cette robe de mariée qui te semble désormais ridicule. Tu aurais du t'en douter, que ça finirait ainsi, que jamais Diego ne t'épouserait alors qu'il n'est même pas capable de t'aimer, tu aurais du le savoir mais visiblement, tu t'es laissée aveugler par tes sentiments pour te faire ridiculiser de la sorte. Tu ne comprends rien à tout ce qui se passe, aux révélations qui refusent de monter jusqu'à ton cerveau, tu ne comprends pas que Diego ne vienne même pas s'excuser lui-même ou t'expliquer la situation et la seule chose que tu aimerais faire maintenant, c'est fuir le plus loin possible, ou te réveiller de ce cauchemar.

C'est Silene qui vient te voir, pas ton ex futur-mari, et tu ne peux t'empêcher d'être méchante avec elle maintenant que tu comprends la mascarade inventée par tout ce beau monde. Tu avais confiance en elle, tu pensais qu'elle était ton amie et désormais, tu te rends compte que tu t'es juste trompée sur toute la ligne, du début à la fin. Tu la regardes, elle ne te répond pas, tu aurais du t'en douter, elle ne sait pas faire face à la vérité. T'as rien à dire hein ? Tu crois vraiment que ça va fonctionner avec Diego, ou Anibal ou peu importe qui il est ? T'as failli le tuer, si j'avais pas été là, moi, pas toi ! C'est grâce à moi s'il est encore là ! t'es tellement en colère et triste en réalité. Tu pensais qu'aujourd'hui serait le plus beau jour de ta vie et finalement, c'est tout le contraire.

 

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 17:25

Tu pouvais rien ajouter qui la contredirait parce qu'elle avait raison sur toute la ligne. Toi tu l'avais abandonné, Rio.

- Je l'aime. Je sais pas quoi d'autre à part que je suis désolée d'avoir tout foutu en l'air. Je m'attends à rien là, je voulais juste qu'il sache ce que je ressens. J'en ai marre de mentir. J'ai vraiment tout fait pour qu'il reste avec toi. Tout. Je pense que tu as du tout faire aussi.

Tu soupirais, essayant de te remettre les idées aux claires.

- Je vais pas m'excuser d'avoir des sentiments, si ?

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 17:33

Carla
future wife
Age - 21 ans
 Occupation - rien
 Avatar - sarah ellen
Tu sais pertinemment que tu as raison et tu vois dans ton regard qu'elle ne peut pas dire le contraire et pourtant, elle s'accroche mais t'as pas l'intention de la laisser faire, de les laisser faire. Tu sais que tu seras la seule à pouvoir le rendre heureux sur le long terme. T'excuser non mais tu vas arrêter, si tu veux le rendre heureux tu sais que tu dois me le laisser. tu passes une main sous tes yeux pour retirer les larmes qui y coulent. Parce que si je pars, la prochaine fois que tu lui feras du mal, y'aura personne pour le sauver. tu expliques alors, sincère dans tes mots et tes pensées.

 

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 17:52

Ses mots te faisaient mal parce qu'elle avait vu juste. Tu savais que t'allais continuer à lui faire du mal. T'avais rien ajouté, rien dit sur le moment.

- Il était malheureux parce que je l'ai quitté. Je compte pas le refaire.

T'avais juste gagné ta chambre, préparant tes affaires quand tu avais entendu un coup de feu. T'essayais de ne plus y penser, de plus écouter, tu voulais juste te barrer le plus loin possible et avec Rio. Tu pouvais pas l'abandonner. Parce que si tu le faisais encore une fois, tu savais qu'il ne se louperait pas. Tu ne pouvais rien promettre mais tu savais que tu l'aimais plus que tout, et que tu n'avais plus aucune raison de partir. A part si vos choix venaient encore à vous séparer.

Puis les doutes vénèrent t'assaillir. Carla était une fille bien, donc pourquoi ne pas lui laisser une chance. T'avais pas le droit de le bousiller encore une fois. Et en même temps tu pouvais pas vivre sans lui.

Et c'est là que tu t'étais laissée tomber sur le lit, vide, en proie à tes démons. Tu cachais ton visage dans tes mains pour essayer de réfléchir, mais t'y arrivais pas.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 17:56

Tu restes un moment à discuter avec le pasteur pour le convaincre de partir, pour lui expliquer une situation qu'il refuse d'entendre et de comprendre. Quand enfin tu y arrives, t'entends le coup de feu mais refuse d'y réfléchir trop longtemps, tu ne dois pas te pourrir les pensées avec des conneries. Tu mets quelques minutes encore avant de te décider à aller retrouver Tokyo, pour la discussion, sûrement la plus importante de ta vie mais aussi la plus stressante. Tu es sûr de tes sentiments et de ce que tu veux, tu espères simplement que elle aussi. Alors tout d'abord, tu restes avec Carla, lui expliquant calmement les choses, tentant de la réconforter, cela dure une bonne demi-heure avant qu'elle cesse de s'agripper à toi. tu t'en veux tellement en réalité mais tu ne peux pas forcer tes sentiments, ton amour, tu ne le peux pas.

Petit pas par petit pas, tu rejoins la chambre de Tokyo et toque quelques coups à la porte, tu ne sais absolument pas ce que tu vas pouvoir lui dire mais tu sais que c'est exactement ce que tu veux, même si elle s'est réveillée un peu tard, tu n'es pas encore marié et tu as bien l'intention de continuer ton bout de chemin avec elle.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: you're my savior  Dim 20 Mai - 18:00

T'étais toujours perdue, t'avais l'impression que tu savais jamais ce que tu voulais avec Rio alors que t'étais affirmée sur tous les autres points. T'esperais trouver la solution dans ses yeux, en réalité, parce que tu savais plus enfin de compte. Si ça se trouve d'ailleurs, c'était même trop tard. Peut être qu'il allait retourner avec Carla parce que t'avais agis trop tardivement. T'en savais rien. Puis t'avais entendu toquer à la porte. Tu savais déjà que c'était Rio.

- Tu peux entrer.

De toute façon tu t'attendais bien à une petite discussion sur les événements qui s'étaient produits.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: you're my savior  

Revenir en haut Aller en bas
 
you're my savior
Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This is our day :: Tokyo & Rio :: Tokyo & Rio-
Sauter vers: