Partagez | 
 

 tell me everything

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: tell me everything  Jeu 7 Juin - 19:14

T'avais pu revoir Rio, t'étais aussi soulagée que nerveuse à cette idée en réalité parce que tant de choses vous avaient détruits tous les deux que tu essayais de tenir à distance tous les sentiments que tu avais en toi et qui menaçaient de détruire tous les mécanismes que tu avais mis en route pour te délester de son image dans ton esprit.

T'avais continué à travailler, t'avais essayé d'éviter le sujet Rio avec Nairobi parce qu'elle voulait à tout prix savoir ce que tu pensais de lui, mais t'avais pas envie de lui dire parce que tu savais qu'elle avait raison, qu'il ne te laissait pas indifférente.

T'avais l'impression d'avoir fait un bon dans le passé ou alors dans une réalité alternative parce que tu n'étais plus sensée revoir l'homme de tes rêves, et t'avais toujours du mal à t'y faire. T'allais partir travailler à l'hôtel quand quelqu'un sonna à la porte de chez toi. C'était Denver. Tu soupirais intérieurement, t'étais pratiquement sûre qu'il voulait lui aussi en savoir plus sur tes sentiments envers Rio. Ils étaient vraiment tous après toi. Et puis, non, en fait il venait juste te déposer une lettre qu'il t'avait conseillé de lire. Il t'en avait pas dit plus, et il avait pris la fuite.

Curieuse et interloquée, t'appréhendais quand même ce que tu allais lire. Tu ouvris la lettre et commençais à déchiffrer les mots. Tu compris bien vite que c'était l'écriture de Rio, et que c'était une lettre d'adieu. Celle qu'il avait surement écrite quand il comptait se suicider. Tes larmes coulaient sur tes joues, silencieusement. Tu sentais le creux que tu avais dans le coeur s'ouvrir de plus belle. Fallait que tu lui parles, que vous discutiez, parce que cette lettre, c'était juste une bombe. Une bombe d'amour. Le genre qui t'aurait fait sombrer d'affection dans ses bras. Heureusement qu'il n'était pas là devant toi en cet instant. Heureusement que tu avais quelques minutes devant toi pour reprendre tes esprits car tu l'aurais surement embrassé.

T'essayais de te raisonner : Rio n'était plus le même, peut-être que ses sentiments étaient différents et puis les mots qu'il t'avait balancé étaient à l'opposé de cet écrit. T'avais du mal à comprendre en réalité. T'avais besoin d'explication.

Tu avais pris la route, te rendant vers le lieu où il vivait. T'avais pas perdu de temps avant de frapper à sa porte, la lettre dans ta main et le coeur battant dans ta poitrine.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Jeu 7 Juin - 19:52

Tu as revu Tokyo, le simple fait de penser à ça fait battre ton coeur un peu plus vite et fort dans ta poitrine, c'est une sensation que tu n'avais pas ressenti depuis bien longtemps et tu n'arrives pas encore à savoir si c'est une bonne chose ou non, si tu dois te réfréner, ou non. C'est le problème avec Tokyo, avec votre histoire, tu ne pourras jamais l'oublier et ce que tu ressens au fond de toi, malgré tous tes efforts, restera toujours intact, elle est ton âme soeur, tu en as toujours été persuadé et malheureusement pour ton petit coeur, tu en es toujours aussi persuadé.

Tu as passé ces derniers jours sans sommeil, repensant aux quelques mots de ta belle, à cette étreinte dont tu sens encore la chaleur, t'as été incapable de t'endormir parce qu'elle manquait à tes côtés, elle manque encore à tes côtés et tu as l'impression de devoir reprendre le processus de deuil de cette relation à zéro, tu dois à nouveau te faire à l'idée qu'elle n'est plus tienne, parce que ton cerveau a décidé de te montrer une nouvelle fois cet amour indescriptible que tu ressens.

Quand Denver est venu, comme souvent, tu ne lui en as pas parlé, tu n'en as pas eu envie. Tu le connais suffisamment pour savoir que si tu t'aventures sur ce chemin, il ne te lâchera plus et tu seras obligé de tenter quelque chose, au risque qu'il t'en fasse voir de toutes les couleurs si tu venais à ne rien faire. Alors tu as pris la décision de garder tout ce que tu ressens pour toi, comme un jardin secret que tu chérirais du plus profond de ton être. Et c'est pour le mieux.

Tu es encore au lit quand tu entends frapper à la porte. Sûrement Denver, d'habitude il rentre mais peut-être qu'il est encombré avec toutes les affaires d'Agustin, ce n'est pas la première fois que tu dois te lever de ton lit pour l'accueillir, mais c'est toujours aussi pénible. Les yeux fatigués, vêtus uniquement d'un caleçon et d'un t-shirt, tu te lèves pour retrouver la porte que tu ouvres, t'attendant réellement à retrouver Denver, et la petite merveille dans ses bras.

Tokyo, ce n'est pas Denver, c'est Tokyo, un air étrange que tu ne reconnais pas sur son visage. Tu es surpris bien sûr, interloqué mais tu ne te vois pas la congédier, tu n'oserais pas.

Salut ?

C'est comme une question, tu veux comprendre ce qu'elle fait ici parce que ça ne te semble pas du tout logique. Néanmoins, tu te décales afin de la laisser entrer, tentant d'étirer ton t-shirt pour qu'il vienne cache le centre de ton corps, peine perdue.

Tout va bien ?

Après le questionnement, l'inquiétude, il y a forcément une raison qui fait qu'elle est venue te voir et tu n'as pas envie d'entendre une mauvaise nouvelle, tu n'es pas prêt pour ça.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Jeu 7 Juin - 20:08

Tout le long du trajet, t'avais pensé à ces phrases écrites dans une précipitation qui s'était sentie, et pourtant, ça n'enlevait en rien à leur beauté, bien au contraire, t'étais tourmentée, tu savais plus où tu en étais mais ça, c'était habituel avec Rio. Mais tu n'étais pas sûre de croire ce qu'il avait écrit ou ce qu'il avait dit, tout était confus et même si tu allais te confronter à ta plus grande angoisse, peut être celle que Rio allait encore provoquer chez toi parce qu'il pouvait très bien te dire qu'il avait pensé ses paroles et pas ses écrits, t'avais besoin de savoir.

Tu étais arrivée en trombe chez lui, tu pouvais pas aller travailler sans faire cet arrêt parce que sinon, tu savais que tu aurais ce doute en toi qui te tracasserait toute la journée et que ça t'empêcherait de travailler correctement. Au pire, c'était pas comme si tu avais un rendez vous dans la minute, alors t'allais en profiter.

Il ouvrit la porte en pyjama, tu avais sûrement du le réveiller mais tant pis, tu pouvais pas le laisser s'en tirer sans réponse.

- Salut, je dois te parler, je peux entrer ?

Tu t'étais engouffrée dans la maison de Denver et tu regardais autour de toi rapidement pour vérifier que vous étiez bien seuls.

- C'est quoi, ça?

Tu avais demandé, en tendant sa lettre. Tu tremblais, t'étais pas bien, tu savais pas à quoi t'attendre. Tu voulais pas dire ce que tu avais ressenti en lisant ça même si c'était perceptible. Ça t'avait bouleversé.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Jeu 7 Juin - 20:15

Tu te sentirais presque agressé si ce n'était pas Tokyo en réalité mais là, t'es juste content de la voir en fait, réellement. Tu ne t'attendais pas à ce qu'elle débarque ici mais ça t'emplit d'un sentiment de joie, t'es content de la voir là, peu importe la raison qui l'a poussée à te rejoindre ici.

Tu te pousses automatiquement quand elle demande à entrer, tu ne comptes pas le lui refuser, fermant la porte à sa suite, tu ne comprends toujours pas ce qu'elle a et elle te semble nerveuse, tu as du mal à la déchiffrer alors tu te tais, tu attends, avant de te retrouver avec un papier dans les mains. Tu ne reconnais pas au premier abord. Cette lettre, tu ne l'as pas touchée depuis le jour où tu l'as écrite, où tu as décidé de la ranger au cas-où un jour elle redevienne d'actualité. Alors il te faut la lire, enfin, juste les premiers mots pour comprendre de quoi il s'agit.

Te voilà perturbé, tu ne la lis pas en entier, pas besoin. Tu as du mal à comprendre comment cette lettre qui était dans ton armoire s'est retrouvée dans les mains de Tokyo. Tu n'avais pas spécialement envie qu'elle la lise en réalité.

Où est-ce que tu as eu ça ?

Tu demandes alors un peu brusquement, te dirigeant vers l'armoire pour fouiller la boite contenant ces lettres, au nombre de quatre. Deux ont disparu, celle de Tokyo et celle de Denver, mais visiblement, toutes ont été touchées et lues, t'arrives pas à le croire, c'était ton secret, c'était à toi de décider ce que tu allais en faire.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Jeu 7 Juin - 20:21

Tu levais les yeux au ciel, franchement c'était pas la question, tu voulais pas débattre sur la personne qui t'avait donné ça. Et puis, par respect pour Denver, t'avais pas envie de lui dire que c'était lui même si a priori, s'il te l'avait confié c'est bien qu'il avait pris le risque de se prendre les foudres de Rio. Peut être qu'il pourrait comprendre qu'il l'a fait pour son bien, et même si tu savais pas quoi penser de cette lettre, t'étais quand même contente de l'avoir lu, parce que même si c'était des conneries ce qu'il avait marqué, ça t'avait touché. Alors, t'esperais qu'il n'allait pas briser tous tes espoirs même si tu t'y préparais parce que c'était très personnel comme lettre.

- On s'en fiche, je veux juste avoir des explications. C'est la lettre que tu as écrite quand tu m'as demandé de disparaître ?

Il allait pas gagner du temps en essayant de parler de Denver même si c'était sûrement ce qu'il allait essayer faire, mais toi, t'allais pas oublier qu'il doit passer aux aveux.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Jeu 7 Juin - 20:25

Des explications, tu comprends pas vraiment ce qu'elle peut vouloir comme explications, ça semble simple à comprendre tout ça, tu lui as écrit une lettre oui, mais ce n'était finalement pas si important puisque tu es toujours là pour lui dire ce que tu souhaites lui dire à voix haute, t'as pas envie d'en parler et de rouvrir ses blessures mais elle te brusque, tu comprends instantanément que tu n'auras pas le choix. Et t'es plus le même, tu te résignes aisément. Et tu te résignes déjà, alors tu t'assieds sur le lit.

Assieds-toi.

Tu proposes alors, ce sera sûrement plus simple de rouvrir ces blessures en étant assis. Parce que vous allez vous plonger dans des souvenirs douloureux, tu n'as pas envie de le faire mais tu te résignes au fait que tu n'auras de toute façon pas le choix, ce qui est fait est fait, tu vas simplement devoir lui expliquer ce qu'elle veut comprendre, tu lui dois bien ça.

C'est la lettre.

Tu confirmes alors, t'es pas certain que ç'ait été nécessaire de réellement le préciser mais si elle a besoin de te l'entendre dire, tu vas lui dire.

Qu'est-ce que tu veux savoir ?

Tu ne comprends pas vraiment pourquoi elle veut des explications, ce qu'elle attend de toi.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Jeu 7 Juin - 22:44

Tu voulais tout savoir. Tu avais tellement de questions en tête que tu savais même pas par où commencer. Tu soupirais après avoir pris place avoir ses côtés.

- C'est quoi la vérité dans cette histoire ? La lettre ou ce que tu m'as dit ? Parce que c'est totalement opposé.

Tu jouais nerveusement avec tes doigts, tu savais pas quoi faire de tes mains qui tremblaient. Le silence régnait autour de vous, ce qui ajoutait de la tension dans la pièce. De toute façon, ça changerait pas grand chose de savoir ça, ou alors ça changerait tout, tu étais tiraillée entre l'envie de te mettre en colère, de pleurer, de l'embrasser ou juste de partir. Ça dépendrait sûrement de lui.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Jeu 7 Juin - 22:50

En réalité, tu t'attendais à tout sauf à cette question, sûrement parce que tu as tout fait pour oublier ces moments et ces lettres pendant ces six derniers mois et tu ne pensais pas devoir revenir là-dessus un jour, comme quoi la vie est toujours pleine de surprises, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Tu soupires un peu, tu essaies de te remémorer tout ce qui t'est passé par la tête lorsque tu as écrit la lettre, puis quand tu l'as vue et rejetée, tu te souviens de ce mélange de sentiments et que tu te sentais juste exploser au milieu de tout ça, tu ne sais pas comment lui expliquer, tu vas essayer.

Les deux. Parfois séparément, parfois en même temps. J'étais... bouleversé, perdu.

Tu ne te souviens pas vraiment de tout, c'est comme un nuage qui vient brouiller tes souvenirs, tu as tellement occulté que ton cerveau a fini par croire que tout ceci n'était qu'un rêve, tu aurais aimé que ça le soit.

J'ai pensé que ça n'était pas ta faute, puis que ça l'était. Je t'ai aimée puis détestée, tout ça dans un cours laps de temps mais...

Tu essaies de ressentir les choses, de comprendre qu'est-ce qui entre la lettre ou tes mots, est le plus vrai. Tu lui dois une réponse, tu ne sais pas que c'est si important pour elle mais tu veux être sincère.

J'ai écrit la lettre à froid, j'étais seul avec toute ma tête, calme.

C'est vrai, tu étais toi-même en réalité, c'est quand elle est arrivée que tu as perdu le contrôle de tout, parce que tout devait être précipité d'un coup, avant qu'elle n'agisse, et tes pensées se sont précipitées également et dispersées.

Quand tu es arrivée, il fallait agir et tout était embrouillé.

C'est du moins ce que tu ressens en tentant de mettre tes souvenirs dans l'ordre et de les rendre clairs.

La lettre c'est moi. Ce que je t'ai dit par la suite, c'est la dépression.

C'est sûrement le plus parlant, tu n'aurais pas pu trouver meilleure façon de l'exprimer.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Jeu 7 Juin - 23:00

T'étais peinée et tu te détestais encore plus. T'avais pas su lire entre lignes, comprendre que c'était sa maladie qui parlait et qu'en réalité, il avait pas envie que tu partes. Enfin, c'était ce que tu comprenais. T'aurais sûrement du rester, le forcer à t'accepter, mais en même temps il avait tellement été dur avec toi que tu avais pas pu accepter ça. Tu savais pas quoi dire, t'étais juste contente qu'il se soit ouvert à toi de cette manière, sans faux semblants.

Tu hochais lentement la tête, essayant de te remémorer ce moment douloureux.

- J'aurais du rester. Pour toi. Pour t'aider. Et je t'ai enfoncé.

Tu culpabilisais, t'aurais sans doute pu éviter le pire si t'avais pas été un peu plus patiente et conciliante mais tu restais un être humain avec ses qualités et ses défauts.

- Et en même temps, rester avec toi c'était pas possible, on n'était pas si heureux que ça.

C'était sûrement pour te persuader d'avoir fait le bon choix, tu savais pas si ça avait été la bonne solution mais t'avais pas l'impression que y'en avait une bonne.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Jeu 7 Juin - 23:05

Tu ne veux pas qu'elle s'en veuille parce que c'était ton choix, tu voulais qu'elle s'en aille et elle n'a fait qu'accéder à ta demande, tu aurais tout fait pour la faire partir si elle avait refusé, quitte à te tuer devant elle, tu aurais tout fait pour qu'elle te laisse tranquille parce qu'un moment, tu as cru que c'était ce qu'il fallait faire. Quand ce moment est retombé, quelques jours peut-être semaines après, tu t'es rendu compte que ce n'était pas la solution, c'était trop tard et tu as continué ainsi, déprimant jour après jour.

Je t'aurais fait partir de n'importe quelle manière, c'était ma décision et t'as évité le pire en acceptant de me laisser.

Tu prends sa main, tout de suite. Parce qu'elle a raison et que tu veux lui faire comprendre qu'elle n'a rien fait de mal. Tu veux aussi simplement être en contact direct avec elle et ça te fait un bien immense, ça fait tellement longtemps que t'as pas ressenti ça en réalité.

On était pas heureux, en effet.

Tu t'es résigné, sur ce point. Vous n'étiez pas heureux, ça ne sert à rien de dire le contraire, vos caractères étaient trop compliqués à gérer, vos envies et besoins incompatibles, vous n'auriez jamais pu fonctionner ensemble dans le long terme.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Jeu 7 Juin - 23:13

T'aurais du trouver une solution mais la blessure que tu avais eu dans le cœur était trop béante pour que tu t'accordes la possibilité de réfléchir. T'avais juste claqué la porte, et t'avais fermé les yeux sur votre histoire, lui, toi, y'avait plus vraiment grand chose qui avait compté. Que le travail et l'oubli.

T'avais senti sa main sur la tienne, et la douce chaleur de sa paume contre la tienne avait réchauffé ton cœur, ton corps instantanément. Tu l'avais laissé, t'aimais ce contact.

- T'es pas heureux quand même là.

T'avais besoin de le rajouter, tu savais pas pourquoi, on dirait presque que tu cherchais à le convaincre que c'était une mauvaise décision de vous séparer parce que ça n'arrangerait rien, mais tu savais que c'était mieux comme ça.

- Peut être que y'a un moyen qu'on reste en contact sans pour autant se détruire.

Même en étant ami, c'était compliqué, c'était toujours le cas entre vous.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Ven 8 Juin - 9:00

Non c'est vrai, t'es pas heureux. T'as essayé mais t'y arrives pas, t'as l'impression que rien ne pourra ne rendre heureux en vérité, t'as vraiment l'impression que ta vie est en continue de la même façon tous les jours et que rien ne peut t'apporter de la gaieté, à part la présence de Tokyo, finalement. L'opposé de ce que tu pensais possible il y a quelques mois.

Pas vraiment non.

Tu lui avoues alors, ça ne sert à rien de mentir de toute façon, tu portes la vérité sur toi et tu ne peux pas le nier, ça. Tu l'écoutes, un moyen, tu n'en sais rien. A dire vrai, tu n'y as jamais vraiment réfléchi, préférant oublier tout ça plutôt que d'y penser ne serait-ce qu'un peu, t'as enfoui plus profondément ces pensées-là.

On pourrait réessayer. Faire des efforts tous les deux mais réessayer.

Tu proposes ça naturellement, comme tu parlerais d'aller faire les courses du mois, tu n'es pas certain de toi il faut dire, tu lances ça comme ça, si elle réagit mal tu rigoleras pour dire que c'était une blague, si elle ne rit pas, tu improviseras.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Ven 8 Juin - 9:08

Tu t'attendais pas à ça, pas à ces mots, tu savais pas si t'étais prête à ré essayer, parce qu'en vérité t'avais déjà été à ton maximum, t'en étais sûre. Tu savais pas s'il était sérieux après tout ce qu'il t'avait dit, mais t'allais quand même répondre à ça sincèrement.

- Je tiens à toi, et j'ai pas envie de te blesser. T'es pas heureux, mais ça peut être pire.

T'avais passé une main sur son visage avant de poser tes lèvres sur sa joue. Tu ressentais plus aucune haine en toi, t'étais bien avec lui, mais tu devais réfléchir, tu pouvais plus prendre ce risque.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Ven 8 Juin - 9:12

Tu hoches la tête puis la baisse, tu n'aurais pas du dire ça c'était idiot et tu le comprends très vite, tu aurais du réfléchir à peu plus à cette idée mais il faut dire que tu ressens ce manque en toi de façon tellement forte que tu vas à la solution la plus simple pour te sortir de cette détresse intérieure, et cette solution t'a semblé être la plus simple et la meilleure, pour toi en tous cas.

Oui, je comprends.

Tu te contentes alors de répondre, un peu honteux devant ce que tu as pu lui dire ou tenter de lui dire. Tu sens ses lèvres sur ta joue et tu fermes les yeux, le coeur gonflé d'un bonheur retrouvé, tu pourrais être plus malheureux c'est certain, mais là tu as juste besoin d'elle. Alors tu tournes le visage, pose tes lèvres sur les siennes timidement, c'est tout ce dont tu as besoin en cet instant.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Ven 8 Juin - 9:18

Très vite tu sentis ses lèvres contre les tiennes et t'avais oublié à quel point ça t'avait manqué, que t'avais toujours une impression de première et dernière fois avec Rio mais là, t'arrivais plus à penser à tes résolutions. Tu ne l'avais pas repoussé, t'avais pas pu lui résister et même encore mieux, t'avais posé tes mains sur ses clavicules pour l'approcher davantage de toi dans un deuxième échange. Il t'avait vraiment manqué.

- Faut que j'aille travailler.

Que tu avais soufflé contre ses lèvres, tu savais que si tu restais plus longtemps tu allais finir par ne plus le lâcher.

- Tu sais... J'aurais jamais pu continuer ma vie sans toi.


Tu faisais référence à sa demande dans sa lettre.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Ven 8 Juin - 9:24

Tu la sens tout autour de toi, tu sens ses lippes et tu pourrais mourir maintenant que ça te conviendrait, mourir dans ses bras et garder ce souvenir comme le dernier. Mais à ta grande surprise, tu ne meurs pas, tu es toujours pleinement vivant quand ce baiser s'achève et tu peux la voir à tes côtés, l'entendre également. Elle veut partir, tu camoufles la mine triste qui vient prendre place sur ton visage, elle fuit c'est certain, elle ne veut pas les mêmes choses que toi bien que tu ne sois sûr de rien en ce qui concerne tes envies profondes.

Tu pourrais la retenir, lui proposer de rester, lui demander voire la supplier mais tu n'oses pas, tu ne veux pas la contraindre à faire quoique ce soit, si elle veut partir tu ne peux pas l'en empêcher, ce serait injuste de ta part. Mais ses mots te coupent le souffle, voilà qui est injuste de sa part à elle, d'autant plus que tu estimes qu'elle n'a pas su si tu l'avais fait ou non. Après tout, elle n'a pas pris de nouvelles, et tu ne peux pas lui en vouloir, tu ne lui en aurais pas donné mais tu estimes qu'elle ne pouvait pas savoir.

Tu l'as fait ces six derniers mois.

Tu assures alors, sans jugement et sans méchanceté, juste un constat.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Ven 8 Juin - 9:49

T'étais pas d'accord avec ça, pour toi, t'avais pas continué ta vie, elle s'était juste arrêtée en réalité parce que Rio l'avait demandé et que tu avais rien pu faire, parce que t'avais trop peur qu'il ne me mette ses menaces à exécution si jamais tu revenais vers lui, alors tu avais simplement obéis à son ordre, pour une fois dans ta vie parce que sa vie comptait plus que la tienne.

- J'ai juste été contrainte de m'éloigner parce que tu me l'as demandé alors, il fallait bien que je me trouve une raison d'être. Et puis, tu es vivant. Donc oui, j'ai continué. Tu serais mort, j'aurais pas pu accepter ton choix.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Ven 8 Juin - 9:59

Tu es vivant, c'est une vérité qui te semble encore incroyable aujourd'hui, toi vivant et tu peux pas t'empêcher de penser au fait qu'encore une fois, elle t'a sauvé. Si elle n'avait pas rejoint ton hôtel, tu serais allé jusqu'au bout mais Tokyo n'a pas pu te laisser faire.

Tu m'as sauvé ce jour-là.

Tu lui dis alors, sincère, parce qu'il faut qu'elle le sache, qu'elle entende à quel point elle est importante dans ta vie, elle l'a toujours été, elle a toujours tout fait pour toi et tu ne peux que la remercier pour ça, sans elle, tu ne serais plus là.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Ven 8 Juin - 10:24

T'avais pas pu t'empêcher de rire nerveusement. Tu l'avais sauvé, mais t'avais failli le tuer, donc quelque part c'était un bon retour des choses, rien d'extraordinaire puisque normalement, ça n'aurait jamais du arriver.

- J'ai failli te tuer ce jour-là.


T'avais laissé tomber ta tête sur son épaule, profitant d'un contact avec lui pour te rassurer de sa présence.

- Ca n'arrivera plus.


C'était une promesse que tu te faisais à toi même bien plus qu'à lui, tu pouvais pas passer ta vie à le nuire, tu le fragilisais trop et à un moment, il allait finir par céder à cause de toi. Durant ces 6 mois, t'avais compris au moins une seule chose ; il fallait apprendre à te protéger du mal qu'il te faisait pour ne simplement plus en lui faire davantage.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Ven 8 Juin - 10:29

Tu n'as pas envie de te replonger dans ces souvenirs douloureux, tu sais ce qu'il s'est passé, que ses mots t'ont conduit à une triste fin avant qu'elle ne change la donne. Elle t'a sauvé, c'est tout ce que tu retiens toi, ce n'était pas ta première tentative et les autres n'étaient pas de son ressort, tu ne peux pas lui en vouloir éternellement et tu ne veux pas qu'elle le fasse non plus. Quand elle pose sa tête sur toi, tu passes un bras autour de sa taille avant de lui embrasser le crâne, tu es là pour elle comme elle est là pour toi et tu aimerais simplement que ce moment reste suspendu pour que tu puisses profiter de chaque seconde.

Je t'aime.

Tu chuchotes alors simplement, acceptant sa promesse, acceptant de l'aimer encore un peu plus et de ne plus cesser, comme tu n'as jamais pu de toute façon. Elle est ton pilier, c'est ainsi, vos chemins se sont croisés parce que ça devait être ainsi, tu vois les choses comme ça en tous cas. Et même si c'est compliqué, toi, ça te va.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Ven 8 Juin - 13:25

T'avais senti ton coeur bondir hors de ta poitrine quand tu avais entendu ses mots lourds de sens pour toi, t'aurais jamais pu croire qu'il te dise ces paroles ici, là, comme ça, après tout ce que vous aviez vécu, et ça te bouleverserait encore plus. Ca allait surement trop vite, tu comptais pas refaire les mêmes erreurs, pas encore et pourtant, t'en avais envie parce que tu l'aimais toi aussi, t'avais jamais arrêté de l'aimer.

Pour seul réponse, tu l'avais embrassé encore avant de le regarder dans les yeux.

- Faut qu'on aille doucement, parce que j'ai pas envie de recommencer les mêmes erreurs.


C'était toi qui disait ça, c'était hallucinant, tu savais rien faire en prenant ton temps, toi c'était toujours trop vite ou rien du tout, tu supportais pas la frustration qu'amenait la patience, mais il y avait quelque chose qui comptait plus que tes états d'âmes : Rio. T'aurais bien aimé que ton discours concorde avec tes gestes, parce que tu l'avais encore embrassé mais t'étais complètement accro à lui.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Ven 8 Juin - 16:27

T'as ses lèvres sur les tiennes encore et c'est tellement incroyable, t'avais oublié toutes ces sensations que tu ressentais quand t'avais la chance de caresser ses lèvres, et là, tout te revient d'un coup dans la tête, et c'est indescriptible ce que tu peux ressentir.

D'accord oui.

Tu acquiesceras à tout ce qu'elle peut te dire de toute façon, tant que tu peux encore sentir ses lèvres sur les siennes et la chaleur de son amour, tu es d'accord pour tout, tu ne la contrediras pas, tu veux juste être avec elle parce que tu te sens bien mieux que quand elle est loin en fin de compte, vous avez fait l'erreur plusieurs fois de vouloir vous éloigner et ça a toujours été une catastrophe. Maintenant tu sais que tu ne referas pas cette erreur, tu l'aimes et tu la veux.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Ven 8 Juin - 16:48

Ca y est, tu savais que tu tombais encore amoureuse de lui, qu'en fait, t'en étais jamais sortie. T'avais tout fait pour te sortir Rio de la tête et ça avait marché pendant qu'il n'était pas là. C'était toujours comme ça, ça te donnait une impression de contrôle, mais c'était comme un mirage, une idée que tu te fais mais la réalité revenait toujours te rappeler que tu n'avais aucun contrôle sur tes sentiments, que tu faisais que de les éviter et ça marchait pas vraiment finalement.

Et t'allais sans doute réagir de la manière la plus différente qui soit avec lui, t'allais vraiment amorcer les choses en douceur, quitte à te passer de relation charnelle, parce que tu voulais tenter une nouvelle manière d'approcher cette relation même si, tu tiendrais surement pas.

- J'ai un rendez vous aujourd'hui avec un nouveau client, je te tiendrais au courant.

Tu t'étais levée, un peu à contre coeur fallait l'avouer mais c'était mieux comme ça, de ne pas tomber d'un seul coup dans les bras de Rio parce que tu devais te protéger avant tout. Tu te dirigeais vers la porte d'entrée.

- Et... Prends pas trop la tête à Denver, d'accord ?

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
avatar : miguel herrán (ranochja)
Messages : 789
Points : 853
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Ven 8 Juin - 17:01

Cette façon de faire et d'avancer te convient parfaitement, parce que t'es un peu perdu, tu ne sais pas vraiment ce que vous êtes ou serez et tu ne désires qu'une chose : te laisser porter par les choses, sans te prendre la tête, tu ne peux plus te permettre de te faire des illusions trop grandes pour finalement retomber au sol dans un fracas assourdissant, tu veux et dois te protéger désormais et la protéger elle également.

Alors c'est sans résistance de ta part qu'elle peut se retirer de ton étreinte, tu la laisseras faire à son rythme, tu iras au tien et tout ira certainement pour le mieux ainsi.

T'inquiètes pas, je suppose qu'il a bien fait finalement.

Au final, c'est à toi que tu en veux, parce que Denver a du être bouleversé et ne s'est même pas confié à toi sur ce sujet, surtout qu'il a probablement trouvé et lu sa lettre à lui aussi, tu as bien l'intention d'en discuter avec lui, mais sans lui prendre la tête.

Hesite pas, si tu veux venir ici, dormir ou quoi. Ou même manger un bon repas.

Tu vas reprendre à zéro et tu sais que ça va te faire du bien, de la courtiser et de tout faire pour qu'elle veuille avancer avec toi à nouveau.

_________________
❝amor prohibido❞ una mattina, mi sono alzato, o bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao. una mattina mi sono alzato e ho trovato l'invasor. o partigiano portami via, o bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao. (astra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tokyo
avatar : Ursula Corbero (Ranochja d'amour)
Messages : 669
Points : 715
Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: Re: tell me everything  Ven 8 Juin - 18:14

Tu ne pus t'empêcher de sourire à sa proposition. Tu t'approchas de lui avant de tendre tes lèvres à son oreille.

- Si je viens dormir ici, je vais pas pouvoir m'empêcher de te sauter dessus, ce serait dramatique.

T'avais eu envie de détendre l'atmosphère et donc d'ajouter une touche de séduction mêlée à l'humour simplement pour lui décrocher un sourire à son tour parce que t'en étais dingue. Puis, c'était pas plus mal d'éviter de lui sauter dessus pendant un temps, en essayant simplement d'agir comme deux personnes qui ré apprenaient à s'aimer sans griller toutes les étapes. C'était à la base ce que tout le monde faisait mais pas vous, parce que le contexte de votre rencontre avait déjà été particulier, que tout avait été trop intense et rapide dès le départ.

_________________
BLEED FOR YOU
If I could tear you from the ceiling and guarantee a source divine, rid you of possessions fleeting, remain your funny valentine. If I could tear you from the ceiling, I'd freeze us both in time and find a brand new way of seeing. Your eyes forever glued to mine. ROGERS.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: tell me everything  

Revenir en haut Aller en bas
 
tell me everything
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
This is our day :: Tokyo & Rio :: Tokyo & Rio-
Sauter vers: