Partagez | 
 

 Can't get enough

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mar 5 Juin - 21:38

T'avais pas envie de savoir qui était cette fille, ce qu'ils avaient fait ensemble, ça te révulsait rien que d'y penser, t'étais surtout concentré à le faire craquer. Tu souris devant sa réticence, t'avais encore envie de jouer, et quand t'avais une idée en tête, tu l'avais pas ailleurs.

- C'est vrai t'as raison. Dis, tu peux me dire si j'ai pris de la poitrine, puisque j'ai grossi paraît il ?

Tu t'étais mis sur tes genoux pour qu'il te regarde bien, qu'il voit tes courbes. Tu pris sa main pour la poser sur ta poitrine. Tu arrivais même à prendre de la distance avec sa remarque désobligeante sur ton physique juste pour le jeu.

- T'en penses quoi ?

T'essayais de paraître le plus naturelle possible, comme si vous discutiez de vos fringues et ça te faisait bien rire intérieurement.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mar 5 Juin - 21:43

Cette remarque sur le poids, tu l'utilises souvent même si c'est faux et c'est très méchant, tu t'en es plusieurs fois rendu compte parce que visiblement, ça l'a sacrément touchée mais apparemment ce soir, elle arrive à tourner tes erreurs à son avantage et c'est toi qui finit par être dans l'embarras.

Je suis pas sûr de me souvenir au point de pouvoir... Oh. Ah d'accord.

T'as ta main posée sur sa poitrine et ça devient sérieusement de plus en plus dur de lui résister, mais tu fais de ton mieux, tu penses aux animaux en voie de disparition, à la pollution et aux SDF et pour le moment, ça fonctionne plutôt bien, rien ne se passe dans ton pantalon.

Aucune idée, désolé.

Tu réponds alors avant de retirer la main. Tu te penches vers ton côté du lit et attrape ton t-shirt que tu aplatis un peu avant de l'approcher de son torse totalement nu. Tu lui poses alors dessus, la voilà recouverte.

J'ai compris le message je crois. tu lui expliques alors, ta lèvre inférieure coincée entre tes dents, un air rieur sur le visage.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mar 5 Juin - 21:54

Il voulait pas craquer, mais il finirait bien par le faire parce que tu savais qu'il était attiré par toi même si il essayait de tout faire pour te résister.

Tu fis une moue boudeuse quand il te donnait son t shirt.

- Si je mets le haut, j'enlève le bas, comme ça tu pourras me donner ton avis sur mes fesses maintenant. Tu préfères quoi ?

Tu souris toujours, t'aimais ça en réalité.

- C'est dommage, j'avais prévu de prendre un bain pour me destresser de cette journée, tu me laisserais pas y aller seule quand même ? Tu ferais une bonne action pour l'écologie. C'est important pour notre projet, ça, qu'on le prenne en compte.

Que t'avais ajouté en caressant son torse.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mar 5 Juin - 22:00

Tu n'en peux plus, c'est clair là c'est le mot et pourtant, t'as franchement pas envie d'être faible face à elle, t'as pas envie de lui donner raison et de lui montrer à quel point t'as qu'une envie, c'est de lui sauter dessus dès qu'un mot sort de sa bouche.

Ok, va pour les seins à l'air et une culotte sur les fesses, merci.

Tu soupires, les rôles s'échangent bien trop souvent entre vous ça en devient beaucoup plus que perturbant désormais.

L'écologie te dirait de ne pas prendre de bain tout court et de privilégier la douche. De toute façon j'ai déjà pris ma douche alors je passe mon tour.

Tu regardes ses doigts sur ton torse, tu as envie de craquer oui, tu dois résister mais oui, là tu as très envie de ses lèvres et de son corps, de sa peau et de revoir un peu ses fesses, de tout ça. Alors tu prends sa main et la relève, garde son poignet entre tes doigts pour l'empêcher de continuer quoique ce soit.

Allez la tigresse, on s'arrête là c'est bon, on a bien joué mais je vais pas coucher avec toi.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mar 5 Juin - 22:14

Tu te sentais mal devant son refus, tu comprenais pas pourquoi il résistait autant, avant, il aurait pas tenu deux secondes à ce jeu.

- Je te plais plus ?

T'avais demandé ça d'une voix inquiète, t'avais peur que ce soit ça.

- Pourquoi les autres filles y auraient le droit et pas moi ? J'aime trop partager ce genre de moments avec toi.

Tu savais pas où en serait votre relation demain mais là, t'avais trop envie de le retrouver une dernière fois et tu le lacherais pour de bon.

Tu t'étais remis à ses côtés, avant de déposer des baisers dans son cou.

- Pourquoi tu résistes...?

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mar 5 Juin - 22:22

T'aurais du partir en fin de compte, tu n'aurais pas du accepter de rester dormir pour une dernière nuit parce que tu aurais du prévoir que ça finirait comme ça, tu aurais du t'imaginer toutes les possibilités et simplement partir d'ici pour rentrer chez toi, pour te trouver une inconnue.

Mais bien sûr que si putain, ça n'a rien à voir.

Tu soupires, tu supportes pas ce moment où elle fait sa mine triste et que toi tu dois jouer au méchant gars parce que t'es pas le méchant, t'as pas envie de l'être, encore moins avec elle. Tu soupires, ses baisers t'enivrent, évidemment que tu ne peux pas résister même si tu y mets de la bonne volonté et même toutes tes forces, t'y arrives pas, tu le sens que l'envie te gagne complètement et que tu vas finir par simplement te laisser aller alors que c'est une grosse connerie. Mais sa question te donne encore un peu la force et tu résistes, au point de te redresser et de prendre une grande inspiration.

Y'a deux ans, on a vécu la même situation dans l'inverse. On a commencé par du sexe et juste du sexe, puis moi j'ai voulu plus et toi t'as plus rien voulu du tout. Finalement, on a continué parce que t'as pas pu résister. Et regarde comment ça s'est terminé. Quelques morts plus tard, un avortement plus tard, quelques presque mariages ratés plus tard et on se brise le coeur, encore et encore. Et puis voilà, t'es le Rio d'il y a deux ans et je suis la Tokyo d'il y a deux ans, et je veux pas reproduire ça, peu importe le sens.

Tu soupires, t'as beaucoup beaucoup trop parlé pour une soirée là et t'es presque certain que t'as fait redescendre toute la tension qu'il pouvait y avoir entre vous.

C'est fini Tokyo, on a essayé et on a pas réussi et ça sert franchement à rien de se raccrocher au peu qu'il reste comme ça, on va juste se détruire encore plus.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mar 5 Juin - 22:33

C'était encore lui qui compliquait les choses. Toi, t'avais juste demandé une étreinte pour ce soir, rien de plus et lui il commençait à parler de votre passé. Il avait plombé l'ambiance en ramenant toutes les plaies douloureuses sur le tapis. Tu ravalais ta tristesse, trop frustrée pour te laisser envahir par ce sentiment.

- Je vois pas l'intérêt de parler de relations alors que je veux juste baiser là. Rien d'autre. Je veux pas revenir avec toi, je te demande rien de ça, alors que toi il y a deux ans tu le faisais. On a échoué, est ce que ça veut dire qu'on peut pas prendre du bon temps juste pour ce soir ? Ça change quoi ?

Tu soupirais. Tu n'avais pas envie de retourner avec lui, en réalité, parce qu'il t'énervait quand il se mettait à sur réfléchir pour un rien alors qu'il n'y avait aucune question à se poser et tu comprenais maintenant pourquoi ca avait pas fonctionné entre vous.

- T'facon t'as réussi. J'ai plus envie.

Tu t'étais allongée de nouveau sur ton coussin, regardant le plafond.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mar 5 Juin - 22:37

Pour toi tout est lié, t'as pas envie de reproduire les mêmes erreurs qu'avant parce que t'as bien vu où ça a fini par mener la dernière fois et il est hors de question de reproduire le même schéma encore et encore, jusqu'à votre mort et c'est pourtant ce qui va finir par se passer si aucun de vous ne met un stop.

Ça change que si tu m'avais dit non un soir, si tu avais vraiment refusé qu'on retombe dans ce genre de relation, on en serait pas là aujourd'hui. Alors je fais ce que t'as pas fait la première fois, j'évite de nous détruire.

Parce que ouais, c'est exactement ce qui s'est passé, vous êtes détruits tous les deux et tu sais très bien que c'est la vérité. T'as beau te cacher derrière une montagne d'arrogance et de je m'en foutisme, t'es juste brisé au fond de toi et t'as peur que ça se répare jamais.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mar 5 Juin - 22:48

T'étais choquée par ses mots. Tu comprenais qu'il t'en voulait de ne pas avoir mis de barrière dès le départ. Tu t'étais redressée sur tes coudes pour mieux le regarder.

- Ah donc c'est ma faute ? Pardon d'avoir été amoureuse de toi. C'est vrai que j'aurais du y penser avant, c'est pas comme si j'avais pas tout fait pour empêcher ça d'arriver. Tu disais que j'étais la meilleure chose qui t'étais arrivé et maintenant t'es entrain de dire l'inverse.

Tu soupirais.

- Je te comprends pas. T'as couché avec moi pendant quelques semaines sans te poser de questions et là, tu t'en poses ? On est pas fait l'un pour l'autre, Rio, ça se saurait, tu peux pas juste profiter au lieu de te prendre la tête ?

Tu voulais pas réfléchir aux mots que tu sortais, toutes tes émotions étaient sur off parce qu'il allait loin, et toi, tu voulais pas souffrir.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mar 5 Juin - 22:51

Comme souvent, elle interprète de travers ou tu ne t'exprimes pas correctement mais ça t'énerve bien rapidement, t'as pas envie de supporter une énième dispute, encore une fois, vous vous êtes séparés précisément pour cette raison, ce n'est pas la tête de reproduire les mêmes erreurs, encore. Tu la laisses parler, elle en a besoin et finalement, tu te relèves. Tu te penches sur le lit pour récupérer ton t-shirt que tu enfiles avant de faire de même avec ton bas. Tu récupères tes chaussures, t'es prêt à partir.

Ok c'est bon, moi j'arrête là. Si je voulais me prendre la tête comme on le fait si bien, je serais encore avec toi donc si tu permets, je vais rentrer chez moi et oublier toute cette histoire à la con. Et demain, on travaillera ensemble et s'il te plaît, évite de me chauffer cette fois-ci. Toi et moi, c'est fini, sur tous les plans. Alors stop.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mar 5 Juin - 23:05

T'avais juste essayé de prendre sur toi, de le comprendre, de le satisfaire, de l'écouter et t'avais gardé toute cette rage en toi tout ça parce que tu voulais le garder auprès de toi. Sauf que t'étais pas son jouet. Ça faisait au moins la troisième fois qu'il te quittait. T'en avais plus que marre. Non, en fait, là, tu le haïssais et y'avait plus de possibilité de voir naître un amour possible pour lui. T'en étais persuadée. Pour toi, c'était bel et bien fini, là, tu sentais vraiment quelque chose se briser. Il avait trop tordu ton cœur et à force, il était plus fonctionnel.

- La prochaine fois, pense à pas te louper si tu comptes te suicider, parce que tu pourrais crever la bouche ouverte que je bougerais pas un doigt. T'es plus personne maintenant. T'es juste un gars avec qui je bosse. Sois à l'heure demain.

Combien de portes tu lui avais ouverte, combien de fois tu lui avais signifié ton inquiétude, ton affection, ton épaule même après votre rupture ? Tu voyais juste noir. T'avais plus que ça à l'intérieur.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mar 5 Juin - 23:21

T'as été au bout de tes capacités de méchanceté, pour mettre définitivement un terme à toute cette mascarade, t'as réussi à aller jusque là parce que ton coeur est tellement barricadé par des murailles impénétrables que tu ne ressens plus rien du tout, ni de peine, ni de pitié, ni d'amour, ni de honte, ni de rien du tout. Juste plus rien en fait.

En tous cas, c'est ce que tu penses avant de l'entendre, d'entendre ses mots percer tes oreilles et s'insinuer en toi pour te faire flancher. Il est là ton coeur, c'est dans ce moment où tu as vraiment besoin qu'il se cache et t'empêche de ressentir quoique ce soit qu'il décide de se montrer, de se tordre dans tous les sens et d'exploser d'un coup, te coupant la respiration au passage. Enfin tu sais pas, c'est peut-être ses mots et leur signification ou vraiment ton coeur qui a explosé dans ta poitrine, t'en sais rien, tu comprends pas. T'as juste la voix de Tokyo qui tourne et tourne dans ta tête sans plus cesser, t'entends que ça. Pense à pas te louper si tu comptes te suicider. T'entends plus que ça de toute façon, parfois c'est le reste. T'es plus personne.

T'aurais jamais du te louper dès le départ, et franchement, t'as de la haine qui monte en toi en même temps que cette immense tristesse. Tu en veux à Carla, celle qui t'a empêché d'en finir une bonne fois pour toutes, c'était tout ce dont tu avais besoin, mourir. Et maintenant c'est pire, tu regrettes d'avoir voulu te sauver toi-même, d'avoir laissé les gens te tendre la main. Tu peux pas compter le nombre de fois où tu avais pourtant eu l'occasion d'en finir une bonne fois pour toutes alors pourquoi tu l'as pas fait ? Qui s'en soucierait de toute façon ?

Tu te recules, il faut que tu partes d'ici, il le faut. Tu trébuches sur ta chaussure, t'avais même pas entendu qu'elle était tombée, t'as pas la force de te pencher franchement, t'as pas la force de la récupérer, il faut que tu partes d'ici. Puis franchement, elle te servira à quoi dans une tombe ta chaussure ? C'est ça oui, c'est ce que tu dois faire, tu dois pas te louper cette fois, Tokyo même te l'a dit. T'ouvres la porte, t'es dehors, enfin. T'as oublié sûrement des tas de choses, une chaussure, tes plaques. Tokyo pourra les déposer sur ta tombe si elle en vient à culpabiliser, t'es même pas sûre qu'elle le fasse franchement, t'as été horrible tu mérites ses mots, tu mérites cette peine qui t'engloutit tout entier alors que franchement, tu vois plus que ça, plus que ta douleur.

C'est dur de marcher, t'as l'impression que chaque pas est plus dur que le précédent, le temps te semble long comme si ton cerveau voulait profiter de chaque seconde que tu continuais de lui offrir. Tu te retrouves finalement en bas, près de la route. Tu réfléchis un peu, très rapidement ou trop longtemps, t'as plus la notion de rien de toute façon. Tu regardes la route encore, te jeter au milieu des voitures, c'est pas sûr, tu pourrais te louper encore. Et franchement, quel genre de con loupe son suicide plusieurs fois ? Pas toi en tous cas, c'est hors de question.

Alors finalement, tu retournes chez toi. Ça dure des heures ou peut-être pas, t'as du mal à te souvenir de chaque fait et geste de ce reste de soirée, de ces minutes ou heures écoulées depuis ces derniers mots. Te loupe pas, qu'elle a dit. T'es plus personne, qu'elle a ajouté. Tout ce que tu vois maintenant c'est que t'es assis par terre, une arme chargée par terre, face à toi. Tu la regardes, c'est la meilleure solution, la plus simple et la plus efficace. T'as tout fermé à clefs, personne pour te retenir cette fois-ci. T'as juste besoin de te sentir encore un peu vivant, quelques secondes de plus.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mer 6 Juin - 12:01

Les mots étaient sortis comme des balles. T’aurais pu lui dire que tu le détestais, que tu ne retomberais plus jamais dans ses bras, et toi, t’avais juste décidé de lui creuser sa tombe. Parce que la rage te contrôlait, te possédait, t’étais plus toi-même, et en même temps c’était trop tard. T’aurais jamais pu dire des mots comme ça si toi-même tu ressentais quelque chose. La vérité, c’était que t’étais juste une coquille vide. Il y avait plus rien à l’intérieur, seulement une épaisse fumée noire qui t’empoisonnait et qui tuait toute la vie qu’il y avait en toi. On t’avait dit que tu étais toxique, tu l’étais devenue. T’avais fini par te conformer à ce qu’on disait de toi.

Le sentiment le plus dur à ressentir, à vivre, c’était bien ça. Le vide. Le fait de ne plus se sentir dans son corps, d’avoir cette impression de ne plus exister, de vivre et pourtant de se sentir mort. C’était ton cas. Il avait tout raflé sur son passage. Sur le moment, t’aurais même pu sentir la douleur de ton coeur en putréfaction ; tu n’étais plus rien.

Il te fallu quelques minutes pour revenir à la réalité. T’avais l’impression de revivre cette scène avec Rio comme si t’avais vécu un cauchemar. T’étais presque plus capable de dire si c’était vraiment arrivé ou si tu l’avais juste imaginé. Tu te faisais plus confiance, t’avais tellement de fois perdu les pédales que la réalité te semblait presque être un concept. Tu savais que c’était arrivé. Parce que t’avais toujours cette douleur indescriptible au niveau de la poitrine.

Ton instinct t’avais tiré du lit et en quelques minutes après avoir enfilé tes vêtements et tes chaussures, t’avais couru jusqu’à en perdre ta respiration. Tu ne sentais plus ton corps, t’avais encore cette impression d’être absente, comme si tes bras et tes jambes te tiraient dans une destination sans que tu ne contrôles quoique ce soit. T’étais arrivée à son hôtel, t’avais le souffle coupé que tu avais quand même grimpé les escaliers par trois. Ton corps sentait ce que ta tête refusait d’admettre.

Devant sa chambre t’avais essayé d’entrer, mais la porte était bloquée. Tes mains tremblaient, l’eau perlait dans ta nuque, sur ton front, et t’avais soudainement plus froid que chaud. Ca ressemblait à de la peur, à de l’angoisse, en réalité, tu n’avais pas le temps de penser à tout ça, simplement à sauver l’amour de ta vie. Tu savais que tu l’avais conduit à la mort. Toi, t’étais la Faucheuse en personne. Toi, tu détruisais toute les vies que tu avais autour de toi.

T’étais bien trop hors de toi pour songer réellement à ta présence devant la porte de Rio. Tu l’aimais. Trop, c’était sûrement ça le problème. Mais toi, on t’avait jamais appris à aimer correctement, il y avait sûrement quelque chose qui clochait. T’étais malade de l’attachement. Tu lui avais donné tout ton être, t’avais vendu ton âme au Diable pour ses beaux yeux, parce que tu ne voulais appartenir à personne d’autre qu’à lui, et ta vie n’avait plus aucun sens s’il s’enlevait la vie. T’avais passé la carte d’accès à la chambre dans le détecter et tu t’étais introduis en trombe dans le lieu. T’avais fouillé des yeux à sa recherche sans le trouver, avant d’arriver devant la porte fermé de la chambre à coucher.

- Rio… avais-tu lâché en frappant contre la porte. S’il te plaît mon amour, ouvre. Je voulais pas dire tout ça. Je m’excuse, je suis vraiment horrible, j’en pensais pas à un mot, s’il te plaît laisse moi t’expliquer.

T’avais du mal à avouer tout ça, t’avais pas l’impression de parler de toi, ça te semblait encore irréel.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mer 6 Juin - 12:14

Tu es là, assis au milieu de la pièce à réfléchir, à attendre le bon moment. Tu te refais le film de ta vie une toute dernière fois, pour ne rien oublier de tout ça une fois parti. Tu te revois enfant et adolescent, quand tu pensais qu'une mauvaise note à l'école méritait une déprime de quelques jours, la vie était si simple autrefois avant que tu ne viennes mettre les deux pieds dans le plat avec tes envies de devenir hackeur et de faire des choses plus excitantes. Tout part de là et tu te refais les scènes dans ta tête, tu te revois derrière ton bureau, tu te revois avec tes parents puis devant un juge, tu revois tes premiers mots échangés avec le professeur et tes camarades de braquage mais bien vite, y'a plus que Tokyo partout, dans tous tes souvenirs elle s'insinue pour te marquer à vif.

Tu vas mourir sans laisser de trace sur Terre, en réalité c'est ça ta vie. Tu vas mourir parce que c'est ton choix et d'ici quelques semaines ou mois, plus personne ne se souviendra de toi, on parlera de toi comme le mec qui s'est suicidé sans plus savoir pourquoi ni quel nom il portait, tu ne seras plus rien et franchement, t'as pas envie d'être simplement oublié dans les esprits de tout le monde, tout comme tu as envie de pouvoir t'exprimer une nouvelle fois, expliquer à tous ceux que tu aimes le pourquoi du comment, tu veux t'excuser aussi. C'est comme si d'un coup, alors que tu dois mourir, t'as des envies qui fusent dans tous les sens. Et plus que quelques minutes pour y arriver, alors tu te lèves et fouille dans tes tiroirs, récupère un dossier pour l'île, tu n'en auras plus besoin de toute façon alors tu déchires du papier et récupère un stylo avant de te rasseoir, face à cette arme, tu ne veux pas la perdre des yeux.

Tu écris, tu écris. Une pour Tokyo, une pour Denver, t'aimerais en écrire plus mais t'entends frapper à ta porte, t'entends des choses mais t'arrives pas vraiment à distinguer. C'est comme si on te couvrait les oreilles pour que tu ne puisses pas entendre, c'est peut-être ton coeur qui refuse de se laisser convaincre, ton cerveau qui t'empêche d'entendre pour t'éviter de renoncer une nouvelle fois à ta mort, inévitable et désirée.

Tu ne sais pas qui est derrière la porte et très sincèrement, en cet instant, tu t'en fiches, tu ne penses qu'à ce que tu dois faire, écrire et mourir, expliquer et partir. La voix ne s'arrête pas et commence à t'insupporter, alors tu t'empares de l'arme. Tu l'enclenches, la regarde un peu, c'est fou de se dire que ce petit objet va te détruire tout entier. Tu lèves l'arme vers le plafond, et tire. Tu veux juste un peu de calme pour te concentrer, tu veux pouvoir expliquer à chacun et t'excuser, les aimer une dernière fois sur le papier pour qu'ils se souviennent de toi, au moins un peu. Alors relevant les yeux vers le plafond pour regarder où la balle s'est logée, t'es satisfait, bientôt tu seras à la place du plafond. Tu laisses alors tomber l'arme avant de reprendre ton stylo, tu as à faire avant de partir.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mer 6 Juin - 12:53

Tu pouvais pas le laisser, et même si toute ta tête détestait Rio, ton corps lui, était incapable de le lâcher, tu voulais entendre sa voix, le rassurer, et en même temps tu savais pas quoi dire pour recoller les morceaux. C'était comme mettre un pansement sur une plaie béante, ça servait à rien du tout, tu pouvais pas rattraper les dégâts, arrêter l’hémorragie qu'avaient causés tes mots, t'étais juste bonne pour attendre sa mort, c'était qu'une question de minute. Non. Tu pouvais pas. C'était au dessus de tes forces. T'avais entendu un coup de feu partir et tu devins pâle, livide comme si c'était toi, qui avait pris cette balle. Tu réfléchissais plus.

T'avais couru dans les escaliers manquant de te fracasser plusieurs fois le crane par terre avant d'arriver à l'accueil et de demander de l'aide à la réception. Ils te donnèrent un pieds de biche en te demandant si tu voulais de l'aide, chose que tu refusais pour le moment, de peur que ça n'aggrave la situation du côté de Rio. Personne ne pouvait aussi appeler les pompiers parce que vos têtes étaient fichées de partout, impossible de contacter qui que ce soit, fallait que tu te débrouilles seule. C'était pas plus mal, t'avais merdé seule, c'était un bon retour des choses, le karma avait frappé.

T'étais arrivée devant la porte en trombe, la vue brouillée de larmes, t'avais même pas capté que tu pleurais en cet instant, tu sentais plus rien, t'avais juste cette idée de sauver Rio qui te tourmentait et tu voyais plus que ça. T'avais peur qu'il soit déjà trop tard, et tu savais que si c'était le cas, dans quelques minutes tu finirais par le rejoindre. Tu pourrais jamais supporter avoir tué l'homme de ta vie.

T'essayais de trafiquer la porte, t'avais du t'y reprendre à quelques reprises parce que tes mains tremblaient trop, avant que celle-ci ne finisse par céder.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mer 6 Juin - 13:01

ça te laisse quelques minutes de répit, c'est tout ce que tu souhaites en réalité, qu'on te foute la paix jusqu'à ce que tu puisses partir, parce que t'as bel et bien l'intention de le faire. sans te rater cette fois-ci, c'est ce que tout le monde veut et surtout toi, ça fait des années maintenant que tu aurais du le faire, il est désormais temps.

ça te laisse le temps de terminer une troisième lettre, pour tes parents, t'es plutôt satisfait par ces lettres, tu vas laisser une trace, c'est tout ce que tu dois faire avant de partir, ça ne prendra pas trop de temps et tu n'entends plus personne à la porte, ton sauveur est parti, comme c'est étonnant. La vie toute entière est en train de te convaincre que c'est exactement ce que tu dois faire et pourtant, quelques minutes plus tard, tu te retrouves avec Tokyo devant toi. T'as peut-être l'esprit complètement ailleurs mais tu sais la reconnaître, même si tu es en colère contre elle, même quand t'as tout cet amour pour elle qui t'envahit et t'empêche de réfléchir correctement. Elle est là, mais ça n'a pas d'importance, tu ne te rateras pas c'est elle qui te l'a demandé, alors ça ne sert à rien de tenter quoique ce soit maintenant, elle a choisi ses mots et ils résonnent encore en toi maintenant, même si tu as l'impression que tu les as entendus il y a quelques jours déjà, pas seulement quelques minutes.

Tes yeux passent de Tokyo, au stylo à l'arme. Et tu t'en empares, la plaquant sur ta tempe. Tu feras pas la même connerie, le coeur c'est pas sûr mais là, y'a aucune chance que tu te loupes, tu ne dois pas le faire de toute façon, tu ne veux pas être un raté jusque dans ton suicide.

Si tu approches, je tire.

Tu enclenches l'arme d'un doigt. Tu ne pleures pas, tu n'en es plus capable, tu ressens plus rien en réalité, juste une coquille vide qui souffre et qui va partir définitivement.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mer 6 Juin - 14:12

Tu le voyais, assis, entrain d'écrire des lettres. Surement des lettres d'adieu. Tu savais que cette fois-ci, tes mots pouvaient le sauver. Chaque son que tu sortirais de ta bouche serait déterminant maintenant qu'il avait le fusil contre sa tempe. Il avait l'air sérieux, t'avais peur, tu te sentais désemparée mais tu pouvais pas te permettre de te laisser aller à l'émotion parce que c'était toujours ce que tu faisais et voilà le résultat. Fallait que tu gardes la tête froide et que tu réfléchisses aux mots que tu comptais choisir pour lui faire baisser sa garde. T'y connaissais rien, toi, en mots. T'avais jamais pris du temps pour y réfléchir, et tu te rendais compte que tu aurais du le faire plus souvent.

T'avais dit à quelqu'un dépressif qu'il valait mieux qu'il se tue pour de bon. T'étais vraiment idiote. Mais, la haine avait parlé malheureusement et toi, quand cet émotion te contrôlait, tu allais vraiment loin. Le problème c'était que t'avais toujours les nerfs à vif, comme si tu ressentais constamment trop de choses à la fois que tu explosais d'un seul coup.

- S'il y a bien une personne que je veux voir vivre, c'est bien toi. Je sais que je dis toujours n'importe quoi, que je suis souvent hors de contrôle, mais je le pensais pas. Pas du tout.

Tu soupiras, tu comptais continuer à dire ce que tu avais en toi. Ta voix était calme et posée malgré toute la tempête qui s'agitait à l'intérieur de ton corps.

- Le truc c'est que... C'est vrai t'as raison, je t'ai détruit. Et t'as bien fait de prendre cette décision de me quitter finalement. Et tu vois, même cette décision je l'ai pas respectée, je l'ai détruite comme tout le reste.

Tu baissais les yeux, t'avais du mal à le regarder.

- C'est pas toi qui devrait avoir ce flingue sur la tempe en vérité. Et je suis triste de voir à quel point pour toi ta vie vaut si peu, parce que ta vie vaut vraiment tout l'univers pour moi. T'es juste quelqu'un extraordinaire et c'est sans doute pour ça que je suis si facilement tombée amoureuse de toi. T'es courageux, et même quand tout tombe par terre, toi, t'as toujours été là pour voir le bon côté des choses. Je te le dis, je suis pas prête à vivre sans toi. Parce que, c'est moi que je hais quand je te dis des choses horribles. Pas toi. Toi, je t'ai toujours aimé. Et tu comptes beaucoup pour les autres aussi. Et moi je serais perdue sans toi, Rio. T'es toute ma vie en réalité.

T'avais lâché un rire triste.

- C'est vraiment triste d'ailleurs, parce que j'ai jamais réussi à me trouver une autre raison de vivre que toi et que là, si tu pars, je ferais exactement la même chose. A part toi, j'ai plus personne. Et si tu restes, j'assumerais entièrement le fait que tu ne veuilles plus m'avoir dans ta vie. Si c'est la conduite à tenir pour que ton coeur continue de battre, j'accepterais. Parce que c'est tout qui m'importe.

T'avais jamais été aussi loin dans la confidence, et pourtant, tout était vrai.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mer 6 Juin - 16:26

Elle parle beaucoup trop, tellement que t'as l'impression que ta tête va exploser avant même que tu ne tires en plein dedans, tu veux pas l'écouter mais tu entends et ton cerveau se raccroche à sa voix et à tout ce qu'elle peut te dire, tout ce positif qui sort alors qu'elle te disait il y a peu de ne pas te rater, toutes ces paroles contre une seule et tu ne sais pas laquelle choisir, t'es juste perdu au milieu de tout ça et tu as mal, tellement mal que tu pourrais en crever tout de suite, crever de douleur.

Elle t'a détruit, oui, c'est comme ça que tu vois les choses toi aussi. Vous vous êtes détruits mutuellement mais t'as l'impression que le pire a été pour toi, tu vois que ta petite personne en cet instant et t'as sincèrement l'impression d'avoir été le seul à en pâtir. Toi t'es prêt à mourir en fait, parce que t'as trop souffert et même si t'as essayé de changer, de te faire passer pour un autre, ça n'a pas fonctionné, au fond tu es toujours le même, t'as toujours ce petit coeur brisé par la femme de tes rêves et cette femme essaie de rattraper le tir mais tu ne sais pas, toi, si tu dois l'écouter ou non.

Ses mots d'amour viennent en toi, elle t'a toujours aimé Rio, et si tu meurs elle te suivra, tu es sa vie. Tu l'étais déjà quand elle t'a demandé de te tuer ? Quand elle t'a envoyé à l'abattoir, parce qu'elle aurait du savoir que c'est ce que tu ferais, elle devrait te connaître pour savoir ça. C'est à cause d'elle si tu en es là, depuis le début de toute façon, tout est sa faute. Tu le sais, tu le comprends. Et oui, il vaudrait mieux que tu ne la vois plus si tu décides de survivre mais elle, elle continuera de détruire les gens ? Elle continuera de venir te voir et de te détruire un peu plus ? Parce que c'est ce qu'elle fait depuis deux ans, elle disparaît, tu vas mieux, elle revient, elle te tue.

Alors te vient une idée, ce n'est pas toi qui dois disparaître, tu n'as rien fait. Dans ta tête à ce moment là en tous cas, tu es simplement une victime. Ta main bouge, tu trembles un peu mais tu essaies de te concentrer, tu n'as qu'une chose à faire pour te sentir mieux. Ta main se décale, garde le flingue et bien vite, c'est sur Tokyo que tu le tends, que tu vises sa tête.

C'est ta faute.

Que tu lâches en te redressant un peu pour mieux viser, pour ne pas te rater. Elle te l'a demandé, tu te rateras pas, peu importe vers qui est dirigée la balle, tu rateras rien cette fois-ci.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mer 6 Juin - 17:21

T'avais pas prévu ce retournement de situation, et en réalité, t'étais presque plus rassurée qu'il pointe cette arme sur toi que sur sa tête parce que tu prendrais soin de lui jusqu'au bout et si ça voulait dire mourir pour Rio, ça serait comme ça. T'allais pas te battre, en vérité, tout cette histoire t'épuisait, et t'étais tellement à bout de force que tu pourrais presque l'implorer de te tuer parce que tu t'en voulais vraiment trop là. Toute la haine que tu avais ressenti envers Rio se retournait contre toi, et ça faisait mal. Tellement, que tu réagissais à peine en cet instant, tu pouvais pas vivre pire, t'en étais certaine. T'allais même enfoncer le couteau dans ta propre plaie parce que tu savais que s'il dirigeait aussi sa haine contre toi, il aurait plus envie de se foutre en l'air parce qu'il comprendrait qu'il n'avait pas à s'en vouloir.

- Oui, c'est ma faute. C'est moi qui ait fait de ta vie un Enfer. C'est moi qui t'ai donné envie de te suicider parce que je t'ai abandonné. C'est moi qui t'ait privé d'avoir un enfant parce que j'ai avorté, c'est moi qui t'aies mis en danger simplement parce que j'en fais qu'à ma tête. Et là, c'est moi qui t'ait encore mis au bout du rouleau parce que j'ai pas réfléchis aux conséquences de mes paroles.

Le pire, c'est que dans tout ce que tu énonçais, il y avait des choses sur lesquelles tu n'avais pas à t'excuser parce que c'était toujours justifié, mais tu l'avais mis dans le lot. T'allais bien te garder d'ajouter toutes les choses que tu avais faites pour lui parce que franchement, t'avais pas forcément envie de lutter pour ta survie, tu l'avais déjà assez fait.

- Si je dois mourir, je préfère que ce soit par toi. Parce que je pourrais mourir en te regardant une dernière fois. Je pourrais mourir en t'aimant.


_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mer 6 Juin - 17:28

Elle énumère les faits devant toi, sûrement parce qu'elle est d'accord avec ce que tu avances et qu'elle accepte cette haine que tu peux ressentir, haine totalement justifiée, encore plus devant les faits qu'elle t'énonce. Tu pourrais presque hocher la tête à chacun de ses mots, mais est-ce que tu serais prêt à voir la lumière s'éteindre dans ses yeux ? Pour le moment tu penses que oui, t'as l'impression que tu vas pouvoir la tuer parce que c'est tout ce qu'elle mérite pour toute la peine causée, pas seulement à toi d'ailleurs, tu te souviendras toujours de la tristesse de Nairobi, justement parce que Tokyo n'a pas fait attention à ses mots. Elle l'a brisée elle aussi.

Elle t'a privé du bonheur en te retirant toute ta joie peu à peu, elle l'a absorbée et t'a laissé finir ainsi, comme un dépravé dénué de bonheur, dénué d'amour et qui ne voit que le noir partout, le mal partout, la mort partout. Voilà ce qu'elle a fait de toi mais pour autant, tu ne peux pas la tuer, tu le sais. Pas quand elle te parle de t'aimer, pas quand tu vois son visage que tu pourrais embrasser encore bien que tu sois obligé de résister pour ton bien. Alors tu baisses les armes, et plus précisément celle que tu tiens dans ta main, tu la baisses et la laisse tomber sur la moquette du sol où tu restes agenouillé, les bras ballants, les yeux rivés au sol. T'as encore raté, t'es qu'un raté de toute façon, tu devrais t'y faire.

Je veux plus t'avoir dans ma vie.

Tu finis par souffler après quelques secondes de silence, reprenant ses termes qui sont restés dans ta tête. Parce qu'elle serait prête à sortir de ta vie seulement pour que tu continues de respirer, et c'est ce que t'as l'intention de faire. Te battre encore un peu, une dernière fois, mais sans elle désormais.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mer 6 Juin - 18:03

T'avais rien espéré, en réalité, t'espérais plus rien, alors t'avais juste hoché la tête à ses mots.

- D'accord.

T'avais pas envie de le laisser seul, de peur qu'il retente quelque chose, t'étais pas super à l'aise à cette idée et franchement tu savais pas quoi faire pour t'en assurer. Tu savais que dès que tu franchirais cette porte, t'allais surement demander à Alfonso de s'occuper de lui, même s'il était quand même énervé contre Rio suite à son renvoi précipité et non justifié, il fallait qu'il le fasse au moins pour toi, pour que tu partes tranquilles.

- Je vais faire mes affaires et te laisser l'île. Je reviendrai pas, tu as ma parole.

T'étais prête à négocier s'il pouvait rester en vie de cette manière, ça t'allait, et toi, quand tu promettais quelque chose, généralement, tu ne revenais pas en arrière. On pouvait pas dire que tu étais heureuse, t'étais brisée, à la ramasse, t'aurais juste pu crever ici que ça t'aurait pas fait peur mais t'étais quand même rassurée de le voir prendre cette décision.

Tu comprenais juste que tu n'avais plus personne dans ta vie, et qu'elle venait de s'arrêter là, dans cette chambre. T'allais vraiment comprendre la différence entre "survivre" et "vivre".

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mer 6 Juin - 18:10

C'est dit, c'est fait, c'est décidé c'est de toute façon exactement ce dont tu as besoin pour aller de l'avant. Si tu y arrives, parce que t'es franchement pas sûr de pouvoir continuer, mais tu veux essayer, une dernière petite chance avant de décider si tu dois vivre ou mourir, tu as bien le droit de te laisser le temps de la réflexion un petit peu et de porter toute ta haine sur une autre personne que toi, ça te soulage quelques minutes en réalité.

C'est pas ce que j'ai dit.

T'es toujours à terre, t'as plus de forces en fait, t'es incapable de te relever et de reprendre ta vie normalement. Sûrement que le meilleur mot à utiliser, c'est le mot casser. Tu te sens cassé de partout, détruit, brisé, toutes ces choses-là, tu sens que tu viens de perdre une part importante de toi, peut-être que cette part c'est Tokyo ou tout simplement toi, mais en tous cas, c'est le vide.

Je veux que tu gères l'île, que tu t'occupes de tout. J'engagerai quelqu'un pour travailler avec toi à ma place, le temps qu'il faut. Je te demande pas de partir, juste de sortir de ma vie et définitivement cette fois s'il te plaît. Parce que maintenant, si j'arrive à me reconstruire, ce sera la dernière fois Tokyo. Tu peux pas simplement revenir et briser tous mes efforts.

ça te fait du bien de parler, t'étais pas sûr que tu en serais capable. T'arrives pas à la regarder en revanche, t'es pas capable d'affronter son regard. T'as la mine froide, vide en fait. Tu ne ressens rien au fond de toi, t'es anesthésié de toute douleur désormais et c'est sûrement pour le mieux, c'est sûrement ce qui t'empêche de te coller une balle dans la tête tout de suite.

Pars maintenant, s'il te plaît.

Tu réclames alors, parce que c'est bon, c'est tout et c'est fini, t'as besoin de la voir partir de ta vie maintenant, t'as besoin de te terrer dans cette chambre, seul, et de faire en sorte d'oublier ses dures paroles, parce que ce sont les seules qui te restent désormais, malgré ses déclarations d'amour et d'affection, t'as juste le négatif qui reste à tes côtés.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mer 6 Juin - 18:17

Tu buvais ses paroles, t'aurais bien aimé le contredire, riposter, mais t'en avais déjà assez fait en vérité, alors t'avais juste encore hoché la tête.

- Ok, si tu préfères.


Toi, tu t'en fichais que ce soit lui ou ta personne qui partent parce que dans tous les cas, l'issue serait la même.

- Je pars quand tu me donneras le flingue par contre.


Parce que c'était trop facile, que tu pouvais pas le laisser comme ça avec une arme chargée. T'allais pas déroger à cette règle, parce que tout ce qu'il pouvait te dire sur la gestion de l'île, ça pourrait très clairement signifier aussi une envie de mourir. Tu le laisserais tranquille suite à ça, tu t'en faisais la promesse, et ce sera comme si tu n'avais jamais existé dans sa vie.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mer 6 Juin - 18:24

Tu la regardes, t'essaies de voir si elle est sérieuse et visiblement, elle l'est. Mais t'as aucune intention de lui donner quoique ce soit, déjà parce que c'est ton arme et que ce genre de petit jouet coûte trop cher pour que tu décides de lui donner le tien, mais aussi parce que tu veux pouvoir décider encore. Si, quand elle aura disparu de ton champ de vision, t'as encore envie de te tuer, tu veux pouvoir le faire, ce choix t'appartient.

Non. Je fais ce que je veux.

Tu es le seul à pouvoir décider ce que tu peux faire de ta vie, et tu ne veux pas qu'on te retire ton arme parce que si tu veux te suicider aujourd'hui ou demain, tu ne dois pas te rater. Et un pistolet est le seul réel moyen de t'empêcher de te rater. Tu la regardes, t'as pas l'intention de céder mais tu vois bien sur son regard qu'elle attendra. Alors tu ouvres le chargeur et le vide des balles que tu pousses vers elle, gardant l'arme dans ta main. T'iras en racheter mais au moins, tu gardes l'arme, ça fait moins à chercher, puis t'es sûr que t'as encore des balles dans ton sac.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: Can't get enough  Mer 6 Juin - 18:56

T'avais pas l'intention de lâcher l'affaire, tu voulais pas avoir sa mort sur ta conscience et surtout avoir à encaisser une mort que tu pourrais éviter si simplement tu récupérerais l'arme.

- Je veux l'arme.

Tu exigeais, c'était pas une demande, ni une proposition, c'était un ordre.

- Tu veux que je me barre ? T'as juste à faire ça. Sinon, j'appelle Alfonso et c'est lui qui viendra la récupérer.

Parce que dans tous les cas tu comptais le contacter, fallait pas qu'il s'imagine que t'allais partir comme ça sans t'assurer qu'il reste en vie. Comme lui l'avait fait quand tu étais addict à l'héroïne. Tu voulais pas te battre avec toi, mais t'avais l'impression que ça allait encore être le cas.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Can't get enough  

Revenir en haut Aller en bas
 
Can't get enough
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This is our day :: Tokyo & Rio :: Tokyo & Rio-
Sauter vers: