Partagez | 
 

 Apologies

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Apologies  Dim 27 Mai - 23:05

T'avais pleuré toutes les larmes de ton corps. Il t'avait laissé, et c'était comme si il avait tout emporté avec lui. Il avait pris ton souffle de vie en claquant cette porte. T'avais juste une envie, c'était de replonger, de mourir, d'oublier cette souffrance qui te brisait. Alfonso était là, il tenait à distance tes démons en te ramenant à la raison. S'il y avait qu'une solution pour te rendre ton Rio, c'était de te prendre en main. C'était dur, t'en avais pas envie, tu savais même pas si t'allais finir par le récupérer mais tu devais essayer.

Au bout de quelques jours, tu ne ressentais plus les effets du sevrage. Ton corps n'était plus intoxiqué par la drogue et c'était grâce à Rio en partie. Il t'avait aidé. Tu t'en voulais à mort de l'avoir perdu après tout ce qu'il avait fait pour toi et tu savais que tu le méritais pas. Mais tu l'aimais trop. Tu pouvais pas le savoir loin de toi, t'avais peur pour lui, peur qu'il refasse sa vie pour de bon, t'avais juste peur de ne plus jamais le revoir.

Tu pleurais tous les soirs en sentant la froideur de tes draps mais quand le soleil se levait, tu essayais tant bien que mal de te concentrer sur la venue de la mère de Rio. Tu prévoyais tout avec Alfonso pour qu'elle vienne. Tu l'avais même appelé. Tu lui avais simplement dit qu'un jet l'attendait dans une ville perdue d'Espagne, qu'elle le prendrait pour venir sur l'île en prétextant une excuse. Tu savais que tu pouvais lui faire confiance, elle avait l'air si heureuse au téléphone, même si, elle t'avait dit que son mari n'accepterait pas de venir avec elle, trop rancunier vis à vis du comportement de son fils. Elle aussi, elle avait pleuré. Tout était maintenant prévu. Tu avais contacté avec l'aide d'Alfonso, un pilote qui était de mèche avec lui, et qui serait gracieusement payé.

Il connaissait votre position, tous les détails, vous étiez tous complices. Tu avais prévue son heure de depart et d'arrivée, il ne restait qu'un détail.

- Alfonso, tu peux appeler Rio s'il te plaît. Il faut qu'il vienne quand elle sera là.

Tu ne savais pas s'il savait où était Rio. Il te disait qu'il ne savait pas mais tu n'insistais pas non plus, même si tu voulais juste le serrer dans tes bras comme si ta vie en dépendait. Il fallait que tu arrives à respecter sa décision quand même bien elle était dure.

- Rio, c'est Alfonso. Il y a du nouveau pour la construction sur l'île, faut qu'on voit ça ensemble. Et j'ai une très bonne nouvelle à t'annoncer. Rejoins moi sur la plage.

Parce que si il avait dit de venir à l'hôtel, forcément qu'il aurait dit non. Sa mère devait arriver dans deux heures. Vous alliez l'amener jusqu'au point de rendez vous en voiture, en espérant qu'il serait là.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Apologies  Lun 28 Mai - 9:16

T'es pas parti loin en réalité, t'as pris un taxi, t'es rendu dans un autre hôtel pour y séjourner et être un peu tranquille, oublier tout ce que t'as vu et ressenti. T'as profité du mini-bar le soir-même simplement pour supporter l'absence de Tokyo et puis finalement, t'as passé tes journées et tes soirées au lit. En soi, ça t'a fait du bien, de te retrouver un peu seul, de ne pas t'inquiéter pour Tokyo et ce qu'elle peut faire même si au fond, cette inquiétude n'est jamais partie bien que toi, tu te sois éloigné d'elle.

Heureusement, tu prends des nouvelles par Alfonso qui te fait un compte rendu très précis de l'évolution au niveau de Tokyo. Tu lui fais suffisamment confiance et tu sais qu'il te dit la vérité quand il avance qu'elle fait beaucoup d'efforts pour s'en sortir, dans le but certainement de te récupérer tu le sais bien. Mais au fond, t'es pas certain d'en avoir envie. Après tout, tu ne pourrais supporter de la retrouver à deux doigts de mettre fin à ses jours à nouveau et visiblement, tu ne lui suffis pas, quand elle te suffit à ne plus avoir d'idées noires.

Quand tu vois Alfonso t'appeler, tu n'hésites pas à répondre et hoche la tête bien qu'il ne puisse pas te voir via le téléphone. Vous avez en effet beaucoup de choses à faire et à voir mais le problème, c'est que tu n'es même pas sûr de vouloir encore mener ce projet, tu n'en sais rien alors pour le moment, tu ne peux qu'accepter.

Tu lui demandes rapidement des nouvelles de Tokyo, ne posant aucune question sur la bonne nouvelle à annoncer parce que tu sais pertinemment qu'il ne te dira rien. Tu te contentes alors de poser des questions avant de finalement raccrocher pour aller te préparer un minimum, ne souhaitant pas t'y rendre en pyjama comme tu es installé en ce moment.

Une demi-heure plus tard, tu es sur la plage à attendre l'arrivée d'Alfonso.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Apologies  Lun 28 Mai - 10:16

Quand Alfonso raccrochera, il avait hoché la tête positivement. Tu sourias légèrement. T'étais contente, t'allais pouvoir le revoir, il allait venir. Tu te préparas avant de prendre la direction de l'aéroport privé avec Alfonso, là où la mère de Rio devait arriver dans une trentaine de minutes.

Vous l'attendiez quelques minutes avant de voir quelques mètres plus loin le Jet se poser sur la terre ferme. Elle descendit, c'était la première fois que tu rencontrais celle qui s'apparentait en quelques sortes à ta belle mère. Tu lui fis la bise poliment en te présentant même si elle te connaissait déjà à cause des médias. Il fallait dire qu'elle ne t'aimait pas tant ça à la base, et toi non plus après tout ce qu'elle avait dit dans les médias à propos de toi. Tu le faisais pas pour elle, mais pour lui. Alors, tu prenais simplement ton mal en patience.

Vous la conduisiez jusqu'à la plage en voiture. Tu la sentais stressée, mais heureuse en même temps. Toi aussi tu l'étais. T'étais vraiment paniquée de revoir Rio. T'avais peur qu'il te rejette une nouvelle fois. Alfonso se gara, et vous sortiez tous de la voiture à part sa mère. Il alla rejoindre Rio plus loin en le saluant en lui demandant de venir vers la voiture. Tu le vis arriver, ton coeur battant la chamade dans ta poitrine, tu voulais simplement fondre dans ses bras mais tu te contentais de le regarder.

- Je m'attends pas à ce que tu me pardonnes, mais je voulais te montrer quelque chose. Ou plutôt quelqu'un.

Alfonso souria à Rio, l'encourageant silencieusement à rester sur place. Tu ouvris la portière et fit un geste de la tête à sa mère pour qu'elle sorte de la voiture. Elle en sortit, et tu pouvais voir les larmes jaillir de ses yeux quand elle reconnut son fils.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Apologies  Lun 28 Mai - 10:28

T'attends un peu, regardant l'heure comme si tu avais quelque chose de très important à faire alors que la seule chose qui rythme tes journées, c'est la télévision à fond et les draps où tu restes des heures durant. Heureusement, Alfonso arrive finalement et tu le suis sans te poser spécialement de questions, tu lui fais confiance après tout mais tu remarques vite que tu ne devrais peut-être pas, plus exactement quand tu vois Tokyo devant toi.

C'est une blague j'espère ?

tu demandes alors de façon brute, parce que si t'as voulu prendre du recul, c'est pas pour te faire coincer, tu te sens comme forcé d'un coup et t'as envie de retourner sur tes pas mais tu peux pas t'empêcher d'écouter Tokyo, c'est ça l’amour sûrement. Alors tu regardes vers la voiture, ils ont l'air tous d'attendre le Messi et t'essaies de rester détaché face à cette situation, parce que t'as besoin de prendre un peu de recul et que c'est pour ça que tu es parti mais quand tu reconnais ta mère se dessiner en sortant de la voiture, t'oublies tout ce que tu as pu penser. Alors t'attends pas, ça fait tellement longtemps que tu l'as pas vue, tu te mets à courir pour la prendre dans tes bras, toi aussi tu pleures en fait. Elle est là dans tes bras, vous pleurez tous les deux alors tu te recules et prend son visage entre tes mains, c'est bien elle. ça fait redoubler tes pleurs, ta mère est là, t'as tellement rêvé de ce moment en réalité, tu pensais pas que ça arriverait un jour.

Tu m'as tellement manqué.

que tu chuchotes en cachant ta tête dans son cou, redevenant le petit garçon qui a besoin de sa mère au quotidien, c'est exactement ce que tu ressens, un besoin de la garder contre toi.

Toi aussi Rayo, tu peux remercier ta copine pour cette surprise.

T'aimerais rester dans les bras de ta mère mais elle t'a bien élevé, ou du moins elle a fait de son mieux, et devant elle tu peux pas simplement ignorer que Tokyo a fait venir ta mère, parce qu'elle te connaît et elle sait à quel point c'était un besoin pour toi. Alors tu te retournes et t'approches doucement de Tokyo t'as toujours les larmes qui coulent sur tes joues.

Merci, je sais pas quoi dire. Pourquoi t'as fait ça ?

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Apologies  Lun 28 Mai - 10:42

Tu les regardais, t'étais émue, tu sentais tes yeux s'embuer de larmes mais tu essayais de te retenir de pleurer. Ca te faisait du bien de voir Rio comme ça, aussi heureux. T'avais oublié ce que ça faisait de voir le bonheur sur son visage. T'avais pas cherché à le forcer à rester même si, t'étais quand même satisfaite qu'il ait choisi de t'écouter un minimum.

Vous n'aviez pas décidé encore de son retour, après tout Rio verrait bien ça avec elle, toi, ta mission s'arrêtait ici. T'avais plus qu'à rentrer maintenant, t'allais pas t'imposer alors que Rio ne désirait plus te voir. Quand il arriva vers toi, les yeux rougies par les larmes, tu te retins de t'approcher de lui pour le prendre dans tes bras. T'essayais de prendre un air détaché, c'était surement ta manière d'avoir moins mal si jamais il te disait des méchancetés.

- Parce que je t'aime.


T'avais dit ça l'air de rien, devant tout le monde, comme si tu t'en fichais du regards des autres parce que c'était le cas, en cet instant, y'avait juste lui qui rayonnait dans ton champ de vision.




_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Apologies  Lun 28 Mai - 11:07

T'es parti et elle, elle t'a fait la plus belle surprise que tu puisses imaginer, de quoi te faire culpabiliser encore un peu plus, toi tu l'abandonnes et elle continue à t'aimer et à te faire plaisir, certainement que tu ne la mérites pas en fin de compte.

Je t'aime aussi.

tu te contentes de répondre, te moquant du fait que les autres puissent t'entendre, c'est pas vraiment un secret en même temps l'amour que tu ressens pour Tokyo mais maintenant, quand tu vois ce qu'elle a fait pour toi, t'es pas certain de pouvoir continuer avec elle, tu te sens pas à la hauteur en réalité, tu te sens vide et inutile, et la culpabilité te gâte. T'as essayé de la sauver contre son gré, elle a essayé de mourir deux fois, t'es parti et malgré tout ça, elle est toujours là à tenter de te rendre heureux, à y arriver d'ailleurs. Tu ne mérites pas cette femme.

Tu soupires et retourne sur tes pas, pour le moment tu préfères penser à ta mère que tu reprends directement dans tes bras, parce que tu en as besoin et que tu n'arrives pas encore à réaliser qu'elle est là et que tout va bien, qu'elle est heureuse de te voir.

Je suis tellement désolé.

tu lui murmures, sincère, alors qu'elle ne répond pas. Tu t'en veux de lui avoir fait ça et de l'avoir perdue mais maintenant qu'elle est là, c'est peut-être un nouveau départ.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Apologies  Lun 28 Mai - 12:25

Quand il vint te dire qu'il t'aimait aussi, ton coeur loupa un battement, t'étais tellement soulagée d'entendre ça à vrai dire, t'avais juste peur qu'il ne t'aime plus, qu'il avait tourné la page et t'étais heureuse de constater que non.

Tu les laissas ensemble, ils avaient sans doute pleins de choses à se dire. T'étais allée te balader sur la plage avec Alfonso. T'avais noué une vraie complicité avec lui, c'était ton père de substitution comme Moscou l'avait été pour toi. Tu ne lui disais rien mais il comprenait facilement ta douleur, tes doutes vis-à-vis de Rio. C'était la première fois que tu sortais réellement dehors depuis que vous vous étiez posés aux Seychelles, et là, tu pouvais réellement dire que tu allais mieux, même si t'étais toujours peinée par votre histoire.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Apologies  Lun 28 Mai - 12:44

T'as du mal à réaliser que ta mère est vraiment là, c'est comme si t'étais dans un rêve et que t'allais un jour te réveiller et réaliser que non, elle n'est pas là et que tout ça n'était que ton imagination. Alors ce moment que vous passez ensemble et particulièrement précieux, les mots qu'elle te dit pour te rassurer quant au fait qu'elle ne t'en veut pas te faire encore plus de bien que ce que tu aurais pu imaginer. Et bien vite, vous retrouvez cette complicité que vous aviez, vous rappelant les moments passés, tu lui racontes même ton histoire avec Tokyo, tu vois bien sur son visage qu'elle n'est pas spécialement pour que cette relation continue, elle te parle de la différence d'âge et toi, tu lui avances les arguments de l'amour, c'est une maman et surtout, ta maman et peu à peu, tu la retrouves.

Vous rejoignez finalement Tokyo et Alfonso, bras dessus bras dessous, t'as pas envie de lâcher ta mère d'une semelle alors que tu lui as fait part de votre projet d'île, elle semble emballée et toi, tout ce que tu veux, c'est qu'elle reste pour toujours avec toi, avec vous. Quand tu lui as soumis l'idée, un sourire s'est apposé sur ses lèvres, tu es son fils unique et tu sens qu'elle pèse le pour et le contre. Je t'assure que ça ne dérangerait personne, pas vrai Tokyo ? Tu serais d'accord pour que maman vive avec nous ? maintenant t'en es sûr, tu vas aller au bout de vos projets avec Tokyo, tu vas essayer d'être à sa hauteur.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Apologies  Lun 28 Mai - 13:32

Tu savais pas si c'était une bonne solution, en vérité, c'était pas comme si c'était le grand amour entre vous. Tu lui pardonnerais jamais les mots qu'elle avait utilisé à la télévision, en disant que tu avais manipulé son fils à devenir un criminel.

- Je sais pas, et ton père dans tout ça ?


Parce que son père resterait en Espagne tandis que sa mère les rejoindrait ici, il y avait de quoi éveiller les soupçons de tout le monde. Tu voulais pas casser son délire, tu accepterais surement pour lui, et seulement pour lui, parce que tu n'avais pas le droit de le priver de sa famille, même si t'étais trop rancunière pour faire amie-amie avec sa mère comme si de rien n'était. Au moins, il était heureux et c'était le principal.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Apologies  Lun 28 Mai - 13:35

Toi tu lui as déjà pardonné ses mots, tu penses pas que c'est nécessaire d'en faire toute une montagne. Après tout, si la mère de Tokyo revenait aujourd'hui, bien que ça soit impossible, est-ce qu'elle lui en voudrait encore d'avoir voulu la jeter aux flics ? Sûrement pas, parce que c'est la famille et que c'est toujours un vrai bonheur de les retrouver quoiqu'il en soit, t'en es en tous cas persuadé.

On s'en fout.

Tu réponds du tac-o-tac, comprenant tout de même que Tokyo ne trouve pas que c'est la meilleure des idées. Tu hausses les épaules, vous en reparlerez. Pour le moment, tu veux juste pouvoir profiter de ta maman, t'as l'impression que ça fait une éternité que tu ne l'as pas vue et tu as bien trop de choses à lui raconter.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Apologies  Lun 28 Mai - 13:47

Tu hochas la tête en haussant les épaules, après tout t'allais pas t'en mêler, c'était pas tes histoires.

- Fais ce que tu veux tant quand ça nous met pas en danger.


Toi, personnellement, ça changeait pas grand chose à ta vie. Peut-être qu'un jour t'arriverais à passer au-dessus, mais pas avant d'avoir des explications avec elle. T'allais te tenir à des discussions cordiales et polies simplement pour que Rio ne te tombe pas dessus, et encore, t'étais pas sûre que ça allait fonctionner. Tu n'allais pas te prendre la tête à ce sujet.

- Je vous invite à manger chez moi, avait lancé Alfonso.


Lui, il était toujours serviable, t'en revenais pas. Il avait passé des heures à être à tes côtés, ne la passant pas avec sa famille, simplement pour que tu ailles bien et sans contre partie. Tu pouvais donc qu'accepter.

- Avec plaisir, en plus j'ai trop faim.


Maintenant que t'étais moins shootée, forcément que tu ressentais plus la faim.


_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Apologies  Lun 28 Mai - 13:55

Tu peux pas t'empêcher de lever les yeux au ciel, tu vois pas en quoi ta mère pourrait vous mettre en danger, t'as clairement confiance en elle et tu sais que Tokyo est simplement encore énervée après elle suite à tout ce qui a pu se passer, t'aimerais qu'elle passe à autre chose mais Tokyo n'est pas comme ça, à oublier les choses, tu l'as très vite remarquer.

C'est gentil Alfonso, ce sera avec plaisir.

Tu assures un sourire aux lèvres, presque pressé de revoir toute la petite famille de Alfonso, lui qui la chance d'avoir une famille unie et comblée, d'être papa de deux merveilleux enfants et d'avoir une femme avec qui rien ne semble compliqué, c'est du moins l'impression que tu as.

Tu restes collé à ta mère comme un bébé durant tout le trajet, tu ne la lâches pas d'une seconde en réalité, l'écoutant te raconter tout ce que tu as manqué, retrouvant ta bonne humeur, il ne te manquait que ça dans ta vie en fin de compte.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Apologies  Lun 28 Mai - 14:13

Tu te rendais compte que de revoir Rio avec sa mère ouvrait simplement tes blessures. Comme si quelqu'un arrachait les sutures. Toi, tu n'avais plus personne. Même Rio t'échappait. T'étais juste seule au monde. Tu essayais de donner le change, de lâcher des petits sourires par ci, par-là en parlant avec Alfonso mais t'avais juste envie de crier et de pleurer. Tout était de ta faute. T'étais même entrain de jalouser sa mère parce qu'elle avait le droit d'avoir les calins de Rio et pas toi. En fait, t'étais jalouse de tout le monde quand il s'agissait de lui. C'était plus fort que toi, tu manquais tout le temps cruellement d'affection.

Vous étiez arrivés dans la maison d'Alfonso et il te présenta à sa femme et à sa fille, et en fit de même avec les autres. Peut-être que leur bonne humeur allait remplir ce vide que tu avais en cet instant, t'étais pas sûre. T'étais facilement distraite, te perdant dans tes pensées, il fallait qu'on te répète les choses au moins deux fois pour te tirer de tes songes. Tu pensais beaucoup à ta mère en réalité. Tu l'imaginais là, avec vous, réunis. Toi, t'y aurais pas le droit. La haine revenait au galop.

- Et sinon, ça fait quoi de balancer aux médias que je suis une manipulatrice alors que vous me connaissiez pas ?

Vous étiez à table, entrain de manger, quand tu avais décidé de régler tes comptes.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Apologies  Lun 28 Mai - 14:21

Vous arrivez bien vite, tu connais déjà tout ce beau monde alors tu te contentes de présenter ta mère fièrement. peut-être que tu devrais accorder plus d'attention à Tokyo, c'est certain même mais là t'es juste dans une bulle avec celle qui t'a mis au monde et en réalité, y'a plus que ça qui compte à tes yeux pour le moment. Vous êtes en train de manger, discutant de tout et de rien. Tu passes un bon moment en réalité, tu vois bien que Tokyo est ailleurs mais t'as pas l'intention d'évoquer son problème de drogue ici, d'autant plus que Alfonso t'a assuré qu'il ne l'avait pas lâchée d'une semelle et que tout s'était bien passé, t'as franchement envie de le croire parce qu'li est ce qui se rapproche le plus d'un frère, voire d'un père, en tous cas, d'un proche de confiance.

Tu manques de t'étouffer quand t'entends Tokyo. Tu tousses quelques secondes avant de boire tout le contenu de ton verre de vin pour récupérer. Tu te redresses, tes yeux se posent sur celle que tu aimes, t'as les dents serrés et t'es prêt à répondre quand tu entends ta mère te devancer, une voix froide que tu ne lui connais que trop bien.

Je connais Anibal et avec tout ce qu'on entend dans les médias, j'ai fini par vous connaître vous.

Elle se contente de ça, et toi tu soupires, t'aurais aimé que ça se passe bien entre les deux femmes de ta vie mais visiblement, Tokyo n'a pas l'intention de l'épargner et ta mère n'a pas l'intention d'oublier ou de ne serait-ce que penser que Tokyo n'y est pour rien.

Tokyo s'il te plaît, pas la peine de faire une scène alors qu'Alfonso et sa femme nous reçoivent.

tu assures alors sans détacher ton regard d'elle, ta mâchoire toujours fermement serrée, t'as même pas encore décidé de revenir auprès d'elle qu'elle gâche déjà tout.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Apologies  Lun 28 Mai - 14:35

Quand t'étais droguée, t'étais plus calme, plus tempérée, c'était comme si ta personnalité s'effaçait. Mais là, Tokyo était de retour, signe que tu étais plus que sobre, et ça te faisait presque du mal de te retrouver avec toute la rancoeur que tu avais essayé de supprimer par le drogue. Très mal.

Tu lâchas un petit rire jaune.

- C'est vrai que pour connaître une personne, la première chose à faire c'est d'écouter les médias, c'est bien connu, lâchas-tu ironiquement. Aux vues de l'intelligence de Rio, je me demande de qui il la tient.

T'étais tellement énervée que t'avais qu'une seule envie : tout détruire sur ton passage. T'étais redevenue complètement instable dans tes comportements.

- Désolée, Alfonso, j'aime juste pas l'hypocrisie mais je vais m'arrêter là, pour toi, ajoutas-tu en le regardant.

T'avais du respect pour lui, comme pour Rio mais en même temps, t'avais trop de fierté pour te laisser insulter.


_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Apologies  Lun 28 Mai - 14:49

Franchement, tu te retiens. T'arrives pas à croire que Tokyo se soit aventurée sur ce chemin-là, t'en viens presque à te demander si elle n'a pas invité ta mère pour la monter contre toi, parce que tu ne sauras pas choisir entre ces deux femmes si tu devais faire un choix.

Putain mais ça suffit Tokyo, tu t'arrêtes là.

T'as la voix froide mais là t'es juste super énervé, t'arrives pas à croire qu'elle aille jusqu'à gâcher un bon moment. Alors tu poses ta serviette dans ton assiette.

Merci Alfonso, mais nous on va y aller, c'est pas la peine là.

Et par nous, tu entends ta mère et toi, Tokyo est vraiment en train de tout gâcher, t'arrive pas à croire qu'elle puisse être ainsi avec ta propre mère alors que c'est elle qui l'a faite venir.

Calme-toi chéri, j'ai bien envie d'entendre ce que pense ton amie.

Tu lèves les yeux au ciel et fixe Tokyo, elle a pas intérêt à continuer sur sa lancée.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Apologies  Lun 28 Mai - 15:18

Tu serras la machoire devant le comportement de Rio. Ca y est, pour toi il avait déjà fait son choix, il prenait encore et toujours la défense des autres plutôt que la tienne alors que normalement, il devrait plus souvent se ranger de ton côté même si t'abusais souvent. Il s'était redressé, prêt à partir avec sa mère quand celle-ci lança qu'elle voulait entendre ce que tu avais à lui dire.

- Non, parce que Rio va m'abandonner suite à ce que je vais dire. Ah oui, j'oubliais, c'est déjà fait.

Tu soupiras, regarda tout le monde, avant de te lever.

- Désolée d'avoir été un problème à gérer plutôt qu'une personne. Désolée d'avoir toujours échoué en essayant de vous faire plaisir à tous. Moi, j'arrête là parce que ça sert à rien ces conneries. Vous agissez tous comme si c'était si simple de simplement prendre sur soi et de se remettre sur le droit chemin mais ça l'est pas du tout. Je suis pas parfaite mais j'en ai vraiment plus que marre qu'on essaye toujours de me faire passer pour celle qui manipule, alors que je t'ai toujours fait passer en premier, Rio, même au tout début.


T'aurais pu juste prendre une balle pour lui, et d'ailleurs sans ton gilet par balle tu ne serais pas là pour le dire.

- Elle m'insulte dans les médias mais c'est normal que je me taise ? Reste avec elle alors.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Apologies  Lun 28 Mai - 15:23

T'arrives pas à croire que Tokyo vous fasse une telle scène devant tout le monde alors que vous avez été gentiment invités par Alfonso et sa famille et très franchement, t'es tout simplement déçu parce que oui, t'as l'intention de prendre la défense de ta mère, parce qu'elle est loin de tout ce qu'elle connaît et que c'est Tokyo même qui a décidé de lancer les hostilités, gâchant ce moment si précieux à tes yeux.

T'as vraiment un problème en fait, tu l'invites et après tu lui fais une scène et tu crois que je vais prendre ta défense alors qu'elle n'a rien dit rien fait avant que tu ne la fasses chier ?

T'as l'impression d'avoir une toute autre Tokyo devant toi en fait, et t'as du mal à comprendre comment les choses ont pu se passer comme ça alors que vous passiez tous un bon moment.

Allez maman, c'est pas la peine de rester. tu regardes Alfonso. Tu gères ?

fort heureusement pour toi, il hoche la tête, t'as franchement pas envie de gérer Tokyo, de t'occuper d'elle ou de ne serait-ce que tenter de la calmer face à son comportement alors tu te contentes de remercier une nouvelle fois la famille avant de quitter la pièce, hors de question que tu restes ici plus longtemps, t'as bien l'intention de retourner à l'hôtel, de t'occuper de ta mère, et d'oublier que Tokyo n'en fait qu'à sa tête, t'en as assez en fait.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Apologies  Lun 28 Mai - 15:33

Tu tombais encore des nues. Donc en fait, tu comprenais que oui, c'était normal de se laisser insulter de la sorte.

- Je l'ai invité pour toi déjà parce que je savais que ça te ferait plaisir. Pas pour moi.

Tu croisas les bras sur ta poitrine, là t'étais juste furax.

- Arrête de me traiter comme ça putain ! Je suis pas juste une gamine ou un objet que tu fous dans les bras de quelqu'un d'autre quand t'as pas envie de t'en occuper ! D'ailleurs, arrête d'agir comme si j'étais pas là parce que ça me saoule. Je suis plus droguée, Rio, j'ai toute ma tête. En plus, t'as même pas été foutu de me dire un simple "merci" pour ce que j'avais fait, putain mais je rêve.

Plus tu parlais, plus tu lui en voulais à mort à lui, et plus à sa mère.

- Allez, pars. Moi je reste avec eux pour tout ranger parce que je suis polie.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Apologies  Lun 28 Mai - 15:37

Tu te retournes, t'étais prêt à partir mais là t'as juste besoin d'exprimer ta frustration.

Et toi, tu m'as dit merci pour tout ce que j'ai fait ? T'as pensé un peu à ce que j'avais pu ressentir tout ce temps où j'ai du m'occuper de toi et mettre ma vie entre parenthèses sous prétexte que madame voulait un peu d'héroine pour se remettre d'on ne sait quoi. Franchement, je te dis merci oui, merci d'avoir emmené ma mère mais alors pour le reste, tu peux toujours crever pour que je te remercie, t'es encore en train de tout gâcher.

Et sur ce, ça suffit, tu t'en vas de cette maison, attrapant ta mère au passage, tu n'as pas envie de rester plus longtemps avec Tokyo, t'as déjà suffisamment subi maintenant, tant pis, tu t'en vas.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Apologies  Lun 28 Mai - 15:51

C'est vrai, t'étais toujours égale à toi-même, détruisant tout ce tu touchais simplement parce que t'avais mal. Tu culpabilisais maintenant. Parce que tu savais que tout ce qui s'était passé ces derniers jours éclataient aujourd'hui, même si c'était extrême.

- D'accord, ok, donc on passe outre le fait que je t'ai dit de t'occuper de toi plutôt de moi ? Trop facile maintenant de revenir avec des reproches. Si t'occuper de moi ça servait juste à me le remettre dans les dents aujourd'hui, c'est même plus la peine qu'on s'adresse la parole. Tu vois, c'est juste pour cette raison que je voulais pas tomber amoureuse de toi.

Parce que maintenant qu'il connaissait tes faiblesses, il était capable d'appuyer dessus autant qu'il le voulait, et toi tu deviendrais de plus en plus faible, ce que tu n'étais pas avant. T'allais le laisser partir, parce qu'il en avait trop fait, et toi aussi, et lui contrairement à toi, il n'était plus seul, et toi tu restais avec ton mal-être et tout ce que tu avais réussi à supprimer avec l'héroïne. Tu t'excusas auprès d'Alfonso et sa famille et les aida à tout ranger avant de regagner ta chambre d'hôtel. Seule.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Apologies  

Revenir en haut Aller en bas
 
Apologies
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This is our day :: Tokyo & Rio :: Tokyo & Rio-
Sauter vers: